Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le financement des infrastructures de transport XVIIe-début XIXe siècle

 | 
Anne Conchon
, 
David Plouviez
, 
Éric Szulman

Choix politiques et incidences économiques

L’évergétisme et la construction des ponts en Chine à l’époque impériale tardive

Nanny Kim
Traduction de Anne Conchon

Note de l’éditeur

Texte traduit par Anne Conchon.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mark Elvin publia en 1996 une série d’articles sur les structures économiques et sociales de la Chine à l’époque impériale tardive. Son livre, intitulé Another History : Essays on China from a European Perspective, montre que la Chine constitue une civilisation comparable à l’Europe à bien des égards, mais qu’elle présente aussi de notables différences1. C’est le cas notamment de l’administration des infrastructures de transport. Dans le cadre de ce volume centré sur le contexte européen, cet article entend montrer la spécificité des structures de financement et d’entretien des routes dans la Chine impériale tardive (1368-1911). Le fait que la construction et l’entretien des ponts ressortent d’un financement philanthropique peut paraître étonnant au regard de la situation européenne.

L’histoire des ponts est relativement bien documentée. Dans son travail sur la période Ming, Timothy Brook utilisa les archives relatives aux ponts pour montrer une inflexion dans la prise en charge fina...

Auteur

Nanny Kim est historienne de la Chine. Elle étudie les transports et la mobilité dans des contextes sociaux et écologiques en mutation. Elle a soutenu sa thèse à la London University en 2000. De 2005 à 2011, elle a étudié le système étatique de transport des métaux monnayables dans la Chine des Qing au sein du groupe de recherches DFG Monies, Markets and Finance in China and East Asia 1600-1900 (Institute of Chinese Studies, Heidelberg University) dirigé par Hans Ulrich Vogel. Elle travaille actuellement en coopération avec Yang Yuda (Fudan University, Shanghaï) sur l’industrie minière, les mobilités et les changements paysagers dans l’Extrême-Sud-Est de la Chine impériale.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540