Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La fin des outils

 | 
Antoine Brawand
, 
Louis Necker
, 
Yvonne Preiswerk
, 
et al.

L’introduction de nouveaux facteurs techniques de production en milieu rural : cas choisis dans l’histoire de l’économie agricole ancienne et contemporaine de l’Asie du Sud-Est

Introduction à « L’introduction de nouveaux facteurs techniques de production en milieu rural : cas choisis dans l’histoire de l’économie agricole ancienne et contemporaine de l’Asie du Sud-Est »

Jean-Luc Maurer

Texte intégral

1Ce texte constitue une tentative visant à relier une réflexion théorique générale sur l’un des thèmes les plus controversés du discours sur le développement à l’analyse approfondie d’un cas pratique spécifique. Il se divise en trois parties.

2La première est un exercice de relativisation dont le but est de préciser certains des aspects liés aux transferts de technologie dans les sociétés rurales des pays dits en voie de développement. Il s’agit par là d’essayer de dépasser les termes du débat stérile qui oppose perpétuellement leurs partisans inconditionnels et leurs adversaires acharnés. Pour cela il s’avère tout d’abord indispensable de définir plus précisément le concept de besoin qui se situe à l’origine de toute cette problématique. Il faut par la suite se livrer à un exercice sommaire de sémantique appliquée qui seul peut permettre de dissiper une partie de l’ambiguïté profonde qui pèse sur un discours dont de nombreux termes sont trop souvent utilisés à mauvais escient ou hors de leur contexte. Finalement, une telle méthode impose une approche diachronique critique ; c’est pourquoi nous avons choisi d’analyser quelques cas pratiques tirés de l’histoire des techniques de production agricole d’une même aire culturelle, l’Asie du Sud-Est. Cela nous permettra de souligner l’ancienneté, l’inéluctabilité et la régularité de certains des épiphénomènes caractérisant ces techniques ; leur diffusionisme latent, leur adaptabilité permanente, leur influence sur le milieu social et l’écosystème dans lesquels elles s’insèrent, ainsi que l’importance des rapports de domination qu’elles engendrent généralement.

3Cet exercice théorique de relativisation étant fait, la seconde partie aborde l’étude empirique au niveau macrosocial du secteur agricole de subsistance indonésien pour lequel l’introduction de nouveaux facteurs techniques de production apparaît, à priori, comme absolument inévitable sinon vitale. Finalement, la troisième partie permet de démontrer au niveau de l’analyse microsociale de villages javanais, que le type et surtout l’intensité des effets secondaires négatifs résultant de la non-neutralité de ces techniques, dépendent en tout premier lieu du contexte socio-politique et institutionnel dans lequel cette introduction est conçue puis réalisée.

Acheter