Version classiqueVersion mobile

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

Notices biographiques

Vacher à Vuillaume

Texte intégral

VACHER dit VACHER-DESVERNAIS Jean Antoine Claude

1Né le 31 juillet 1909 à Rennes (Ille-et-Vilaine), décédé le 9 mai 1988, fils d’Antoine Vacher professeur à la faculté des lettres de Lille décédé (C) et de Caroline Bulan.

2[Liens de parenté] Gendre de Jean Roederer*.

3Licencié en droit et ès lettres.

4Mobilisé du 2 septembre 1939 au 6 septembre 1940 (blessé à La Panne le 28 mai 1940, évacué par Dunkerque en Angleterre).

5Adjoint à l’Inspection 1er juin 1935, inspecteur de 4e classe 1er mars 1938, 3classe 1er novembre 1938, 2classe 1er janvier 1941, 1re classe 1er avril 1943, inspecteur général des Finances 1er décembre 1961, admis à la retraite par limite d’âge 2 janvier 1979.

6Rapporteur au Comité consultatif des forces hydrauliques 1938. Chargé de l’Administration des blessés français soignés en Grande-Bretagne du 15 juillet 1940 au 1er décembre 1941. Commentateur sous le nom de Jean Desvernais à la radio française de Londres du 1er décembre 1941-30 mai 1944. Chef adjoint d’opérations, puis directeur des services administratifs et financiers de la mission des personnes déplacées de l’United Nations Relief and Rehabilitation Administration à Londres puis en Allemagne 1er juin 1944-1946. Directeur du cabinet civil de Paul Béchard secrétaire d’État à la présidence du Conseil 20 août 1947-31 octobre 1947. Conseiller technique (chargé de la radiodiffusion) au cabinet d’Eugène Thomas secrétaire d’État à la présidence du Conseil chargé des PTT 31 octobre 1947-30 décembre 1947. Conseiller technique au cabinet de Paul Béchard secrétaire d’État aux Forces armées 30 décembre 1947-4 mars 1948. Chargé de mission au cabinet de Pierre Abelin secrétaire d’État à la présidence du Conseil 4 mars 1948-(26 juillet 1949, fin du cabinet). Conseiller technique 4 novembre 1949, puis directeur du cabinet de Robert Buron secrétaire d’État aux Affaires économiques 21 mars 1950-1er mars 1951. Conseiller commercial hors classe, adjoint au chef 1951, puis chef de la délégation française auprès de la conférence internationale des matières premières à Washington 1952-1953. Président du groupe central de la Confédération internationale des matières premières 1952. Délégué général du Centre national du commerce extérieur 1953-1960.

7Membre du bureau, puis président du conseil d’administration de l’Association pour le bon usage du français dans l’Administration (1972 ?). Président de l’Association française pour l’accroissement de la productivité 1950. Auditeur au Centre des hautes études administratives 1947.

8LH 1944 (à titre militaire), O. 1953. Croix de guerre 1939-1945.

9Œuvres

  • L’avenir des Français d’outre-mer, Paris, Presses universitaires de France, 1962, VIII-156 p.

  • L’approvisionnement de l’Europe en matières premières, Paris, Dotation Carnegie pour la paix internationale-Presses universitaires de France, [nov. 1952], 74 p.

10Sources : SAEF, PH 169/93 0010 et B 68461/2 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; Who’s who, 1955, 1957 et 1967.

VACHEY Laurent

11Né le 18 janvier 1953 à Belleville-sur-Saône (Rhône), fils de Marc Vachey et de Simone Camus.

12École nationale de la santé publique 1976, licencié en droit, IEP de Lyon, Éna (promotion Michel de Montaigne) 1988.

13Adjoint à l’Inspection 1er juin 1988, inspecteur de 3classe 1er décembre 1989, 2classe 1er juin 1992, 1re classe 1er juin 1997, inspecteur général des Finances 15 mai 2004.

14Inspecteur stagiaire des Affaires sanitaires et sociales au ministère de la Solidarité, de la Santé et de la Protection sociale 1976. Inspecteur des Affaires sanitaires et sociales 1977-1981. Inspecteur principal des Affaires sanitaires et sociales 1981-1985. Rapporteur du Groupe outre-mer (préparation du XIe Plan) 1992. Chargé de mission à la Mission interministérielle pour l’Europe centrale et orientale 1992-1993. Délégué général de la Fondation Marcel-Mérieux 1994-1995. Président du conseil d’administration de l’Agence française du sang 1995-1998. Délégué chargé des finances auprès du directeur central du Service de santé des Armées 2001-2003. Directeur de projet chez Barclays Capital 2004-2006. Directeur adjoint du cabinet de Philippe Bas ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille 10 octobre 2006-27 mars 2007. Directeur adjoint du cabinet de Philippe Bas ministre de la Santé et de la Solidarité 27 mars 2007-15 mai 2007. Directeur à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) 2007, puis directeur de la CNSA 2008-2011.

15Œuvres

  • G. Belorgey (dir.), G. Péronnet, A. Puzenat, L. Vachey, Le défi des singularités, Paris, La Documentation française, 1993, 214 p. (rapport du Groupe outre-mer, préparation du XIe Plan).

16Sources : Fichier BRH ; Fichier compétences ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF.

VALETTE Georges Justin

17Né le 11 octobre 1885 à Tilly-sur-Seulles (Calvados), décédé le 16 septembre 1965 à Vernie (Sarthe), fils de Louis Auguste Albert Valette agent voyer d’arrondissement (N), architecte à Pont-l’Evêque (Calvados) (C) et de Marie Pauline Antoinette Français.

18École polytechnique 1906.

19Mobilisé du 20 septembre 1914 au 11 juillet 1917.

20Adjoint à l’Inspection 1er avril 1913, inspecteur de 4e classe 1er avril 1915, 3classe 21 novembre 1917, 2classe 1er janvier 1920, 1re classe 1er juillet 1923, admis à la retraite pour invalidité 1er juillet 1928.

21Rédacteur stagiaire 1911, rédacteur de 3classe à la direction générale de la Comptabilité publique 1912-1913. Chargé de mission à la direction (générale) de la Comptabilité publique 1917-1920. Chargé de mission à la direction du Budget et du Contrôle financier 1920-1922. Contrôleur des dépenses engagées du gouvernement général de l’Algérie, des territoires du Sud et des chemins de fer algériens de l’État 1922-1928.

22LH 1925.

23Sources : SAEF, 1C 34852 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931.

24Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 171.

VALLS André

25Né le 12 mai 1916 à Alger (Algérie), décédé le 23 septembre 1992, fils de Charles Valls et de Gabrielle Boutonnet.

26Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

27Service militaire à partir du 15 octobre 1937, mobilisé le 2 septembre 1939, en captivité du 29 mai 1940 au 1er juin 1945, démobilisé le 15 juin 1945.

28Adjoint à l’Inspection (concours spécial) 1er juin 1946, inspecteur de 2classe 1er juillet 1947, 1re classe 1er janvier 1955, inspecteur général des Finances 1er août 1970, admis à la retraite par limite d’âge 13 mai 1984.

29Chargé de mission à la Fédération nationale des syndicats des industries radioélectriques 1948-1950. Chargé de mission 1951-1952, puis conseiller économique et financier du Haut Commissariat de France en Indochine 1952-1955. Conseiller technique au cabinet de Pierre July ministre des Affaires marocaines et tunisiennes 20 mai 1955. Conseiller économique et financier, ambassadeur extraordinaire envoyé exceptionnel de la France à Tunis 1955. Sous-directeur à la direction des Finances extérieures 1957. Conseiller financier en Extrême-Orient 1959. Adjoint au chef du service de l’Inspection (p. i.) 1er septembre 1961-18 janvier 1962. Chef du service de l’Inspection 18 janvier 1962-1er avril 1965. Président de la Commission chargée d’étudier les suites à donner au rapport public de la Cour des comptes 1963. Président du Comité de coordination pour l’action économique régionale 1964-1965. Membre de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du Ve Plan) 1964. Directeur des Relations économiques extérieures 1965-1967. Expert auprès du Comité d’examen des comptes pour l’exercice 1968-1969 du Fonds monétaire international 1969. Vice-président de la Commission des transports (préparation du VIe Plan) 1969. Président du Comité des transports maritimes (préparation du VIe Plan) 1969. Président du Groupe de travail pour l’étude des problèmes que pose la conservation des archives économiques et sociales 1972. Chargé des fonctions d’inspecteur général de l’Économie nationale pour la région des Pays-de-Loire 1974-1976. Président du Comité consultatif des foires et salons 22 décembre 1977-1986 (ou 1990). Président du conseil de surveillance de la Caisse centrale de coopération économique 1978-1981.

30LH 1954, O. 1963. ONM O. 1966, C. 1981. Croix de guerre 1939-1945.

31Œuvres

  • Les réseaux et la vie économique internationale, Paris, Fondation nationale des sciences politiques, Service de polycopie, 1975, 94- [XX] p. (coll. Cours IEP de Paris. 1974-1975).

  • L’Asie moderne et ses problèmes, Paris, impr. Lang, Grandemange, 1961, 24 p.

32Sources : SAEF, PH 22/96 0005 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; Who’s who, 1957, 1961, 1963 et 1967.

33Autres sources : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien d’André Valls avec L. Quennouëlle-Corre, 1990.

VANDAL Jacques Pierre Louis Édouard

34Né le 28 février 1813 à Coblence (Allemagne), décédé le 17 décembre 1889 à Paris, fils de Jacques Vandal vérificateur des Douanes (s. d.) et d’Anna Barth.

35Licencié en droit.

36Inspecteur de 3classe 21 juillet 1837, 2classe 1er décembre 1843.

37Commis au ministère des Finances 1832 (peut-être sous-chef du cabinet de Jean Humann ministre des Finances 1833). Sous-chef du cabinet d’Apollinaire d’Argout ministre des Finances en avril 1836. En mission en Allemagne 1836. Chef de bureau au secrétariat général du ministère des Finances 1847. En mission en Allemagne 1847. Sous-directeur au Contrôle des régies du ministère des Finances 1850. En mission en Italie 1851. Secrétaire général (p. i.) du ministère des Finances 1852. Directeur (puis directeur général) des Contributions directes 1852-1861. En mission en Allemagne et en Angleterre 1852. Conseiller d’État (s. o.) hors section 1861-1870. Directeur général des Postes 1861-1870. En mission en Angleterre 1864. Président de la Compagnie générale transatlantique 1871.

38Conseiller général du Bas-Rhin 1867-1870.

39LH 1847, O. 1853, C. 1863.

40Œuvres

  • Note sur les tramways de Francfort-sur-Main, Bruxelles, Lille et Genève, Paris, impr. de Vve Éthiou-Pérou, 1876, 46 p.

  • Note sur la contribution foncière, (s. l.), 1855, 40 p.

41Sources : AN, LH 2671/42, BB30/742 et F20/765 ; DU CAMP (Maxime), Souvenirs d’un demi-siècle, Paris, Hachette, 1949, t. 1, p. 167 ; M. Vandal conseiller d’État, directeur général des Postes, notice biographique publiée dans le Journal des Postes du 1er juillet 1866, Paris, impr. de Jouaust, 29 p ; Livre d’or ; IGF, 1931.

42Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 171 ; GLAESER Ernest (dir.), Biographie nationale des contemporains, Paris, Glaeser, 1978, p. 785 ; CHARBON (Paul), « Notice biographique Éd. Vandal », Nouveau dictionnaire de biographie alsacienne, n° 38, Strasbourg, Fédération des sociétés d’histoire et d’archéologie d’Alsace, 2002, p. 3971-3972 ; DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 371.

VANSSAY (de) Maurice

43Né le 26 juin 1802 à Versailles (Yvelines), décédé le 10 octobre 1858 à Marseille (Bouches-du-Rhône), fils d’Achille Pierre de Vanssay page de la grande écurie en 1771, capitaine aux dragons de la reine 1782, propriétaire (N) et de Louise Bonne Laflèche de Grandpré.

44Élève-inspecteur 1er août 1832, inspecteur de 3classe 1er novembre 1840, 2classe 1er mars 1844, 1re classe 1er juin 1848, inspecteur général des Finances 1er janvier 1858, mort en fonctions.

45Surnuméraire à la Comptabilité générale 1825. Commis de 4classe au bureau de l’Indemnité des émigrés 1826. Commis de 3classe au bureau de l’Indemnité des colons de Saint-Domingue 1826.

46LH 1850.

47Sources : SAEF, 1C 30748 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Annuaire de la noblesse, 1869, p. 411-412.

48Bibliographie : JOUGLA de MORÉNAS (Henri), Grand armorial de France, Paris, Éditions héraldiques, 1934-1952, t. 6, p. 401-402 ; CHADEAU, 1986, p. 172.

VAUGELAS (de) voir VINCENT de VAUGELAS

VAUX (de) voir GUÉRIN de VAUX

VEDEL (de) Dominique Honoré

49Né le 25 septembre 1809 à Passy (Paris), décédé en 1878, fils de Dominique Honoré Antoine Marie de Vedel général de division (N) et de Pauline Charlotte Françoise Florence Carlier de Saint-Cyr.

50Élève-inspecteur 4 avril 1837, inspecteur de 3classe 1er mars 1840, 2classe 1er juillet 1848, 1re classe 1er août 1854.

51Commis à la Comptabilité générale 1834. Commis de 4classe 1836. Chef de la division de la Comptabilité au ministère de l’Intérieur 1859-1871. Admis à la retraite 1871.

52Conseiller général des Alpes-Maritimes 1864 à son décès.

53LH 1859, O. 1866.

54Sources : SAEF, 1C 5501 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

55Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 172 ; RÉVÉREND (A.), Le Premier Empire, t. 4, p. 355 ; JOUGLA de MORÉNAS (Henri), Grand armorial de France, Paris, Éditions héraldiques, 1934-1952, t. 6, p. 424.

VÉE Pierre

56Né le 25 septembre 1870 à Paris (7e), décédé le 9 octobre 1903 à Londres, fils de Léonce Émile Vée ingénieur (N), décédé (C) et de Virginie Caroline Boïs.

57Adjoint à l’Inspection 16 avril 1895, inspecteur de 4classe 12 mars 1897, 3classe 6 janvier 1899, démissionnaire 4 mai 1899.

58Commis stagiaire 1892, commis ordinaire de 5e classe 1893, commis ordinaire de 4classe à la direction générale de la Comptabilité publique 1894. Directeur de l’agence de la Société générale de crédit industriel et commercial à Londres 1899-1903. Mort en fonctions.

59Sources : ADP, état civil, V4E 855 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

60Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 172.

VEIL Antoine Victor

61Né le 28 août 1926 à Blamont (Meurthe-et-Moselle), fils d’André Léon Veil ingénieur des Mines, industriel (C) et d’Alice Paul-Léon.

62[Liens de parenté] Époux de Simone Veil ministre de la Santé 1974-1979 et des Affaires sociales, de la Santé et de la Ville 1993-1995, présidente du Parlement européen 1979-1982, membre du Conseil constitutionnel 1998-2007, membre de l’Institut 2010.

63Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Albert Thomas) 1955.

64Engagé volontaire du 5 octobre 1944 au 4 octobre 1945.

65Adjoint à l’Inspection 1er août 1955, inspecteur de 3classe 1er novembre 1956, 2classe 1er mars 1960, 1re classe 1er octobre 1965, admis à la retraite différée 1er avril 1973.

66Attaché au cabinet de Pierre-Henri Teitgen, ministre d’État, vice-président du Conseil, chargé de la Fonction publique et de la Réforme administrative 4 mai 1947. Attaché au cabinet de Pierre-Henri Teitgen ministre des Forces armées 22 octobre 1947-26 juillet 1948. Attaché au cabinet d’Alain Poher secrétaire d’État au Budget 11 septembre 1948-20 novembre 1948. Attaché auprès du haut commissaire de la République française en Allemagne (ministère des Affaires étrangères) 1949-1952. Conseiller technique au cabinet d’Alain Poher secrétaire d’État aux Forces armées (Marine) 11 novembre 1957-15 avril 1958. Chargé d’une mission temporaire à la direction des Relations économiques extérieures 1958. Directeur du cabinet de Joseph Fontanet secrétaire d’État à l’Industrie et au Commerce 9 janvier 1959-17 novembre 1959. Directeur du cabinet de Joseph Fontanet secrétaire d’État au Commerce intérieur 17 novembre 1959-25 août 1961. Directeur du cabinet de Joseph Fontanet ministre de la Santé publique et de la Population 25 août 1961-14 avril 1962. Délégué général au Comité central des armateurs de France 1964-(1968 ?). Responsable des questions non-maritimes au groupe des Chargeurs réunis 1968-1969. Mission de contrôle et de surveillance, pour le compte du groupe des Chargeurs réunis à l’Union des transports aériens (UTA) 1969. Directeur général adjoint de la Compagnie des chargeurs réunis 1969-1971. Directeur général de l’UTA 1971-1980. Président de la Compagnie aéro-maritime d’affrètement 1971-1980. Président de la Commission des transports et des communications (préparation du VIIIe Plan) 1975-1979. Président de la Société pour le développement du transport aérien en Afrique 1978-1980. Président de l’Institut du transport aérien 1981-1985. Président-directeur général de Manurhin SA 1982-1985. Président-directeur général de Matra transport 1984-1985. Administrateur délégué de la Compagnie internationale des wagons-lits et du tourisme 1985-1989. Président de la Société pour le financement de la production cinématographique et audiovisuelle (Sofica-Valor) 1986-1988. Vice-président du Conseil national du tourisme, président de la section des questions économiques du Conseil national du tourisme 1986-2000. Président du PLM SA 1989. Président de la société AV Consultants depuis 1989. Président du conseil de surveillance de la Banque internationale de placement, devenue en 1997 Dresdner Kleinwort Benson (marchés), 1990-1998. Président-directeur général d’Orlyval 1992-1993. Président du Groupe d’intérêt public Agence française d’ingénierie touristique 1993-1995. Président de Sapiens France (filiale du groupe informatique Sapiens) 1996. Vice-président et président du comité de direction de Saga (transports, logistiques ferroviaire, manutention portuaire) 1996. Président-directeur général du groupe Saga 1996. Vice-président du conseil de surveillance de CS Communication & systèmes 2001. Chargé par le secrétaire d’État au Tourisme d’un rapport sur la situation des entreprises françaises face aux concentrations dans l’industrie touristique mondiale 2001.

67Membre du comité directeur du Centre démocrate 1966. Conseiller de Paris 1971. Conseiller régional d’Île-de-France 1976. Conseiller municipal de Paris 1977-(1995 ?). Membre du Comité de soutien à Valéry Giscard d’Estaing* candidat pour un second septennat à la présidence de la République 1981. Président du club Vauban.

68LH 1972, O. 1987, C. 1999, G. O. 2007. ONM C. 1993.

69Œuvres

  • Veil et E. Galiero, Salut, Monaco, Alphée, 2010, 140 p.

  • Le financement du tourisme et de l’hôtellerie en période de mutation, Paris, La Documentation française, 1999, 67 p.

  • Comédie française, Paris, Plon, 1997, 162 p.

  • Le phénomène de chaîne et de marque pour l’entreprise indépendante, Paris, Conseil national du tourisme, 1995, 52 p.

  • Les années de sable, Paris, Flammarion, 1994, 169 p.

  • La mémoire longue, Paris, Plon, 1991, 211 p.

  • Pinay, A. Veil, Un Français comme les autres : entretiens avec Antoine Pinay, Paris, Belfond, 1984, 184 p.

70Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1961-2000.

71Autres sources : Association Georges-Pompidou, entretien d’Antoine Veil avec Anne Leboucher-Sebbab, cote AV/1 (déposé aux AN).

VEILLARD Gaston Marie François

72Né le 22 septembre 1850 au Mans (Sarthe), décédé le 22 février 1944, fils d’Alfred François Veillard propriétaire (N) et de Marie Lepelletier.

73Licencié en droit.

74Adjoint à l’Inspection 1er avril 1876, inspecteur de 4classe 12 avril 1878, 3classe 4 mars 1882, 2classe 17 janvier 1888, admis à la retraite 1er mai 1911.

75Surnuméraire à la direction de la Dette inscrite 1873. Commis ordinaire de 2classe 1874. Directeur du Crédit foncier d’Algérie 1888-1890. Percepteur à Besançon 1890 et à Lille 1899-1911. Directeur de la Société foncière du Nord de la France 1911-1912. Censeur du Patrimoine et de Patrimoine incendie (sociétés d’assurances accident et vie) (à partir de 1929). Commissaire aux comptes pour Le Phénix espagnol (société d’assurance) et Radio (agence de publicité) (s. d.).

76Sources : SAEF, 1C 34852, et 1C 30752 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

77Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 172.

VELLEFREY (de) voir PIERRE de VELLEFREY (de)

VERDEIL Guy Henri

78Né le 5 mai 1929 à Toulon (Var), décédé le 28 mai 1992, fils de Clément Verdeil professeur d’histoire au lycée de Toulon (N et C) et de Marie Louise Clément.

79École normale supérieure (Ulm) 1948, licencié en histoire, Éna (promotion Vauban) 1959.

80Service militaire du 14 novembre 1954 au 31 octobre 1955 (en Algérie du 18 novembre 1954 au 16 octobre 1955), rappelé du 13 mai 1956 au 10 janvier 1957 (en Algérie du 28 juin 1956 au 2 décembre 1956).

81Adjoint à l’Inspection 1er août 1959, inspecteur de 3classe 1er août 1961, 2classe 1er juillet 1965, 1re classe 1er octobre 1970, mort en fonctions.

82Adjoint d’enseignement stagiaire, élève professeur 1953-1954. Professeur certifié d’histoire au lycée d’Ajaccio 1954 et 1955. Rapporteur permanent au Conseil supérieur des transports 1963. Membre de la mission de coopération au Sud Viêt Nam 1963. Chargé de mission 22 mai 1964-1er septembre 1965, puis conseiller technique au cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* ministre des Finances et des Affaires économiques 1er septembre 1965-1er janvier 1966. Chargé de mission 1966, puis chargé du bureau Transports à la direction du Budget 1966. Conseiller technique 15 juillet 1968, puis directeur adjoint du cabinet de François-Xavier Ortoli* ministre de l’Économie et des Finances 13 décembre 1968-20 juin 1969. Conseiller technique au cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* ministre de l’Économie et des Finances 25 juin 1969-3 septembre 1970. Sous-directeur à la direction du Budget 1969-1970. Directeur général du Commerce intérieur et des Prix 1970-1974. Commissaire du Gouvernement auprès de l’Institut national de la consommation 1970. Membre de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du VIe Plan) 1970. Vice-président du Comité de la concurrence (préparation du VIe Plan) 1970. Directeur général 1974-1975, puis président du Groupe des assurances nationales (Gan) 1975-1984. Président du Comité de la consommation (préparation du VIIe Plan) 1975. Président de la Commission pour la formation et la protection du consommateur par les moyens audiovisuels 1976. Président de la Banque pour l’industrie 1979-1984. Président de Phoénix-Soleil Assicurazioni (Rome) 1980-1984. Président de la Gan Anglo-American Insurance Company 1980-1984. Vice-président de la Fédération française des sociétés d’assurances 1983-1984 et 1986. Président des sociétés d’assurances La Préservatrice foncière, Tiard et la Préservatrice foncière Vie 1984-1991. Président-directeur général d’Athéna 1988-1992.

83Enseigne à l’IEP de Paris 1966-1968. Président de la Société des manuscrits et autographes 1979-1984. Membre du conseil du Centre national de la recherche scientifique 1979-1981. Président du conseil d’administration du Théâtre national de l’Opéra de Paris 1981.

84LH 1977, O. 1987. ONM 1966, O. 1981.

85Sources : SAEF, 99747 ; Fichier BRH ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1965.

VERDELON (de) Xavier Marie Georges Ignace Théobald François Régis

86Né le 9 avril 1937 à Paris (15e), fils de Paul de Verdelon officier de carrière mort pour la France le 15 septembre 1942 à Thiès au Sénégal de maladie (C) et de France Bourgeois.

87École spéciale militaire de Saint-Cyr 1958 (promotion Maréchal Bugeaud), École d’état-major, Éna (promotion Charles De Gaulle) 1972.

88Officier d’active (capitaine) du 15 septembre 1960 au 31 décembre 1969 (en Algérie du 21 juillet 1961 au 5 février 1963).

89Adjoint à l’Inspection 1er juin 1972, inspecteur de 3classe 1er décembre 1973, 2classe 1er juin 1976, 1re classe 1er juin 1981, inspecteur général des Finances 16 octobre 1987, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité sur sa demande 10 avril 2003, cessation de fonctions 10 avril 2006.

90Rapporteur général de la Commission Ravanel (examen des régimes comparés des coopératives agricoles des entreprises privées agroalimentaires) 1979. Commissaire du Gouvernement et chef de la mission de contrôle des activités financières du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 1986-2002. Commissaire du Gouvernement auprès de nombreuses sociétés.

91Auditeur à la 30e session de l’IHEDN 1977-1978.

92LH 1989. ONM 1977.

93Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Dossier gestion ; Annuaire de l’École de Saint-Cyr.

VERDIER Amélie Françoise Cécile Andrée

94Née le 1er juillet 1977 à Clichy (Hauts-de-Seine), fille de Jean Verdier et de Françoise Frelin.

95Licenciée en histoire, diplômée de l’IEP de Paris, Éna (promotion Léopold Sedar Senghor) 2004.

96Adjointe à l’Inspection 1er avril 2004, inspectrice de 3classe 1er octobre 2005, 2classe 6 octobre 2006, 1re classe 1er avril 2007.

97Chef du bureau de la Politique budgétaire de la direction du Budget 2006-2009 et chargée de mission auprès du directeur du Budget 2009-2010. Chargée de la sous-direction de la synthèse budgétaire à la direction du Budget depuis 2010.

98Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Fiche rens. ; Annuaire(s) de l’IGF.

VERDIER Pierre Romain Ferdinand

99Né le 13 novembre 1808 à Mont-de-Marsan (Landes), décédé le 27 janvier 1880 au château de La Brise à Saint-Julien (Landes), fils de Thomas Guillaume Verdier propriétaire (N) et de Marguerite Sophie Bié.

100Élève-inspecteur 11 novembre 1838, inspecteur de 3classe 1er mars 1840, 2classe 1er juillet 1847.

101Commis à l’administration des Tabacs (s. d.). Directeur des Contributions directes de Lot-et-Garonne 1849, de Seine-et-Marne 1853, de la Manche 1857. Admis à la retraite 1858.

102LH 1846.

103Sources : AN, LH 2688/50 ; AD des Landes, état civil, 4E.265/12 et 4E.192/15 ; SAEF, sommier général des employés des Finances 1837-1858 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

VERGÉ Emmanuel Léon Pierre

104Né le 14 juin 1886 à Andilly (Val-d’Oise), décédé le 25 décembre 1978 à Veigne (Indre-et-Loire), fils de Henry Alfred Laurent Vergé docteur en droit, administrateur délégué de la Société de jurisprudence générale (Dalloz) (C) et de Suzanne Marie Rodocanachi.

105École polytechnique 1907.

106Mobilisé du 1er août 1914 au 8 avril 1919 (aux armées du 1er août 1914 au 15 décembre 1916, chef de la mission des poudres aux États-Unis 1916-1919).

107Adjoint à l’Inspection 1er avril 1914, inspecteur de 4e classe 27 mai 1916, 3classe 1er janvier 1919, 2classe 16 mai 1920, 1re classe 1er juin 1924, considéré comme démissionnaire 1er avril 1931.

108Délégué financier du gouvernement français aux États-Unis 1919-1920. Chargé de mission au ministère des Travaux publics 1920. Contrôleur financier de l’Office des houillières sinistrées du ministère des Travaux publics 1921. Chargé de mission pour la liquidation des stocks au cabinet de Lucien Dior ministère du Commerce 1er août 1922 à mars 1924. Contrôleur financier de la compagnie Radio-France 1922. Chargé du contrôle des exploitations de mines et de cokeries de la Ruhr 1923-1924. Chargé du contrôle financier de la Compagnie générale transatlantique et des Chemins de fer coloniaux 1926-1928. Fonction indéterminée à la Société Le Nickel 1928-1929. Secrétaire général de la Chambre syndicale des constructeurs de navires 1929-1937. Président-directeur général de la société anonyme Annuaire du commerce Didot-Bottin et de la Jurisprudence générale Dalloz 1943-1969.

109LH 1924.

110Œuvres

  • E. Vergé, J. Hamel (dir.), Nouveau répertoire de droit, Paris, Dalloz, 1962.

  • E. Vergé, J. Doublet, A. Rouast (dir.), Répertoire de droit social et du travail, Paris, Dalloz, 1960.

  • E. Vergé, G. Ripert (dir.), Répertoire de droit commercial et des sociétés, Paris, Dalloz, 1956-1958, 3 vol. (I. Actes de commerce-expositions, foires et salons ; II. Facture-warrant pétrolier ; III. Sociétés).

  • E. Vergé, G. Ripert (dir.), Répertoire de droit civil, Paris, Dalloz, 1951-1955, 5 vol. (I. Abandon-crédit foncier ; II. Dation-inventaire ; III. Jardins familiaux-pouvoir ; IV. Préemption-servitude ; V. Simulation-warrant agricole).

  • E. Vergé, G. Ripert (dir.), Répertoire de droit, Paris, Dalloz, 1947-1950, 4 vol. + 1 vol. de suppl. (I. Abandon-culte ; II. Débit de boissons-louage d’ouvrages et d’industrie ; III. Magasins généraux-révision ; IV. Saisie-warrants ; [V.] Supplément. Mise à jour des t. I-III).

  • La construction navale en France, Mesnil-sur-l’Estrée, impr. de Firmin-Didot, 1933, 163 p.

  • Note au sujet des conditions économiques de production et des charges de la construction navale en France, Vannes, impr. de Lafolye et J. de Lamarzelle, (1929), 22 p.

  • E. Vergé, G. Ripert (dir. de la coll.), Encyclopédie juridique, Paris, Dalloz.

111Sources : SAEF, 1C 34852 ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; IGF, 1931.

112Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 172 ; DELAVENNE (André), Recueil généalogique de la bourgeoisie ancienne, Paris, SGAF, 1954, t. 1, p. 429-430 ; GIROD de l’AIN (Gabriel), Les Thellusson, histoire d’une famille du XVIe siècle à nos jours, Neuilly, G. Girod de l’Ain, 1972, p. 296.

VERGÈS (de) Eugène Marie

113Né le 10 avril 1824 à Paris (10e arr. ancien), décédé le 18 juin 1885 à Paris, fils de Fortuné Marie Vergès polytechnicien 1811, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées (N) et de Françoise Chantal Félicité de Jousselin.

114École polytechnique 1843.

115Adjoint à l’Inspection 1er avril 1848, sous-inspecteur 1er février 1851, inspecteur de 3classe 1er mai 1854, 2classe 1er mars 1860, 1re classe 1er mai 1865, inspecteur général des Finances 1er mars 1875, admis à la retraite 1er avril 1882.

116Commis ordinaire de 3classe à la Comptabilité générale 1846.

117LH 1866, O. 1877.

118Sources : Renseignements aimablement communiqués par M. Didier de Vergès ; SAEF, 1C 5501 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; MARIELLE (C.-P.), Répertoire de l’École impériale polytechnique, Paris, Mallet-Bachelier, 1855, p. 220 ; TROLARD, 1998, p. 25 et 44.

119Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 172.

VERGNON (de) Louis Alexis Michel

120Né le 8 novembre 1786 à Chatellerault (Vienne), décédé le 21 septembre 1843 à La Taupanne (Vienne), fils de Michel de Vergnon négociant (s. d.) et d’Apolline Lombart.

121Élève-inspecteur du Trésor 20 décembre 1809, sous-inspecteur du Trésor 1er mars 1813, inspecteur des Finances 7 avril 1817, inspecteur de 1re classe 6 décembre 1922.

122Surnuméraire à la direction du Trésor (s. d.). Conseiller référendaire de 2classe à la Cour des comptes 1828. Mort en fonctions.

123Sources : AN, BB20/274 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

124Bibliographie : TODISCO (Umberto), Le personnel de la Cour des comptes 1807-1830, Genève, Droz, 1969, p. 209-210 ; Dictionnaire biographique des magistrats de la Cour des comptes 1807-2007, Paris, La Documentation française, 2007, p. 475.

VERON François

125Né le 13 juin 1969 à Paris (14e), fils de Michel Veron enseignant-chercheur (C) et d’Anne-Marie Bucquet enseignante-chercheuse (C).

126École des HEC, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Victor Schoelcher) 1996.

127Adjoint à l’Inspection 1er avril 1996, inspecteur de 3classe 1er octobre 1997, démissionnaire 1er juin 1998.

128Directeur de la planification stratégique et de la diversification du groupe Casino 1998-1999. Directeur général de Casino entreprise 1999-2001. Directeur des participations de Cita gestion 2001-2006. Fondateur-président de Newfund depuis 2006.

129Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF.

VÉRON Robert Joseph Antoine

130Né le 7 juin 1914 au Creusot (Saône-et-Loire), décédé le 15 janvier 1999, fils de Maurice Joseph Charles Aurélien Véron dessinateur (N), ingénieur aux Établissements Schneider et Cie au Creusot (C) et de Jeanne Antoinette Cécile Thomas.

131[Liens de parenté] Époux de Madeleine Lafue avocate, écrivaine sous le pseudonyme de Madeleine Alleins.

132École normale supérieure (Ulm) 1935, licencié ès lettres, agrégé de philosophie.

133Mobilisé du 16 septembre 1939 au 5 juin 1945 (en captivité du 7 juin 1940 au 7 mai 1945 à l’Oflag IV D).

134Adjoint à l’Inspection (concours spécial) 1er décembre 1945, inspecteur de 2classe 1er juillet 1947, 1re classe 1er mai 1952, inspecteur général des Finances 1er juillet 1968, admis à la retraite par limite d’âge 8 juin 1982.

135Conseiller financier du haut commissaire gouverneur général en Afrique équatoriale française 1948-1950. Chef du cabinet de Pierre Courant ministre du Budget 11 août 1951. Conseiller technique au cabinet de Pierre Courant ministre de la Reconstruction et de l’Urbanisme 8 janvier 1953. Conseiller technique au cabinet de Maurice Lemaire ministre de la Reconstruction et du Logement 28 juin 1953. Adjoint au chef du service de l’Inspection 1er janvier 1954-14 janvier 1957. Directeur du cabinet d’André Monteil secrétaire d’État aux Forces armées (Marine) 19 juin 1954-3 septembre 1954. Directeur du cabinet d’André Monteil ministre de la Santé publique et de la Population 10 septembre 1954-(23 février 1955, fin du ministère). Conseiller technique au cabinet de Félix Houphouët-Boigny ministre délégué à la présidence du Conseil 1er février 1956. Chef de service, adjoint au directeur de la Comptabilité publique 1957-1963. Conseiller technique au cabinet de Félix Houphouët-Boigny ministre d’État 14 juin 1957. Directeur du Service des alcools 1963-1979. Expert permanent auprès du Haut Comité d’étude et d’information sur l’alcoolisme 1963-1979.

136LH 1951, O. 1959. ONM 1965. Croix de guerre 1939-1945.

137Œuvres

  • Le mal dans la tragédie grecque, Paris, Maisonneuve-Larose, 2003, 216 p.

  • Platon : une introduction à la vie de l’esprit, Paris, Les Belles Lettres, 1987, 209 p.

138Sources : SAEF, PH 22/96 0003 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; Who’s who, 1955, 1957 et 1965.

139Autres sources : réponse dactylogr. au questionnaire de Nathalie Carré de Malberg, 1980 ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Robert Véron avec S. Cœuré, 1990.

VEYRAC (de) Henri Louis Raymond

140Né le 1er juin 1899 à Le Puy (Haute-Loire), décédé le 6 janvier 1990 à Paris (16e), fils de Gaston de Veyrac propriétaire (N), agent d’assurances (C) et de Thérèse Sonier de Lubac.

141Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

142Mobilisé du 19 avril 1918 au 24 octobre 1919. Mobilisé du 24 août 1939 au 16 juillet 1940.

143Adjoint à l’Inspection 1er septembre 1923, inspecteur de 4e classe 6 mars 1926, 3classe 1er mars 1927, 2classe 8 janvier 1929, 1re classe 15 octobre 1933, inspecteur général des Finances 22 mai 1945, admis à la retraite 1er juin 1969.

144Secrétaire de Georges Bexon* à la direction du Mouvement général des fonds 1922. Contrôleur des dépenses engagées au ministère de la Guerre 1930-1931, au ministère de la Marine 1931-1934, au ministère des Colonies 1934-1939, au ministère de l’Éducation nationale 2 août 1939-24 août 1939, dans les territoires occupés 2 octobre 1940-4 décembre 1940, au secrétariat d’État à la Guerre et aux Colonies 5 décembre 1940, au secrétariat d’État à la Production industrielle et au Travail (en plus des secrétariats d’État à la Guerre et aux Colonies) 1941-21 avril 1945. Président de la Commission destinée à étudier l’amélioration du service de la recette perception municipale de Paris 1948. Président du comité départemental des prêts consentis à l’initiative de la caisse d’épargne de Paris 1952. Rapporteur particulier auprès de la Commission de vérification des comptes 1954. Président du Groupe de travail interministériel pour l’examen des problèmes de coordination entre les constructions scolaires et les constructions d’habitation 1968. Président de la Commission consultative centrale des marchés auprès du ministère des Armées (services communs) 1958. Vice-président de la Commission consultative des marchés auprès du ministère des Armées (délégation à l’armée de Terre) 1958. Président du Groupe de travail chargé de proposer des mesures destinées à coordonner la construction de logements d’habitation et les constructions scolaires 1958. Président de la Commission consultative des marchés fonctionnant auprès du ministère des Armées (services communs) 1960. Président de la Commission consultative des marchés d’électronique, de transmission et de moyens d’essais 1964.

145Auditeur à l’IHEDN (s. d.).

146LH 1939, O. 1949. ONM C. 1966.

147Œuvres

  • R. de Veyrac, L. Petit, Le crédit et l’organisation bancaire, Paris, Recueil Sirey, 1938, XVI-744 p.

148Sources : Renseignements aimablement communiqués par M. Bernard de Veyrac ; SAEF, PH 169/93 0004 et 1C 5596 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s who, 1961.

VIAL Patrice Jacques Marie

149Né le 2 août 1948 à Lyon (4e), fils de Denis Vial directeur de sociétés (s. d.) et de Geneviève Madinier.

150École des HEC 1970, École nationale des langues orientales vivantes, master de la Stanford Business School (États-Unis), Éna (promotion André Malraux) 1977.

151Adjoint à l’Inspection 1er juin 1977, inspecteur de 3classe 1er décembre 1978, 2classe 1er juin 1981, 1re classe 1er juin 1986, inspecteur général des Finances 1er février 1994.

152Professeur assistant au département finance du Centre d’enseignement supérieur des affaires 1970-1973. Chargé de mission 1981-1983, puis chef du bureau de la Promotion des exportations, puis du bureau des Interventions spécifiques de la direction des Relations économiques extérieures (DREE) 1983-1985. Secrétaire général du Comité interministériel du développement extérieur 1982-1983. Chargé de la 2sous-direction de la Politique de l’importation de la DREE 1985-1986. Conseiller technique pour les questions financières internationales bilatérales au cabinet d’Édouard Balladur ministre d’État ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation 29 mars 1986-27 août 1987. Sous-directeur à la DREE 1986-1987. Chargé de mission au cabinet d’Édouard Balladur ministre d’État ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation 27 août 1987-29 novembre 1987. Directeur de la Prévision 1987-1992. Directeur à la Banque Pallas-Stern 1992-1993 Directeur du cabinet d’Edmond Alphandéry ministre de l’Économie 27 septembre 1993-11 mai 1995. Président-directeur général de Morgan Stanley SA 1996-2001. Président de Morgan Stanley Dean Witter SA 1998-2001. Senior adviser de Morgan Stanley SA et de Morgan Stanley Dean Witter SA 2001. Associé-gérant d’Innovial Sarl depuis 2001. Senior Advisor de Hawkpoint à Paris depuis 2005. Secrétaire général de Sipdt (groupe Maus) depuis 2005.

153LH 2007. ONM 1991.

154Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Annuaire(s) de l’IGF ; Bulletin quotidien, 2 février 1996 ; Who’s who, 2000.

155Autres sources : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Patrice Vial avec A. Terray, 1992.

VIENNE (de) Edmé Gaspard

156Né le 18 décembre 1786 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), décédé le 28 novembre 1869 à Paris, fils de Gaspard Antoine de Vienne et de Marie Anne Louise Bouilly.

157Sous-inspecteur du Trésor de 2classe 27 avril 1812, inspecteur des Finances de 2classe 6 décembre 1822, 1re classe 25 mai 1825.

158Payeur de l’armée d’Espagne (s. d.). Sous-caissier à la Caisse centrale du ministère des Finances 1826. Conseiller référendaire de 2classe 1828, de 1re classe à la Cour des comptes 1854. Admis à la retraite 1857.

159LH 1841.

160Sources : Renseignements généalogiques aimablement fournis par M. Pierre-Émile Renard ; Livre d’or ; IGF, 1931.

161Bibliographie : TODISCO (Umberto), Le personnel de la Cour des comptes 1807-1830, Genève, Droz, 1969, p. 211 ; Dictionnaire biographique des magistrats de la Cour des comptes 1807-2007, Paris, La Documentation française, 2007, p. 477.

VIÉNOT Marc Philippe Dominique

162Né le 1er novembre 1928 à Paris (16e), fils de Jacques Viénot styliste industriel (s. d.), éditeur (C) et de Henriette Brunet.

163[Liens de parenté] Neveu de Jacques Brunet*.

164Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Paul Cambon) 1953.

165Rappelé sous les drapeaux du 14 mai 1956 au 17 janvier 1957 (conseiller financier du général Beauffre commandant le secteur opérationnel du Moyen-Orient ; en Égypte du 11 novembre 1956 au 16 décembre 1956).

166Adjoint à l’Inspection 1er octobre 1953, inspecteur de 3classe 1er octobre 1956, 2classe 1er octobre 1958, 1re classe 1er octobre 1962, inspecteur général des Finances 1er janvier 1979, admis à la retraite par limite d’âge 2 novembre 1994.

167Chargé de mission au cabinet de Paul Ramadier ministre des Affaires économiques et financières 1er avril 1957-13 juin 1957. Conseiller technique au cabinet de Félix Gaillard* ministre des Finances, des Affaires économiques et du Plan 13 juin 1957-6 novembre 1957. Conseiller technique au cabinet de Félix Gaillard* président du Conseil 6 novembre 1957 à avril 1958. Chargé de mission à la direction du Trésor 1958-1965. Secrétaire du comité Rueff* (dit comité des experts) sur le redressement économique de la France 1958. Président du comité d’examen des situations économiques et des problèmes de développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques 1961-1966. Secrétaire du conseil de direction du Fonds de développement économique et social 1962-1965. Sous-directeur du Marché financier à la direction du Trésor 1965-1967. Chef du service des Activités financières à la direction du Trésor 1967-1970. Conseiller financier à Washington et à Ottawa 1970-1973. Administrateur du Fonds monétaire international et de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement 1970-1973. Détaché auprès de la Société générale 1973, directeur général adjoint 1974-1977, directeur général 1977-1986, président-directeur général de la Société générale 1986-1997. Vice-président de la Banque européenne de crédit 1979. Président de la Calif (SA de crédit à l’industrie française) 1986. Président de la Commission permanente des affaires internationales de l’Association française des banques (AFB) 1986-1987. Vice-président de l’AFB 1988-1990. Président de SGTR-Asset Management (holding de la Société générale) 1989. Président de Paris-Europlace 1998-2003. Président du conseil de surveillance d’Aventis 1999-2002. Co-président (avec Edgar Bronfman Jr) du comité de gouvernance d’entreprise de Vivendi Universal 2002.

168LH 1976, O. 1987. ONM 1965, O. 1984, C. 1993.

169Sources : SAEF, 97098 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Who’s who, 1959-2004.

170Bibliographie : QUENNOUËLLE-CORRE (Laure), La direction du Trésor, 1947-1967. L’État-banquier et la croissance, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2000, 693 p.

171Autres sources : Archives de la Société générale.

VIEUX Bernard Albert

172Né le 8 juillet 1933 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), fils d’André Vieux ingénieur à la direction de l’Armement au fort de Montrouge (C) et de Jeanne Dautriche décédée (C).

173École nationale de la France d’outre-mer 1954, licencié en droit, Éna (promotion Albert Camus) 1962.

174Service militaire à compter du 1er novembre 1957, en Algérie du 10 février 1958 au 2 mars 1960.

175Adjoint à l’Inspection 1er juin 1962, inspecteur de 3classe 1er décembre 1963, 2classe 1er janvier 1967, 1re classe 1er novembre 1972, inspecteur général des Finances 1er juin 1986, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité sur sa demande 9 juillet 1998, cessation de fonctions 9 juillet 2001.

176Conseiller aux Affaires administratives de 2classe (pendant son service militaire) 1959. Rapporteur auprès de la commission consultative des marchés instituée auprès du ministère de l’Éducation nationale et du ministère d’État chargé des Affaires culturelles 1965-1967. Chargé de mission à la direction générale du Commerce intérieur et des Prix 1966-1971. Conseiller technique au cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* ministre de l’Économie et des Finances 26 juin 1969-3 septembre 1970. Chargé des fonctions de sous-directeur 1971-1973, sous-directeur 1973-1974, chef de service à la direction générale du Commerce intérieur et des Prix, puis direction de la Concurrence et des Prix, 1974-1978. Directeur administratif et financier 1978-1980, puis directeur général adjoint des affaires économiques et financières de la Société centrale pour l’équipement du territoire 1980-1983. Directeur délégué de la Compagnie internationale des wagons-lits 1983-1985. Directeur général de l’Office national interprofessionnel des céréales 1986-1988. Président de l’Association pour le développement des échanges en technologie économique et financière 1992-1996.

177LH 1985, O. 1999. ONM 1970, O. 1990.

178Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Who’s who, 1965-2000.

VIGNAL Camille Charles

179Né le 19 octobre 1873 à Saint-Antoine (Isère), décédé le 19 novembre 1943, fils de Jules Vignal négociant (N), industriel (tissage de la soie) en Isère décédé (C) et d’Irène Prim ménagère (N).

180[Liens de parenté] Parent de Gatine*, beau-père de Gabriel Campion* et d’Étienne Moeneclaey*. Son épouse est décédée à Auschwitz le 9 février 1944.

181École normale supérieure (Ulm) 1893, licencié ès lettres.

182Adjoint à l’Inspection 1er avril 1903, inspecteur de 4e classe 1er mars 1906, 3classe 1er juin 1908, 2classe 1er octobre 1911, inspecteur général des Finances 13 février 1931, admis à la retraite 1er juin 1935.

183Surnuméraire 1899, puis commis à la direction générale des Douanes 1901. Chargé de mission au cabinet de Georges Cochery ministre des Finances 2 août 1909-17 avril 1910. Directeur du contrôle financier du gouvernement général de l’Afrique occidentale française (AOF) 1910-1919. Directeur de la Comptabilité générale au ministère de la Marine 1919-1925. Directeur du contrôle financier du gouvernement général de l’AOF 1925-1935.

184LH 1913, O. 1920, C. 1933.

185Sources : SAEF, 1C 34852 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931.

186Bibliographie : Carré de Malberg (Nathalie), GEMF ; ESCOUBE (François), « Fonction publique et promotion sociale, Camille Vignal de l’École normale supérieure à l’Inspection générale des Finances », La pierre et l’écrit (anciennement Évocations : bulletin mensuel du groupe d’études historiques et géographiques du Bas-Dauphiné), Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 1993-1994, p. 159-164.

187VIGNON Jean Étienne Ferjus

188Né le 15 janvier 1775, décédé à une date inconnue.

189Inspecteur général du Trésor 1er janvier 1810, admis à la retraite 30 janvier 1839.

190Payeur de divers corps d’armée (s. d.). Payeur général de Seine-et-Marne 1803-1810.

191LH 1831.

192Sources : Annuaires et états généraux de la Légion d’honneur, Musée de la Légion d’honneur ; Livre d’or ; IGF, 1931.

VILLAIN Claude Édouard Louis Étienne

193Né le 4 janvier 1935 à Paris (12e), fils d’Étienne Villain entrepreneur de carrelage (N) et de Marie-Louise Caudron sans profession (N), pharmacienne (s. d.).

194École nationale de la France d’outre-mer 1956-1959, licencié en droit.

195En Algérie du 1er octobre 1959 au 12 décembre 1961.

196Inspecteur général des Finances 27 août 1987, admis à la retraite par limite d’âge 5 janvier 2000, maintenu en activité sur sa demande, puis du 5 janvier au 1er février 2003 dans l’intérêt du Service, cessation de fonctions 1er février 2003.

197Conseiller aux Affaires administratives de 2classe 1959, au bureau pour le Développement de la production agricole du ministère de l’Agriculture 1962, au ministère de l’Économie, des Finances et du Budget 1964. Conseiller aux Affaires administratives de 1re classe au ministère des Finances 1965. Administrateur civil de 1re classe à la direction du Budget 1966. Administrateur civil hors classe 1971. Chargé de la sous-direction des Produits agricoles et alimentaires de la direction générale du Commerce intérieur et des Prix du ministère des Finances 1972-1973. Conseiller technique au cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* ministre de l’Économie et des Finances 12 avril 1973-6 juin 1974. Sous-directeur au ministère des Finances 1973. Conseiller technique au cabinet de Jean-Pierre Fourcade* ministre de l’Économie et des Finances 6 juin 1974-20 juin 1974. Directeur général de la Concurrence et des Prix 1974-1978. Directeur général de l’Agriculture à la Commission des Communautés européennes 1978-1985. Directeur général de Socopa International 1985-1986. Vice-président de Socopa France 1985-1986. Chargé de mission au cabinet d’Édouard Balladur ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation 14 avril 1986-21 novembre 1986. Chef et administrateur de la mission financière et administrative auprès du comité d’organisation des Jeux olympiques d’Albertville 1987. Directeur général du comité d’organisation des jeux olympiques d’Albertville 1987-1988. Délégué à la Mission interministérielle pour l’Europe centrale et orientale 1992-1993. Délégué interministériel du projet Eurodisneyland en France 1993-2003. Président du conseil d’administration de l’Établissement public de réalisation de défaisance du Comptoir des entrepreneurs 1996-2000. Président du conseil d’administration de la Compagnie minière franco-gabonaise de l’Ogoué (Comilog) depuis 1996. Chef de la délégation française à la Commission intergouvernementale pour la préparation de la réalisation d’une ligne ferroviaire à grande vitesse entre Lyon et Turin 1996-2001. Président du Groupe de travail interministériel sur l’évaluation de l’efficacité de la coopération internationale et de l’aide au développement 1999-2003. Président du Comité de tutelle des marchés d’intérêt national 2001-2003. Président du Groupe interministériel chargé de proposer des solutions visant à faciliter l’indemnisation par les assurances des victimes de l’explosion de l’usine AZF de Toulouse 2002.

198Conseiller municipal de Val d’Isère 1983.

199LH 1978, O. 1990, C. 2006. ONM 1973, O. 1994, C. 2002.

200Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Annuaire(s) de l’IGF ; Who’s who, 2000.

VILLARD René Pierre Marie

201Né le 8 novembre 1894 à Guéret (Creuse), décédé le 22 août 1987, fils de Hippolyte Villard secrétaire de l’inspection académique de la Creuse (N), honoraire (C) et de Marie Madeleine Bayon.

202Docteur en droit, diplômé de l’ELSP.

203Mobilisé du 29 mars 1915 au 19 septembre 1919 (prisonnier de guerre à titre civil en Allemagne, évadé en 1915).

204Adjoint à l’Inspection 21 juin 1921, inspecteur de 4e classe 1er février 1924, 3classe 1er décembre 1924, 2classe 1er octobre 1926, 1re classe 16 janvier 1930, inspecteur général des Finances 1er février 1941, admis à la retraite 15 mars 1945.

205Agent chargé d’études 1924-1926, sous-directeur 1926-1929, directeur du Budget et du Contrôle financier 1929-1932. Conseiller d’État (s. e.) 1929-1932. Sous-gouverneur du Crédit foncier de France 1932-31 août 1940. Chargé des fonctions de secrétaire général de la présidence du Conseil (à titre temporaire) 17 juin 1940-10 juillet 1940. Premier sous-gouverneur de la Banque de France 31 août 1940-15 mars 1945. Commissaire du Gouvernement auprès du Comité permanent d’organisation professionnelle des banques (ministère de l’Économie nationale et des Finances) 25 juillet 1941. Arrêté à Rennes par le commissaire régional de la République sur ordre du général commandant en chef les forces françaises en Grande-Bretagne 23 août 1944. Suspendu de ses fonctions de sous-gouverneur 29 août 1944. Libéré faute de charge 27 octobre 1944. Contraint à démissionner de ses fonctions de premier sous-gouverneur même si le jury d’honneur ne retient aucune charge contre lui 15 mars 1945. Nommé sous-gouverneur honoraire. Président du Crédit maritime et fluvial de France, devenue en 1963 Crédit maritime, aérien et fluvial de France, 1946-1970. Vice-président-directeur général des Immeubles de France 1954. Président de la Foncière de France 1956. Vice-président-directeur général de la Compagnie parisienne de réescompte (s. d.).

206LH 1927, O. 1932, C. 1939.

207Œuvres

  • « Le Reichsnotopfer, contribution à l’étude du nouveau régime fiscal allemand », Paris, F. Pichon et Durand-Auzias, 1920, 131 p. (th. doctorat, droit, Paris).

208Sources : SAEF, 1C 34852 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s who, 1955.

209Bibliographie : DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 624 ; CARRÉ de MALBERG (Nathalie), GEMF ; MARGAIRAZ (Michel), « Les gourverneurs dans la tourmente 1935-1944. Une mutation de la Banque de France peut en cacher une autre », dans FEIERTAG (Olivier) et LESPINET-MORET (Isabelle) (éd.), L’économie faite homme. Hommage à Alain Plessis, Genève, Droz, 2010, p. 113-134 ; MARGAIRAZ (Michel), L’État, les finances et l’économie 1932-1952. Histoire d’une conversion, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1991, 2 vol. , 1460 p. ; ANDRIEU, 1991.

210Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels.

VILLEMAIN Robert François Marie

211Né le 31 mars 1842 à Tournon (Ardèche), décédé en mai 1916, fils d’Agénor Auguste Victor Villemain sous-préfet (N) et de Marie Marguerite Félicité Dorel.

212Licencié en droit.

213Engagé volontaire du 21 octobre 1870 au 1er avril 1871 (armée de la Loire).

214Adjoint à l’Inspection 1er mai 1869, inspecteur de 4classe 1er janvier 1873, 3classe 1er décembre 1874, 2classe 1er avril 1878, 1re classe 1er mai 1885, inspecteur général des Finances 1er janvier 1894, admis à la retraite sur sa demande 4 avril 1907.

215Surnuméraire à la direction générale de la Comptabilité publique 1864. Commis ordinaire 1865.

216LH 1886, O. 1898.

217Sources : SAEF, 1C 34852 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

218Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 171 ; LAMOUSSIERE (Christiane) et LAHARIE (Patrick), Le personnel de l’administration préfectorale 1800-1880, Paris, Archives nationales, 1998, p. 708.

VILLENEUVE Jacques Pierre Albert

219Né le 31 août 1914 à Paris (15e), décédé le 4 juin 1946 à Puget-Théniers (Alpes-Maritimes), fils de Jean André Pierre Villeneuve rédacteur au ministère des Finances (N), décédé (C) et de Madeleine Émilie Dennes.

220École des langues orientales, diplômé de l’université d’Oxford (Royaume-Uni), docteur en droit, diplômé de l’ELSP.

221Mobilisé du 3 septembre 1939 au 6 mai 1945 (en captivité du 1er juin 1940 au 6 mai 1945).

222Adjoint à l’Inspection (concours spécial) 1er décembre 1945, mort en fonctions.

223Croix de guerre 1939-1945.

224Œuvres

  • « La préférence impériale et le commerce des pays britanniques depuis la crise », Paris, Librairie technique et économique, 1936 (ou 1937), II-232 p. (th. doctorat, droit, Paris).

225Sources : ADP, état civil parisien, mairie du 15e arr ; SAEF, 1C 34852 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; PÉROUSE (Maurice), « Jacques Villeneuve », Le Crayon vert, n° 1, juillet 1947, p. 16-17.

VILLEROY de GALHAU François Marie Bernard

226Né le 24 février 1959 à Strasbourg (Bas-Rhin), fils de Claude Villeroy de Galhau, stagiaire au Crédit industriel d’Alsace et de Lorraine (N), sous-directeur à la Banque de l’Union européenne (C) et d’Odile de La Lande de Calan consul de France honoraire (s. d.).

227[Liens de parenté] Neveu de Pierre de La Lande de Calan*.

228École polytechnique 1978, Éna (promotion Louise Michel) 1984.

229Adjoint à l’Inspection 1er juin 1984, inspecteur de 3classe 1er décembre 1985, 2classe 1er juin 1988, 1re classe 1er juin 1993, inspecteur général des Finances 1er février 2000.

230Rapporteur au Conseil national des impôts 1986. Chargé de mission au Service de l’Inspection 1er juin 1987-31 mai 1988. Chargé de mission 1988, puis chef du bureau des Affaires européennes à la direction du Trésor 1990. Conseiller technique au cabinet de Pierre Bérégovoy ministre de l’Économie, des Finances et du Budget 9 janvier 1991-2 avril 1992, puis Premier ministre 4 avril 1992-29 mars 1993. Chef du bureau Trésorerie et Politique monétaire 1993-1995, puis sous-directeur des Affaires bilatérales à la direction du Trésor 1995-1996. Commissaire du Gouvernement auprès de la Banque française du commerce extérieur 1995-1996 et auprès de la Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur 1995-1996. Conseiller financier à la représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne à Bruxelles 1996-1997 Directeur du cabinet de Dominique Strauss-Kahn ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 10 juin 1997-2 novembre 1999. Directeur du cabinet de Christian Sautter* ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 4 novembre 1999-3 février 2000. Directeur général des Impôts 2000-2003. Président-directeur général du Cetelem (groupe BNP-Paribas) 2003-2009. Responsable du métier financement des particuliers de BNP-Paribas 2007-2008. Responsable du pôle de banque de détail 2008. Membre du comité exécutif de BNP-Paribas depuis 2008. Directeur des réseaux France du groupe BNP-Paribas depuis 2009.

231Administrateur de la Fondation de France. Professeur d’économie à l’IEP de Paris 1997-2005.

232LH 2005. ONM 2000.

233Œuvres

  • Bercy, la réforme sans le grand soir ?, (Suresnes), En temps réel, 2004, 76 p.

  • J.-C. Prager, F. Villeroy de Galhau, Dix-huit leçons sur la politique économique : à la recherche de la régulation, préface de Michel Pébereau, Paris, Éd. du Seuil, 2003, 531 p. (2e éd. mise à jour, 2006 ; prix Wolowski de l’Académie des sciences morales et politiques).

  • de Salins, F. Villeroy de Galhau, Le développement moderne des activités financières au regard des exigences éthiques du christianisme, Vatican, Libreria éditrice Vaticana, 1994.

234Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Bulletin quotidien, 7 juillet 2009 ; Who’s who, 2007 ; Annuaire(s) de l’IGF.

VILLET François Xavier Victor Edmond

235Né le 17 mai 1821 à Poligny (Jura), décédé le 29 juin 1889 à Paris (17e), fils de Jean François Villet propriétaire (N) et d’Anne Antoinette Eulalie Rainguel.

236École polytechnique 1841, École d’application de l’artillerie et du génie 1843.

237Adjoint à l’Inspection 28 mars 1846, sous-inspecteur 2 mai 1848, inspecteur de 3classe 1er juillet 1852, 2classe 1er janvier 1858, 1re classe 10 avril 1861, inspecteur général des Finances 3 juillet 1869.

238Aspirant 1844. Surnuméraire 1844, commis à la direction du Mouvement général des fonds 1845. En mission en Turquie 1862-1865. Sous-directeur à la direction de la Dette inscrite 1865. Chargé de mission, membre de la Commission financière internationale chargée de diriger l’administration des revenus concédés pour le service de la dette tunisienne 1869-1874. Directeur de la Dette inscrite 1874. Directeur du Mouvement général des fonds 1876. En mission en Égypte 1876. Conseiller maître à la Cour des comptes 1877. Mort en fonctions.

239LH 1864, O. 1868, C. 1873.

240Œuvres

  • Comptoir général des chemins de fer. Analyse télégraphique du rapport de M. Villet sur les finances égyptiennes [5 août 1876], Paris, impr. de Vve Ethiou-Pérou, s. d., 4 p.

241Sources : AN, LH 2721/23 ; SAEF, 1C 5501 ; registre de scolarité de l’École polytechnique ; Livre d’or ; IGF, 1931.

242Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 173 ; CREPEY (A.) (dir.), La Cour des comptes, Paris, Éd. du CNRS, 1984, p. 1005 ; FARE (H.), Un fonctionnaire d’autrefois P.-F. Lafaurie, Paris, Plon, 1883, 257 p. ; Dictionnaire biographique des magistrats de la Cour des comptes 1807-2007, Paris, La Documentation française, 2007, p. 479-480.

VILLIN Philippe Bernard Gilbert

243Né le 23 octobre 1954 à Compiègne (Oise), fils de Paul Villin directeur de sociétés (s. d.) et de Nicole Dambly.

244Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Michel de l’Hospital) 1979.

245Adjoint à l’Inspection 1er juin 1979, inspecteur de 3classe 1er décembre 1980, 2classe 1er juin 1983, démissionnaire 16 mai 1990.

246Chargé de mission contractuel à l’administration des Postes 1983-1984. Chef du service du Budget et des Affaires financières et des Participations à la direction générale des Télécommunications 1984. Administrateur général du Figaro 1984. Membre du directoire de la société de gestion du Figaro 1985-1986. Directeur général puis vice-président-directeur général du Figaro 1986-1994. Président du quotidien France Soir (Presse Alliance) 1988-1994. Président de Philippe Villin Conseil (PhVC) depuis 1994. Co-fondateur et associé-gérant de la société en commandite Eurofin SCA 1995-1996. Président-directeur général de la société Zeus (Zone d’évolution urbaine de la Seine) 1995-1997. Senior adviser pour l’Europe de la Banque JD Wolfensohn 1996-1997. Président de la compagnie financière BZW France (banque d’affaires du groupe britannique Barclays) 1997. Vice-président 1998, puis président de la Banque Lehman Brothers à Paris 1998-2001. Associé-gérant de Lehman Brothers 1998-2003. Vice-chairman de Lehman Brothers International (Europe) 2001-2003.

247Administrateur (1991) et vice-président de l’Union centrale des arts décoratifs (Ucad) depuis 1992. Trésorier et vice-président de l’Association pour le rayonnement de l’Opéra de Paris (Arop) depuis 2000. Maître de conférences à l’ÉSCP 1980. Maître de conférences à l’Éna (s. d.).

248LH 2008.

249Œuvres

  • Saint-Guillaume (pseud.), Le gaspillage des élites : confessions d’un nomenklaturiste français, Paris, R. Laffont-Bonnel, 1984, 184 p.

  • J. Brian et P. Villin, Les départements français, 84 Vaucluse, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Notes et études documentaires-La Documentation française, Paris, La Documentation française, 1978, 152 p.

250Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Bulletin quotidien, 2 avril 2009 ; Livre d’or ; Who’s who, 2000.

VINCENOT Jacques Marie

251Né le 1er juillet 1915 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), fils de Marcel Vincenot* et de Thérèse Antoinette Mallez.

252Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

253Mobilisé du 28 août 1939 au 8 août 1940. Engagé volontaire dans l’armée de de Lattre du 1er septembre 1944 au 31 mars 1946.

254Adjoint à l’Inspection 4 mai 1942, inspecteur de 3classe 1er janvier 1945, 2classe 1er janvier 1947, démissionnaire 1er janvier 1955.

255Auxiliaire au service des Affaires extérieures du secrétariat d’État à la Production industrielle de juin 1941 à novembre 1941 (pour l’antenne de Vichy en zone sud). Sous-directeur des Finances publiques au gouvernement militaire de la zone française d’occupation à Baden-Baden 1945-1946. Officier de contrôle adjoint dans le cadre des assimilés spéciaux dans les territoires occupés au commissariat général aux Affaires allemandes et autrichiennes 1946. Chargé de mission à la direction du Trésor 1946-1948. Chef adjoint du cabinet de Paul Reynaud ministre des Finances et des Affaires économiques 26 juillet 1948-1er octobre 1948. Secrétaire général adjoint de la chambre syndicale des agents de change de Paris 1948-1952. Directeur 1952-1956, puis directeur général adjoint de la Banque française et italienne pour l’Amérique du Sud (Sudameris) 1956-1973. Vice-président de la chambre de commerce France-Amérique latine 1964. Président-directeur général du Crédit d’escompte 1966-1978. Président-directeur général de la Banque Sudameris 1973-1979. Vice-président de la Chambre de commerce italienne 1973-1981. Président-directeur général de la Banque Sudameris et de Sudameris France 1979-1981.

256Président d’honneur du Cercle des banques étrangères en France (déjà en 2002). Président d’honneur de la Fondation Léonie-Chaptal.

257LH 1961, O (s. d.). Croix de guerre 1939-1945.

258Sources : SAEF, 1C 34852 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; Who’s who, 1957, 1963 ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Jacques Vincenot avec F. Demarigny, 1989 et documents déposés ; réponse dactylogr. au questionnaire de Nathalie Carré de Malberg, 1981.

VINCENOT Marie Marcel

259Né le 3 avril 1884 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), décédé le 28 décembre 1975 à Paris (16e), fils de Marie Joseph Alfred Vincenot conservateur des Eaux et Forêts en retraite (C) et de Marie Nelly Bédin.

260[Liens de parenté] Père de Jacques Vincenot*.

261École polytechnique 1903, École d’application de l’artillerie et du génie 1905.

262Mobilisé d’août 1914 à février 1919 (au front d’octobre 1914 à mai 1917, puis délégué adjoint au directeur de la poudrerie de Ripault de mai 1917 à février 1918).

263Adjoint à l’Inspection 1er avril 1908, inspecteur de 4e classe 1er mars 1910, 3classe 13 août 1911, démissionnaire 1er mai 1912.

264Secrétaire général du Crédit foncier égyptien au Caire 1912-1914 et 1919. Directeur 1921, directeur général 1923, président du conseil d’administration du Crédit foncier égyptien 1931-1956.

265LH 1926, O. 1950. Croix de guerre 1914-1918.

266Sources : Renseignements aimablement communiqués par Mme Renson conservateur en chef aux archives municipales de Nancy ; Arch. mun. de Nancy, actes de l’état civil ; renseignements aimablement communiqués par M. Jacques Vincenot ; AN, LH 19800035/1308/51240 ; SAEF, 1C 34852 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931. Archives familiales, Minost Émile, « Sous le signe de la balance » ex. dactylographié confié à Nathalie Carré de Malberg.

267Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 173 ; SAUL (Samir), La France et l’Égypte de 1882 à 1914, intérêts économiques et implications politiques, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1997, 787 p. ; Carré de Malberg (Nathalie), GEMF.

VINCENT Paul Robert

268Né le 2 septembre 1921 à Cirey-sur-Vérouze (Meurthe-et-Moselle), fils de Bernard Adrien Vincent employé (N) et de Marguerite Marie Grandclaude.

269École nationale de la France d’outre-mer 1942, licencié en droit et ès lettres, Éna (promotion Quarante-Huit) 1950.

270Engagé volontaire pour l’Extrême Orient du 8 avril 1945 au 15 mai 1947.

271Adjoint à l’Inspection 1er janvier 1951, inspecteur de 3classe 1er janvier 1951, 2classe 1er septembre 1953, démissionnaire 1er mars 1959.

272Élève-administrateur de la France d’outre-mer aux services civils en Indochine 1er août 1944. Administrateur adjoint 1946. Chargé de la liaison entre le cabinet du Commissariat fédéral aux affaires politiques (direction de la surêté fédérale) et les services civils de renseignement à Saïgon 1946. Secrétaire personnel du chef de la délégation française à la première conférence franco-vietnaminenne à Dalat 1946. Adjoint au chef des services financiers du Commissariat de France au Cambodge 1946. Conseiller adjoint pour les régions de Kandal et Kompong-Speu 1948. Chargé de mission en qualité de chef du service des Études de la direction de la Comptabilité publique 1953. Rapporteur du Conseil supérieur des transports en 1953. Conseiller technique chargé des questions fiscales au cabinet de Gilbert Jules secrétaire d’État aux Finances et aux Affaires économiques 3 septembre 1954-5 octobre 1955. Secrétaire général adjoint du Comité central d’enquête sur le coût et le rendement des services publics 1954. Sous-directeur à la direction de la Comptabilité publique 1955-1957. Directeur adjoint en charge de la gestion des personnels des services extérieurs du Trésor à la direction de la Comptabilité publique 1957. Directeur général adjoint 1957-1960, puis administrateur-directeur général de la Société nancéienne de crédit industriel 1960-1967. Directeur général de la Banque Rothschild 1967-1973. Président de la Rothschild Expansion sicav 1969-1973. Vice-président de Laffitte-Bail 1973. Délégué général de l’Association nationale des sociétés de développement régional (Ansder) 1976-1979. Président de FicoFrance 1978-1979.

273Enseigne à l’IEP de Paris, chargé de travaux pratiques à l’Éna (s. d.).

274Œuvres

  • La grande usine, Paris, R. Laffont, 1983, 338 p.

275Sources : SAEF, 1C 34852 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Who’s who, 1957 et 1963.

276Autres sources : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Paul Vincent avec Ph. Masquelier, 1991.

VINCENT de VAUGELAS Marie Fernand Antoine Armand

277Né le 4 juin 1881 à Paris (8e), mort pour la France le 31 janvier 1915 à l’hôpital de Rosendaël à Dunkerque, fils d’Édouard Antoine Francisque Vincent de Vaugelas premier secrétaire d’ambassade (N), retraité (C) et de Marie Madeleine Chapelle de Jumilhac.

278[Liens de parenté] Père de Charles-Armand de Vaugelas*.

279Docteur en droit, diplômé de l’ELSP.

280Mobilisé le 2 août 1914.

281Adjoint à l’Inspection 1er avril 1906, inspecteur de 4e classe 1er mars 1908, 3classe 16 juillet 1909, démissionnaire 16 avril 1912.

282En mission en Angleterre 1909. Administrateur délégué de la Land Bank d’Égypte (Caire et Paris) 1912-1914.

283LH 1914 (à titre militaire).

284Œuvres

  • « La crise de la marine marchande », Paris, A. Rousseau, 1904, 162 p. (th. doctorat, droit, Paris).

285Sources : SAEF, 1C 34852 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; L’Inspection générale des Finances à ses morts de la Grande Guerre 1914-1918, Paris, Impr. nationale, 1921, p. 23-27.

286Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 173 ; LARQUIER-ROCHEFORT (Bernard de), Les Dampierre en Saintonge, Paris, Les Seize, Éditions du Palais-Royal, 1968, p. 143-146 et 256-257.

VINCENT de VAUGELAS Charles-Armand Marie-Claude

287Né le 21 mai 1913 à Paris (7e), décédé le 15 juillet 1970 à Buzançais (Indre), fils d’Armand Vincent de Vaugelas* mort pour la France (C) et de Rose Ramel.

288[Liens de parenté] Époux de Marguerite d’Humières, membre des Forces françaises de l’intérieur (Croix de guerre 1939-1945 pour faits de Résistance).

289Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

290Mobilisé le 26 août 1939, en captitvité du 18 juin 1940 au 24 avril 1945 (Oflag XIIIA puis IV D), rapatrié le 30 mai 1945.

291Adjoint à l’Inspection (concours spécial) 1er décembre 1945, inspecteur de 2classe 1er juillet 1947, 1re classe 1er février 1952, démissionnaire 1er janvier 1955.

292Conseiller technique au cabinet de Pierre Pflimlin ministre de l’Agriculture 10 novembre 1949-1950. Secrétaire général 1952-1955, directeur administratif 1955-1968, puis directeur adjoint de la société L’Air liquide 1968-1970.

293LH 1954. Croix de guerre 1939-1945.

294Sources : SAEF, 1C 34852 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; Who’s who, 1965.

VUARNIER Gustave Émile

295Né le 10 août 1847 à Paris (2e arr. ancien), décédé le 5 septembre 1898 à Paris (7e), fils de Claude Gustave Théodore Pierre Vuarnier chef de bureau à l’administration de l’Enregistrement (N) et de Julie Henriette Teyssier des Farges.

296[Liens de parenté] Oncle de Pierre Antoine Lèbe-Gigun*.

297Licencié en droit.

298Adjoint à l’Inspection 1er mai 1870, inspecteur de 4classe 1er avril 1874, 3classe 1er mars 1875, 2classe 15 février 1879, 1re classe 1er septembre 1891, inspecteur général des Finances 31 octobre 1895, mort en fonctions.

299Surnuméraire à l’Enregistrement 1867. Attaché au cabinet de Pierre Tirard ministre des Finances 1884-1885. Adjoint au chef du service de l’Inspection 23 avril 1885-24 décembre 1886. Chef du service de l’Inspection 24 décembre 1886-10 mai 1895. Chef du cabinet de Pierre Tirard ministre des Finances 14 décembre 1887-3 avril 1888. Directeur du Contrôle des administrations financières, de l’Inspection générale des Finances et de l’Ordonnancement 1891-1895. Directeur de la Comptabilité publique 1895. Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations 1895-1898.

300LH 1885, O. 1889, C. 1898.

301Sources : AN, LH 2739/83 et F14/11488 ; SAEF, 1C 34852 ; DUBOIS de L’ESTANG (É.), « Discours prononcé au cimetière de Montmartre le 8 septembre 1898 sur la tombe d’Émile Vuarnier, inspecteur général des Finances, directeur général de la Caisse des Dépôts », Paris, impr. Paul Dupont, 1898, 8 p. (Recueil des discours prononcés aux obsèques d’inspecteurs des Finances et d’articles nécrologiques, ms. et impr., s. d., conservé au service de l’Inspection, p. 31) ; Livre d’or ; IGF, 1931.

302Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 173.

VUILLAUME Alphonse Louis

303Né le 28 janvier 1779 à Sedan (Ardennes), décédé en 1851.

304Élève-inspecteur 1er juillet 1825, sous-inspecteur de 2classe 1er janvier 1826, sous-inspecteur de 1re classe 1er janvier 1828, inspecteur de 2classe 1er mai 1829, 1re classe 27 janvier 1839, inspecteur général des Finances 1er juin 1848, mort en fonctions.

305Payeur de la 13division militaire (à Rennes) 1802-1815. Payeur particulier des armées en Espagne 1824. En mission en Algérie 1831. Commissaire liquidateur de l’ancienne Liste civile 1848.

306LH 1841.

307Sources : AN, Archives de l’outre-mer (Aix-en-Provence), 12/X/84-85, notes sur sa mission en Algérie ; Livre d’or ; IGF, 1931.

308Bibliographie : FRÉMONT, Les payeurs d’armées : historique du service de la trésorerie et des postes aux armées. I. (1293-1870), Paris, Plon-Nourrit, 1906, p. 152, 256 et 259.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search