Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La naissance du territoire de l’Irak

 | 
Hassan Thuillard

Introduction

Texte intégral

  • 1 Schofield, Richard, « Borders, Regions and Time: Defining the Iraqi Territorial State », in Visser, (...)

1Comme de nombreux États issus de la colonisation, l’Irak connaît des problèmes territoriaux. Mais selon Richard Schofield, il est probable qu’aucun État dans l’histoire n’ait eu davantage de peine à s’ajuster à sa forme et à sa taille que celui-ci1.

2Ce travail retrace l’histoire de la formation du territoire de l’état-nation irakien en remontant aux origines de ses frontières actuelles. Cette aventure nous emmènera au xvie siècle, pour nous conduire jusqu’à l’adhésion de l’Irak à la Société des Nations en 1932.

3En nous plongeant dans les circonstances de la naissance de son territoire, nous comprendrons mieux non seulement les difficultés et différends territoriaux récurrents de l’Irak, mais aussi certains dilemmes structurels de cet État, dont les implications se font toujours sentir dans sa politique étrangère et interne. En effet, nous avons essayé, tout au long de notre travail et en tâchant d’éviter l’écueil de la téléologie, de ne pas perdre de vue les problèmes actuels de l’Irak, à la compréhension desquels ce travail se veut une modeste contribution.

4Le premier chapitre concerne les origines de la frontière ottomano-persane héritée par l’Irak, ainsi que les conditions politiques et sociales de son territoire actuel à l’époque ottomane.

5Le second chapitre étudie la politique britannique dans le golfe Persique et la morphogenèse du Koweït.

6Le troisième chapitre examine les logiques de la genèse du territoire de l’Irak moderne, des débuts de la Grande Guerre aux efforts déployés par la Grande-Bretagne pour délimiter et faire accepter les frontières qu’elle juge adéquates pour son mandat.

7Le dernier chapitre fait un bilan de la position de l’État irakien nouvellement formé dans son contexte régional, et s’interroge, à la lumière des chapitres précédents, sur les origines de ses malaises territoriaux structurels.

8Bien que la genèse des frontières de l’Irak soit abordée en divers ouvrages et articles, il ne semble pas qu’elle ait fait en soi l’objet d’une monographie historique exhaustive. Nous nous proposons quant à nous d’en faire un résumé, en utilisant un maximum de la littérature académique y relative et en intégrant les apports de l’historiographie récente. Il nous a aussi paru essentiel de « retourner aux sources » pour ne pas répéter les erreurs et a priori parfois contagieux d’une littérature sur l’Irak qui, étant donné la popularité du sujet depuis quelques années, est de qualité très variable. En réalité, nous avons commencé par cet aspect de notre travail, avant de nous tourner vers la littérature académique. Les excellents recueils de documents britanniques édités par la collection Archives Editions nous ont été d’une utilité toute particulière.

Notes

1 Schofield, Richard, « Borders, Regions and Time: Defining the Iraqi Territorial State », in Visser, Reidar (éd.), An Iraq of Its Regions: Cornerstones of a Federal Democracy?, London, Hurst, 2008, p. 199.

Acheter