Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le financement des infrastructures de transport XVIIe-début XIXe siècle

 | 
Anne Conchon
, 
David Plouviez
, 
Éric Szulman

Les modalités de financement à l’échelle régionale : l’autonomie politique en question

Un domaine provincial ? Les états de Bretagne, le domaine royal et la construction des routes au xviiie siècle

Katherine McDonough

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

En mars 1759, les députés des états de Bretagne et les commissaires du roi dans la province finalisèrent un accord par lequel les états s’engageaient à verser 40 millions de livres tournois (Lt) à la Couronne pour l’acquisition de domaines royaux situés dans la province et les droits y afférents1. Le contrat précisait que les domaines et les droits pouvaient être cédés selon trois modalités : par une cession complète et irrévocable, par un engagement perpétuel révocable, et par la subrogation également révocable2. La nature du contrat de transfert du domaine, l’expérience de sa gestion directe et les conséquences de la révocation royale de ce contrat en 1771 constituent un élément essentiel, bien que sous-estimé jusqu’à présent, pour la compréhension de l’histoire des états. Cet article propose d’historiciser l’action politique des états de Bretagne3, en relativisant, sans pour autant la rejeter, l’explication fondée sur le pouvoir de la noblesse bretonne et son attitude pendant les...

Auteur

Katherine McDonough est chercheuse associée en humanités numériques à la Western Sydney University (Australie) pour le projet Mapping Print, Charting Enlightenment qui exploite la base de données French Book Trade in Enlightenment Europe. Jusqu’en 2017, elle était chargée de cours en histoire au Bates College (Maine, États-Unis). Elle a soutenu sa thèse à l’université de Stanford en 2013 : « Building the Roads: Expertise, Labor, and Politics in Provincial France, 1675-1791 ». Elle termine actuellement un livre intitulé Public Works Laboratory: Building Provincial Highways in Eighteenth-Century France, et prépare plusieurs articles sur l’historiographie de la corvée, l’histoire environnementale des routes et l’histoire des archives de l’Ancien Régime.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2018

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540