Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Le lien migratoire

Migrations clandestines de paysans guatémaltèques vers les États-Unis

Chrysalides

Éditeur : Éditions de l’IHEAL

Lieu d’édition : Paris

Publication sur OpenEdition Books : 30 janvier 2014

Collection : Chrysalides

Année d’édition : 2008

Nombre de pages : 164


Présentation

Les migrations des pays du Sud vers les pays du Nord constituent un enjeu majeur de l’ère globale, marqué par une profonde contradiction entre les logiques des migrants et celles des États qui, refusant de les recevoir, luttent activement contre ces flux. Toutefois ces mesures paraissent peu efficaces car elles ignorent les forces et les réseaux sociaux qui sous-tendent la migration. La migration centraméricaine vers les États-Unis en est un exemple flagrant. Partant de ce constat et s’appuyant à la fois sur un riche corpus bibliographique et sur des enquêtes de terrain durant lesquelles il a suivi un groupe de migrants depuis le Guatemala jusqu’en Floride, l’auteur analyse les effets du décalage entre les logiques des migrants et celles des politiques migratoires et montre comment les obstacles à la migration renforcent les réseaux en générant une structure sociale formée de liens de réciprocité qui permettent d’accomplir la migration. Cet ouvrage est une analyse des politiques migratoires contemporaines et du lien social qui relie les acteurs au sein des réseaux de migrants.


Sommaire

María Eugenia Cosío Zavala

Préface

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.