Version classiqueVersion mobile

La France, la Belgique et l’organisation économique de l’Europe, 1918-1935

 | 
Éric Bussière

Quatrième partie. Vers des solutions régionales

Conclusion de la quatrième partie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les périodes marquées par des circonstances exceptionnelles, 1919-1924, 1930-1935, apparaissent comme celles où la solidarité franco-belge se manifeste de manière spécifique. Reconstruction ou crise économique profonde suscitent des schémas d’organisation de l’Europe où la spécificité des relations entre les deux pays s’affirme. Il en serait de même durant le second conflit mondial puisqu’une union monétaire franco-belge fut à l’étude au cours de l’été 19441.

Les deux périodes que nous avons analysées révèlent une permanence fondamentale : l’industrie belge tend à rechercher en France un marché privilégié et exerce des pressions en ce sens. Dans le premier cas les circonstances politiques et monétaires ont permis au gouvernement belge de se dégager d’un engrenage qu’il jugeait périlleux. Dans le second cas, surtout à partir de l’été 1933, celui-ci se trouve en position de demandeur alors que le gouvernement français, encouragé par la grande industrie, a abandonné le schéma d’après-gu...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 1992

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search