Version classiqueVersion mobile

L’Inde et sa diaspora

 | 
Anouck Carsignol

Chapitre IV. Indianité et construction nationale à l’île Maurice

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis 2001, une cérémonie officielle commémore le 2 novembre l’arrivée des engagés indiens à l’île Maurice, sur le site de l’Aapravasi Ghat (Quai des Immigrants). Cette célébration donne lieu à une exaltation ethnonationaliste de la part des leaders politiques indo-mauriciens, en majorité hindous1, qui mettent en avant leur formidable ascension sociopolitique, et font de leur origine indienne et de leur parcours une source de légitimité historique dans l’île. Le statut actuel des Mauriciens d’origine biharie, qui forment aujourd’hui l’élite politique et culturelle du pays, contraste en effet avec celui de leurs ancêtres, engagés dans les champs de canne en remplacement des esclaves, et relégués au bas de l’échelle socioéconomique jusque dans les années 1940. Comment ces descendants de Coolies se sont-ils hissés au rang d’élite politique et culturelle du pays ? Quelle est la place des communautés d’origine indienne dans la définition de l’indianité à Maurice ? Et plus largement, que...

© Graduate Institute Publications, 2011

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search