Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les Chambres des comptes en France aux xive et xve siècles

 | 
Philippe Contamine
, 
Olivier Mattéoni

Notices biographiques

Texte intégral

1CONTAMINE (Philippe)

2Membre de l’Institut, Philippe Contamine est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV). Sa thèse d’État a été publiée à Paris-La Haye en 1972 sous le titre : Guerre, État et société à la fin du Moyen Âge. Étude sur les armées des rois de France, 1337-1494. Spécialiste de la noblesse, de la société politique et de l’État des xive et xve siècles, il est l’auteur de nombreux ouvrages et articles parmi lesquels : Des pouvoirs en France, 1300-1500, Paris, Presses de l’École normale supérieure, 1992 ; De Jeanne d’Arc aux guerres d’Italie. Figures, images et problèmes du xve siècle, Orléans-Caen, Paradigme, 1994 ; « L’audition des comptes seigneuriaux : l’exemple de la maison de la Trémoille, La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve  siècles, Paris, CHEFF, 1996 dont il a dirigé la publication avec Olivier Mattéoni. Son dernier livre La noblesse au royaume de France, de Philippe le Bel à Louis XII vient de paraître aux Presses Universitaires de France.

3CURRY (Anne)

4Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Reading (Grande-Bretagne), Anne Curry travaille sur la Normandie anglaise, notamment sur l’armée lancastrienne d’occupation. Elle a publié à Londres, en 1994, avec David Bates, un volume intitulé England and Normandy in the Middle Ages et en 1996 « L’administration financière de la Normandie anglaise : continuité ou changement ? », La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles, Paris, CHEFF.

5COULET (Noël)

6Noël COULET est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Provence, Aix-Marseille I. Sa thèse de doctorat d’État a paru en 1988 aux Publications de l’Université de Provence sous le titre : Aix-en-Provence, espace et relations d’une capitale (milieu xive-milieu xve siècle). Il est l’auteur avec A. Planche et F. Robin de Le roi René : le prince, le mécène, l’écrivain, le mythe, Aix-en-Provence, 1982. Sur l’histoire de la formation de l’État, il a codirigé la publication du colloque de La Baume les Aix, L’État moderne : le droit, l’espace et les formes de l’État, Paris, Editions du CNRS, 1990. Il a publié en 1992 dans la collection de l’École française de Rome, Affaires d’argent et affaires de famille en haute Provence au xive siècle. Le dossier du procès de Sybille de Cabris contre Matteo Villani et la compagnie des Buonaccorsi et en 1996 « Le personnel de la Chambre des comptes de Lorraine à la fin du Moyen Âge », La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles, Paris, CHEFF.

7DEMOTZ (Bernard)

8Docteur ès lettres, Bernard Demotz est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université Jean Moulin-Lyon III. Sa thèse d’État doit paraître en 1998 aux éditions Slatkine à Genève sous le titre : Le comté de Savoie du xie au xve siècle : le château, le pouvoir et l’État au Moyen Âge. Il prépare un dictionnaire de la fin du Moyen Âge à paraître chez Robert Laffont ainsi qu’une synthèse sur Les principautés en Occident chez Aubier. Il a publié en 1996 « Une clef de la réussite d’une principauté aux xiiie et xive siècles : naissance et développement de la Chambre des comptes de Savoie, La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles, Paris, CHEFF.

9KERHERVÉ (Jean)

10Docteur ès lettres, Jean Kerhervé est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Bretagne occidentale (Brest). Sa thèse a été publiée sous le titre : L’État breton aux xive et xve siècles. Les ducs, l’argent et les hommes, 2 tomes, Paris, Maloine, 1987. Il est l’auteur de plusieurs articles consacrés aux finances et aux hommes de finances en Bretagne, dont « Les présidents de la Chambre des comptes de Bretagne au xve siècle », La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles, Paris, CHEFF, 1996. Il s’intéresse aussi à l’historiographie médiévale bretonne.

11LALOU (Élisabeth)

12Élisabeth Lalou, archiviste-paléographe, est sous-directeur de l’Institut de recherche et d’histoire des textes. Elle est l’auteur de la notice sur la Chambre des comptes de Paris dans le Lexikon des Mittelalters, II, 1983, col. 1673-1675. Elle a publié en 1994 Les comptes sur tablettes de cire de la chambre aux deniers de Philippe III Le Hardi et de Philippe IV Le Bel, Académie des inscriptions et belles-lettres, et en 1996 « La Chambre des comptes de Paris : sa mise en place et son fonctionnement (fin xiiie-xive siècle) », La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles, Paris, CHEFF.

13MATTÉONI (Olivier)

14Agrégé de l’université, docteur en histoire, Olivier Mattéoni est maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’Université de Panthéon-Sorbonne (Paris I). Sa thèse Servir le prince. Les officiers des ducs de Bourbon à la fin du Moyen Âge (1356-1532). Étude d’une société politique doit paraître en 1998 aux Publications de la Sorbonne. Sur les Chambres des comptes, il est l’auteur de « L’apport de la prosoprographie à la connaissance des carrières des officiers de la Chambre des comptes de Moulins (vers 1450-vers 1530) », L'État moderne et les élites : apports et limites de la méthode prosopographique, J.-Ph. Genet et G. Lottes éd., Paris, 1996, et de « La conservation et le classement des archives dans les Chambres des comptes de la principauté bourbonnaise à la fin du Moyen Âge », La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles, Paris, CHEFF, 1996, dont il a dirigé la publication avec Ph. Contamine.

15SCHNERB (Bertrand)

16Agrégé d’histoire, docteur de troisième cycle, Bertrand Schnerb est maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’Université de Paris-Sorbonne (Paris IV). Spécialiste des institutions et de la société militaire, il est l’auteur de Bulgnéville (1431). L’État bourguignon prend pied en Lorraine, Paris, 1993, de « L’activité de la Chambre des comptes de Dijon entre 1386 et 1404 d’après le registre de ses mémoriaux », La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles, Paris, CHEFF, 1996, et de Enguerraud de Bournonville et les siens. Un lignage noble du Boulonnais aux xive et xve siècles, Paris, 1997.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540