Version classiqueVersion mobile

Pouvoir local, régionalismes, décentralisation

 | 
Jean Revel-Mouroz

II. Stratégies et pouvoirs en milieu urbain et dans les métropoles

Transfert de capitales : la tentation en Amérique Latine

Claude Collin-Delavaud

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Il existe une tradition des transferts de capitales dans le monde. Elle n'a pas une valeur de jurisprudence d'aménagement mais elle s'établit sur des volontés de géopolitique interne des nations pionnières, généralement de grande dimension. Elle est également caractéristique des états fédéraux et notamment de ceux qui regroupent des ethnies, des populations linguistiquement ou même religieusement bien homogènes sur des espaces partagés bien nets.

Les choix de La Haye, Berne et Bruxelles ont répondu jadis à de telles préoccupations sur des superficies cependant réduites.

En revanche, Madrid, Berlin, et tout proche de notre siècle, Rome, ont accompagné des États dynamiques en pleine croissance ou renaissance. Tel Aviv et Jerusalem procèdent d'une même démarche en deux étapes.

La Russie des Tsars, de Novgorod à Moscou puis à Saint Petersbourg, a cherché à contrôler son territoire en fonction des poussées successives, vers la Volga, puis son ouverture vers l'Ouest en attendant de replacer ...

© Éditions de l’IHEAL, 1989

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search