Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

La régulation sociale des risques de catastrophe

Ethnographie des quartiers périphériques de La Paz

eLivres de l’Institut

Éditeur : Graduate Institute Publications

Lieu d’édition : Genève

Publication sur OpenEdition Books : 12 janvier 2012

Collection : eLivres de l’Institut

Année d’édition : 2012


Présentation

L’étude des risques est aujourd’hui en plein essor. Un regard nouveau est porté sur des problématiques anciennes, notamment celles liées à l’ordre social, au pouvoir, aux inégalités, à la pauvreté, ou encore aux rapports Nord/Sud. Cette évolution est par ailleurs concomitante avec l’augmentation de la vulnérabilité aux aléas et conséquemment des catastrophes, désormais considérée comme un problème de développement au Sud comme au Nord.
S’inscrivant dans ce renouveau des études sur les risques et les catastrophes, Fabien Nathan s’est intéressé aux communautés pauvres et indigènes des quartiers périphériques de La Paz. Pourquoi une grande partie de leurs habitants sont-ils exposés aux aléas naturels (glissements de terrain, coulées de boue…) ? Comment ces aléas se transforment-ils en catastrophes (non naturelles) ? Il interroge également la manière dont les habitants vivent avec le risque et construisent leur résilience pour vivre mieux, dans des situations que les observateurs extérieurs pourraient souvent qualifier d’insoutenables ou d’irrationnelles.
Pour comprendre ces « faits sociaux totaux » que sont les risques, l’auteur remonte à leurs causes et dévoile le processus de leur construction à travers le temps et l’espace. Son livre ne se limite pas à une ethnographie détaillée de quartiers vulnérables ; il contribue également à repenser les relations mutuelles entre aléas naturels et systèmes sociaux, notamment à travers des concepts tels que la régulation sociale des risques, l’apprivoisement des peurs ou encore les stratégies de perception.


Sommaire

Première partie – La « ladera » ouest

Deuxième partie – Ethnographie des foyers et des quartiers les plus exposés aux aléas physiques

Troisième partie – Les autres niveaux pertinents de la régulation sociale des risques

Documents annexes


Le texte seul est utilisable sous licence Creative Commons - Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International - CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.