Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La pluralité des mondes

 | 
Antoine Brawand
, 
Danielle Provansal
, 
Fabrizio Sabelli
, 
et al.

Présentation

Texte intégral

1Les Cahiers ont pour but de faire connaître principalement des textes issus de l’Institut d’Etudes du Développement et de fournir un cadre d’expression aux expériences de terrain ou aux réflexions théoriques élaborées à l’issue de séances de séminaires, groupes de travail et missions d’évaluation. Ces recueils cherchent donc à refléter les différents domaines abordés à l’Institut et à s’ouvrir sur des projets aussi divers que la théorie du développement, la pratique des recherches sur le terrain, l’étude des rapports de dépendance ou de domination, les problèmes majeurs de l’économie du développement ou l’analyse critique en anthropologie économique. Ils s’efforceront donc de susciter d’une manière plus systématique la recherche créatrice et aussi d’envisager le dialogue, voire la confrontation.

2Chaque recueil est conçu dans une optique d’unité, autour d’un thème ou d’un espace commun. Celui-ci ouvre la série sur un problème majeur : le rapport entre diversité culturelle et pratique « unifiante » du développement économique. Le choix du titre répond à une double exigence : d’une part, reconnaître la diversité culturelle et les déterminations spécifiques à chaque société comme point de départ de toute réflexion théorique ; d’autre part, considérer la diversité des approches épistémologiques comme indispensable ; à « la pluralité des mondes culturels » doit correspondre une pluralité de tendances. Si nous reconnaissons l’existence d’un autre pluriel, nous devons aussi nous interroger sur une pensée occidentale supposée « unique », particulièrement en face d’autres réalités.

3Les deux études qui ouvrent le débat sur le thème sont de P. Bungener et J. Grinevald ; elles sont respectivement consacrées à l’approfondissement de la relation interculturelle en vue d’une pratique donnée et à la fonction exercée par la science occidentale dans cette relation. Les deux contributions critiques sur ces deux premiers textes, placées sous la rubrique Débats, soulignent la complexité de la problématique et son caractère inachevé. Le texte de F. Sabelli tend à prouver la validité d’approches et de pratiques différentes dans l’acceptation du postulat de départ : la pluralité des mondes. Le texte de E. Rallo cherche à montrer qu’une critique de la science est possible à l’intérieur même de la démarche scientifique.

4Afin de sortir le débat d’une réflexion trop théorique, il a paru essentiel de donner la parole à l’autre. C’est ce que prétend faire G. Berthoud sous la rubrique Pratique. Il analyse le procès de résistance de la société Ganawuri en face du développement économique qui n’engendre en définitive qu’un système d’inégalités sociales. L’ampleur même du sujet nous a empêchés d’élaborer une bibliographie satisfaisante et opératoire sur les problèmes du développement. Cependant, nous sommes conscients de la nécessité d’une rubrique bibliographique. C’est pourquoi nous en retenons le principe pour d’autres recueils.

5L’équipe des Cahiers

6Genève, mars 1975