Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Interprétations de la politique étrangère d’Hitler

 | 
René Schwok

Préface

Saul Friedländer

Texte intégral

1L’ouvrage de M. René Schwok représente une contribution à la connaissance de l’historiographie du national-socialisme qui dépasse le cadre des analyses de la politique étrangère de Hitler. En replaçant les études sur la politique étrangère dans le contexte des grands débats qui marquèrent et marquent plus que jamais l’interprétation du phénomène nazi, l’auteur nous apporte une somme d’éléments peu mentionnés jusqu’à présent en France.

2Il nous offre surtout une grille d’interprétation où les positions idéologiques et institutionnelles permettent de mieux comprendre les arguments historiographiques des uns et des autres. Par ailleurs, M. Schwok suggère des catégories d’analyses nouvelles, dont l’utilité s’impose à l’évidence.

3L’apport de M. Schwok n’est pas moins important pour ce qui est de la partie spécialisée de son étude, celle qui a trait à l’historiographie de l’attaque allemande contre la Pologne. Les positions diverses que nous présente l’auteur indiquent à quel point les mêmes documents, les mêmes faits, apparemment univoques, n’en sont pas moins susceptibles des interprétations les plus divergentes, les plus incompatibles entre elles.

4Certes, rares sont les historiens qui iront mettre en cause la responsabilité de l’Allemagne nazie dans le déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale et, de ce point de vue là, le débat n’est pas identique à celui que, jusqu’à ce jour, suscitent les origines de la Première Guerre Mondiale. Néanmoins, les divergences spécifiques concernant l’interprétation de l’attaque contre la Pologne reflètent les divergences fondamentales ayant trait à l’ensemble des problèmes posés par l’histoire du Troisième Reich. Ces divergences, on l’a indiqué, sont plus vives que jamais.

5La parution de l’étude de M. Schwok au moment même où le public français se familiarise quelque peu avec les affrontements historiographiques qui ont secoué la scène intellectuelle de la République fédérale pendant l’année 1986 - et dont les retombées à long terme sont encore loin d’être entièrement perçues - donne à ce même public les fondements nécessaires pour la compréhension des positions en présence et des points de cristallisation de ces affrontements.

6Voici donc une étude qui, non seulement est de grand intérêt en tant que tel, mais qui arrive à son heure de par les débats qu’elle permettra d’éclairer.

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.