Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

La liquidité internationale

 | 
Jacques L’Huillier

Partie III. Les essais récents de réforme du système monétaire international et la liquidité internationale

Partie III. Les essais récents de réforme du système monétaire international et la liquidité internationale

Volltext

1Dans le système de Bretton-Woods, la convertibilité du dollar en or, offerte par les Etats-Unis aux Banques centrales étrangères, constituait un pilier important de la construction. La rupture de cet étai, par une déclaration unilatérale du Gouvernement américain, non seulement vicia le système en fait, mais créa aussi, en droit, une situation ambiguë. C’est le désir de sortir de cette impasse juridique qui incita le FMI à charger un organe, institué spécialement à cet effet, d’étudier la possibilité de réformer le système monétaire international.

2Comme un premier chapitre de cette partie le fera ressortir, cette initiative échoua, parce que le problème de la LI fut éludé tout au long de l’entreprise. Et bien que le Deuxième Amendement aux Statuts du FMI ait eu le courage, ultérieurement, de prévoir certaines dispositions à cet égard, il n’a pas eu, cependant, l’héroïsme de trancher dans le vif. Pour l’essentiel, le FMI a adopté une attitude dilatoire, se bornant à réagir au coup par coup aux défauts les plus criants du fonctionnement des paiements internationaux.

3Dans un deuxième chapitre, nous nous efforcerons de faire le point de la situation actuelle, dans ce domaine, et de ses contradictions.

4Enfin, dans un troisième chapitre, nous exposerons les raisons pour lesquelles il semble que cette situation bancale ne puisse pas être redressée sans une réforme qui replacerait l’or au centre du système monétaire international, même s’il ne monopolisait pas toutes les fonctions de la LI.