Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Innovations technologiques et mutations industrielles en Amérique latine

 | 
Hubert Drouvot
, 
Marc Humbert
, 
Julio Cesar Neffa
, 
et al.

Introduction

Présentation générale

Jean Revel-Mouroz

Testo integrale

Argentine. Divisions administratives.

Argentine. Divisions administratives.

Venezuela. Les Etats.

Venezuela. Les Etats.

1Pour l'Amérique latine, les années quatre-vingts ont été définies par la CEPAL comme la "décennie perdue", dominées par la crise financière, économique, sociale, liée notamment à l'endettement, et marquées globalement par une chute de la production et du revenu per-capita réel au-dessous du niveau atteint en 1980. Cette décennie est celle de la rupture forcée avec le modèle de développement "Cépalien", celle des politiques d'ajustement structurel et d'ouverture au marché mondial, celle de la reformulation des interventions de l'Etat et de son désengagement de la production directe. Cette révolution, qui est aussi celle des modèles de référence et des mentalités, est étroitement liée à la révolution générale industrielle et technologique mondiale et à la compétition accrue qu'elle instaure entre les économies nationales et les pôles les plus avancées (Etats-Unis, Japon, Europe).

2Le problème de la désindustrialisation et de la reconversion industrielle a d'ailleurs été en Amérique latine au cœur des débats sur les sorties de crise, et les politiques publiques de l'innovation et la capacité des Etats latino-américains à constituer les bases technologiques d'un développement endogène ont été sérieusement questionnées. Les innovations technologiques largement diffusées et implantées aujourd'hui dans les pays industriels sont relativement récentes en Amérique latine, où cette implantation se fait de manière hétérogène à l'intérieur des pays et des systèmes productifs ; elles se concentrent particulièrement dans certaines régions, dans certaines branches d'activités, dans certains types d'entreprises et d'administrations. Pourtant ce processus est doté d'une grande puissance et ses effets dépassent largement le simple cadre de l'économie globale de ces pays.

3La dynamique du système innovation-reconversion industrielle-ouverture aboutit également à une nouvelle géographie latino-américaine : à l'échelle du continent, elle accroît la distance entre pays forçant leur marche vers l'intégration au "Premier Monde", comme le Mexique et pays enlisés dans la crise comme le Pérou ; à l'intérieur de chaque pays, elle change le poids et la qualité relative des régions, ouvrant une fracture entre zones d'industrie d'exportation et régions refuges et faisant se côtoyer territoires technopolitains et zones de pauvreté et d'exclusion.

4Ce processus de modernisation-reconversion, d'innovation-mutation qui impacte les sociétés, économies et territoires latino-américains est l'objet même du présent ouvrage, qui est issu d'un colloque international tenu à Paris du 12 au 15 décembre 1990.

5Organisé par le CREDAL (Centre de recherche et de documentation sur l'Amérique latine), le CERETIM (Centre d'études et de recherches en économie de la technologie, de l'industrie et de la mondialisation) et le GRESAL (Groupe de recherche sur l'Amérique latine), ce colloque s'inscrivait dans un axe de recherche collectif sur "Innovations et mutations industrielles" du Réseau Amérique latine (GDR 26 du CNRS). Il a été coordonné par Marc Humbert, Hubert Drouvot, Julio C. Neffa et Jean Revel-Mouroz. Il a rassemblé plus de 150 participants, dont cinquante communicants -un tiers de communicants d'équipes françaises, deux tiers d'invités latino-américains- et constitué, du point de vue de ces derniers, un évènement de premier plan pour le maintien de l'Amérique latine dans l'horizon scientifique et de coopération à un moment où l'Europe se polarise vers d'autres régions. Il a rendu plus visible les liens de la communauté scientifique franco-latinoaméricaine. La participation latinoaméricaine a compté sur des personnalités ayant non seulement une expérience de chercheurs mais également des responsabilités dans la définition et gestion de politiques de science et technologie, au niveau de très grandes universités (Université de São Paulo, Université de Buenos-Aires …), d'états fédérés (Rio Grande do Sul), ou d'organismes nationaux (CNPQ brésilien, SECYT argentin …). Comme le PIRTTEM du CNRS l'avait souhaité, le colloque a été ouvert à d'autres institutions françaises que celles que du Réseau Amérique latine. On peut mentionner ainsi la participation d'économistes du PIRTTEM, de la FNSP, de l'IRES, de l'Université de Paris VII, de l'EHESS… ainsi que de sociologues du GLYSI, de l'ORSTOM. Le Délégué à l'Aménagement du Territoire s'était fait représenter par une chargé de mission de la DATAR. Cette ouverture a permis d'enrichir les échanges avec nos partenaires latinoaméricains à partir d'un éventail plus complet de la recherche française sur les thèmes retenus.

6Tout comme ce colloque international dont il est issu, le présent ouvrage est structuré en quatre parties, à chacune correspondant l'un des thèmes permettant d'analyser pluridisciplinairement le déroulement et les effets du processus d'innovation/mutation : les nouvelles technologies et l'essor industriel en Amérique latine ; le transfert international et le développement technologique, les effets des nouvelles technologies informatisées sur le travail, les territoires des nouvelles technologies. Chaque partie rassemble des textes précédés d'une introduction problématique spécifique d'un coordinateur et suivis des conclusions formulées par l'un des quatre groupes de travail du colloque.

7Cet ouvrage enfin ne représente qu'une étape dans une recherche collective internationale où le Réseau Amérique latine travaille en liaison avec notamment l'Association latinoaméricaine de Technologie-ALTEC, et les deux réseaux informels mis sur pied à l'issue du colloque de 1990 : "travail et technologie" et "territoires des nouvelles technologies".

Indice delle illustrazioni

Titolo Argentine. Divisions administratives.
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/881/img-1.jpg
File image/jpeg, 192k
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/881/img-2.jpg
File image/jpeg, 405k
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/881/img-3.jpg
File image/jpeg, 586k
Titolo Venezuela. Les Etats.
URL http://books.openedition.org/iheal/docannexe/image/881/img-4.jpg
File image/jpeg, 94k

© Éditions de l’IHEAL, 1992

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Acquista