Desktop versionMobile Version
OpenEdition Books

Génération Y et gestion publique : quels enjeux ?

 | 
Nicolas Matyjasik
, 
Philippe Mazuel

Valeurs et enjeux managériaux

Génération Y, médias sociaux et impartialité politique : une perspective canadienne

Commission de la fonction publique (CFP) du Canada

Anmerkungen des Autors

En juin 2011, la Commission de la fonction publique a participé aux 10e Rencontres internationales de la gestion publique à Paris, qui avaient pour thème « Génération Y et gestion publique : quels enjeux ? » Le présent document, rédigé par la Direction des politiques stratégiques, de la recherche en politiques et de la bibliothèque, Direction générale des politiques, s’inspire de l’exposé présenté par Hervé Déry, alors vice-président principal par intérim de cette direction générale.

Das Programm OpenEdition Freemium bietet den abonnierten Benutzern Zugang zu dem Volltext im HTML-, PDF- und ePub-Format. Das Buch kann auch für Privatnutzer über unsere Partnerbuchhändler im PDF- und ePub-Format online erworben werden. Falls die gedruckte Version erhältlich ist, sind die Buchhandlungen auf dieser Seite rechts verlinkt.

Textauszug

Une fonction publique professionnelle et indépendante fondée sur les valeurs fondamentales que sont le mérite et l’impartialité politique constitue un élément essentiel de la gouvernance démocratique. Bien que ces deux valeurs soient intrinsèquement liées l’une à l’autre, le présent article porte essentiellement sur la seconde dimension. Cette étude examine, selon une perspective canadienne, en quoi la présence croissante de la génération Y au sein de la fonction publique et l’utilisation des médias sociaux influent sur le caractère non partisan de cette dernière.

La première partie présente le concept d’« impartialité politique », valeur fondamentale de la fonction publique canadienne et décrit le rôle que joue la Commission de la fonction publique (CFP) du Canada dans sa protection. La deuxième partie propose un aperçu global de la génération Y au Canada puis au sein de la fonction publique fédérale. Elle étudie les nouveaux défis que soulève l’utilisation des médias sociaux ainsi ...

Autor

La Commission de la fonction publique s’efforce de bâtir une fonction publique vouée à l’excellence. L’organisme protège le principe du mérite, l’impartialité politique, la représentativité et l’usage des deux langues officielles. De plus, la CFP protège également l’intégrité du processus de dotation dans la fonction publique et l’impartialité politique des fonctionnaires par l’entremise de l’élaboration de politiques et des orientations pour les gestionnaires de la fonction publique et les tient responsables de leurs décisions en matière de dotation. La CFP procède à des vérifications et à des enquêtes afin de confirmer l’efficacité du système de dotation et d’y apporter des améliorations. En tant qu’organisme indépendant, la CFP fait rapport des résultats obtenus au Parlement. La CFP recrute, pour la fonction publique, des Canadiens de talent de toutes les régions du pays. L’organisme renouvelle sans cesse ces services de recrutement pour répondre aux besoins d’une fonction publique moderne et novatrice.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Nutzungsbedingungen http://www.openedition.org/6540