Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le droit international en devenir

 | 
Michel Virally

Avant-propos

Lucius Caflisch

Texte intégral

1Membre du corps enseignant de l’Institut universitaire de hautes études internationales depuis 1961, Michel Virally nous a brusquement quittés le 22 janvier 1989. Ceux qui ont eu le privilège d’être de ses étudiants, de ses amis ou de ses collègues mesurent la perte causée par sa disparition.

2Né en 1922, promu docteur en droit en 1947 avec une thèse sur L’administration de l’Allemagne de mai 1945 à avril 1947, Michel Virally fut reçu au concours d’agrégation de 1952. Sa carrière académique débutera à Strasbourg, où il rédigera La pensée juridique (1960), ouvrage qui lui vaudra d’être attiré à Genève par Paul Guggenheim. Alors que son enseignement à l’Institut universitaire de hautes études internationales portera sur le droit international public, la Faculté de droit lui confiera d’abord le cours de philosophie du droit avant de l’appeler, en 1965, à sa prestigieuse chaire de droit international public. En 1974, le professeur Virally quittera cette chaire pour poursuivre son enseignement à l’Université de droit, d’économie et de sciences sociales de Paris (Université de Paris-II). A l’Institut de hautes études de Genève, il demeurera fidèle jusqu’au dernier jour de sa vie.

3L’étape parisienne de sa carrière portera Michel Virally au sommet de sa maturité intellectuelle et l’acheminera vers des activités pratiques de plus en plus importantes, d’abord en tant que conseil recherché et écouté de plusieurs gouvernements – dont celui de son propre pays – dans des procédures juridictionnelles internationales, puis comme arbitre puisque, dès 1985, il assurera une présidence de chambre au Tribunal des réclamations Etats-Unis/Iran.

  • 1 Revue générale de droit international public, vol. 93, 1989, pp. V-XIV.

4Ce sont-là, sèchement retracées, les étapes d’une vie professionnelle peu commune. Derrière ces éléments se cachait un homme, un intellectuel et un praticien remarquable auquel ses collègues de Comité de rédaction de la Revue générale de droit international public ont rendu un si bel hommage.1

5Michel Virally était un être secret qui maniait l’ironie et le détachement sans jamais blesser. Sous la couverture de l’intellectuel conscient de la relativité des choses se cachait un ami d’une rare fidélité et d’une grande bienveillance. Celle-ci, généralement, ne se révélait pleinement que dans des conversations avec des tiers : pour ceux qu’il honorait de son estime, il se dépensait sans compter. Un autre trait de caractère de Michel Virally qu’il convient de souligner était sa grande probité, tant dans la conduite de sa propre carrière que lorsqu’il s’agissait de la formation des étudiants qui lui étaient confiés : s’il était d’une courtoisie parfaite envers tous, il n’a jamais prodigué des louanges à ceux qui ne les méritaient pas.

6Cette dernière remarque conduit directement aux qualités pédagogiques du professeur Virally. Michel Virally était un enseignant inspiré mais inquiétant. Inspiré parce qu’il ne se contentait guère des idées reçues, étant doté d’une saine portion d’esprit de contradiction. Inquiétant parce qu’il tendait à entraîner ses élèves et auditeurs dans des périples vers des régions intellectuelles inconnues, donc dangereuses. Mais ces voyages étaient toujours enrichissants, dépourvus de dogmatisme et, souvent, débouchaient sur des conclusions nouvelles et inattendues. Enfin, et ce n’est pas sa moindre qualité, le professeur Virally savait transmettre sa pensée sans sacrifier la subtilité de celle-ci à sa compréhension.

  • 2 Ibid, p. X.

7Reste Michel Virally auteur scientifique. Sa contribution à la science du droit international est considérable, grâce aux qualités qui ont également distingué l’enseignant : curiosité intellectuelle, originalité, vigueur et subtilité de la pensée, clarté et élégance de l’expression, ce à quoi s’ajoutait, comme d’autres l’ont relevé à juste titre,2 un solide sens des réalités et la faculté d’anticiper ce qui allait devenir important : droit du développement, souveraineté étatique, transformation des sources du droit international, pour ne mentionner que quelques domaines.

  • 3 Recueil des cours, vol. 183, 1983-V, pp. 9-382.

8Ces qualités se révèlent naturellement dans les écrits les plus importants de Michel Virally : les deux études qui ont déjà été citées, L’Organisation mondiale (Paris, 1972), ou encore le cours général qu’il a professé en 1983 à l’Académie de droit international de La Haye.3 Il reste toutefois de nombreux articles de revue et de mélanges, de haute qualité, qui sont d’une importance tout aussi grande pour la compréhension de la pensée du professeur Virally que les ouvrages plus larges. Autrement dit, l’œuvre de Michel Virally ne peut être comprise que si ces écrits plus concis, dispersés et, de ce fait, difficiles d’accès sont réunis en une seule publication. C’est là le sens du présent ouvrage.

9Le professeur Virally lui-même s’était rendu compte de cette difficulté. L’idée de la publication ici préfacée avait été approuvée par lui, et, à quelques exceptions près, les études reproduites dans le présent recueil avaient été sélectionnées par lui parce qu’il les considérait comme étant particulièrement représentatives de sa pensée. On constatera, en parcourant la table des matières, combien étaient variés les intérêts de Michel Virally, que ces intérêts s’étendaient à presque tous les aspects de sa science et combien ils portaient sur les racines même de cette science.

10L’Institut universitaire de hautes études internationales de Genève est heureux de pouvoir mettre à la disposition des chercheurs et autres intéressés, ainsi que des amis de Michel Virally, un instrument de travail qui leur permettra de mieux saisir la pensée de celui qui, pendant plus d’un quart de siècle, a été étroitement associé à sa destinée. Malheureusement, Michel Virally n’est plus parmi nous pour voir la réalisation du présent ouvrage.

11Genève, octobre 1989

Notes

1 Revue générale de droit international public, vol. 93, 1989, pp. V-XIV.

2 Ibid, p. X.

3 Recueil des cours, vol. 183, 1983-V, pp. 9-382.

Table des illustrations

Légende Miche Virally
URL http://books.openedition.org/iheid/docannexe/image/4380/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 252k