Version classiqueVersion mobile

Banque coloniale ou banque d’affaires

 | 
Yasuo Gonjo

Sources

Texte intégral

Archives publiques

1. Archives Nationales, Section d’Outre-Mer (rue Oudinot, Paris1)

Dans cette Section d’Outre-Mer, sont entreposées les archives de l’ancien ministère des Colonies. La plus grande partie des archives ayant trait à la Banque de l’Indochine ainsi qu’à la monnaie, au crédit et à l’économie de l’Indochine se répartit dans l’une des trois catégories suivantes : « Section Crédit », « Affaires économiques » et « Nouveaux fonds ».

Les documents classés dans la « Section Crédit » rassemblent la quasi-totalité des documents administratifs relatifs aux banques coloniales (Banque de l’Indochine, Banque de Madagascar, Banque de la Nouvelle-Calédonie, banques des vieilles colonies) et aux problèmes de monnaie et de crédit des différentes colonies. L’essentiel des documents qui ont aidé notre recherche a été fourni par les archives suivantes concernant la Banque de l’Indochine ou l’Indochine : la correspondance entre la Banque de l’Indochine et les différentes administrations ainsi qu’entre le ministère des Colonies et les administrations du gouvernement général de l’Indochine et des différentes régions de cette colonie, les rapports mensuels des commissaires ou censeurs du gouvernement attachés à la Banque et les procès-verbaux et rapports des commissions parlementaires ou interministérielles, auxquels viennent s’ajouter, à partir de 1920, les copies des rapports mensuels des directeurs des différentes succursales de la Banque (et des procès-verbaux du conseil d’administration de la Banque). Ces documents ont été rangés dans une centaine de cartons sur chacun desquels figure un abrégé sommaire du contenu quelquefois inexact et sans rapport avec les documents dudit carton. Voici néanmoins les principaux sommaires : « Création de la Banque », « Création de succursales et agences », « Prorogation du privilège », « Renouvellement du privilège », Augmentation du capital », « Rapports du commissaire du gouvernement », « Rapports du censeur », « Rapports aux assemblées générales des actionnaires », « Prêts et participations », « Répartitions bénéficiaires », « Piastres », « Monnaies indochinoises », « Monnaies d’Extrême-Orient », « Circulation fiduciaire », « Commission de l’argent-métal », « Crise économique 1933 », « Crédit agricole ».

Les documents classés « Affaires économiques » ont trait, pour la plupart, à l’économie coloniale depuis la deuxième moitié des années 1930 jusqu’aux années 1940. Seuls les textes relatifs à l’époque du gouvernement du Front populaire s’inscrivent dans le cadre de notre étude.

Les documents répertoriés dans la rubrique « Nouveaux fonds » ont trait aux problèmes économiques et politiques de l’Indochine durant la crise des années 1930 (lettres échangées entre le ministère des Colonies et le gouvernement général sur les mesures à prendre pour enrayer la crise, comptes rendus des inspecteurs des colonies sur le crédit agricole). Ils ont été d’une grande utilité pour rédiger le chapitre VI.

La Section d’Outre-Mer dispose également d’une bonne bibliothèque dont quelques documents ont considérablement aidé notre recherche : rapports des inspecteurs des colonies ainsi que des commissions interministérielles ; rapports du conseil d’administration à l’assemblée générale des actionnaires du Crédit Immobilier de l’Indochine (et également de la Banque de l’Indochine), etc.

2. Archives Nationales, Dépôt des Archives d’Outre-Mer (Aix-en-Provence)

Sont entreposés dans ces Archives des documents des gouvernements généraux et des diverses autorités des anciennes colonies. Les textes auxquels l’auteur s’est référé ont été puisés dans les séries suivantes :

L2 : Banques et monnaies.

L11 : Chambre de commerce de Hanoï.

L12 : Chambre de commerce de Haïphong.

L13 : Chambre de commerce de Saigon.

L21 : Banque de l’Indochine.

L22 : Banque Industrielle de Chine.

L23 : Crédit Foncier.

L27 : Taux légal de l’argent.

L28 : Monnaies et médailles.

L29 : Fixation du taux de la piastre.

Ont apporté une aide précieuse les séries L2, L21 et L28 qui comprennent des procès-verbaux et rapports des commissions gouvernementales locales et des rapports mensuels des censeurs du gouvernement attachés aux succursales de la Banque de l’Indochine.

3. Archives Nationales (rue des Francs-Bourgeois, Paris)

Les archives du ministère du Commerce classées dans la série F12 et mentionnées ci-dessous furent utiles en ce qu’elles révélèrent la politique commerciale de la France vis-à-vis des pays de l’Asie orientale avant la première guerre mondiale ainsi que l’évolution de cette politique.

2449 : Missions industrielles et commerciales, en particulier mission de Chine en 1843.

2589-2593 : Missions commerciales (en Extrême-Orient), 1843-1869.

6341-6342 : Accords commerciaux et législation douanière, Chine, Indochine, 1830-1873.

6428-6429 : Régime douanier des colonies, Indochine, 1877-1891.

7056-7058 : Rapports commerciaux des consuls de France, Chine, 1864-1906.

7143-7147 : Id., Japon, 1855-1906.

7223-7225 : Rapports consulaires postérieurs à la circulaire du 26 décembre 1906, Chine, 1907-1920.

7261-7262 : Id., Japon, 1906-1920.

L’auteur s’est référé à la série 65 AQ pour les rubriques mentionnées ci-dessous. Cette série renferme des documents d’entreprises (rapports du conseil d’administration à l’assemblée générale des actionnaires, statuts, coupures de presse). Ces documents ayant des lacunes souvent importantes, l’utilité de cette série diffère énormément d’une entreprise à l’autre.

A21 : Banque d’Alsace-Lorraine.

A164 : Banque Franco-Japonaise.

A246 : Banque Russo-Chinoise.

A257 : Banque de l’Union Parisienne.

A478 : Crédit Lyonnais.

A628 : Banque de l’Indochine.

A744 : Banque Russo-Asiatique.

A800 : Comptoir d’Escompte de Paris.

A801 : Comptoir National d’Escompte de Paris.

A809 : Banque de Paris et des Pays-Bas.

A947 : Crédit Industriel et Commercial.

A950 : Société Générale.

A960 : Société Lyonnaise de Dépôts, de Comptes Courants et de Crédit Industriel.

A961 : Société Marseillaise de Crédit Industriel et Commercial.

A1065 : Compagnie Générale des Colonies.

A1096 : Compagnie Générale du Maroc.

A1112 : Société Financière Française et Coloniale.

4. Archives du ministère des Finances

L’auteur a consulté, dans ces Archives, les documents de la série F30 mentionnés ci-dessous. Les liasses numérotées 370-374 et relatives aux emprunts chinois furent, entre autres, très utiles à la rédaction du chapitre III. Vu que les autorités du ministère des Finances s’entêtèrent à respecter rigoureusement la règle voulant que ne soient pas rendus publics les documents relatifs aux banques coloniales (dont la Banque de l’Indochine) et aux emprunts coloniaux d’entre les deux guerres, il fut impossible de consulter lesdits documents.

235-237 : Emprunts Indochine, 1896-1911.

370-374 : Chine, emprunts, 1859-1917.

669 : Banque Russo-Asiatique, 1926-1931.

670-684 : Banque Industrielle de Chine, 1920-1940.

5. Archives du ministère des Affaires étrangères

Les documents de ces Archives ayant un rapport direct avec le sujet de notre ouvrage répètent ce qui est dit dans les textes des ministères des Colonies, des Finances et du Commerce. Nous n’en n’avons donc pas fait de citation directe.

6. Fondation Nationale des Sciences Politiques, Service des Archives Contemporaines

L’auteur a retenu, parmi les documents déposés à cette Fondation, les « archives Édouard Daladier » dont les extraits (1DA-Dr1) concernant les délibérations parlementaires sur la création de la Banque de Madagascar nous ont aidé à rédiger le chapitre V.

Archives privées

1. Banques parisiennes

En ce qui concerne la Banque de l’Indochine, l’auteur a consulté, au siège de la Banque Indosuez (de l’époque de la Banque de l’Indochine et de Suez), les procès-verbaux du conseil d’administration ainsi que les rapports de ce dernier à l’assemblée générale des actionnaires de toute la période allant de 1875 à 1940. Il va sans dire que ces deux types de documents ont constitué les documents de base ayant permis l’élaboration de cet ouvrage. La direction de la Banque nous a déclaré que tous les autres documents antérieurs à 1940 avaient été perdus2

Pour ce qui est du Crédit Industriel et Commercial, de Paribas, de la Société Générale, du Crédit Lyonnais, l’auteur a consulté, dans les sièges de ces banques respectives, les procès-verbaux du conseil d’administration ainsi que les rapports à l’assemblée générale des actionnaires pour les années où il était question des relations de ces banques avec la Banque de l’Indochine. En ce qui concerne maintenant le Comptoir (National) d’Escompte de Paris, l’auteur n’a consulté, au bureau d’études de la Banque Nationale de Paris qui a succédé à cette banque, que les rapports à l’assemblée générale des actionnaires portant sur les années couvrant de 1853 à 1914. Il n’a pas eu droit de regard sur les autres documents.

2. Chambre de commerce de Lyon

Les procès-verbaux et comptes rendus annuels des travaux de cette chambre de commerce, surtout de la seconde moitié du XIXe siècle, furent très utiles pour mettre en évidence les intérêts des milieux d’affaires lyonnais en Asie.

3. Autres chambres de commerce

Nous n’avons pas trouvé de documents méritant d’être mentionnés dans cet ouvrage dans les archives des Chambres de commerce de Paris, Nancy, Strasbourg, SaintÉtienne et Marseille.

Notes

1 Ces archives, ayant déménagé par la suite, se trouvent actuellement à Aix-en-Provence.

2 M. Marc Meuleau, historien attaché à la Banque Indosuez, nous a récemment communiqué qu’il avait trouvé une certaine quantité de documents conservés dans les magasins de la même banque.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 1993

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search