Version classiqueVersion mobile

Pour une histoire de la bureaucratie en France

 | 
Guy Thuillier

I. Principes

Introduction

Texte intégral

1Pour diriger sa recherche, l’historien a besoin de certains principes, principia rationis : mais il n’est pas facile de les définir dans une discipline aussi incertaine de ses méthodes, aussi floue que l’histoire de la bureaucratie ; là les principes sont par construction partiels, provisoires, révisables, ce sont des outils d’analyse, ils permettent de régler les conduites, de voir où l’on va, ils guident, ils orientent la recherche. Nous avons cherché ici à définir – à titre provisoire – quelques principes pour cette histoire de la bureaucratie qui est une histoire neuve, une histoire subversive in principio, elle va contre l’histoire « résumée » qui veut expliquer à tout prix : en histoire de la bureaucratie, on reste souvent en deçà, on n’a que des vues partielles, on ne peut expliquer, on ignore souvent ce qui est le plus important, et (l’expérience le montre) l’historien est souvent désorienté quand il veut étudier une direction, un cabinet ministériel, un corps ; il ne peut travailler que sur du probable, il doit éviter d’affirmer, de dire « voici les causes, les conséquences », et s’il a bon regard, et quelque expérience de la vie, il ne voit souvent que le chaos, le désordre.

2Aussi chaque historien doit-il réfléchir attentivement aux principes qu’il veut appliquer : mais comment l’aider à définir les règles du jeu, à préciser les préceptes qu’il entend mettre en œuvre, à poser les « bonnes questions » ? Nous voudrions évoquer quelques anneaux de cette réflexion nécessaire : nous avons esquissé, très imparfaitement, une « théorie générale » de l’histoire de la bureaucratie, et des théories partielles de la demande, de l’ingénierie, de la communication, qui peuvent l’appuyer, nous avons rappelé quelques règles du jeu pour étudier une direction, un cabinet ministériel et nous avons donné quelques conseils concernant l’histoire psychologique, l’histoire du « probable » et l’histoire du désordre administratif.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 1999

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search