Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le développement du droit international : réflexions d’un demi-siècle. Volume I

 | 
Georges Abi-Saab

IV. Le règlement pacifique des différends

« Interprétation » et « Auto-Interprétation » : quelques réflexions sur leur rôle dans la formation et la résolution du différend international*

Mélanges Rudolf Bernhardt, 1995

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le parcours de Rudolf Bernhardt en droit international a été long et fructueux ; et il promet davantage. Un de ses domaines de prédilection, et où sa contribution reste fondamentale, est celui de l’interprétation1. Je me rappelle encore, lors de notre première rencontre pendant qu’il préparait son travail d’habilitation en la matière (un travail qui a été honoré par l’Université de Genève en son temps), nos longues discussions nocturnes sur ce sujet et sur tant d’autres dans les « dungeons » de Langdell Hall à la Harvard Law School, avec d’autres collègues tels Richard Falk, Heinhardt Steiger et Knud Krakau.

Il n’est donc pas inapproprié, dans ce Festschrift qui lui est dédié, de traiter – bien qu’avec beaucoup d’appréhension, vu son autorité en la matière – de quelques aspects de la problématique de l’interprétation et plus particulièrement de « l’auto-interprétation » en droit international.

I. De l’interprétation en général

La fonction ultime de toute interprétation est d’établir le...