Version classiqueVersion mobile

L’ordre juridique international entre tradition et innovation

 | 
Christian Dominicé

Avant-propos

Martin Stettler et Alexandre Swoboda

Texte intégral

1Christian Dominicé a consacré l’essentiel de sa carrière scientifique à l’enseignement et à l’étude du droit international public et de l’organisation internationale. Cette carrière, il l’a poursuivie pour la majeure partie à la Faculté de droit de l’Université de Genève et à l’Institut universitaire de hautes études internationales (IUHEI). En fait, il a dédié toute sa vie d’enseignant aux étudiants de ces deux institutions, qu’il a dirigées tour à tour et auxquelles il fait honneur par son œuvre de chercheur. Ce Recueil sélectif de ses écrits reflète tant l’homogénéité que l’étendue de son œuvre. Nous avons pensé qu’il ne serait meilleur témoignage de notre reconnaissance et de notre estime pour Christian Dominicé que de rassembler en un même volume des textes parfois difficilement accessibles et d’en faciliter ainsi l’ouverture à un plus large public. Ces textes le méritent tant par leur intérêt individuel et intrinsèque que par ce qu’ils révèlent de l’unité dans la diversité de la pensée de leur auteur.

2Chargé de cours à la Faculté de droit à partir de 1961, professeur extraordinaire puis ordinaire dès 1964, Christian Dominicé y a assuré régulièrement des enseignements de droit international public et de droit constitutionnel comparé. Professeur invité durant l’année académique 1967-1968 à l’Institut de relations internationales de l’Université des Indes occidentales, notre collègue se voit confier l’année suivante la fonction de Doyen de la Faculté de droit qu’il exercera jusqu’en 1974. Au cours des quinze dernières années de sa riche carrière, il sera de plus en plus présent sur la scène internationale. Elu Associé de l’Institut de Droit international en 1983, puis Membre en 1987, il en deviendra le Secrétaire général à partir de 1991. Durant l’année académique 1989-1990, il exercera la charge de professeur invité à Paris X-Nanterre. Par arrêté du 27 septembre 1995, le Ministre français de l’Education nationale lui confère le titre de Docteur honoris causa de l’Université de Paris XIII. La même année, notre collègue devient membre de la Cour de conciliation et d’arbitrage dans le cadre de l’OSCE.

3Si Christian Dominicé a commencé sa carrière à l’Université, il a été très vite associé à la vie de l’Institut universitaire de hautes études internationales. Il assure, à titre temporaire et comme invité, divers enseignements pendant les années 1960 et 1970. En 1978, il est nommé professeur de droit international et succède au professeur Jacques Freymond à la direction de l’Institut. Il exercera cette fonction jusqu’en 1984 tout en prenant une part active à l’enseignement du droit international dans la maison. Cet enseignement, il le poursuivra avec distinction au-delà de son mandat de directeur, en se partageant dès lors entre l’Institut et l’Université.

4Les enseignements à la Faculté et à l’Institut ont abordé une variété de domaines. Le règlement pacifique des différends internationaux et la responsabilité internationale constituent certes deux de ses matières de prédilection ; mais ses séminaires porteront sur bien d’autres sujets encore, en partant des principes du droit international général jusqu’à l’analyse de la jurisprudence, tout en passant par les relations extérieures des organisations internationales. Christian Dominicé n’hésite pas à aborder des sujets nouveaux puisqu’en 1996-97, sa dernière année d’enseignement, il offre un séminaire portant sur le droit international de l’environnement à l’IUHEI après plusieurs séminaires en Faculté de droit sur ce même sujet. Nombreux sont les étudiants à qui il aura su faire partager sa passion pour le droit international et l’organisation internationale ; nombreux seront aussi ceux qui compléteront une thèse de doctorat sous sa direction ou feront leurs premières armes dans la recherche en rédigeant un mémoire de DES sous sa houlette. Ils sauront apprécier sa rigueur, la clarté de son approche, ses capacités de synthèse et son souci constant d’éclairer la réalité contemporaine par l’analyse théorique. Ces qualités, le lecteur les retrouvera dans les écrits qui composent cet ouvrage.

5Tous les membres de la Faculté et de l’Institut s’associent pour adresser à cet éminent collègue leurs félicitations pour ce brillant parcours. Ils tiennent à lui exprimer leur très vive reconnaissance pour tout ce qu’il a su apporter aux deux institutions et à la communauté internationale. Œuvrant dans la discrétion, Christian Dominicé a aussi le mérite d’avoir su faire bon usage d’une prédisposition naturelle à assumer de nombreuses missions de médiation et de conciliation.

Table des illustrations

URL http://books.openedition.org/iheid/docannexe/image/1325/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 793k
Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search