Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

Notices biographiques

Tabard de Grièges à Turquet

Texte intégral

TABARD de GRIÈGES Dominique Léon Maurice

1Né le 16 février 1911 à Paris (8e), décédé le 13 mars 1989, fils de Henri Tabard de Grièges ingénieur centralien expert aux Chemins de fer de l’État (C) et de Germaine Pauline Henriette Delarue, infirmière (C).

2Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

3Mobilisé du 1er septembre 1939 au 14 août 1940.

4Adjoint à l’Inspection 1er juin 1935, inspecteur de 4e classe 1er mars 1938, 3classe 1er novembre 1938, 2classe 1er janvier 1941, 1re classe 1er septembre 1942, démissionnaire 1er janvier 1950.

5Rapporteur du Conseil supérieur des services industriels et commerciaux des départements et communes (ministère de l’Intérieur) 1938. Chargé de mission à la direction du Budget 1er janvier 1941-1er avril 1943. Contrôleur financier de 2classe 1er avril 1943-31 octobre 1943. Sous-directeur à la direction du Budget 1er novembre 1943-1946. Secrétaire général 1946-1957, puis directeur général de la Compagnie du canal de Suez 1957-1966. Administrateur-directeur général 1967-1968, puis vice-président-directeur général de la Compagnie financière de Suez et de l’Union parisienne 1968-1982. Président-directeur général de la Banque de la Compagnie financière de Suez 1959-1966. Président-directeur général de Suez international 1971-1976. Président de la Sofis (groupe Compagnie de Suez) 1972-1976. Président-directeur général de la Société nationale d’investissement 1972-1979.

6Membre de l’International Christian Leadership depuis 1960.

7Enseigne à l’ELSP et à l’Éna (s. d.).

8LH 1954, O. 1965.

9Sources : SAEF, 1C 34851 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1955, 1957, 1961, 1967 et 1969 ; entretien enregistré de Dominique Tabard de Grièges avec Nathalie Carré de Malberg, 1981.

10Bibliographie : Carré de Malberg (Nathalie), GEMF ; BONIN (Hubert), Suez. Du canal à la finance (1858-1987), Paris, Économica, 1987, 673 p. ; BONIN (Hubert), La Banque de l’union parisienne. Histoire de la deuxième banque d’affaires française (1874/1904-1974), Paris, Plage, 2001, 588 p. ; La direction du Budget entre doctrine et réalités, 1919-1944, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2001, 519 p.

TAILLEPIED de BONDY Charles Pierre Suzanne

11Né le 27 juin 1817 à Paris (10e arr. ancien), décédé le 11 mai 1837, fils de Charles Claude Taillepied de Bondy receveur général des Finances (1806-1843) du Doubs (N), agent du service des vivres en Espagne 1824, retraité en 1842 de la commission des contributions directes de la Ville de Paris et de Joséphine Virginie Rousseau de la Brosse de Cazals.

12[Liens de parenté] Neveu de Pierre Marie Taillepied de Bondy, préfet de Lyon 1810-1814 et de la Seine 1815 et 1830-1831, député (gauche) de l’Indre 1815, 1816-1823, 1827-1830, pair de France, maître des requêtes au conseil d’État 1815, intendant général honoraire de la Liste civile. Cousin de François Marie Taillepied de Bondy préfet de l’Yonne 1834-1841, auditeur puis maître des requêtes au Conseil d’État, pair de France 1841-1848, député (centre droit) de l’Indre 1871-1876, sénateur de l’Indre 1876-1890.

13Élève-inspecteur 21 janvier 1837, mort en fonctions.

14Surnuméraire à la Comptabilité générale (s. d.).

15Sources : Renseignements aimablement communiqués par M. Pierre-Émile Renard ; ADP, état civil, 5Mi1 194 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Annuaire de la noblesse, 1849, 1876, 1910.

16Bibliographie : RÉVÉREND (A.), Le Premier Empire, t. 4, p. 277-278 ; FAVRE-LEJEUNE (Christine), Les secrétaires du roi de la grande chancellerie de France, 1672-1789, Paris, Sedopols, 1986, p. 1244-1245 ; PINAUD (Pierre-François), Les receveurs généraux des Finances 1795-1865, dictionnaire biographique des 500 fonctionnaires banquiers, Paris, Éd. du Trésor, 2005, p. 309.

17Autres sources : AN, 177 AP 1 à 12, papiers de famille Taillepied de Bondy.

TALHOUËT (de) Bertrand Anne Louis

18Né le 12 avril 1965 à Versailles (Yvelines), fils de Loïc de Talhouët officier de Marine, ingénieur (s. d.) et de Christiane Boccon Gibod.

19École polytechnique 1984, Éna (promotion Jean Monnet) 1990.

20Adjoint à l’Inspection 1er février 1990, inspecteur de 3classe 1er août 1991, 2classe 1er février 1994, démissionnaire 28 mars 2000.

21Directeur du plan et des études stratégiques du groupe Pinault-Printemps-Redoute 1994-1996. Directeur adjoint 1997-1998, puis directeur du Printemps Haussmann 1998-1999. Membre du directoire et directeur général adjoint en charge de la centrale d’achats France Printemps 1999-2000. Directeur général services à la Fnac 2000-2002. Directeur général adjoint et membre du comité exécutif de Pinault-Printemps-Redoute 2002-2005. Président-directeur général de La Redoute 2005-2009. Directeur investissement et développement de la société Mobilis depuis 2009.

22Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Annuaire(s) de l’IGF.

TANTI André Marie Émile Laurent Joseph

23Né le 12 mai 1952 à Sousse (Tunisie), fils de Jean-Marc Tanti représentant (s. d.) et d’Adrienne Cachia acheteuse (s. d.).

24Diplômé de l’Institut régional d’administration de Lille 1976-1978.

25Nommé dans l’emploi d’inspecteur des Finances de 2classe 1er juin 1990, titularisé inspecteur de 2classe 1er décembre 1991, 1re classe 1er juin 1995, inspecteur général des Finances 1er novembre 2003.

26Agent auxiliaire de bureau 1972, puis agent temporaire à la préfecture de Seine-et-Marne 1975. Attaché d’administration au bureau des Investissements français à l’étranger et étrangers en France 1978 et 1979, au bureau des Prêts, Aides et Garanties aux entreprises de la direction du Trésor 1979, au secrétariat général du Comité interministériel pour l’aménagement des structures industrielles, devenu en 1982 Comité interministériel de restructuration industrielle, 1980-1986. Attaché principal d’administration 1985, au bureau du Marché financier de la direction du Trésor 1986-1990. Chargé de mission auprès du directeur général de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) 1994-1995. Chef du bureau Services publics et Professions réglementées 1995-1998, puis du bureau Transports et Communications à la DGCCRF 1998-2001. Haut fonctionnaire de défense adjoint du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 2001-2006. Directeur général de l’Agence nationale pour l’insertion et la promotion des travailleurs d’outre-mer 2006-2009. Rapporteur 1994-2009 puis vice-président (dispositifs médicaux) du Comité économique au médicament, devenu Comité économique des produits de santé depuis 2009.

27Vice-président de la Fédération des parents de l’enseignement public 2001-2003.

28ONM 2003.

29Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Annuaire(s) de l’IGF ; Who’s who, 2011.

TARDIEU Christophe François Philippe

30Né le 20 novembre 1964 à Versailles (Yvelines), fils de Jean-Baptiste Tardieu cadre de banque (s. d.) et de Nicole Sucher enseignante (s. d.).

31École nationale des douanes 1989-1990, licencié en droit, maîtrise de droit public, DESS de droit du Marché commun.

32Nommé dans l’emploi d’inspecteur des Finances de 2classe 1er avril 2000, titularisé inspecteur de 2classe 1er octobre 2001, 1re classe 1er avril 2005.

33Surveillant d’externat au lycée franco-allemand de Buc (Yvelines) 1986. Maître auxiliaire en sciences et techniques économiques au lycée Auguste-Renoir d’Asnières 1988. Inspecteur des Douanes au bureau chargé de l’Organisation des services 1990-1998, en charge de la formation professionnelle au bureau chargé de la Politique générale du personnel de la direction générale des Douanes et des Droits indirects 1994. Inspecteur principal des Douanes, chef de la division des Douanes de Seine-et-Marne 1998-2000. Administrateur général de l’Établissement public du musée et du domaine national de Versailles 2004-2007. Directeur adjoint du cabinet de Christine Albanel ministre de la Culture et de la Communication 19 mai 2007 à juin 2009. Adjoint au chef du service de l’Inspection du 18 novembre 2009 au 1er septembre 2010. Directeur adjoint de l’Opéra national de Paris depuis 2010.

34ONM 2009.

35Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Who’s who, 2006.

TARRY Harold Honoré Félix

36Né le 14 décembre 1837 à Paris (8e arr. ancien), décédé en 1926, fils d’Aristide Jean François Marie Tarry propriétaire (N) et de Henriette Clémentine Prévost de Bord.

37École polytechnique 1857.

38Adjoint à l’Inspection 1er mai 1861, inspecteur de 4classe 1er avril 1863, 3classe 1er octobre 1866, 2classe 1er avril 1873, 1re classe 1er juin 1877.

39Commis ordinaire de 2classe au Contrôle central 1860. Percepteur à Nantes 1886, à Aubervilliers 1886. Mis à la retraite d’office 1887.

40LH 1877.

41Œuvres

  • Annuaire de l’École polytechnique pour l’an 1894. 1re partie : Calendrier [janvier] [mai 1894-avril 1895] et notices astronomiques, Paris et Limoges, H. Charles-Lavauzelle, 1894, 44 p.

42Sources : AN, LH 2569/66 ; SAEF, 1C 30751 ; registre de scolarité de l’École polytechnique ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; École polytechnique, livre du centenaire 1794-1894, Paris, Gauthier-Villars et fils, 1894-1897, t. 3, p. 313.

43Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 169.

TAVERNIER Jean-Luc André Marcel

44Né le 17 septembre 1961 à Nancy (Meurthe-et-Moselle).

45École polytechnique 1980, École nationale de la statistique et de l’administration économique (Ensae).

46Nommé dans l’emploi d’inspecteur général des Finances 15 juillet 2009.

47Administrateur de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) chargé d’études sur les échanges extérieurs au bureau de l’Extérieur 1985-1988, adjoint au chef du bureau des Projections économiques d’ensemble 1988-1991, chef du bureau de la Politique économique 1991-1993, chef du bureau des Projections économiques d’ensemble de la direction de la Prévision 1993-1995. Directeur de l’Ensae 1995. Conseiller technique chargé de la synthèse des comptes sociaux au cabinet de Hervé Gaymard secrétaire d’État à la Santé et à la Sécurité sociale 8 novembre 1995-2 juin 1997. Conseiller (synthèse des comptes sociaux puis en charge des personnels, budget, organisation des organismes de sécurité sociale) au cabinet de Jacques Barrot ministre du Travail et des Affaires sociales 4 janvier 1996-2 juin 1997. Chargé de la sous-direction des Finances publiques 1997-1998, puis sous-directeur des Finances publiques à la direction de la Prévision 1998-2001. Directeur des Études et Synthèses économiques à l’Insee 2001-2002. Directeur de la Prévision, puis à partir d’août 2003 de la Prévision et de l’Analyse économique 2002-2004. Inspecteur général de l’Insee 2002. Directeur chargé des politiques économiques à la direction générale du Trésor et de la Politique économique 2004-2005. Directeur général de l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale 2005-2007. Vice-président du Conseil d’orientation pour l’emploi 2005-2007. Directeur du cabinet d’Éric Woerth ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique 21 juin 2007-15 juillet 2009. Commissaire général adjoint à l’investissement au sein des services du Premier ministre depuis 2010.

48Maître de conférences à l’Éna 1992-1995. Enseignant de macroéconomie à l’École supérieure des mines de Paris 1994-1995. Enseignant de politique économique à l’École supérieure des sciences économiques et commerciales 1994-1996. Enseignant à l’Ensae 1997-2001.

49ONM 2001.

50Sources : Fichier BRH ; Dossier de gestion ; Bulletin quotidien, 13 juillet 2009 et 28 janvier 2010 ; Who’s who, 2008.

TERNAS (de) voir LE BOUCQ de TERNAS

TESSIER Marc Marie René Maurice

51Né le 21 juillet 1946 à Paris (17e), fils de Marcel Tessier président de société (s. d.) et de Geneviève Boisseau du Rocher.

52École polytechnique 1965, Éna (promotion Thomas More) 1971.

53Adjoint à l’Inspection 1er juin 1971, inspecteur de 3classe 1er décembre 1972, 2classe 1er juin 1975, 1re classe 1er juin 1980, inspecteur général des Finances 1er novembre 1996.

54En mission sous l’égide du conseiller financier pour le Proche et le Moyen-Orient à Téhéran (Iran) 1975. Chargé de mission 1976, puis chargé de bureau à la direction des Relations économiques extérieures 1976-1978. Chargé de mission, adjoint au directeur général de l’Énergie et des Matières premières du ministère de l’Industrie 1978-1980. Conseiller au Centre d’analyse et de prévision du ministère des Affaires étrangères 1979. Directeur adjoint du cabinet d’André Giraud ministre de l’Industrie 23 mai 1980-21 mai 1981. Directeur financier 1982, puis directeur général de l’Agence Havas 1983-1984. Administrateur-directeur général de Canal + 1984-1986. Président du conseil de surveillance de Havas-Tourisme 1986-1987. Conseiller, chargé du développement de nouveaux services de télévision, du président-directeur général de Canal + 1987-1989. Directeur général de la Société pour l’étude et l’exploitation de services de télévision par satellites 1987-1990. Administrateur et conseiller délégué de Canal + Sociedad de Television (Espagne) 1989. Directeur général de Canal + international 1989-1993. Directeur général du développement à Canal + 1993-1995. Directeur général du Centre national de la cinématographie (CNC) 1995-1999. Président de l’Institut de l’audiovisuel et des télécommunications en Europe 1998-1999. Président des sociétés nationales de télévision France 2 et France 3, devenues France télévision, 1999-2005. Président de la Commission du soutien financier à la distribution d’œuvres cinématographiques 2005-2008. Président de la Commission d’aide sélective à la distribution du CNC depuis 2005. Directeur général du pôle Netgem Médias Services depuis 2006. Chargé par le ministre de la Culture d’une mission d’étude sur les conditions des évolutions de la presse dans l’univers du numérique 2006-2007. Directeur général de Glowria (filiale de Netgem) depuis 2008. Président de la chaîne locale parisienne IDF1 depuis 2007. Président de VidéoFutur Entertainment group depuis 2009. Président du Syndicat des éditeurs de vidéo à la demande depuis 2009. Président du Forum des images depuis 2009.

55LH 2005. ONM 1985.

56Œuvres

  • M. Tessier (dir.), Les mécanismes d’aide publique au cinéma et à l’audiovisuel en Europe I. Analyse comparative. II. Monographies nationales, Autriche, Belgique, Suisse, Allemagne, Paris, Centre national de la cinématographie-Strasbourg, Observatoire européen de l’audiovisuel, 1998, 2 vol. 

  • R. de Caumont, M. Tessier, Les groupes d’action municipale, Paris, Éditions universitaires, 1971, 227 p. (rééd. : Tema-éditions, 1973).

57Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; Bulletin quotidien, 26 juin 2009 ; Who’s who, 2011.

THELU Alphonse Alexandre Joseph

58Né le 30 juillet 1875 à Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais), décédé en 1903, fils d’un ancien inspecteur des Eaux et Forêts décédé (C).

59Diplômé de l’ELSP, licencié en droit et ès lettres.

60Adjoint à l’Inspection 1er avril 1901, mort en fonctions.

61En fonctions au secrétariat de la première présidence de la Cour des comptes 1901.

62Sources : Livre d’or ; Reg. cand. adjoint.

THÉRY Nicolas Daniel Marie Joseph

63Né le 22 décembre 1965 à Lille (Nord), fils de Daniel Théry et de Marie Sion.

64Diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Liberté-Egalité-Fraternité) 1989.

65Adjoint à l’Inspection 1er février 1989, inspecteur de 3classe 1er août 1990, 2classe 1er février 1993, 1re classe 1er février 1998, inspecteur général des Finances 1er janvier 2005.

66Chargé de mission au Service de l’Inspection 1er juin 1991-31 janvier 1993. Chargé de mission, adjoint au chef du bureau de la Balance des paiements et du Marché des changes 1993, Chef de bureau au Conseil national des assurances et intermédiaires de l’assurance de la direction du Trésor 1995-1997. Conseiller technique chargé des affaires monétaires et financières au cabinet de Dominique Strauss-Kahn ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 1er août 1997-20 septembre 1999. Chargé de mission (questions européennes et internationales) au cabinet de Dominique Strauss-Kahn ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 20 septembre 1999-2 novembre 1999, puis au cabinet de Christian Sautter* ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 10 novembre 1999 à mars 2000. Directeur du cabinet de Florence Parly secrétaire d’État au Budget 6 janvier 2000-17 avril 2000. Conseiller spécial au cabinet de Laurent Fabius ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 17 avril 2000-1er septembre 2000 et au cabinet de Florence Parly secrétaire d’État au Budget 3 juillet 2000-1er septembre 2000. Secrétaire confédéral chargé des affaires économiques à la Confédération française démocratique du travail 2000-2002. Chef du cabinet de Pascal Lamy* commissaire européen chargé du Commerce extérieur 2002-2004. Conseiller du directeur général des Entreprises et de l’Industrie de la Commission européenne 2004-2006. Conseiller principal chargé de la stratégie et de la coordination au cabinet du directeur général de l’Environnement de la Commission européenne 2006-2009. En fonctions à la Caisse fédérale de Crédit mutuel Centre est Europe à Strasbourg depuis 2009.

67Maître de conférences à l’Éna et à l’IEP 1991.

68Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Bulletin quotidien, 17 juillet 2009.

THIARD Pierre-Emmanuel Henri François

69Né le 20 mai 1983 à Paris (15e), fils de François Thiard et de Nicole Molinier.

70Diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Willy Brandt) 2009.

71Inspecteur des Finances de 2classe 1er avril 2009.

72Sources : Fichier BRH ; Fiche rens.

THILL Jean Victor Nicolas Alphonse

73Né le 8 juin 1924 à Saint-Avold (Moselle), décédé le 19 mars 2006, fils de Jean Thill professeur (N) et d’Émilie Demange.

74Licencié en droit, École nationale de la France d’outre-mer 1944, diplôme du Centre d’études des programmes économiques 1963.

75Services dans la Résistance en Alsace 1941-1942 (filière d’évasion vers la zone libre), évadé d’Alsace en janvier 1942 pour Alger et rejoindre le mouvement de résistance Combat d’outre-mer du 3 mars 1942 au 8 novembre 1942, engagé volontaire dans les Forces françaises libres du 12 mai 1943 au 5 octobre 1945 (campagnes Érythrée, Algérie, Maroc, France).

76Intégré en surnombre dans les cadres en qualité d’inspecteur des Finances de 1re classe 16 mai 1966 (ancienneté du 1er octobre 1962), inspecteur général des Finances 1er juillet 1976, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité sur sa demande 9 juin 1989, cessation de fonctions 1er mai 1992.

77Administrateur adjoint de la France d’outre-mer (FOM) 1946. Administrateur de la FOM 1948. Chef de la circonscription territoriale à Ankarobe (Madagascar) 1949. Directeur des services économiques et financiers de la province de Tananarive, directeur adjoint des Finances à Madagascar 1956. Directeur adjoint, chargé des affaires économiques de la délégation de Madagascar en France 1956-1958. Inspecteur de la FOM en missions en Afrique occidentale et équatoriale françaises 1958-1960. Chef du service de l’Assistance technique en personnel de la direction de la Coopération économique et financière et de l’administration générale du secrétariat d’État aux Relations avec les États de la Communauté 1960-1961. Inspecteur des Affaires d’outre-mer 1961. Secrétaire général, directeur des opérations pour l’Afrique centrale, l’Amérique latine et l’Extrême-Orient de la Société centrale pour l’équipement du territoire-coopération (Scet-coopération, groupe Caisse des dépôts et consignations) 1961. Chargé de mission au Commissariat général du Plan 1963-1966. Chargé de mission, chef de la mission régionale 1967-1971, puis chef de la mission régionale auprès du préfet de la région Aquitaine 1971. Conseiller technique du ministre des Finances de la République malgache, en service détaché auprès de la Caisse centrale de coopération économique 1971-1973. Représentant de la France au groupe de travail établi auprès de la Communauté économique européenne en vue d’analyser et de prévenir les fraudes dans le domaine de la politique agricole commune 1973-1977. Secrétaire général de la Mission interministérielle pour le développement de la Guyane 1978-1992. Président de la Commission centrale d’agrément des investissements dans les départements d’outre-mer 1986.

78LH 1960, O. 1976, C. 1990. ONM O. 1966, C. 1984. Croix de guerre 1939-1945.

79Œuvres

  • Documents et textes relatifs aux constitutions et institutions politiques luxembourgeoises, réunis et présentés par Jean Thill, Luxembourg, Centre de documentation communale, 2e éd. : 1978, 358 p.

80Sources : SAEF, 93864 ; Fichier BRH ; Livre d’or.

THION de LA CHAUME René Jules

81Né le 28 mai 1877 à au Vésinet (Yvelines), décédé le 3 janvier 1940 à Paris (16e), fils de Louis Thion de La Chaume propriétaire (N et C) et de Marie Marguerite Sybille Pognon.

82[Liens de parenté] Neveu de Paul Jobert*, oncle de François La Motte Ango de Flers*, cousin de Robert Cottin*.

83Docteur en droit, diplômé de l’ELSP.

84Mobilisé en 1914-1918, désigné pour présider jusqu’en 1918 la section française du Comité de ravitaillement siégeant à Londres.

85Adjoint à l’Inspection 1er avril 1900, inspecteur de 4e classe 9 avril 1902, 3classe 4 avril 1906, 2classe 16 mars 1909, démissionnaire 26 mars 1909.

86Attaché au secrétariat de la première présidence de la Cour des comptes 1899. En mission en Angleterre 1906-1907. Chef adjoint du cabinet de Joseph Caillaux* ministre des Finances 9 avril 1908-25 mars 1909. Adjoint au chef du service de l’Inspection 13 février 1909-20 mars 1909. Secrétaire général 1909, directeur adjoint 1913-1920, directeur 1920, administrateur délégué 1931, président du conseil d’administration de la Banque de l’Indochine 1932-1936.

87LH 1916, O. 1925, C. 1938.

88Œuvres

  • « L’accroissement des budgets d’État au XIXsiècle, causes et remèdes », Paris, A. Pedone, 1900, 188 p. (th. doctorat, droit, Paris).

89Sources : SAEF, 1C 34851 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; MOLEUX (Ch.-A.), « René Thion de La Chaume », La Gazette de l’Inspection, n° 2, mars 1940, p. 22-23.

90Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 169 ; DELAVENNE (André), Recueil généalogique de la bourgeoisie ancienne, Paris, SGAF, 1954, t. 1, p. 421-422 ; GONJO (Yasuo), Banque coloniale ou banque d’affaires. La Banque de l’Indochine sous la Troisième République, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1993, 429 p. DIOUDONNAT (Pierre-Marie), Le simili-nobiliaire français, Paris, Sedopols, 2002, p. 506 ; MEULEAU (Marc), Des pionniers en Extrême-Orient. Histoire de la Banque de l’Indochine, 1875-1975, Paris, Fayard, 1990, 647 p.

THOMAS Henri Charles Gabriel

91Né le 4 novembre 1888 à Paris, décédé le 2 janvier 1986, fils de Gabriel Thomas mécène président administrateur de sociétés dont théâtres et musées (Musée Grévin, Tour Eiffel, Théâtre des Champs-Élysées) (C) et de Mlle Guastalla-Bause.

92[Liens de parenté] Arrière-petit-fils de Jean Simon Joseph Thomas*. Gendre du petit-fils de Frédéric Le Play et de la petite-fille d’Émile Pereire.

93Docteur en droit, diplômé de l’ELSP.

94Mobilisé du 29 août 1914 au 30 avril 1918 (secrétaire d’état-major, stagiaire à l’intendance de la 5e armée, adjoint au directeur du service des poudres de 1916 à 1918).

95Adjoint à l’Inspection 1er mai 1914, inspecteur de 4e classe 27 mai 1916, 3classe 1er juin 1919, 2classe 1er juin 1920, 1re classe 1926, démissionnaire 1er février 1932.

96Chargé de mission au ministère des Régions libérées 1920. Chef adjoint du cabinet de Louis Barthou ministre de la Guerre 16 janvier 1921-16 janvier 1922. Chef adjoint, chargé des affaires d’Alsace-Lorraine, du cabinet de Louis Barthou ministre de la Justice 16 janvier 1922-5 octobre 1922. Adjoint du chef du service financier de la délégation française à la Commission des réparations 1923-1925. Chargé de mission au cabinet de Raymond Poincaré président du Conseil et ministre des Finances 23 juillet 1926-1er mai 1927. Chef adjoint du service des Prestations en nature du ministère des Finances 1927-1929. Chef des services financiers puis de la comptabilité générale et des finances de la Compagnie des chemins de fer du Midi 1929-1937. Adjoint au chef des services financiers 1937, puis directeur de la Comptabilité générale et des Finances de la SNCF 1945-1951. Commissaire aux comptes de la Société générale 1953-1963.

97LH 1925, O. 1925.

98Œuvres

  • « Notions historiques sur le développement en France des grandes sociétés de crédit », Paris, M. Giard et E. Brière, 1913, 194 p. (th. doctorat, droit, Paris).

99Sources : SAEF, 1C 34851 ; Reg. cand. adjoint ; Who’s who, 1953 ; entretien enregistré de Charles Gabriel Thomas avec Nathalie Carré de Malberg, 1980.

100Bibliographie : Carré de Malberg (Nathalie), GEMF ; CHADEAU, 1986, p. 170.

THOMAS Jean Simon Joseph

101Né le 19 mars 1789 à Lunéville (Meurthe-et-Moselle), décédé le 12 novembre 1880, fils de Mathieu Simon Thomas receveur de la Régie générale des aides (s. d.) et de Marie Joseph Louise Bonaventure.

102Élève-inspecteur du Trésor 21 juin 1809, sous-inspecteur du Trésor 15 janvier 1811, inspecteur de 2classe en 1812, 1re classe 1er mars 1816, inspecteur général des Finances 1er mai 1828, admis à la retraite 25 novembre 1862.

103Employé à l’intendance d’Alexandrie (Toscane) 1808-1809. Secrétaire particulier et chargé du personnel extérieur au cabinet de Dominique Louis ministre des Finances 15 mars 1831-10 octobre 1832. En mission auprès des autorités sardes pour essayer de récupérer la partie du trésor du dey d’Alger que Bourmont avait détournée (vers 1831). Directeur du secrétariat particulier des ministres des Finances 1832-1840. Maître des requêtes (s. e.) au Conseil d’État 1836-1847. Directeur du Personnel 1840-1847. Payeur central du Trésor 1847. Caissier central du Trésor 1847-1859. Directeur des Caisses centrales du Trésor public 1859-1862.

104LH 1816, O. 1837, C. 1844, G. O. 1859.

105Sources : AD de Meurthe-et-Moselle, état civil, 2E 328/4 ; SAEF, 1C 5501 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

106Bibliographie : VAPEREAU, Dictionnaire des contemporains, Paris, L. Hachette, 2e éd. 1865, p. 1720 ; LAMATHIÈRE (Théophile de), Panthéon de la Légion d’honneur, Paris, E. Dentu, 1875-1911, t. 13, p. 252 ; ANTONETTI (Guy), Les ministres des Finances de la Révolution française au Second Empire. Dictionnaire biographique, t. II : 1814-1848, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2007, p. 9 ; DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 364.

THOMAS Philippe Henri André

107Né le 25 février 1918 à Paris (16e), décédé le 1er août 2006, fils de Pierre Auguste Edmond Thomas ingénieur des Arts et Manufactures (C) et de Marthe Marie Guenepin.

108École polytechnique 1937.

109Mobilisé du 1er septembre 1939 au 25 juin 1940, en captivité du 26 juin 1940 au 16 septembre 1940, évadé, service en campagne du 1er février au 17 août 1945.

110Adjoint à l’Inspection 1er juin 1946, inspecteur de 3classe 15 octobre 1947, 2classe 1er août 1951, démissionnaire 1er janvier 1955.

111Affecté au Contrôle général des territoires occupés 1948. Chargé de mission au cabinet de Robert Lacoste ministre de l’Industrie et du Commerce 26 février 1949-7 février 1950. Conseiller technique 7 février 1950-15 mars 1951, puis directeur du cabinet de Jean-Marie Louvel ministre de l’Industrie et du Commerce 15 mars 1951-16 août 1951. Directeur du cabinet de Jean-Marie Louvel ministre de l’Industrie et de l’Énergie 16 août 1951-8 mars 1952. Directeur du cabinet de Jean-Marie Louvel ministre de l’Industrie et du Commerce 8 mars 1952-7 avril 1952. Adjoint au directeur de la division électro-métallurgique de la Compagnie Pechiney 1952-1955. Directeur général adjoint 1965, puis directeur général de la Compagnie Pechiney, devenue en 1971 Pechiney Ugine Kuhlmann, 1967-1972. Directeur général 1972-1975, puis président-directeur général de Pechiney Ugine Kuhlmann 1975-1982. Président-directeur d’Ugine-Aciers 1979-1982.

112LH 1967, O. 1977.

113Sources : Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or.

114Bibliographie : BEAU (Michel), DANJOU (Pierre) et DAVID (Jean), Une multinationale française : Pechiney Ugine Kuhlmann, Paris, Seuil, 1975, 287 p. ; CAILLUET (Ludovic), « Stratégies, structures d’organisation et pratiques de gestion de Pechiney des années 1880 à 1971 », th. doctorat, histoire, Lyon II, 1995, 3 vol. 

115Autres sources : THOMAS (Philippe), « Vous avez dit privatisations ? », Le Monde, 12 mars 2006, p. 1 ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Philippe Thomas avec Ch. Pichon, 1990.

THOMAS René François

116Né le 13 janvier 1929 à Brest (Finistère), décédé le 2 octobre 2003 à Paris, fils de François Thomas employé de commerce (C) et de Jeanne Milbéo employée de commerce (C).

117Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Albert Thomas) 1955.

118[Liens de parenté] Époux en seconde noce (1994) de Laurence Soudet collaboratrice de François Mitterrand à l’Élysée 1981-1994.

119Adjoint à l’Inspection 1er août 1955, inspecteur de 3classe 1er août 1957, 2classe 1er janvier 1961, 1re classe 1er juin 1966, inspecteur général des Finances 1er octobre 1980, admis à la retraite sur sa demande 1er janvier 1994.

120En mission au Maroc auprès du ministre des Finances du Maroc 1959-1960. Rapporteur particulier près la Commission de vérification des comptes des entreprises publiques 1960. Secrétaire général 1961-1963, directeur adjoint 1963, puis directeur du Comptoir national d’escompte de Paris, qui fusionne en 1966 avec la Banque nationale pour le commerce et l’industrie pour donner naissance à la Banque nationale de Paris (BNP), 1965-1966. Directeur 1966, directeur central 1971, directeur général adjoint de la BNP 1978. Membre de la Commission du Plan de deux ans 1982-1983 1981. Administrateur général de la BNP 1982. Vice-président de l’Association française des banques 1982-1986. Président-directeur général de la BNP 1982-1993. Président de la BNP Intercontinentale 1982‑1993. Vice-président du conseil de surveillance de la Banque pour l’expansion industrielle (Banexi) 1993.

121Membre-fondateur de la Fondation Saint-Simon 1983-1999.

122LH 1978, O. 1987, C. 1995. ONM 1974, O. 1983, C. 1991.

123Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 2002.

THOMASSON Antonin Adrien Thibault

124Né le 22 novembre 1783, décédé à une date inconnue.

125Élève-inspecteur du Trésor 1er mars 1811, sous-inspecteur du Trésor de 2classe 1er avril 1814, sous-inspecteur de 1re classe 31 mars 1816.

126Employé à la Comptabilité centrale. Chef adjoint au bureau des Administrations financières 1819. Payeur général de Maine-et-Loire 1820, de la Charente-Maritime 1831-1849.

127LH 1829.

128Sources : Livre d’or ; IGF, 1931.

THOMASSON (de) Jean Marie Adrien Paul

129Né le 3 octobre 1894 à Paris (7e), décédé le 9 janvier 1973 à Paris (6e), fils de Raoul Émile de Thomasson capitaine (N), lieutenant-colonel en retraite, écrivain militaire (C) et de Hélène Marie Louise Marguerite de Caix de Saint-Aymour.

130[Liens de parenté] Arrière-petit-fils de Thomasson*. Gendre de Jean Thureau-Dangin député (Républicains de gauche) 1929-1935 puis sénateur 1935-1942 de la Seine-Maritime. Petit-fils par alliance de Paul Thureau-Dangin secrétaire perpétuel de l’Académie française et d’Anatole Leroy-Beaulieu historien écrivain.

131Licencié ès lettres (histoire).

132Engagé volontaire en 1913, mobilisé du 4 août 1914 au 28 août 1919 (fait prisonnier en Belgique le 22 août 1914, rapatrié en octobre 1917, sert au Maroc au 1er régiment de tirailleurs algériens en 1918-1919).

133Adjoint à l’Inspection 11 juillet 1920, inspecteur de 4e classe 3 février 1923, de 3classe 11 juillet 1923, 2classe 1er décembre 1924, démissionnaire 1er mai 1930.

134Au service de Pierre Cheysson* au ministère des Finances 1919. Attaché à la Commission (rapport sur le budget et les impôts communaux) du gouvernement de la Sarre 1921. Chargé de mission puis chef de la mission financière dans la Ruhr 1923. Chargé de mission à la direction du Budget 1924. En mission en Autriche 1925. Chargé de mission au service des Prestations en nature du ministère des Finances 1925-1926. Chargé de mission au cabinet de Paul-Morel sous-secrétaire d’État aux Finances chargé du Budget 1er janvier 1926-8 mars 1926, puis secrétaire d’État aux Finances chargé des Régions libérées 9 mars 1926-22 juin 1926, puis sous-secrétaire d’État aux Finances chargé du Trésor 19 juillet 1926-22 juillet 1926. En mission en Autriche et en Allemagne 1926. Adjoint du chef du service des Prestations en nature du ministère des Finances 1927. Directeur adjoint 1927-1931, puis directeur de la Banque de l’Union des mines 1931-1934. Directeur de la compagnie L’Urbaine-Vie 1934-1938. Directeur à la Banque de Paris et des Pays-Bas 1938-1948. Directeur général adjoint de la Banque de l’Indochine 1950-1960. Président-directeur général de la Banque générale industrielle La Hénin 1960-1963. Président de la SA La Paix 1962-1971. Vice-président de La Paix-Vie 1962-1973. Vice-président de La Paix IARD 1962-1973. Vice-président de L’Union des mines-La Hénin 1963-1973. Président de la Société de gestion et de participation La Hénin (Sogenin) 1963-(1969 ou 1973).

135LH 1927, O. 1952.

136Sources : AN, LH 19800035/1166/33085 ; SAEF, 1C 34851 ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s who, 1955 et 1961.

137Bibliographie : Carré de Malberg (Nathalie), GEMF ; MEULEAU (Marc), Des pionniers en Extrême-Orient. Histoire de la Banque de l’Indochine, 1875-1975, Paris, Fayard, 1990, 646 p. ; BUSSIÈRE (Éric), Paribas 1872-1992 : l’Europe et le monde, Antwerp, Fonds Mercator, 1992, 320 p.

138Autres sources : AN, Comité interprofessionnel d’épuration, F12 9565 (Banque de Paris et des Pays-Bas, décision de relaxe, 28 juin 1948) ; réponse écrite de Mme de Thomasson au questionnaire de Nathalie Carré de Malberg, 1981.

THOMAZEAU Yves Louis Ignace

139Né le 29 février 1908 à Lille (Nord), décédé le 29 novembre 1975, fils de François Thomazeau professeur de lycée à Lille (N), professeur de l’université (C) et de Marguerite Marie Chatelain.

140École polytechnique 1927, École d’application du génie 1929.

141Adjoint à l’Inspection 15 mai 1931, inspecteur de 4e classe 1er mars 1933, 3classe 15 janvier 1935, 2e classe 1er novembre 1938, 1re classe 1er janvier 1942, admis à la retraite par limite d’âge 1er mars 1974.

142Rapporteur de la Commission consultative des fonctionnaires près la présidence du Conseil 1937. Rapporteur du Jury national des marchés de guerre 1937. Sous-directeur à la direction du Trésor 1er octobre 1940-1er mars 1942. Secrétaire général 1er mars 1942-1958, puis directeur au Comptoir national d’escompte de Paris (Cnep) 1958-1964. Directeur-administrateur de la Société civile du canal de Panama (encore en 1964). Directeur général adjoint du Cnep, devenu Banque nationale de Paris en 1966, 1964-1974.

143LH 1951, O. 1962.

144Œuvres

  • L’entreprise et les syndicats, Paris, Presses universitaires de France, 1977, 130 p.

  • Fiscalité et banque : législation à jour au 1er mars 1972, Paris, Sirey, 1972, 183 p.

145Sources : SAEF, PH 169/93 0007 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; Who’s who, 1957 et 1961.

146Bibliographie : Dictionnaire biographique français contemporain, Paris, Pharos, 1954.

THOREL Georges André

147Né le 10 juin 1880 à Paris (5e), décédé le 9 février 1938 à Paris, fils de Charles Albert Thorel polytechnicien 1862, capitaine d’artillerie en retraite (C) et de Jeanne Françoise Marie Louise Odette Carrier.

148École polytechnique 1900.

149Adjoint à l’Inspection 1er avril 1905, inspecteur de 4e classe 1er mars 1907, 3classe 16 mars 1909, démissionnaire 6 octobre 1911.

150Commis de 2classe 1903, puis commis de 1re classe aux Contributions indirectes (administration centrale) 1904. Sous-directeur des services financiers, puis secrétaire général 1911, puis directeur des services financiers de la Compagnie de Saint-Gobain 1920. Mort en fonctions.

151LH 1927.

152Sources : registre de scolarité de l’École polytechnique ; Reg. cand. adjoint (1904) ; Livre d’or ; IGF, 1931.

153Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 170 ; CHADEAU (Emmanuel), « Les inspecteurs des Finances et les entreprises 1869-1968 », dans Lévy-Leboyer M. (dir.), Le patronat de la seconde industrialisation, Paris, cahier n° 4 du Mouvement social, Édition ouvrières, 1979, p. 247-259 ; HAMON (Maurice), Du soleil à la terre : une histoire de Saint-Gobain, Paris, J.-C. Lattès, 1989, 211 p.

154Autres sources : Archives de la Compagnie Saint-Gobain, dossier personnel.

THOUROT Patrick Georges René

155Né le 2 décembre 1948 à Paris (3e), fils de Jean Thourot conseiller juridique de l’OCDE (s. d.) et de Raymonde Debernardi.

156Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion François Rabelais) 1973.

157Adjoint à l’Inspection 1er juin 1973, inspecteur de 3classe 1er décembre 1974, 2classe 1er juin 1977, 1re classe 1er juin 1982, inspecteur général des Finances 1er octobre 1990, admis à la retraite sur sa demande 1er janvier 2010.

158Rapporteur au Conseil national des impôts 1974. Rapporteur près la commission des marchés du Centre national pour l’exploitation des océans 1975. Chargé de mission 1977, chargé du bureau de l’Assurance crédit 1977-1978, chargé du bureau de la Politique agricole à la direction des Relations économiques extérieures 1978-1979. Conseiller technique au cabinet de Michel Debatisse secrétaire d’État chargé des Industries agricoles et alimentaires 25 octobre 1979-21 mai 1981. Conseiller technique 26 juin 1981-27 janvier 1982, puis directeur adjoint du cabinet de Michel Jobert ministre du Commerce extérieur 27 janvier 1982-22 mars 1983. Directeur de la Compagnie française d’assurances pour le commerce extérieur 1983-1988. Directeur général adjoint de la Fédération française des sociétés d’assurance 1988-1991. Directeur commercial 1991-1992, puis directeur général de la Préservatrice foncière assurance-Tiard 1992-1998. Directeur général technique central d’AXA 1998-2001. Président-directeur général du groupe Zurich France 2001-2003. Directeur général des succursales et filiales françaises du groupe Zurich Financial Services 2001-2003. Directeur général délégué et membre du comité exécutif du groupe Société commerciale de réassurance (Scor) 2003-2009. Conseiller du président du groupe Scor depuis 2010.

159Professeur associé au Conservatoire national des arts et métiers depuis 2010.

160LH 2001. ONM 1994, O. 2004.

161Œuvres

  • P. Thourot, F. Fougère, L’assurance française en 20 leçons, Paris, Économica, 2006, 313 p.

162Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Who’s who, 2000-2011.

THOUVENIN Gustave Ludovic

163Né le 18 avril 1835 à Saint-Jean-d’Angély (Vendée), décédé le 9 octobre 1897 à Paris (2e), fils de Jean Pierre Thouvenin notaire (N) et de Rose Madeleine Lacroix.

164Licencié en droit.

165Adjoint à l’Inspection 1er avril 1862, inspecteur de 4classe 6 avril 1864, 3classe 1er mai 1869, 2classe 18 juillet 1874, 1re classe 3 juillet 1878, inspecteur général des Finances 2 décembre 1887, admis à la retraite 18 avril 1897.

166Surnuméraire à la direction de la Dette inscrite 1856. Commis ordinaire de 2classe 1859.

167LH 1879, O. 1888.

168Sources : SAEF, 1C 30750 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

169Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 170.

TILLIONBOIS de VALLEUIL Marie Joseph Dominique Thierry

170Né le 4 août 1882 à Chartres (Eure-et-Loir), décédé le 28 février 1942 à Paris (16e), fils de Joseph Valéry Tillionbois de Valleuil substitut du procureur impérial à Tulle, puis juge au tribunal civil de Chartres décédé (C) et de Marie Esther Juliette Stéphanie Duplet-Agier décédée (C).

171[Liens de parenté] Frère de Valéry Tillionbois de Valleuil*, gendre de Georges Léon Piarron de Mondésir*.

172Diplômé de l’École des langues orientales, licencié en droit.

173Mobilisé en 1914-1918.

174Adjoint à l’Inspection 1er avril 1909, inspecteur de 4e classe 1er mars 1911, 3classe 8 juillet 1912, 2classe 1er août 1918, démissionnaire 1er avril 1919.

175Rédacteur stagiaire à la direction générale de la Comptabilité publique 1908. Inspecteur général, puis sous-directeur et directeur de la Société générale de crédit industriel et commercial 1919-28 février 1942.

176LH 1915 (à titre militaire).

177Sources : Arch. mun. de Chartres, actes de l’état civil, 274/1882 ; SAEF, 1C 34851 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; TERNAS (Pierre de), « Thierry Tillionbois de Valleuil 1882-1942 », La Gazette de l’Inspection, n° 10, novembre 1942, p. 11-14.

178Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 170 ; DIOUDONNAT (Pierre-Marie), Le simi-nobiliaire français, Paris, Sedopols, 2002, p. 509.

TILLIONBOIS de VALLEUIL Marie Joseph Valéry

179Né le 30 avril 1869 à Tulle (Corrèze), décédé en 1896, fils de Joseph Valéry Tillionbois de Valleuil substitut du procureur impérial de Tulle, puis juge au tribunal civil de Chartres (N) et de Marie Esther Juliette Stéphanie Duplet-Agier.

180[Liens de parenté] Frère de Thierry Tillionbois de Valleuil*.

181Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

182Adjoint à l’Inspection 1er mai 1894, mort en fonctions.

183Commis stagiaire 1892. Commis de 5e classe à la direction du Contrôle des régies financières 1893.

184Sources : Arch. mun. de Tulle, acte de naissance n° 154/1869 ; Livre d’or.

TILLY (de) voir LE GARDEUR de TILLY

TISSOT Nicolas Alain Marie

185Né le 19 décembre 1966 à Rouen (Seine-Maritime), fils de Jean-Marie Tissot avocat (s. d.) et de Brigitte Buchard juriste (s. d.).

186École des HEC, Éna (promotion René Char) 1995.

187Adjoint à l’Inspection 1er mars 1995, inspecteur de 3classe 1er septembre 1996, 2classe 1er mars 1999, 1re classe 6 octobre 2006.

188Chargé de mission auprès du directeur du plan, du contrôle et des comptabilités 1999-2000, puis directeur du contrôle de gestion à la direction du plan, du contrôle et des comptabilités de Suez Lyonnaise des eaux 2000-2003. Directeur financier de Tractebel électricité et Gaz international (groupe Suez, devenu en 2008 GDF-Suez) 2003-2009. Direction adjoint de la branche Global Gaz et GNL (GDF-Suez) 2009-2010. Directeur financier et membre du comité exécutif d’Alstom depuis 2010.

189Chargé d’enseignement à HEC et à l’Éna (s. d.).

190Œuvres

  • B. Badré, P. Chalmin, N. Tissot (dir.), La mondialisation a-t-elle une âme ?, Paris, Économica, 1998, 194 p. (actes du séminaire Morale, spiritualités et vie des affaires, université Paris IX-Dauphine, 1997-1998).

191Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; Who’s who, 2011.

TIXIER Claude

192Né le 22 novembre 1913 à Paris (14e), décédé le 28 mars 2003 à Paris (16e), fils de Louis Tixier polytechnicien ingénieur directeur de la Société générale de bonneterie à Troyes (Aube) (C) et de Marie Dufour décédée (C).

193Licencié en droit et ès lettres (allemand), diplôme de terminologie juridique allemande, diplômé de l’ELSP.

194Adjoint à l’Inspection 1er mai 1939, inspecteur de 4e classe 1er février 1942, 3classe 15 mars 1942, 2classe 1er novembre 1943, 1re classe 10 décembre 1948, admis à la retraite sur sa demande 28 février 1970.

195Employé au ministère des Finances 1939. Rapporteur du Comité national et Comité interministériel de surveillance des prix 16 octobre 1939 à juillet 1941. Détaché à la direction du Mouvement général des fonds en février 1940. Adjoint (officieux) du sous-directeur des Prix de la direction de l’Économie générale du ministère de l’Économie nationale et des Finances à partir d’octobre 1940. Chargé de mission (officiellement) à la sous-direction des Prix 10 octobre 1942. Commissaire du Gouvernement adjoint auprès des Banques populaires en 1942. Rapporteur général adjoint près le Comité central des prix 17 juin 1944-1er janvier 1945. Sous-directeur 1er janvier 1945-1er août 1945, directeur adjoint à la direction des Prix 1945-1949. Chef du service de l’Expertise d’État au ministère de l’Économie nationale 1946-1949. Directeur du cabinet de Maurice Bourgès-Maunoury secrétaire d’État au Budget 26 novembre 1947-1er juin 1948. Directeur adjoint du cabinet de René Mayer ministre des Finances et des Affaires économiques 1er juin 1948-28 juillet 1948. Conseiller technique au cabinet de René Mayer ministre de la Défense nationale 28 juillet 1948-11 septembre 1948. Directeur du cabinet de Henri Queuille président du Conseil et ministre des Finances et des Affaires économiques 13 septembre 1948-14 janvier 1949. Directeur du cabinet de Maurice Petsche ministre des Finances et des Affaires économiques 14 janvier 1949-1er mars 1949. Conseiller technique au cabinet de Henri Queuille président du Conseil 1er mars 1949-15 juillet 1949. Directeur général des Finances en Algérie 1949-1958. Conseiller technique au cabinet de Maurice Bourgès-Maunoury ministre des Finances 8 janvier 1953-22 mai 1953. Vice-président de la Banque européenne d’investissement 1958-1962. Président-directeur général de la Banque industrielle de l’Afrique du Nord 1962. Président-directeur général de la Banque industrielle de l’Algérie et de la Méditerranée 1963. Président-directeur général de la Banque industrielle de financement et de crédit 1964-1967. Vice-président de la Banque Worms et Cie 1967-1982. Président-directeur général de l’Union de crédit bail (Unibail) 1974-1981. Président-directeur général de la Foncière-Tiard 1978-1980.

196LH 1956.

197Œuvres

  • Cl. Tixier, R. Delahaye, L. Schiaffino, Région économique d’Algérie. Session trimestrielle des 12, 13 et 14 juin 1957. Ce que coûte et ce que rapporte l’Algérie à la métropole, Alger, Impr. commerciale, 1957, 20 p.

  • Mémento des prix. I. Quel prix pratiquer ? II. Étiquetage, factures, contrôle, sanctions, Paris, Spid, 1944, 2 vol. (2e éd. 1947).

198Sources : SAEF, PH 169/93 0004 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Dossier épur. ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1955-2000 ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Claude Tixier avec Aude Terray, 1989 ; réponse écrite au questionnaire de Nathalie Carré de Malberg, 1981 ; entretien enregistré de Jacques Fourmon avec Nathalie Carré de Malberg, 1981.

199Bibliographie : LEFEUVRE (Daniel), Chère Algérie : comptes et mécomptes de la tutelle coloniale 1930-1962, Saint-Denis, Société française d’outre-mer, 1997, 397 p. (nouv. éd. sous le titre Chère Algérie : la France et sa colonie 1930-1962, Flammarion, 2005, 512 p.) ; CARRÉ de MALBERG (Nathalie), GEMF.

200Autres sources : entretien thématique de Claude Tixier sous la direction de René Girault et Robert Frank, université de Paris I, 1986, transcrit dans le Bulletin de l’Institut Pierre-Renouvin.

TOCQUEVILLE (de) voir CLÉREL de TOCQUEVILLE

TORDJMAN Jean-Daniel Gérard

201Né le 9 juin 1944 à Oran (Algérie), fils de Jules Tordjman homme de lettres (s. d.) et d’Esther Rouas.

202Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Robespierre) 1970, diplômé de la Harvard Business School (advanced management program 1999).

203Nommé inspecteur général des Finances en service extraordinaire 25 février 2002, cessation de fonctions 13 mai 2008.

204Administrateur civil de 2classe au ministère de l’Économie et des Finances 1970, à la direction chargée des Personnels enseignants du ministère de l’Éducation nationale 1970-1971, à la sous-direction des Affaires multilatérales de la direction des Relations économiques extérieures (DREE) 1971-1972. Assistant de Robert Marjolin au groupe à haut niveau de l’Organisation de coopération et de développement économiques 1972-1975. Administrateur civil de 1re classe 1975. Attaché commercial à l’ambassade de France à Washington 1975-1976. Chef du bureau Échanges industriels et Règlementation du commerce extérieur de la DREE 1976-1979. Conseiller pour les affaires internationales à la Délégation générale à la recherche scientifique et technique 1979-1981. Administrateur civil hors classe 1980. Conseiller technique pour le développement international des industries de haute technologie au cabinet de Jean-Pierre Chevènement ministre de la Recherche et de la Technologie de décembre 1981 à juillet 1982. Directeur du cabinet d’André Delelis ministre du Commerce et de l’Artisanat 29 juillet 1982-7 avril 1983. Directeur du cabinet de Michel Crépeau ministre du Commerce et de l’Artisanat 7 avril 1983-26 juillet 1984, puis ministre du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme 26 juillet 1984-18 février 1985. Ministre conseiller pour les affaires économiques et commerciales 1985. Chef des services d’expansion économique de l’ambassade de France à Washington 1985-1992. Ambassadeur itinérant, délégué aux investissements internationaux 1992-1999. Vice-président exécutif du groupe de presse Hebdo mag international, devenu en 1999 Trader.com (annonces classées), 1999-2001. Vice-président d’Electronic Business Group (association regroupant les présidents d’entreprises et de sociétés actives dans le domaine d’internet et du commerce électronique) 2000. Chargé de mission auprès du directeur du Personnel, de la Modernisation et de l’Administration du ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 2001-2002. Coordinateur ferroviaire Chine nommé par le Premier ministre au Cercle des ambassadeurs depuis 2004. Vice-président du comité consultatif international de La Poste 2006. Ambassadeur délégué chargé de la promotion des pôles de compétitivité depuis 2008.

205Président du Club des ambassadeurs depuis 2001. Vice-président du cercle Jefferson depuis 2005. Enseigne à l’IEP de Paris 1971-1975.

206LH 1989, O. 1998.

207Œuvres

  • F. Hatem, J.-D. Tordjman, La France face à l’investissement international, Paris, Économica, 1995, 371 p.

208Sources : Fichier BRH ; Fichier compétences ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion.

TOUCHARD Albert Arsène

209Né le 15 janvier 1861 à Mamers (Sarthe), décédé le 1er janvier 1914 à Paris, fils de Hippolyte François Touchard avoué près le tribunal civil (Sarthe) (N et C) et de Delphine Marie Augustine Lelièvre.

210École polytechnique 1881, École d’application de l’artillerie et du génie 1883.

211Adjoint à l’Inspection 1er avril 1887, inspecteur de 4classe 20 novembre 1891, 3classe 15 mai 1894, démissionnaire 25 mars 1896.

212Surnuméraire au ministère des Finances 1884. Chef adjoint de la comptabilité générale et des finances de la Compagnie des chemins de fer de l’Est 1896-1901. Secrétaire général du Crédit foncier de France 1901. Sous-gouverneur du Crédit foncier de France 1910-1914. Mort en fonctions.

213LH 1903, O. 1909.

214Œuvres

  • J. Caillaux, A. Touchard, G. Privat-Deschanel, Les impôts en France. Traité technique, Paris, Chevalier-Marescq, 1896-1904, 2 vol. comprend : I. Contributions directes, enregistrement, domaines et timbre. II. Contributions indirectes, monopoles, octrois, impôt sur le sucre et ses dérivés, douanes, postes, télégraphes et téléphones. La 2e édition a paru en 1911 sous le seul nom de J. Caillaux.

215Sources : AN, LH 2615/33 ; SAEF, 1C 34851 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Qui êtes-vous ?, 1908.

216Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 170 ; Crédit foncier de France, 1852-1952, (Montrouge), (Draeger), 1952, n. p. ; RAIMBAULT (Aline) et HEUGAS-DARRASPEN (Henri) (dir.), Crédit foncier de France : itinéraire d’une institution, Paris, Éd. du Regard, 1994, 282 p.

TOULEMON Pierre Marie Henri Robert

217Né le 2 juillet 1927 à Montagnac-la-Crempse (Dordogne), fils de Henri Toulemon avoué (s. d.) et de Henriette Chaussade.

218Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Félix Éboué) 1954.

219Adjoint à l’Inspection 1er octobre 1954, inspecteur de 3classe 1er octobre 1956, 2classe 1er mai 1959, 1re classe 18 mars 1964, inspecteur général des Finances 1er juillet 1977, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité 3 juillet 1993, cessation de fonctions 3 juillet 1996.

220Lecteur à l’université de Saint-Andrews (Écosse) 1950-1951. Rapporteur de la Commission des exportations 1956. Rapporteur auprès de la Commission pour l’attribution de la carte de l’exportateur 1957. Chargé de mission à la direction générale des Prix et des Enquêtes économiques 1958. Rapporteur de la Commission technique des ententes 1958. Conseiller technique au cabinet d’Antoine Pinay ministre des Finances et des Affaires économiques, délégué au cabinet de Max Fléchet haut commissaire à l’Économie nationale et au Commerce extérieur 24 juillet 1958-21 novembre 1958. Chargé de mission à la direction des Relations économiques extérieures (DREE) 1958-1959. Conseiller technique au cabinet de Max Fléchet secrétaire d’État aux Affaires économiques, puis aux Affaires économiques extérieures 9 janvier 1959-19 janvier 1960. Chef du secteur de l’assurance-crédit, des risques économiques et de l’assurance prospection du service de l’Expansion économique de la DREE 1960-1962. Chef du cabinet de Robert Marjolin vice-président de la Commission des Communautés européennes (CCE) 4 juin 1962-25 septembre 1963. Directeur de la direction B, Association avec les pays tiers, devenue en 1964 direction de l’Europe occidentale, adhésion et association, de la direction générale des Relations extérieures de la CCE 1963-1968. Directeur général des Affaires industrielles 1968-1971, puis directeur général des Affaires industrielles technologiques et scientifiques de la CCE 1971-1973. Directeur du cabinet de Pierre Abelin ministre de la Coopération 29 juillet 1974-10 novembre 1975. Président de l’Association française d’étude pour l’Union européenne 1974. Chargé de mission auprès du cabinet de Pierre Abelin ministre de la Coopération 10 novembre 1975-12 janvier 1976. Chargé de mission au cabinet d’André Fosset ministre de la Qualité de la vie 16 janvier 1976-25 août 1976. Président de la Commission interministérielle des comptes du patrimoine naturel 1978. Président du groupe de travail sur la réutilisation des monuments historiques (problèmes de financement) 1979. Vice-président de la Commission centrale d’agrément des investissements dans les départements d’outre-mer 1979. Président de la Commission centrale d’agrément, président de l’intergroupe Environnement (préparation du VIIIe Plan) 1979-1980. Président de la Commission centrale d’agrément des investissements dans les départements d’outre-mer 1981. Président du Comité interministériel pour l’aménagement des structures industrielles dans les départements d’outre-mer 1981. Président du groupe de travail (Afeur et Mouvement européen) sur les problèmes de l’audiovisuel 1982. Président du groupe d’études et de mobilisation pour l’Europe 1993 (GEM 93) (groupes Environnement et eau et Environnement Europe 1992) 1988-1991.

221Président fondateur de l’Association française d’étude pour l’Union européenne (Afeur) 1974-2003. Président de l’Association Jean-Monnet 1998-2001. Vice-président de l’association Réalités et relations internationales (Arri) depuis 2003. Président du Club Europe Arri Afeur depuis 2004. Enseigne à l’IEP 1958-1959 et 1975-1979

222LH 1976, O. 1987.

223Œuvres

  • Aimer l’Europe, préface de Michel Albert, Paris, Lignes de repères, 2007, 157 p.

  • La construction européenne : histoire, acquis, perspectives, Paris, Librairie générale française, 1994, 288 p. (nouv. éd. : 1999).

  • Comité régional pour l’information et la communication (Aquitaine), Université de Bordeaux I, Institut d’études politiques (Pessac, Gironde), L’adaptation des services économiques et financiers au Marché unique européen, journée d’étude du 14 mars 1991 sous la présidence de Robert Toulemon, Bordeaux, Comité régional pour l’information et la communication, LyCoFac Éditions, 1992, 124 p.

  • L’Europe, Paris, Desclée de Brouwer, 1992, 191 p.

  • R. Toulemon et al., Europe 1993, Paris, Presses universitaires de France, 1989, 192 p.

  • Galilée (pseud. collectif : T. de Montbrial, M. Albert, Ch. Ockrent), Oser le dire, Paris, Éd. du Seuil, 1986, 218 p.

  • P. Achard, R. Toulemon, L’intégration économique européenne, Paris, les Cours de droit,

  • 1976, 1978, 1979 (coll. Cours IEP de Paris, 1975-1976, 1977-1978, 1978-1979).

  • R. Toulemon, J. Flory, Une politique industrielle pour l’Europe, Paris, Presses universitaires de France, 1974, 272 p.

224Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1959-2000.

225Bibliographie : POIDEVIN (Raymond) et GIRAULT (René) (dir.), Le rôle des ministères des Finances et des ministères de l’Économie dans la construction européenne 1957-1978, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2004, 2 vol. ; BUSSIÈRE (Éric), DUMOULIN (Michel) et SCHIRMANN (Sylvain) (dir.), Milieux économiques et intégration européenne au XXe siècle : la crise des années 1970, de la conférence de La Haye à la veille de la relance des années 1980, Bruxelles, Peter Lang, 2006, 318 p.

TOULOUSE Jean

226Né le 29 juin 1957 à Paris (16e), fils de Jacques Toulouse et de Marie Coutrot.

227École polytechnique 1977, licencié ès sciences économiques, Éna (promotion Louise Michel) 1984.

228Adjoint à l’Inspection 1er juin 1984, inspecteur de 3classe 1er décembre 1985, 2classe 1er juin 1988, démissionnaire 1er juin 1994.

229Associate investment banking de Shearson Lehman Hutton international à New York 1988. Directeur général de la banque SG Warburg Dillon Read France 1994-2000. Gérant de Toulouse et associés 2000-2006. Président de Léonardo France 2006-2010. Président fondateur de quadrature depuis 2010.

230Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF.

TOURANGIN Rémi Victor René

231Né le 17 novembre 1816 à Bourges (Cher), décédé le 6 décembre 1893 à Mézières (Orne), fils de Denis Victor Tourangin préfet 1830-1849, conseiller d’État 1849-1854, sénateur inamovible 1854 et de Louise Milhiet.

232Adjoint à l’Inspection 1er juin 1842, sous-inspecteur 1er avril 1844.

233Surnuméraire au cabinet d’Apollinaire d’Argoult ministre des Finances 1836. Commis de 4classe à la Comptabilité générale 1838. Receveur particulier à Gien 1847. Receveur particulier à Vire 1848. Receveur particulier à Pontoise 1853. Receveur général (sans suite) de la Creuse 1855. Receveur général du Lot 1855 et de l’Orne 1860. Trésorier-payeur général de l’Orne 1866. Admis à la retraite 1880.

234LH 1862.

235Sources : SAEF, 1C 5584 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

236Bibliographie : PINAUD (Pierre-François), Les receveurs généraux des Finances 1795-1865, dictionnaire biographique des 500 fonctionnaires banquiers, Paris, Éd. du Trésor, 2005, p. 212 ; PINAUD (Pierre-François), Les trésoriers-payeurs généraux au XIXsiècle 1865-1914, Paris, Éd. de l’Érudit, 1983, p. 187 ; DELAVENNE (André), Recueil généalogique de la bourgeoisie ancienne, Paris, SGAF, 1954, t. 1, p. 424.

TOURNIER Jacques Émile

237Né le 13 décembre 1900 à Paris (10e), décédé le 21 juillet 1979 à Longjumeau (Essonne), fils d’Émile François Marie Charles Tournier docteur en médecine (N et C) et de Hélène Lender.

238Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

239Mobilisé du 25 août 1939 au 11 juillet 1940 (remis à la disposition du ministre le 19 avril 1940, détaché au ministère des Finances le 12 mai 1940).

240Adjoint à l’Inspection 6 mai 1926, inspecteur de 4e classe 1er avril 1928, 3classe 1er mai 1928, 2classe 16 avril 1930, 1re classe 1er septembre 1935, inspecteur général des Finances 1er janvier 1955, admis à la retraite 13 décembre 1970.

241Chef adjoint du cabinet de William Bertrand ministre de la Marine marchande 10 février 1934. Commissaire du Gouvernement auprès des compagnies de navigation subventionnées 1934-18 septembre 1940. Chef adjoint du cabinet de Louis de Chappedelaine ministre de la Marine marchande 5 février 1936-3 juin 1936. Contrôleur financier hors classe des compagnies de navigation subventionnées 18 septembre 1940-10 octobre 1942. Directeur adjoint 12 octobre 1942, puis directeur de l’Économie générale 16 octobre 1943-1er avril 1946. Contrôleur d’État hors classe 1949. Vice-président de la Compagnie des messageries maritimes 1949-1964. Chef de la mission de contrôle financier auprès d’EDF 1952-1966. Chef de la mission de contrôle auprès de GDF 1953-1966. Chargé du contrôle des dépenses engagées au ministère de l’Économie et des Finances 1967-1970.

242LH 1947, O. 1954. ONM C. 1965.

243Œuvres

  • C’était l’histoire, fantaisie à peine espagnole. Musique d’André Fayol, Paris, Bordas, (1945), 47 p. (coll. Jeux dramatiques pour la jeunesse).

  • Paix sur la terre, Noël routier de Jacques Tournier, présentation signée François B.[loch]-L.[ainé], Lyon, Éditions Scouts de France, (1945), 99 p.

244Sources : SAEF, PH 169/93 0005 ; ADP, état civil, V4E 9056 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s who, 1961.

245Bibliographie : Carré de Malberg (Nathalie), GEMF.

TOURNUS Jean Marie Alphonse

246Né le 7 août 1847 à Passy (Paris), décédé le 16 décembre 1904 à Versailles (Yvelines), fils d’Alfred Charles Benoît Tournus contrôleur général du Trésor (N) et d’Isabelle Herminie Mathieu.

247[Liens de parenté] Petit-fils d’Alphonse Benoît Tournus directeur général de l’Enregistrement et des Domaines 1848-1862.

248Licencié en droit.

249Adjoint à l’Inspection 1er avril 1870, inspecteur de 4classe 1er avril 1874, 3classe 1er mars 1875.

250Surnuméraire à l’Enregistrement 1866. Receveur à l’Enregistrement 1869. Receveur particulier à Ancenis 1877, à Vitré 1878, à Lorient 1882-1884. Trésorier-payeur général de l’Ariège 1884, de la Haute-Saône 1886, du Cher 1887, de Maine-et-Loire 1888, de l’Aisne 1894, de Seine-et-Oise 1897. Mort en fonctions. Censeur de la Banque de France (s. d.).

251LH 1893.

252Œuvres

  • « Des transactions », Versailles, impr. E. Aubert, 1868, 96 p. (th. licence, droit, Paris).

253Sources : SAEF, 1C 5585 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; TROLARD, 1998, p. 69-70.

254Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 171 ; PINAUD (Pierre-François), Les trésoriers-payeurs généraux au XIXsiècle 1865-1914, Paris, Éd. de l’Érudit, 1983, p. 187 ; Crédit foncier de France, 1852-1952, (Montrouge), (Draeger), 1952, n. p.

TOUSSAINT Philippe Hervé

255Né le 27 juillet 1948 à Seine-Port (Seine-et-Marne), fils de Bernard Toussaint diplomate (s. d.) et de Dominique François-Poncet.

256Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Charles De Gaulle) 1972.

257Adjoint à l’Inspection 1er juin 1972, inspecteur de 3classe 1er décembre 1973, 2classe 1er juin 1976, 1re classe 1er juin 1981, admis à la retraite différée 1er juin 2001.

258Rapporteur adjoint de la Commission de l’agriculture et de l’alimentation (préparation du VIIPlan) 1976. Conseiller technique au cabinet de Christian Bonnet ministre de l’Agriculture 3 juin 1976-29 mars 1977, puis ministre de l’Intérieur 5 avril 1977-30 juin 1978. Chargé de mission au Crédit national 1978-1983. Président du directoire de la Société d’analyse et de diagnostics économiques et financiers 1980-1983. Directeur de la direction des grandes entreprises 1983-1986, directeur central chargé des affaires financières 1986-1986, directeur général adjoint chargé des affaires financières et internationales 1987-1989, directeur général délégué 1991-1995, président du directoire du Crédit du Nord 1995-1997. Président-directeur général d’Antarius (société d’assurance-vie) 1996-1997. Conseiller du président du directoire de la Compagnie financière Paribas et de la Banque Paribas 1997-1998. Président du conseil d’administration Viabanque (filiale de Paribas) 1998-1999. Président-directeur général d’AGF Banque 1999-2003. Président du conseil de surveillance de W Finance (réseau à vocation patrimoniale) depuis septembre 1999. Membre du comité de direction des Assurances générales de France (AGF) 1999-2003. Président de Dresdner gestion privée (groupe AGF) 2003-2007. Chargé des activités de partenariat vie (Arcalis) et des activités commerciales du courtage vie aux AGF 2003-2007.

259Président de l’Union nationale des associations de parents d’élèves de l’enseignement libre 1992-1998. Président de la Fédération française des festivals internationaux de musique depuis 1999. Président du festival Septembre musical de l’Orne depuis 1983. Président des Vieilles Maisons françaises depuis 2002.

260LH 1998. ONM 1988, O. 2004.

261Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; Who’s who, 2000-2011.

TOUTAIN Jacques Jean-Louis

262Né le 17 avril 1929 à Saint-Martin-du-Manoir (Seine-Maritime), décédé le 1er septembre 1985, fils de Jules Toutain directeur d’école retraité (C) et de Louise Mius.

263Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Albert Thomas) 1955.

264Adjoint à l’Inspection 1er août 1955, inspecteur de 3classe 1er août 1957, 2classe 1er janvier 1961, 1re classe 1er janvier 1968, inspecteur général des Finances 1er décembre 1979, mort en fonctions.

265Chargé de mission au cabinet d’André Jacomet secrétaire général de l’Administration en Algérie 1960. Conseiller technique au cabinet de Max Moulin secrétaire général de l’Administration en Algérie 1960-1961. Chargé de mission au cabinet de Louis Joxe ministre d’État chargé des Affaires algériennes 1er avril 1961-1er mars 1962. Conseiller technique au cabinet de Robert Boulin secrétaire d’État aux Rapatriés 1er mars 1962-12 septembre 1962. Rapporteur général de la Commission de coordination pour la réinstallation des Français d’outre-mer 1962. Chef du service des Biens et Droits des rapatriés au secrétariat d’État aux Rapatriés 1962-1963. Conseiller technique chargé des biens et des créances au cabinet de François Missoffe ministre des Rapatriés 1er janvier 1963-23 juillet 1964. Chef des services de l’Administration générale et du Budget du ministère des Rapatriés (puis direction des Rapatriés du ministère de l’Intérieur) 1963-1964. Conseiller technique auprès du directeur général des Collectivités locales du ministère de l’Intérieur 1965. Conseiller technique au cabinet d’André Bord secrétaire d’État à l’Intérieur 29 janvier 1966. Chef du service de Statistiques et d’Analyses financières 1967, puis directeur adjoint au directeur général des Collectivités locales du ministère de l’Intérieur 1969-1973. Président du Comité de coopération pour les questions municipales et régionales au Conseil de l’Europe à Strasbourg 1970. Conseiller technique au cabinet de Michel Poniatowski ministre de la Santé publique et de la Sécurité sociale 1er mai 1973-1er novembre 1973. Président de la Commission interministérielle de coordination des contrôles sur les bénéficiaires ou redevables de la section garantie du Fonds européen d’orientation et de garantie agricole 1981-1985. Président du conseil d’administration de l’Agence centrale des organismes d’intervention dans le secteur agricole 1984-1985. Sénateur (Gauche démocratique) des Yvelines 1985.

266Maire de Jouy-en-Josas 1970-1985.

267Auditeur à la 27e session de l’IHEDN 1974-1975.

268LH 1976. ONM 1968.

269Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1965.

TRABUC Claude Marie Georges

270Né le 17 février 1931 à Casablanca (Maroc), fils de Paul Trabuc officier décédé à la suite de la campagne du Rif (C) et de Paulina Maria Joanna Roelens.

271Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Alexis de Tocqueville) 1960.

272Adjoint à l’Inspection 1er août 1960, inspecteur de 3classe 1er août 1962, 2classe 1er octobre 1965, 1re classe 1er octobre 1970, inspecteur général des Finances 1er décembre 1980, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité sur sa demande 18 février 1996, cessation de fonctions 18 février 1999.

273Conseiller technique au cabinet de Robert Boulin secrétaire d’État au Budget 14 janvier 1966. Conseiller spécial puis directeur du cabinet de Jean-François Deniau* membre de la Commission européenne 4 septembre 1967-1er janvier 1971. Conseiller technique au cabinet de François-Xavier Ortoli* ministre du Développement industriel et scientifique 22 janvier 1971-21 avril 1972. Secrétaire général du comité départemental de l’Oise pour le foyer des paralysés 1972. Directeur financier 1975-1983, puis conseiller du président de la Société centrale immobilière de la Caisse des dépôts et consignations 1983.

274Enseigne à l’IEP 1966-1999. Vice-président du Mouvement pour l’indépendance de l’Europe 1972. Auditeur à la 24session de l’IHEDN 1971-1972. Trésorier de l’Association des amis de la musique pour la restauration de l’hôtel de Beauvais 1972. Président de l’Association Le manège de l’École militaire, lieu de mémoire de l’équitation française 1999.

275LH 1984. ONM 1974, O. 1988.

276Œuvres

  • L’avenir économique, scientifique et technologique de l’URSS, Paris, Institut de hautes études de la Défense nationale, 1972, 36 p. (rapport du comité n° 1 rédigé par Claude Trabuc).

277Sources : SAEF, 11754 ; Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1965 et 1967.

TREUILLE Antoine Marcel Adrien

278Né le 23 février 1912 à Paris (8e), mort pour la France le 9 août 1944 à Valbonnais (Isère), fils de Marcel Émilien Gabriel Treuille propriétaire de grandes exploitations agricoles en Eure-et-Loire (s. d.) et de Geneviève Marie Josèphe Guichard.

279Licencié ès lettres (histoire et géographie), diplômé de l’ELSP.

280Engagé en juin 1944 dans le maquis du Vercors, « lieutenant Valensay » au sein du 12e bataillon de chasseurs alpins reconstitué.

281Adjoint à l’Inspection 1er mai 1939, inspecteur de 4e classe 1er février 1942, 3classe 15 avril 1942.

282Chargé de mission au cabinet de Paul Charbin secrétaire d’État au Ravitaillement 15 février 1942-30 avril 1942.

283LH 1947 (à titre posthume). Croix de guerre 1939-1945.

284Sources : SAEF, 1C 34851/1 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; MAZODIER (Bernard), « Antoine Treuille », La Gazette de l’Inspection, n° 15, décembre 1944, p. 9-10.

TRIBALET Amédée Louis Félix

285Né le 25 août 1767 à Coucy-le-Château (Aisne), décédé le 11 avril 1840 à Paris (11e arr. ancien), fils de Louis Félix Tribalet conseiller procureur du roi et du duc d’Orléans en la prévoté royale de Coucy (N).

286Sous-inspecteur du Trésor 1er mars 1811, inspecteur général des Finances 1er avril 1816, admis à la retraite 1er juin 1830.

287Avocat du roi et procureur au bailliage de Coucy. Membre du bureau de conciliation près le district de Chauny. Payeur de l’armée de la Moselle traduit devant le tribunal révolutionnaire le 5 juillet 1794. « Remis en liberté et renvoyé à ses fonctions » par arrêté du 17 juillet 1794. Sous-chef à la direction des Contributions directes. Payeur aux armées et dans le département Rhône (s. d.). En mission en Catalogne faisant fonctions d’inspecteur général du Trésor 1812-1813.

288Électeur et membre du conseil général de l’Aisne (s. d.).

289LH 1821.

290Sources : AD de l’Aisne, état civil de Coucy-le-Château ; ADP, état civil, 5Mi1 1278 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

291Bibliographie : FRÉMONT, Les payeurs d’armées : historique du service de la trésorerie et des postes aux armées. I. (1293-1870), Paris, Plon-Nourrit, 1906, p. 85.

TRICHET Jean-Claude Anne Marie Louis

292Né le 20 décembre 1942 à Lyon (4e), fils de Jean Trichet universitaire (s. d.) et de Georgette Vincent-Carrefour.

293Ingénieur civil de la métallurgie et de l’industrie des mines de Nancy, licencié ès sciences économiques, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Thomas More) 1971.

294Adjoint à l’Inspection 1er juin 1971, inspecteur de 3classe 1er décembre 1972, 2classe 1er juin 1975, 1re classe 1er juin 1980, inspecteur général des Finances 1er juillet 1989, admis à la retraite par limite d’âge 21 décembre 2007.

295Rapporteur au Conseil national des impôts 1973. Chargé de mission au service de l’Inspection 1er mars 1974-31 mars 1975. Rapporteur au secrétariat général 1975, puis secrétaire général du Comité interministériel d’aménagement des structures industrielles (Ciasi) 1976-1978. Chargé de mission à la direction du Trésor 1977-1978. Conseiller technique au cabinet de René Monory ministre de l’Économie 14 avril 1978-1er août 1978. Conseiller technique au secrétariat général de la présidence de la République 1er août 1978-21 mai 1981. Chargé de mission au ministère de l’Économie et du Budget 1981. Chef du bureau de l’Aide au développement 1981, chargé de la sous-direction des Affaires bilatérales 1981-1982, sous-directeur des Affaires bilatérales 1982-1985, chef du service des Affaires internationales de la direction du Trésor 1985-1986. Président du Club de Paris 1985-1993. Directeur du cabinet d’Édouard Balladur ministre d’État ministre de l’Économie, des Finances et de la Privatisation 21 mars 1986-27 août 1987. Directeur du Trésor 1987-1993. Vice-président de la Caisse nationale des télécommunications 1987. Président du Comité monétaire européen 1992-1993. Gouverneur de la Banque de France 1993-2003. Président de l’Observatoire de la sécurité des cartes de paiement 2003. Président des gouverneurs des banques centrales et membre du groupe des dix (G10) 2003. Président de la Banque centrale européenne 2003-2011.

296Élu membre de l’Académie des sciences morales et politiques en 2010.

297LH 1991, O. 1999, C. 2006. ONM O. 1995.

298Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Bulletin quotidien, 25 février 2010 ; Who’s who, 2000-2011.

299Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels.

TROLARD Eugène Alfred

300(Dans la réédition de ses mémoires, son nom figure avec deux « l »).

301Né le 15 février 1837 à Varesnes (Oise), décédé en 1894, fils de Pierre Trolard maçon (N) et de Victoire Thirèse.

302Licencié en droit.

303Inspecteur de 4classe 1er janvier 1866, 3classe 1er juillet 1871, considéré comme démissionnaire 16 novembre 1877.

304Commis auxiliaire de 2classe à la trésorerie de l’armée d’Afrique à Constantine 1858. Commis auxiliaire de 1re classe 1859. Commis ordinaire de 3classe 1862. Commis ordinaire de 2classe 1864. Banquier à Noyon où il écrit des articles et des brochures.

305Conseiller municipal de Noyon (s. d.).

306Œuvres

  • Mémoires d’un inspecteur des Finances au XIXe siècle, Paris, A. Charles, 1892, 363 p. ; rééd. : préface de Philippe Huet, introduction et notes d’Emmanuel Chadeau, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1998, 158 p.

  • Pèlerinage aux champs de bataille français d’Italie, Paris, A. Savine, 2e éd. : 1893, 2 vol. 

  • L’administration militaire et le contrôle en Prusse et en France. Organisation des services administratifs dans l’armée prussienne, réforme de l’intendance française, nécessité d’instituer un contrôle des actes des ordonnateurs, suppression de la Cour des comptes, Paris, E. Lachaud, 1871, 54 p. (dans le Recueil d’études sur l’organisation militaire 1872-1876).

  • L’impôt sur le revenu, son objet et sa législation dans les pays qui l’ont adopté, Paris, A. Le Chevalier, 1871, 71 p.

307Sources : AD de l’Oise, état civil, 5 Mi 1887 ; SAEF, 1C 5501 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

308Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 171.

TRON Ludovic Charles

309Né le 3 janvier 1904 à Molines-en-Queyras (Hautes-Alpes), décédé le 24 octobre 1968, fils de Mary André Sarrazin Tron douanier décédé (C) et de Catherine Léonie Martin.

310École polytechnique 1924.

311Mobilisé le 29 août 1939. Engagé volontaire d’août 1943 au 27 février 1945, campagnes en Italie, France et Allemagne. Directeur du cabinet du général de Lattre de Tassigny, commandant la 1re armée 1944-1945.

312Adjoint à l’Inspection 1er juin 1930, inspecteur de 4e classe 1er février 1932, 3classe 1er novembre 1932, 2classe 15 juin 1937, 1re classe 1er mai 1941, inspecteur général des Finances 1er novembre 1959, admis à la retraite 28 avril 1959.

313Rédacteur stagiaire au ministère des Finances 1923-1928. Rédacteur titulaire au ministère des Finances 1928-1930. Chef adjoint du cabinet de Paul Marchandeau ministre du Commerce et de l’Industrie 5 novembre 1934-30 mai 1935. Chargé d’étudier des questions financières au cabinet de Joseph Paganon ministre de l’Intérieur 1er juillet 1935-5 février 1936. Chargé d’étudier des questions financières au cabinet de Camille Chautemps ministre des Travaux publics 5 février 1936-5 juin 1936. Chef adjoint du cabinet de Vincent Auriol ministre des Finances 5 juin 1936-22 juin 1937. Sous-directeur à la direction du Mouvement général des fonds 1936-1937. Attaché financier à Rome 1937. Fait fonction de directeur des Finances du protectorat français au Maroc 1937. Directeur des Finances du protectorat français au Maroc 1938-8 novembre 1942. Commissaire aux Finances du Haut Commissariat en Afrique du Nord à Alger le 25 novembre 1942. Directeur général des Contributions directes et du Cadastre 28 février 1945-1946. Commissaire du Gouvernement auprès du Conseil d’État 1945. Directeur du Crédit 1946. Directeur du cabinet d’André Philip ministre de l’Économie nationale et des Finances 19 décembre 1946-16 janvier 1947. Président du conseil d’administration de la Caisse centrale de crédit coopératif 1947-1957. Président de la Banque nationale pour le commerce et l’industrie (BNCI) 1947-1957. Conseiller général (apparenté SFIO) des Hautes-Alpes (Embrun) 1951-1968 (réélu en 1958 et en 1964). Président de l’Union française outre-mer 1952. Conseiller de la République, puis sénateur (apparenté SFIO) des Hautes-Alpes 1er décembre 1957-24 octobre 1968 (réélu en 1959 et 1962). Président du conseil général des Hautes-Alpes 1959-1968 (réélu en 1964 et 1967). Président de la Ligue pour le combat républicain 1960-1961. Membre du comité directeur de l’Organisation française de la gauche européenne 1963. Chargé des questions économiques et financières (« contre-gouvernement » de François Mitterrand) 1966. Président de la Société d’études pour le développement de l’industrie, de l’agriculture et du commerce (déjà en 1966). Membre de la Convention des institutions républicaines 1966.

314Membre (en tant que président de l’Association Rhin-et-Danube) du Comité national des deux anniversaires 1954. Président de l’Assocation Rhin-et-Danube (avant 1954)-(s. d.).

315LH 1946, O. 1949, C. 1956. Croix de guerre 1939-1945.

316Œuvres

  • Opposition à sa majesté, Paris, R. Julliard, 1964, 191 p. (recueil d’articles extraits de divers journaux, 1958-1964).

  • Métamorphoses de la France, 1950-1970, essai, Paris, R. Julliard, 1961, 175 p.

317Sources : SAEF, 1C 34851/1, 1C 633 et 1C 6029 ; registre de scolarité de l’École polytechnique ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s Who 1957, 1959, 1961 et 1965 ; entretien enregistré de Mme Tron avec Nathalie Carré de Malberg, 1981 ; POHER (Alain), « Éloge funèbre de M. Ludovic Tron », procès-verbal de la séance du 5 novembre 1968 du Sénat.

318Bibliographie : Dictionnaire biographique français contemporain, Paris, Pharos, 1954 ; Carré de Malberg (Nathalie), GEMF ; QUENNOUËLLE-CORRE (Laure), La direction du Trésor, 1947-1967. L’État-banquier et la croissance, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2000, 693 p. ; MARGAIRAZ (Michel), L’État, les finances et l’économie. Histoire d’une conversion, 1932-1952, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1991, 2 vol. , 1460 p.

TRUPIN Laurent Albert Martin

319Né le 19 janvier 1962 à Seclin (Nord), fils de Claude Trupin et de Janine Bugsel.

320École supérieure de commerce de Paris, licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Liberté-Egalité-Fraternité) 1989.

321Adjoint à l’Inspection 1er février 1989, inspecteur de 3classe 1er août 1990, 2classe 1er février 1993, 1re classe 1er février 1998.

322Chargé de mission, adjoint au chef du bureau de la Coordination des organismes d’appui et de formation à l’exportation de la sous-direction de la Promotion des échanges extérieurs 1993, chef du même bureau de la direction des Relations économiques extérieures 1993-1995. Conseiller commercial de 2classe puis de 1re classe puis hors classe, chef des services d’expansion économique en Argentine 1995-1999. Directeur de Carrefour Parinor 1999-2002. Directeur régional de Carrefour Ceska republica à Prague 2002-2004. Directeur général de l’Agence française pour les investissements internationaux 2004-2007. Consultant associé d’ESL et Network SA depuis 2007.

323ONM 2004.

324Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP.

TURQUET François Marie Augustin

325Né le 19 août 1897 à Avranches (Manche), décédé le 18 octobre 1976 à Bercenay-en-Othe (Aube), fils d’Augustin Turquet ingénieur des Arts et Manufactures (C) et d’Anne Marie Madeleine Hudault.

326[Liens de parenté] Petit-fils par alliance de René Stourm*.

327École polytechnique 1920.

328Mobilisé du 1er septembre 1916 au 30 septembre 1919. Mobilisé en 1939-1940.

329Adjoint à l’Inspection 6 mai 1926, inspecteur de 4e classe 1er avril 1928, 3classe 1er mai 1928, 2classe 1er février 1930, 1re classe 1er septembre 1935, inspecteur général des Finances 1er janvier 1955, admis à la retraite 19 août 1968.

330Rédacteur stagiaire 1924, puis rédacteur au bureau de l’Ordonnancement du ministère des Finances 1925-1926. Chargé de mission 1929-1930, puis chargé d’études à la direction du Budget 1930-1934. Contrôleur financier des Mines domaniales de la Sarre 1934-1935, des Offices et établissements publics autonomes de l’État 1935-30 juin 1942. Contrôleur financier hors classe du Service de l’exploitation industrielle des tabacs et des allumettes 1935. Intendant des Affaires économiques de 1re classe puis secrétaire général aux Affaires économiques pour la région d’Orléans 1er juillet 1942-1er septembre 1944. Inspecteur général de l’Économie nationale 1946-1951. Contrôleur d’État hors classe (reclassé contrôleur d’État le 1er janvier 1956) auprès des Houillères du bassin du Nord et du Pas-de-Calais 1949-1958. Chef de la mission de contrôle économique et financière des entreprises de recherches, d’exploitation et de transport de produits pétroliers 1958-1963.

331LH 1930, O. 1947. ONM C. 1967. Croix de guerre 1914-1918.

332Sources : SAEF, 1C 34851 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; ASGP ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s who, 1953 et 1957.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Lire

Accès exclusif

Offert par