Desktop versionMobile Version

Les défis de la paix

 | 
Curt Gasteyger

Remerciements

Volltext

1Rares sont les auteurs qui écrivent sans aucune aide, conseil ou encouragement extérieur. Je ne fais pas exception à cette règle. La rédaction de cet ouvrage n’aurait pas été entreprise et encore moins, conduite à son terme, sans l’assistance matérielle et intellectuelle, sans le soutien et la critique de nombreuses personnes. C’est donc à la fois un plaisir et un devoir pour moi que d’exprimer ma gratitude à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, m’ont aidé à dresser le tableau de cette activité déconcertante de l’humanité qu’est la production d’armements, qui se poursuit sans répit au nom de la paix ou de la sécurité, de la guerre ou du pouvoir.

2Mes remerciements vont tout d’abord à mes nombreux amis et collègues qui, à des étapes différentes, m’ont fourni des commentaires sur telle ou telle partie du manuscrit ou m’ont prêté conseil et assistance: Aurelio Peccei, ancien président du Club de Rome, dont le dynamisme infatigable et la préoccupation du devenir de notre humanité m’encouragèrent à réaliser cette étude, le groupe d’experts de renommée mondiale réuni par l’Institut international d’études stratégiques de Londres, sous la présidence de son directeur d’alors, Christopher Bertram, qui rassemblait des chercheurs aussi éminents que Klaus Ritter, Michael Howard, Philip Windsor, Lawrence Freedman, Rolf Bjönerstedt, le colonel Jonathan Alford, H. J. Neuman, Wolfgang Heisenberg, Robert Nurick, Theodor Winkler, Gert Krell, Carl Builder et John van Oudenaren.

3Une visite à Moscou en novembre 1981 à l’invitation du Conseil de la Recherche scientifique sur la paix et le désarmement me permit un certain nombre d’échanges de vues enrichissants avec des experts de l’Institut d’économie mondiale et de relations internationales (IMEMO) et de l’Institut des USA et du Canada, parmi lesquels MM. Bykov, Projektor, Melnikov, Kol-jagin, Khazanov, Abarenkov, Semejko et Tumkovsky.

4J’eus également la chance de pouvoir m’entretenir en divers lieux et en diverses circonstances avec Egon Bahr, Wilhelm Bruns, Karl Deutsch, Alton Frye, Maynard Glitman, Ryukichi Imai, Paul Nitze, Edgar Rowny, Friedrich Ruth, Henning Wegener et Herbert York.

5Enfin je voudrais adresser mes remerciements particulièrement cordiaux à Mlle Catherine Cuicherd qui a bien voulu se charger du travail combien ingrat et difficile de traduction de cet ouvrage, qu’elle a accompli, comme le lecteur le constatera, avec beaucoup d’habileté.

6Genève, juillet 1986

Diese digitale Publikation wurde durch automatische optische Zeichenerkennung erstellt.
Suche in OpenEdition Search

Sie werden weitergeleitet zur OpenEdition Search