Version classiqueVersion mobile

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

Notices biographiques

Naouri à Nora

Texte intégral

NAOURI Jean-Charles

1Né le 8 mars 1949 à Bône (Algérie), fils de Jean Naouri médecin (s. d.) et d’Édith Cohen professeur (s. d.).

2École normale supérieure (Ulm) 1967, ancien élève de l’université d’Harvard (États-Unis), docteur en mathématiques, Éna (promotion Guernica) 1976.

3Adjoint à l’Inspection 1er juin 1976, inspecteur de 3classe 1er décembre 1977, 2classe 1er juin 1980, 1re classe 1er juin 1985, admis à la retraite différée 1er mai 1999.

4Attaché de recherches au Centre national de la recherche scientifique 1971-1973. Chargé de mission à la direction du Trésor 1980-1981. Secrétaire général du Comité ministériel chargé de fixer les orientations des actions de développement industriel à caractère stratégique 1981-1982. Secrétaire général du Comité interministériel pour le développement de l’investissement et le soutien à l’emploi 1981-1982. Directeur du cabinet de Pierre Bérégovoy ministre des Affaires sociales et de la Solidarité 5 juillet 1982-17 juillet 1984. Directeur du cabinet de Pierre Bérégovoy ministre de l’Économie, des Finances et du Budget 19 juillet 1984-20 mars 1986. Chargé de mission auprès du directeur du Trésor 1986. Sous-directeur à la direction du Trésor 1986-1987. Associé-gérant commanditaire de Rothschild et Cie Banque depuis 1987. Président du directoire 1987-1990, puis président-directeur général 1990-2002, puis président de la société d’investissement Euris depuis 2002. Président du conseil de surveillance de Casino 1994-1998. Vice-président du directoire de Francarep (groupe Rothschild) 1996-2001. Président-directeur général de Rallye 1998. Président de Casino 2003-2007. Président-directeur général de Casino Guichard Perrachon depuis 2007.

5Président et administrateur d’honneur de l’Institut d’expertise et de prospective de l’École normale supérieure 2001. Président fondateur de la fondation Euris depuis 2000.

6LH 2003. ONM 1987.

7Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Who’s who, 2000-2004.

NANTEUIL (de) voir LA BARRE de NANTEUIL (de)

NAU de SAINTE-MARIE Alphonse Louis

8Né le 9 février 1798 à Paris, décédé le 12 mai 1854, fils de Louis Denis Nau écuyer, commissaire payeur des rentes, caissier des tontines (s. d.) et d’Angélique Boscheron.

9Inspecteur de 2classe 1er avril 1824, 1re classe 9 septembre 1834, admis à la retraite 1er mars 1849.

10Surnuméraire puis commis à la Comptabilité générale (s. d.). Payeur adjoint principal de l’armée d’Espagne 1824.

11Un des deux cents actionnaires de la Banque de France.

12LH 1837.

13Sources : Renseignements généalogiques aimablement communiqués par M. Pierre-Émile Renard ; SAEF, B/31399 ; AN, LH 1976/32 et ET/XLVI/810 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

14Bibliographie : FRÉMONT, Les payeurs d’armées : historique du service de la trésorerie et des postes aux armées. I. (1293-1870), Paris, Plon-Nourrit, 1906, p. 257 ; PLESSIS (Alain), La Banque de France et ses deux cents actionnaires sous le Second Empire, Genève, Droz, 1982, p. 150.

NESPOULOUS-NEUVILLE Pierre André Georges

15(Autorisé par un décret du 12 février 1949 à joindre à son nom, Nespoulous, Neuville).

16Né le 1er janvier 1918 à Paris (9e), décédé le 23 mai 2008, fils de Paul Louis Nespoulous docteur stomatologiste, directeur de l’Institut Eastmann de la Ville de Paris (C) et de Rosalie Marie Marguerite Neuville.

17École polytechnique 1937.

18Mobilisé du 21 août 1939 au 26 novembre 1940.

19Adjoint à l’Inspection 1er mai 1944, inspecteur de 3classe 1er janvier 1947, 2classe 15 mars 1949, 1re classe 1er janvier 1955, admis à la retraite différée 1er juin 1959.

20Ingénieur des manufactures de l’État au Service d’exploitation industrielle des tabacs et allumettes 1er décembre 1940-30 septembre 1941. Rapporteur au Comité du contentieux institué auprès de l’Agence judiciaire du Trésor 1947. Chargé de mission à la direction des Relations économiques extérieures (DREE) 1948. Secrétaire général du Comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne 1949. Commissaire du Gouvernement auprès de la Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur 1949. Chargé de mission à la DREE 1951. Conseiller technique au cabinet de Maurice Bourgès-Maunoury secrétaire d’État aux Affaires économiques 7 avril 1951-15 mars 1952. Conseiller technique au cabinet de Tony Révillon secrétaire d’État aux Affaires économiques 15 mars 1952-23 décembre 1952. Conseiller technique à titre officieux du cabinet d’Antoine Pinay président du Conseil, ministre des Finances et des Affaires économiques 1er avril 1952-23 décembre 1952. Membre de la délégation française auprès du Comité institué par la conférence des ministres des Affaires étrangères de Messine 1955. Directeur général adjoint de l’Immobilière constructions de Paris 1957-1962. Secrétaire général de la Compagnie française d’investissements immobiliers et de gestion 1958-1962. Détaché par la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) en qualité de conseiller économique auprès du Premier ministre de Libye 1963-1964. Adjoint du conseiller économique du président de la BIRD 1964-1970. Chargé de prêts au département des sociétés financières et de développement de la BIRD 1970-1976. Conseiller principal de la Banque ouest-africaine de développement 1976-1980.

21Directeur de cours à l’Institut de développement économique de la Banque mondiale 1980-1983.

22LH 1957. Croix de guerre 1939-1945.

23Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; ASGP ; Who’s who, 1955, 1963, 1967 et 1969.

NICOLAS Jean-Baptiste

24Né le 31 mai 1978 à Angers (Maine-et-Loire), fils de François-Xavier Nicolas et d’Élisabeth Chapelin.

25Master de sciences politiques du Collège de l’Europe à Bruges, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Léopold Sedar Senghor) 2004.

26Adjoint à l’Inspection 1er avril 2004, inspecteur de 3classe 1er octobre 2005, 2classe 6 octobre 2006, 1re classe 1er avril 2007.

27Directeur des études de la Fondation nationale des sciences politiques 2007-2009. En fonctions à BNP-Paribas depuis 2009.

28Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Fiche rens. ; Annuaire(s) de l’IGF.

NICOLI Christophe Nicolas

29Né le 11 mars 1963 à Paris (15e), fils de Georges Napoléon Nicoli et de Nicole Marie-Christiane Vienne.

30Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Condorcet) 1992.

31Adjoint à l’Inspection 1er février 1992, inspecteur de 3classe 1er août 1993, 2classe 1er février 1996, 1re classe 6 octobre 2006, démissionnaire 17 juin 2009.

32Chargé de mission 1996-1998, puis chef de bureau à la direction des Relations économiques extérieures 1998-1999. Directeur de la stratégie de la branche ciment du groupe Lafarge 1999. Président exécutif et directeur général de Lafarge Venezuela 1999-2006. Conseiller du commerce extérieur de la France au Vénézuela 2004-2006. Directeur général de Lafarge Brésil 2006 (puis à Paris chez Lafarge France à partir de 2009). Directeur du marketing du groupe Lafarge depuis 2010.

33Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Annuaire(s) de l’IGF.

NOGERÉE (de) Louis Jules Ernest

34Né le 3 décembre 1801 à Loches (Indre-et-Loire), décédé le 4 novembre 1850 à Valence (Drôme), fils de Joseph Louis Nogérée propriétaire (N) et de Jules Marie Louise Antoinette Cottereau-Grandchamp.

35[Liens de parenté] Cousin du poète Alfred de Vigny.

36Élève-inspecteur 1er avril 1826, sous-inspecteur de 2classe 1er janvier 1828, inspecteur de 1re classe 1er mai 1829, 3classe 1er avril 1830, 2classe 1er mars 1831.

37Surnuméraire au ministère de l’Intérieur 1820. Commis ordinaire à la direction du Personnel du ministère de l’Intérieur 1822. Attaché au cabinet de Joseph de Villèle ministre des Finances 1er septembre 1824. Receveur particulier à Saint-Étienne (Loire) 1836. Receveur général (sans suite) de l’Ariège 1840, de l’Ardèche 1840 et de la Drôme 1841. Mort en fonctions.

38LH 1839.

39Sources : AN, LH 1998/50 ; SAEF, 1C 5569 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

40Bibliographie : PINAUD (Pierre-François), Les receveurs généraux des Finances 1795-1865, dictionnaire biographique des 500 fonctionnaires banquiers, Paris, Éd. du Trésor, 2005, p. 274.

NORA Simon

41Né le 21 février 1921 à Paris (16e), décédé le 5 mars 2006 à Paris, fils de Salomon Gaston Nora docteur en médecine et de Julie Lehmann.

42[Liens de parenté] Neveu par alliance de Jacques Georges-Picot*. Neveu de Charles Schneider industriel. Frère de Pierre Nora directeur d’études à l’EHESS.

43Licencié en droit privé, diplômé de l’ELSP, Éna (promotion France combattante) 1947.

44Membre de l’Union patriotique des jeunes ou Front patriotique étudiant en octobre 1941, puis engagé volontaire dans le maquis du Vercors avec les Forces françaises de l’intérieur du 7 septembre 1943 au 2 septembre 1944, démobilisé le 7 septembre 1944.

45Adjoint à l’Inspection 1er septembre 1947, inspecteur de 3classe 1er septembre 1947, 2classe 15 juin 1950, 1re classe 1er octobre 1955, inspecteur général des Finances 1er janvier 1971, admis à la retraite sur sa demande 1er octobre 1986.

46Rapporteur auprès du Comité de révision douanière 1950. Chargé de mission à la direction du Trésor 1951-1952. Secrétaire général de la Commission des comptes et des budgets économiques de la nation 1952-1960. Conseiller technique au cabinet d’Edgar Faure ministre des Finances et des Affaires économiques 28 juin 1953-20 juin 1954. Conseiller technique au cabinet de Pierre Mendès France président du Conseil 20 juin 1954-1er janvier 1955. Sous-directeur du service des Études économiques et financières à la direction du Trésor 1955-1960. Directeur général de la division Économie et Énergie de la Communauté européenne du charbon et de l’acier 1960-1962. Rapporteur général de la Commission d’études de la politique de coopération avec les pays en voie de développement 1963. Délégué interministériel pour la télévision en couleur 1967-1971. Chargé de mission au cabinet de Jacques Chaban-Delmas* Premier ministre 20 juin 1969-31 août 1971. Directeur général d’Hachette 1971-1974. Chargé d’une mission par le président de la République sur l’informatisation de la société française 1977. Chargé d’une enquête sur les textes régissant l’octroi de fonds publics à des entreprises privées 1977. Directeur de l’École nationale d’administration 1982-1986. Conseiller international 1986-1987, puis président du conseil de surveillance de la Banque Shearson Lehman Hutton, devenue en 1990 la Banque Lehman Brothers, 1987-1990. Président de la Commission européenne de droits 1987. Conseiller du président d’American Express International 1990-1994. Président du conseil d’administration de la Banque Lehman Brothers 1990-1995. Senior adviser (Europe) de la Banque Lehman Brothers 1995-1997.

47Membre du club Jean-Moulin. Membre-fondateur de la Fondation Saint-Simon 1983-1999. Membre du conseil national de l’ordre de la Légion d’honneur 1989. Co-fondateur de L’Express et du Point.

48LH 1949, O. 1960, C. 1982. Médaille de la Résistance. Croix de guerre 1939-1945.

49Œuvres

  • S. Nora, A. Minc, L’informatisation de la société, Paris, Éditions du Seuil, coll. Points politique, 1978, 162 p. et Paris, La Documentation française, 1978, 4 vol. (I. Nouvelle informatique et nouvelle croissance. II. Industrie et services informatiques. III. La nouvelle informatique et ses utilisateurs. IV. Documents contributifs).

  • B. Eveno, S. Nora, L’amélioration de l’habitat ancien, Paris, La Documentation française, 1975, 2 vol. 

  • S. Nora (rapporteur), Rapport sur les entreprises publiques, avril 1967 du groupe de travail du Comité interministériel des entreprises publiques, Paris, La Documentation française, 1968, 132 p.

  • C. Alphandéry, Y. Bernard, F. Bloch-Lainé, O. Chevrillon, P. Cornières, M. Crozier, A. Danzin, A. Dautresme, J. Delors, P. Flamand,, F. Grévisse, S. Nora, M. Pomey, J. Ripert, M. Rousselot, J. Saint-Geours, J.-F. Théry, Y. Ullmo, Ph. Viannay, Réflexions d’un groupe d’études, Pour nationaliser l’État, Paris, Seuil, 1968, 237 p.

  • Club Jean Moulin, Pour une politique étrangère de l’Europe, Paris, Seuil, 1966, 68 p.

  • S. Nora (rapporteur général), La politique de coopération avec les pays en voie de développement, rapport Jeanneney, remis le 18 juillet 1963 par la Commission d’étude de coopération avec les pays en voie de développement, Paris, La Documentation française, 1963-1964, 3 vol. 

  • J. Bénard, S. Nora et Cl. Gruson, Les méthodes actuelles soviétiques de planification, compte rendu et observations d’une mission d’économistes français en URSS, 11 au 31 mai 1958, 1959, 115 p. (Cahiers de l’Institut de science économique appliquée, n° 86, août 1959, série G : Économies des démocraties populaires, textes et analyses, n° 7).

50Sources : SAEF, PH 257/01 0002 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; ASGP ; Who’s who, 1955-2006.

51Bibliographie : MARGAIRAZ (Michel) et TARTAKOWSKY (Danielle) (dir.), 1968 entre libération et libéralisation. La grande bifurcation, Presses universitaires de Rennes, 2010, 348 p.  ; ANDRIEU (Claire), Pour l’amour de la République. Le club Jean-Moulin, 1958-1970, Paris, Fayard, 2002, 608 p.

52Autres sources : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Simon Nora avec A. Terray, 1999 ; Centre d’archives contemporaines de Sciences Po, fonds Nora ; « France combattante mars 1946 à juillet 1947 », Cahier pour une histoire de l’Éna, n° 1, Éna/La Documentation française, 2007, 270 p. (souvenirs, documents et témoignages d’anciens de cette promotion) ; BITOUN Pierre (textes réunis et présentés), Les hommes d’Uriage, Paris, Éditions La Découverte, 1988, 293 p. ; « Servir l’État. Simon Nora : entretien avec Marcel Gauchet », Le Débat, mai-septembre 1986, p. 6-33 ; « Le vrai bilan des années Mitterrand. Le nouveau rapport Nora », entretien avec Simon Nora, propos recueillis par Josette Alia et Christine Mital, Le Nouvel Observateur, 18-24 mars 1993, p. 74-81  ; interview de Simon Nora dans GIACONE (Alessandro) (dir.), Paul Delouvier. Un demi-siècle au service de la France et de l’Europe, Paris, Descartes et Cie, 2004, 221 p.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search