Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

Notices biographiques

La Barre de Nanteuil à Lutton

Texte intégral

LA BARRE de NANTEUIL (de) Yann Hervé Marie-Joseph

1Né le 31 mars 1971 à Laval (Mayenne), fils de Joachim de La Barre de Nanteuil et de Geneviève de Rubercy.

2École du commissariat de la Marine 1993, licence d’économie appliquée en contrôle de gestion et audit, maîtrise d’économie appliquée en contrôle de gestion et audit.

3Intégré dans le corps de l’IGF (en application de la loi n° 70-2) 1er octobre 2006, inspecteur de 3classe 1er octobre 2006, 2classe 6 octobre 2006, 1re classe 1er avril 2008.

4Commissaire de la Marine 1994, sur la frégate Prairial 1995-1997. Chef du cabinet du commandant du groupe de l’École d’application des officiers de Marine et du porte-hélicoptères Jeanne-d’Arc 1997-1998. Commissaire de la Marine au groupe de mesures et du bâtiment d’essais et de mesures Monge 1998-2000. Chargé de mission emploi, éducation, jeunesse et sports, et délégué régional au redéploiement industriel et aux restructurations de défense auprès du préfet de la région Basse-Normandie 2000-2003. Conseiller technique à la vie de l’entreprise, à l’égalité professionnelle et au dialogue social au cabinet de Nicole Ameline ministre déléguée à la Parité et à l’Égalité professionnelle 21 mai 2003 au 1er janvier 2004. Commissaire principal de la Marine 2003. Conseiller technique au cabinet de François Fillon ministre des Affaires sociales, du Travail et de la Solidarité 1er janvier 2004-2 avril. Chef du cabinet de François Fillon ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche 2 avril 2004-4 avril 2005. Mis à la disposition de l’IGF 2005. En service détaché à l’IGF 2005-2006. Rapporteur de la Commission permanente de contrôle des sociétés de perception et de répartition des droits 2006. Médiateur délégué en charge du reporting, des dossiers spéciaux et de la relation avec les fonds d’investissement à la Médiation du crédit 2008. Directeur général de la Médiation du crédit aux entreprises, médiateur délégué du crédit 2009. Directeur adjoint de l’agence Société générale Paris Étoile Entreprises depuis 2009.

5Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Fiche rens. ; Annuaire(s) de l’IGF.

LABARTHÈTE (de) voir DU MOULIN de LABARTHÈTE

LABBÉ Robert Marcel

6Né le 5 avril 1907 à Paris (8e), décédé le 27 août 1974 à Milon-La-Chapelle (Yvelines), fils de Hippolyte Jean Labbé avocat au Conseil d’État et à la Cour de cassation, ancien président de l’Ordre (C) et de Marie Goudchaux.

7[Liens de parenté] Petit-fils du banquier Henri Goudchaux associé-gérant de la maison Worms et Cie. Frère de Léon Labbé conseiller d’État.

8Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

9Adjoint à l’Inspection 15 mai 1931, inspecteur de 4e classe 1er mars 1933, 3classe 1er septembre 1935, considéré comme démissionnaire 15 mai 1941.

10Chargé d’études au cabinet de Joseph Paganon ministre des Travaux publics 1er septembre 1933. Secrétaire général adjoint du Comité des chemins de fer du Conseil supérieur des transports 1934. Rapporteur près de la Commission de contrôle financier de l’Agriculture 1937. Secrétaire général adjoint du Comité interministériel de l’économie nationale 1937-1938. Secrétaire du Comité d’études des transports postaux au Conseil supérieur des transports 1937. Secrétaire général de la Commission nationale des marchés publics 1938. Secrétaire général adjoint du ministère de l’Économie nationale 1938. Commissaire du Gouvernement auprès du Comité supérieur de contrôle du ministère des Finances 1938. En fonctions en 1938, puis associé-gérant de la Société financière Worms et Cie, devenue en 1965 la Banque Worms et Cie, 1944-1974. Trésorier du Comité central des armateurs de France 1945-1963. Président de la SA Ateliers et chantiers de la Seine-Maritime 1945-1962. Vice-président de la Compagnie bancaire 1959-1962. Président de la Nouvelle Compagnie havraise péninsulaire de navigation 1962. Président du Comité central des armateurs de France 1963-1966. Président d’Euroshipping (Anvers) 1964. Président de Worms et Cie Maritime et Charbonnière 1956-(encore en 1966). Président de Worms et Cie SA (Anvers) (déjà en 1966). Président Worms et Cie NV (Rotterdam) (déjà en 1966). Vice-président de la Compagnie pour le financement de l’industrie, du commerce et de l’agriculture (Cofica) (déjà en 1966). Vice-président du Manufrance NV (Rotterdam) (déjà en 1966). Vice-président de Manufrance Belgique SA (Anvers) (déjà en 1966). Président-directeur général de la Banque Worms 1967-1974.

11Président de la Société française d’archéologie. Membre du conseil du musée Rodin. Trésorier de la Société des amis du Louvre de 1967 à son décès.

12LH C. (s. d.).

13Sources : SAEF, 1C 34837/1 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1961-1974 ; Who’s Who du XXe siècle, p. 1153-1154.

14Autres sources : ALBERTINI (Georges), Cent ans, boulevard Haussmann. MM. Worms et cie, Paris, Worms et Cie, 1978, 74 p. ; Un centenaire 1848-1948 : Worms et Cie, Paris, M. Ponsot, 1949, 125 p.

LABIE Jean Arthur

15Né le 6 octobre 1888 à Paris (3e), décédé le 24 septembre 1983 à Paris (16e), fils d’Arthur Mathurin Labie polytechnicien 1877, fabricant de bijouterie (N), inspecteur des services administratifs et financiers de la préfecture de la Seine (C) et de Pauline Caroline Élisabeth Hémon.

16École polytechnique 1908.

17Mobilisé en 1914-1918 (trois blessures).

18Adjoint à l’Inspection 1er avril 1913, inspecteur de 4e classe 1er avril 1915, 3classe 9 novembre 1918, 2classe 1er février 1920, 1re classe 1er décembre 1923, démissionnaire 1er décembre 1931.

19Rédacteur de 4classe à la préfecture de la Seine 1912. En mission en Angleterre 1919. Attaché à la mission de contrôle des services de reconstruction des Régions libérées 1919-1920. Directeur du service des Matériaux du ministère des Régions libérées 1920. Conseiller financier de la Commission de gouvernement de la Sarre 1920-1925. Directeur des Affaires économiques du territoire de la Sarre 1925-1928. Directeur et administrateur de banques et de sociétés financières à partir de 1928. Censeur de la Sofibanque-Hoskier 1960-1964.

20LH 1917 (à titre militaire), O. 1926. Croix de guerre 1914-1918.

21Sources : ADP, état civil, V4E 5516 ; SAEF, 1C 34837 ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; IGF, 1931.

22Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 144.

LABIENVENUE Henry Pierre

23Né le 4 mai 1781 à Novéant (Moselle), décédé en juillet 1834, fils de Pierre Labienvenue ancien officier au régiment de Neustrie (N) et de Marguerite Lapierre.

24Inspecteur général des Finances 25 juillet 1814, mort en fonctions.

25Commis à la direction du Trésor. Receveur particulier en Carinthie. Receveur général de l’Illyrie (s. d.).

26LH 1815.

27Sources : AD de la Moselle, état civil de la paroisse de Novéant ; Livre d’or ; IGF, 1931.

LA BIGNE (de) Louis André

28Né le 12 décembre 1791 à Étampes (Essonne), décédé le 20 décembre 1872 à Montfort l’Amaury (Yvelines), fils de Claude André Exude La Bigne de La Barre page du roi en sa vénerie puis écuyer calvacadour de Louis XVI (s. d.).

29Élève-inspecteur du Trésor 15 février 1811, sous-inspecteur des Finances de 2classe 29 juin 1815, inspecteur de 2classe 6 décembre 1822.

30Surnuméraire à la Comptabilité générale du ministère du Trésor 1809. Receveur particulier à Bellac (Haute-Vienne) 1826, à Cosne (Nièvre) 1829, à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir) 1832, aux Sables-d’Olonne (Vendée) 1835, à Brignoles (Var) 1836, à Saint-Calais (Sarthe) 1837, à Falaise (Calvados) 1844. Admis à la retraite 25 août 1848.

31Sources : Renseignements aimablement communiqués par M. Étienne Hugues de La Bigne ; SAEF, 1C 5553 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

LA BONNINIÈRE de BEAUMONT (de) Michel Roger

32Né le 2 septembre 1905 à Tours (Indre-et-Loire), décédé le 30 avril 1959 à Paris (7e), fils de Hugues de La Bonninière de Beaumont artiste peintre (s. d.) et de Louise Jeanne Marie Ursule Marchesné.

33Licencié en droit.

34Mobilisé du 2 septembre 1939 au 24 juillet 1940 (affecté le 6 avril 1940 comme attaché de 2e classe au Contrôle de l’administration de l’armée).

35Adjoint à l’Inspection 1er juin 1930, inspecteur de 4e classe 1er mars 1933, 3classe 3 janvier 1935, 2classe 8 juillet 1938, 1re classe 1er janvier 1942, inspecteur général des Finances 16 mai 1956, mort en fonctions.

36Rapporteur du Jury national des marchés de guerre 1939. Chargé de mission à la direction de la Famille au ministère de la Famille et de la Jeunesse 5 juillet 1940-1er octobre 1940. Sous-directeur du secrétariat général à la Famille et de la Santé du ministère de l’Intérieur 1er octobre 1940-18 janvier 1941. Intendant (p. i.) des Affaires économiques à Rennes 21 septembre 1943-27 novembre 1943. Rapporteur auprès de la Commission de révision des effectifs des compagnies de navigation subventionnées 1947.

37LH 1949, O. 1958.

38Sources : SAEF, 1C 34821 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; Who’s who, 1956, 1959.

39Bibliographie : HALLS (Wilfred D.), Les jeunes et la politique de Vichy, Paris, Syros alternatives, 1988, p. 149.

LA BOUILLERIE (de) voir ROULLET de LA BOUILLERIE

LABUSSIÈRE Jean Robert

40Né le 3 septembre 1925 à La Rochelle (Charente-Maritime), mort en service commandé le 21 janvier 1971 à Mézilhac (Ardèche), fils de Robert Labussière commerçant (s. d.) et d’Andrée Suire.

41Licencié ès lettres, Éna (promotion Europe) 1951.

42Adjoint à l’Inspection 1er janvier 1952, inspecteur de 3classe 1er janvier 1954, 2classe 1er janvier 1956, inspecteur de 1re classe 1er janvier 1960, mort en fonctions.

43Rapporteur de la Commission d’études des marchés à la direction de la Comptabilité publique 1955. Rapporteur auprès du Comité de décentralisation 1955. Conseiller technique au cabinet d’André Dulin secrétaire d’État à l’Agriculture 1er mars 1956-27 décembre 1956. Chargé de mission au Service des alcools 1956-1960. Conseiller technique au cabinet d’André Dulin ministre des Anciens Combattants et des Victimes de guerre 20 juin 1957-11 novembre 1957. Conseiller technique au cabinet de Henri Dorey secrétaire d’État à l’Agriculture 11 novembre 1957-9 juin 1958. Conseiller technique au cabinet de Roger Houdet ministre de l’Agriculture 9 juin 1958-1er juillet 1958. Rapporteur de la commission consultative des marchés du ministère des Armées (1958 ?). Rapporteur du comité de gestion du Fonds de garantie mutuelle et d’orientation des productions agricoles (1958 ?). Adjoint au chef du service de l’Inspection 1er juillet 1958-1er janvier 1961. Chef de la division Finances à l’administration de la délégation générale de l’Organisation commune des régions sahariennes 1961-1962. Conseiller technique au cabinet de Georges Pompidou Premier ministre 18 avril 1962-15 septembre 1963. Directeur financier et comptable du Commissariat à l’énergie atomique 16 juillet 1963-21 janvier 1971.

44Cité à l’ordre de la nation 1971.

45Sources : Fichier BRH ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1959-1972 ; « Hommage aux victimes de l’accident d’avion survenu le 21 janvier 1971 à Mézilhac », brochure, s. 1. n. d. (conservé au service de l’Inspection).

LACARRIÈRE Philippe Roger Marie

46Né le 5 août 1925 à Biarritz (Pyrénées-Atlantiques) décédé le 23 juillet 2008, fils de Robert Lacarrière agent de change (C) et de Jeanne Blaise.

47Diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Europe) 1951.

48Arrêté le 13 avril 1944 par la brigade spéciale, interné à la Santé du 29 avril au 18 août 1944, évadé le 18 août, prend part à la libération de Paris, engagé volontaire du 14 septembre 1944 au 18 février 1946 (campagnes d’Alsace, d’Allemagne et de Royan).

49Adjoint à l’Inspection 1er janvier 1952, inspecteur de 3classe 1er janvier 1954, 2classe 1er octobre 1955, 1re classe 1er octobre 1959, inspecteur général des Finances 1er mars 1976, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité sur sa demande 6 août 1991, cessation de fonctions 6 août 1994.

50À la disposition du Commissariat général à la productivité 1955-1958. Conseiller technique au cabinet d’Edgar Faure ministre des Finances, des Affaires économiques et du Plan 14 mai 1958-24 juillet 1958. Conseiller technique, délégué au cabinet du haut commissaire à l’Économie nationale et au Commerce extérieur, au cabinet d’Antoine Pinay ministre des Finances et des Affaires économiques 24 juillet 1958. Directeur du cabinet de Max Fléchet secrétaire d’État aux Affaires économiques 9 janvier 1959-1er juillet 1960. Chef du service des Affaires économiques et internationales du ministère des Travaux publics et des Transports 1960-1964. Directeur des Transports terrestres au ministère des Travaux publics et des Transports 1964-1973. Vice-président du Comité des transports intérieurs (préparation du VIe Plan) 1969. Secrétaire général pour l’administration du ministère des Armées 1973-1985. Membre du Comité du financement (préparation du VIIIe Plan) 1979. Directeur général de l’Office national des forêts 1985-1987.

51LH 1969, O. 1979. ONM O. 1974, C. 1989

52Œuvres

  • À travers les barreaux : récits d’évasion de résistants, Paris, Éd. LBM, 2005, 238 p.

  • Les volontaires de l’aube, Paris, Éd. du Félin, 1999, 334 p.

53Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1959-2000.

LACAVE-LAPLAGNE Joseph Sylvain Gustave

54Né le 6 février 1827 à Paris, décédé le 14 août 1869 à Paris, fils de Jean Lacave-Laplagne conseiller référendaire de 2classe à la Cour des comptes (N), conseiller maître à la Cour des comptes 1833-1842, député (majorité ministérielle) du Gers 1834-1849, ministre des Finances 1837-1839 et 1842-1847, décédé (C) et de Marie Charlotte Tarrible.

55[Liens de parenté] Petit-fils de Jean Dominique Léonard Tarrible conseiller maître à la Cour des comptes, beau-frère d’Antoine Henri Jean Marie Durieu receveur général des Finances du Bas-Rhin, frère de Louis Lacave-Laplagne auditeur au Conseil d’État, député (centre droit) du Gers 1871-1876 et sénateur 1876-1897.

56Adjoint à l’Inspection 1er avril 1851, sous-inspecteur 1er mai 1854, inspecteur de 3classe 1er janvier 1859.

57Surnuméraire puis commis au secrétariat général du ministère des Finances (s. d.). Chef de bureau à l’administration centrale des Postes 1862. Mort en fonctions.

58LH 1868.

59Sources : Livre d’or ; IGF, 1931.

60Bibliographie : TODISCO (Umberto), Le personnel de la Cour des comptes 1807-1830, Genève, Droz, 1969, p. 146-147 ; ANTONETTI (Guy), Les ministres des Finances de la Révolution française au Second Empire, dictionnaire biographique, t. II : 1814-1848, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2007, p. 492.

LA CHAISE (de) Jean Marie Camille Elphège

61Né le 4 novembre 1882 à Beauvais (Oise), décédé le 18 septembre 1910 à Paris (16e), fils de Henri Marie Elphège de La Chaise chef d’escadron de cavalerie en retraite (C) et de Jeanne Marie Eugénie Charlotte Caussin de Perceval.

62Licencié en droit et ès lettres, diplômé de l’ELSP.

63Adjoint à l’Inspection 1er avril 1907, inspecteur de 4e classe 1er mars 1909, mort en fonctions.

64Sources : SAEF, 1C 34824 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931.

65Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 144 ; RÉVÉREND (A.), Le Premier Empire, t. 3, p. 13

LA CHAUME (de) voir THION de LA CHAUME

LACHAUX Claude Maurice

66Né le 25 novembre 1932 à Fontainebleau (Seine-et-Marne), fils de Fernand Pierre Gustave Lachaux universitaire (s. d.) et de Lucie Marguerite Marie Berrard.

67École nationale de la France d’outre-mer 1955, certificat d’aptitude à l’administration des entreprises de l’Institut d’administration des entreprises, licencié en droit, docteur ès sciences économiques.

68Service militaire à partir du 1er novembre 1959, en Algérie du 29 avril 1960 au 2 mars 1962 (maintenu sous les drapeaux).

69Nommé adjoint à l’Inspection 28 janvier 1965 (ancienneté du 1er juin 1964), inspecteur de 3classe 1er décembre 1965, 2classe 1er août 1968, 1re classe 1er janvier 1975, inspecteur général des Finances 1er novembre 1985, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité sur sa demande 26 novembre 1997, cessation de fonctions 26 novembre 2000.

70Conseiller aux Affaires administratives de 2classe. Chargé de mission à l’Institut d’émission du Maroc 1959-1962. Affecté à la direction du Budget 1962-1963. Chargé de mission au secrétariat général de la présidence de la République 1963-1965. Chargé de mission à la direction des prêts du Crédit national 1968-1971. Conseiller technique à la direction des Poudres 1971-1972. Membre du directoire de la Société nationale des poudres et explosifs 1971-1972. Rapporteur du Comité chargé de donner un avis sur les missions et la réorganisation de l’Institut géographique national 1972. Directeur de la division des Affaires économiques au secrétariat général de la Défense nationale 1973-1976. Directeur de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris 1976-1981, dans les faits détaché auprès du directeur général des services du Conseil national du patronat français (CNPF) 1976-1977. Directeur des Affaires économiques générales du CNPF 1977-1981. En mission d’assistance technique du Fonds monétaire international au Sénégal 1981. Conseiller des études auprès de la direction du Centre des hautes études de l’armement 1983. Chef de la mission de contrôle du Commissariat à l’énergie atomique 1989-2000. Consultant 2000-2002. Président de la section 15e arrondissement SEMLH depuis 2002.

71Enseigne à l’IEP de Paris 1967-1971, à l’IEP d’Aix en Provence 1984. Membre du conseil scientifique de la Fondation pour les études de défense nationale depuis 1983. Auditeur à la 25e session de l’IHEDN 1972-1973. Auditeur à la 13e session du Centre des hautes études de l’armement 1976-1977. Vice-président de l’Association des anciens auditeurs de l’IHEDN 1991.

72LH 1989. ONM 1970, O. 1977, C. 1995.

73Œuvres

  • Claude Lachaux, Denis Lacorne, Christian Lamoureux ; avec le concours de Marie-Hélène Labbé, De l’arme économique, Paris, Fondation pour les études de défense nationale, 1987, 406 p.

  • Le commerce Est-Ouest, Paris, Presses universitaires de France, coll. Que sais-je ?, 1984, 127 p.

  • Les parcs nationaux, Paris, PUF, coll. Que sais-je ?, 1980, 127 p.

  • Vieillir en Suède, Paris, Éditions de l’Épargne, coll. De quoi s’agit-il ?, 1974, 74 p.

74Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Dossier gestion ; Annuaire(s) de l’IGF ; Grande Chancellerie de la Légion d’honneur ; Who’s who, 1967-2005.

75Autres sources : Fondation Charles-De-Gaulle, entretien de Claude Lachaux, 1995.

LACOCHE Sarah

76Née le 11 juin 1973 à Saint-Saulve (Nord), fille de Christian Lacoche et d’Yvette Feret.

77Diplômée de l’Institut régional d’administration de Lille et de l’IEP de Lille.

78Nommée dans l’emploi d’inspectrice des Finances de 1re classe 1er avril 2009.

79Attachée d’administration centrale, experte dette au secrétariat du Club de Paris au ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 1998. Gestionnaire de projets dette unité des Pays pauvres très endettés de la Banque mondiale 2001. Experte en finances publiques au Fonds monétaire international à Washington 2003. Attachée principale d’administration 2008. Conseillère technique chargée de la présidence française de l’Union européenne puis des affaires européennes au cabinet de Christine Lagarde ministre de l’Économie, de l’Industrie et de l’Emploi 1er mai 2008-1er avril 2009.

80Sources : Fichier BRH ; Dossier gestion ; Fiche rens.

LACOUR-GAYET Jean Jacques Marie Robert

81Né le 22 juillet 1896 à Paris (6e), décédé le 2 mars 1989 à Paris (16e), fils de Georges Lacour-Gayet professeur d’histoire au lycée Saint-Louis (N), homme de lettres, membre de l’Institut (C) et de Cécile Paul Janet.

82[Liens de parenté] Neveu du physicien Pierre Janet et du médecin psychologue Paul Janet membres de l’Institut, petit-fils de Paul Janet philosophe, frère de Jacques Lacour-Gayet agrégé d’histoire, administrateur de plusieurs sociétés et vice-président délégué de Radio-Luxembourg.

83Licencié en droit et ès lettres.

84Mobilisé du 1er décembre 1915 au 26 septembre 1919. Mobilisé du 2 septembre 1939 au 16 août 1940 (affecté spécial au secrétariat général du Conseil supérieur de la défense nationale). Engagé volontaire aux États-Unis du 4 avril 1943 au 1er octobre 1943.

85Adjoint à l’Inspection 21 juin 1921, inspecteur de 4e classe 1er février 1924, 3classe 1er décembre 1924, 2classe 1er octobre 1926, 1re classe 1er novembre 1929, inspecteur général des Finances 1er février 1941, révoqué sans pension par un décret du 29 janvier 1945, décret annulé par un arrêt du Conseil d’État le 22 décembre 1947 (pour vice de procédure), réintégré à l’Inspection, après avis favorable du jury d’honneur, par décret le 10 janvier 1949, admis à la retraite 1er janvier 1955.

86Secrétaire du directeur général des Finances d’Alsace-Lorraine 1919-1921. En mission dans la Ruhr et en Rhénanie 1923-1924. Chargé de mission à la direction du Budget 1924. Chef adjoint du cabinet civil de Maurice Bokanowski ministre de la Marine 1er mai 1924-10 octobre 1924. Attaché financier à New York 1924-1930. Directeur des études économiques à la Banque de France 1930-1936. Chef du service de l’Inspection 27 juin 1939-21 juin 1941. Conseiller d’État (s. e.) 25 juillet 1939-20 juin 1941. En mission au Liban, en Turquie et en Roumanie d’avril 1940 à l’été 1940. Chargé de mission aux États-Unis 26 août 1940. Chargé de l’intérim des fonctions d’attaché financier et de directeur de l’ordonnancement des dépenses de l’État français aux États-Unis 21 juin 1941. Assigné à résidence 9 novembre 1942 à mai 1943. Il ne se met pas à la disposition du gouvernement d’Alger et reste sans emploi officiel (enseignant) à New York jusqu’à la fin de la guerre. Enseignant chercheur aux États-Unis 1949-1989.

87Correspondant de la Revue des deux mondes aux États-Unis 1955-1957. Professeur à l’université de New York 1948. Maître de conférences à l’Institut catholique de Paris 1957-1961.

88LH 1927, O. 1935. Croix de guerre 1914-1918.

89Œuvres

  • « D’une guerre à l’autre. Souvenirs d’un jeune inspecteur des Finances », dans Études et documents III, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1991, p. 421-466.

  • Américaines insolites, Paris, Mazarine, 1986, 238 p.

  • Histoire des États-Unis. I. Des origines jusqu’à la fin de la guerre civile. II. De la fin de la guerre civile à Pearl Harbor. III. De Pearl Harbor à Kennedy, 1941-1960. IV. L’Amérique contemporaine : de Kennedy à Reagan, 1960-1980, Paris, Fayard, 1976-1985, 4 vol. 

  • Histoire de l’Australie, Paris, Fayard, 1973, 558 p.

  • Histoire de l’Afrique du Sud, Paris, Fayard, 1970, 488 p.

  • Histoire du Canada, Paris, Fayard, 1966, 607 p.

  • Général Marbot. Mémoires, 1799-1815, introduction et notes de Robert Lacour-Gayet, (Paris), Hachette, 1966, 464 p.

  • Souvenirs du chancelier Pasquier, 1767-1815, introduction et notes de Robert Lacour-Gayet, Paris, Hachette, 1964, 288 p.

  • Calonne, financier, réformateur, contre-révolutionnaire, 1734-1802, Paris, Hachette, 1963, 510 p.

  • Mémoires du général baron Thiébault, 1792-1820, introduction et notes de Robert Lacour-Gayet, Paris, Hachette, 1962, 407 p.

  • Mémoires du comte Beugnot, 1779-1815, notes et introduction de Robert Lacour-Gayet, (Paris), Hachette, 1959, 350 p.

  • Les renaissances financières de la France, de saint Louis à Poincaré, Paris, Hachette, 1959, 255 p.

  • La vie quotidienne aux États-Unis à la veille de la guerre de Sécession, 1830-1860, Paris, Hachette, 1957, 296 p.

  • La France au XXsiècle, (Paris), Hachette, 1954, 330 p.

  • Jacques et Robert Lacour-Gayet, De Platon à la Terreur, (Paris), Spid, 1948, 271 p.

  • Les grandes crises de l’histoire de France, Montréal, Dussault et Péladeau, 1945, 280 p.

  • La spéculation en Amérique, Paris, (3 rue Aubert), 1929, 19 p. (extr. de la Revue de Paris, 1er mai 1929).

90Sources : Arch. de la Cour des comptes, dossier de jury d’honneur 2008/004/27 (cote avant versement aux Archives nationales en novembre 2010) ; SAEF, 1C 34837 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s Who du XXsiècle, p. 1162-1163 ; entretien de Robert Lacour-Gayet enregistré avec Nathalie Carré de Malberg, 1981 et réponse écrite à son questionnaire, 1981.

91Bibliographie : DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 520 ; CARRÉ de MALBERG (Nathalie), GEMF.

92Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, « Souvenirs inédits », dactylogr., 1988-1989, 60 p.

LA CROIX (de) Urbain Joseph Albert

93Né le 28 juillet 1885 à Paris (6e), mort pour la France (décédé des suites d’une maladie contractée aux armées) le 22 janvier 1919 à Paris, fils de Henri Jean de La Croix avocat (C) et d’Isabelle Émilie Audiffred.

94Licencié en droit et ès lettres (histoire).

95Engagé volontaire en août 1915, démobilisé le 16 août 1917.

96Adjoint à l’Inspection 1er avril 1909, inspecteur de 4e classe 1er mars 1911, 3classe 16 septembre 1912, 2classe 1er novembre 1918.

97Contrôleur des dépenses engagées au ministère du Ravitaillement général 1917-1918. Directeur du service des Finances d’Alsace-Lorraine au ministère du Ravitaillement général 1918-1919.

98Sources : SAEF, 1C 34825 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; L’Inspection générale des Finances à ses morts de la Grande Guerre 1914-1918, Paris, Impr. nationale, 1921, p. 59-64.

99Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 145 ; GMELINE (P. de), La maison de Curières de Castelnau, (Eaubonne), (H. Lamant), 1975, p. 130.

LA CROIX de CASTRIES (de) Henri René Marie Augustin

100Né le 15 août 1954 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), fils de François de La Croix de Castries directeur de banque (s. d.) et de Gisèle de Chevigné.

101École des HEC, Éna (promotion Voltaire) 1980.

102Adjoint à l’Inspection 1er juin 1980, inspecteur de 3classe 1er décembre 1981, 2classe 1er juin 1984, 1re classe 1er juin 1989, démissionnaire 1er septembre 1995.

103Chargé de mission à l’Inspection 16 mai 1983-16 juin 1984. Chargé de mission à la direction du Trésor 1984. Chargé des fonctions de secrétaire général adjoint du Comité interministériel de restructuration industrielle 1984-1985. Chef de bureau à la direction du Trésor 1985-1989. Directeur central des finances du groupe Axa 1989-1991. Secrétaire général chargé de la direction juridique centrale d’Axa 1991-1993. Directeur général d’Axa 1993-1997. Président du conseil de surveillance de la Banque Worms 1997-1998. Vice-président du directoire 2000, puis président du directoire d’Axa depuis 2000.

104Président d’Axa Atout cœur, administrateur de l’Association pour l’aide aux jeunes infirmes (s. d.).

105LH 2000, O. 2009. ONM 1996, O. 2004.

106Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Who’s who, 2000-2005.

107Bibliographie : DHPF (Vuillermot Catherine, « Claude Bébéar » et les entrées « Axa ») ;

108DESAEGHER (Caroline), L’histoire d’Axa, Levallois, HM éd., 1996, 313 p.

LAFAURIE Pierre François

109Né le 4 octobre 1786 à Saint-Sever (Landes), décédé le 28 juillet 1876 à Paris (8e), fils de Louis Lafaurie habitant Saint-Domingue (s. d.), puis maire de Saint-Sever 1791-1792 et d’Élisabeth Laborde.

110Élève-inspecteur du Trésor 1er février 1810, sous-inspecteur de 2classe 15 février 1811, sous-inspecteur de 1re classe 1er novembre 1813, inspecteur de 1re classe 31 mars 1816, inspecteur général des Finances 1er avril 1824.

111Commis auxiliaire au ministère de la Guerre 1803-1806. Vérificateur à la Liquidation générale de la Dette publique 1806-1810. En mission (étude des pertes du Trésor lors de la retraite de Russie) auprès du payeur général de la Grande Armée 1812. En mission à Brême et à Hambourg 1813, à l’armée de la Loire 1815, à l’armée d’Espagne 1823. Conseiller maître à la Cour des comptes 1846-1860.

112LH 1821, O. 1837, C. 1846.

113Œuvres

  • Note concernant l’Inspection générale des Finances par Lafaurie, d’après le ministère des Finances, Paris, 1867, 8 p. (notice de défense de l’Inspection, écrite sur la demande du baron Louis, ministre des Finances en septembre 1831).

114Sources : AD des Landes, Saint-Sever, 1Mi/EC/282/8 ; SAEF, 1C 5496 ; AN, LH 1431/79 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

115Bibliographie : FARE (H.), Un fonctionnaire d’autrefois, P.-F. Lafaurie, Paris, Plon, 1883, 257 p. ; Dictionnaire biographique des magistrats de la Cour des comptes 1807-2007, Paris, La Documentation française, 2007, p. 288-289.

LAFFITTE Michel

116Né le 13 décembre 1960 à Nice (Alpes-Maritimes), fils de Claude Laffitte agent à GDF (s. d.) et de Geneviève Monin chef d’entreprise en 2005.

117École polytechnique 1980, Éna (promotion Fernand Braudel) 1987.

118Nommé dans les fonctions d’inspecteur des Finances 1er janvier 2007-1er septembre 2010.

119Administrateur civil, adjoint au chef du bureau des Transports, de l’Énergie et des Mines 1987, puis adjoint au chef du bureau, puis chargé du bureau Afrique et Zone franc de la direction du Trésor 1989-1991. Attaché financier à New York 1991. Administrateur civil de 1re classe 1992. Chef du bureau Biens d’équipement, Services et Opérations en capital de la direction du Trésor 1993. Administrateur civil hors classe 1994. Conseiller technique aux cabinets d’Alain Madelin puis Jean Arthuis ministres de l’Économie et des Finances et d’Alain Lamassoure ministre délégué au Budget 6 juillet 1995-juin 1997. Sous-directeur au service des Participations de la direction du Trésor 1998. Gérant du département international de la Banque Lazard frères 1998. Responsable du marché primaire actions 2001, puis responsable du service corporate finance de CDC Ixis Capital Markets SA 2002. Chargé de mission auprès du directeur général du Trésor et de la Politique économique 2005-2007. Chargé de mission auprès du directeur général de l’Énergie et des Matières premières 2005-2007. Directeur des Services aux marchés de Caisse des dépôts Climat depuis 2010.

120ONM 2006.

121Sources : Fichier BRH ; Dossier gestion ; Grande Chancellerie de la Légion d’honneur ; Who’s who, 2006.

LAFON Jean Baptiste Marie Marc

122Né le 24 juin 1857 à Combronde (Puy-de-Dôme), décédé le 9 avril 1919 à Menton, fils de Jean Baptiste Lafon percepteur à Billom (Puy-de-Dôme) (N), trésorier-payeur général de la Haute-Saône en 1884 et de Marie Thérèse Émilie Amélie Chevalier.

123[Liens de parenté] Gendre de Léon Bouchard conseiller maître à la Cour des comptes 1877 et président de la deuxième chambre de la Cour 1878-1902. Beau-père de François Charles Mauriac, membre de l’Académie française 1933, prix Nobel de littérature 1952.

124École polytechnique 1876, École d’application de l’artillerie et du génie 1878.

125Adjoint à l’Inspection 1er juin 1881, inspecteur de 4classe 17 avril 1886, 3classe 20 novembre 1890, 2classe 1er mai 1894, 1re classe 20 mai 1900.

126Surnuméraire 1879, puis commis au ministère des Finances 1880-1881. Détaché à l’administration des chemins de fer de l’État 1885-1890. Sous-directeur 1896, puis directeur de la Banque de l’Algérie 1898-1906. Trésorier-payeur général de la Gironde 1906. Admis à la retraite 1917.

127LH 1897.

128Sources : AN, LH 1435/54 ; SAEF, 1C 7598 et 1C 34837 ; AD du Puy-de-Dôme, 6E. 116/11 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

129Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 144 ; PINAUD (Pierre-François), Les trésoriers-payeurs généraux au XIXsiècle, 1865-1914, Paris, Éd. de l’Érudit, 1983, p. 117 ; GHARBI (Mohamed Lazhar), Crédit et discrédit de la Banque de l’Algérie, Paris, L’Harmattan 2005, 309 p.

LAFOSSE Jacques Marie Auguste

130Né le 28 octobre 1781 à Paris, décédé le 1er mars 1860.

131Sous-inspecteur des Finances de 2classe 27 mai 1814, inspecteur des Finances 16 novembre 1819, 1re classe 6 décembre 1822.

132Commis de 1re classe au ministère de la Marine 1799. Sous-lieutenant des chasseurs de la Guadeloupe 1802-1803. Commis principal de la Marine (s. d.). Secrétaire principal de la préfecture de la Guadeloupe 1803-1811. Payeur des guerres en Espagne 1812-1814. En mission au Sénégal 1820. Receveur particulier à Dôle (Jura) 1829, à Meaux (Seine-et-Marne) 1833. Receveur général des Hautes-Pyrénées 1837. Admis à la retraite 1853.

133LH 1827.

134Sources : AN, LH 1438/7 ; SAEF, 1C 5554 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

135Bibliographie : PINAUD (Pierre-François), Les receveurs généraux des Finances 1795-1865, dictionnaire biographique des 500 fonctionnaires banquiers, Paris, Éd. du Trésor, 2005, p. 235.

LAGAYETTE Philippe Ernest Georges

136Né le 16 juin 1943 à Tulle (Corrèze), fils d’Élie Lagayette officier (s. d.) et de Renée Portier.

137École polytechnique 1963, ingénieur du Génie maritime 1965, Éna (promotion Robespierre) 1970.

138Adjoint à l’Inspection 1er juin 1970, inspecteur de 3classe 1er décembre 1971, 2classe 1er juin 1974, 1re classe 1er juin 1979, inspecteur général des Finances 16 septembre 1988, admis à la retraite sur sa demande 1er janvier 2008.

139Mis à la disposition de la direction des Universités et des Établissements d’enseignement supérieur du ministère de l’Éducation nationale 1970-1971. Chargé de mission au Service de l’Inspection 10 septembre 1973 à avril 1974. Chargé de mission auprès du conseiller financier aux États-Unis 1974. Chargé de mission 1975-1978, sous-directeur (p. i.) 1978-1980, sous-directeur des Affaires bilatérales à la direction du Trésor 1980-1981. Commissaire du Gouvernement auprès de la Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur 1980. Directeur du cabinet de Jacques Delors ministre de l’Économie et des Finances 23 mai 1981-17 juillet 1984. Second sous-gouverneur 1984-1990, puis premier sous-gouverneur de la Banque de France 1990-1993. Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations 1993-1997. Président-directeur général de JP Morgan France 1998-2008. Vice-président Europe, Moyen-Orient et Afrique et président des fonds souverains Europe de JP Morgan 2008-2010. Président de PL Conseils depuis 2010.

140Membre du Conseil national de la création d’entreprises 1997. Membre du Conseil général de l’armement 2000-(2006 ou 2008). Président du conseil de surveillance de la French-American Foundation-comité français depuis 1993. Président de l’Institut des hautes études scientifiques depuis 1994. Président du conseil d’orientation de l’Agence de modernisation des universités et établissements d’enseignement supérieur 1999. Président de la Fondation de France depuis 2010. Président de PL Conseils depuis 2010.

141LH 1988, O. 1998, C. 2010. ONM 1985, O. 1993, C. 2004.

142Œuvres

  • Ph. Lagayette (prés.), L’avenir des services financiers, Strasbourg, Éd. Coprur, 1990, 135 p. (actes des 15es journées d’études du Bischenberg).

143Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Bulletin quotidien, 10 novembre 2009 ; Who’s who, 2000-2011.

144Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels.

LA GENIÈRE de LA RAMEY de SÉPRÈS (de) (ou de LA RAMée de Séprès) Renaud Dévereux Jude

145Né le 9 février 1925 au Mans (Sarthe), décédé le 16 octobre 1990, fils d’Yves de La Genière de La Ramey interne des hôpitaux de Paris (N), chirurgien (s. d.) et de Marcelle Montigny.

146[Liens de parenté] Époux de Juliette Massenet, membre de l’Institut, professeur émérite à l’université de Lille (archéologie classique).

147Licencié en droit, diplômé de l’ELSP, Éna (promotion Jean Moulin) 1949.

148Engagé volontaire pour la durée de la guerre du 21 septembre 1944 au 14 novembre 1945 (dès le 19 août 1944 et « provenant des Forces françaises de l’intérieur » ; jusqu’au 1er juillet 1945 au 1er régiment de reconnaissance et de chasseurs de chars devenu 2e bataillon de choc).

149Adjoint à l’Inspection 1er janvier 1950, inspecteur de 3classe 1er novembre 1950, 2classe 1er janvier 1953, 1re classe 1er janvier 1957, inspecteur général des Finances 1er octobre 1975, admis à la retraite par limite d’âge 10 février 1990.

150Chargé de mission à la section Allemagne-Sarre de la direction des Finances extérieures 1954. Chef de bureau chargé des relations avec les organisations économiques européennes à la direction des Finances extérieures 1956. Conseiller technique au cabinet d’Antoine Pinay ministre des Finances 1er juin 1958-7 janvier 1959. Chef de bureau, conseiller financier à la direction des Finances extérieures 1959. Conseiller au cabinet d’Antoine Pinay ministre des Finances et des Affaires économiques 9 janvier 1959. Sous-directeur à la direction des Finances extérieures 1959. Chef de service adjoint du directeur du Budget 1960. Directeur du Budget 1966-1974. Membre de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du VIe Plan) 1969. Second sous-gouverneur 1974, premier sous-gouverneur 1974, gouverneur de la Banque de France 1979-1984. Président du conseil d’administration de la Compagnie financière de Suez 1986-1990. Président du conseil d’administration de la Banque Indosuez 1986-1988. Vice-président de l’Association française des banques 1986-1988. Vice-président-directeur général de la Banque Indosuez 1988. Membre du comité exécutif de la Société générale de Belgique 1988.

151Président de l’Institut des hautes études scientifiques 1978-1985.

152LH 1967, O. 1977, C. 1984. ONM 1967, O. 1970. Croix de guerre 1939-1945.

153Œuvres

  • Le budget, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1976, 405 p.

  • P. Berger, R. de La Genière (dir.), Monnaie, épargne, investissements, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1976, 204 p.

  • Finances publiques : le budget, Paris, Fondation nationale des sciences politiques, Service de polycopie, 1972-1975 (coll. Cours IEP de Paris, 1971-1972 à 1974-1975).

154Sources : SAEF, PH 257/2001 0004 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1957-1990.

155Bibliographie : FEIERTAG (Olivier) et MARGAIRAZ (Michel) (dir.), Politiques et pratiques des banques d’émission en Europe XVIIe-XXe siècle, Paris, A. Michel/MHBF, 2003, 830 p.

156Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels.

LA GRANGE-CHANCEL Charles Victor Casimir François

157Né le 2 novembre 1782 à Antoniac (Dordogne), décédé le 26 décembre 1836, fils de Charles François Joseph de Chancel de La Grange garde du corps du roi et capitaine de cavalerie (N) et d’Agathe Françoise de Policard.

158Sous-inspecteur des Finances de 1re classe 24 janvier 1815, inspecteur des Finances 31 mars 1816, 1re classe 18 mars 1823, inspecteur général des Finances 1er mai 1828, mort en fonctions.

159Surnuméraire, commis puis sous-chef à la Comptabilité générale (s. d.). Chef adjoint de la Comptabilité générale 1817-1823.

160LH 1827.

161Sources : AD de la Dordogne, EDEP/1138 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

LAGRENÉE Jacques François Frédéric

162Né le 9 novembre 1898 à Paris (7e), décédé le 4 août 1993 à Paris (16e), fils de Louis Anatole Albert Lagrenée ancien capitaine du génie (s. d.), administrateur de sociétés (C) et de Marie Pauline Aucoc.

163[Liens de parenté] Petit-fils de Léon Aucoc conseiller d’État 1869, président de section sous la Troisième République, théoricien du droit administratif, président des conseils d’administration des Chemins de fer du Midi et de l’ELSP, membre de l’Académie des sciences morales et politiques 1877.

164Licencié en droit et ès lettres, docteur en droit, diplômé de l’ELSP.

165Mobilisé du 16 avril 1917 au 23 octobre 1919. Mobilisé du 3 septembre 1939 au 30 juillet 1940 (attaché de 1re classe du contrôle de l’administration des armées 6 avril 1940).

166Inspecteur de 4e classe 6 mars 1925, inspecteur de 3classe 24 août 1926, 2classe 1er septembre 1928, 1re classe 1er novembre 1932, inspecteur général des Finances 21 avril 1945, admis à la retraite 1er juillet 1963.

167Auditeur de 2classe à la Cour des comptes 1921-1925. Démissionne de la Cour des comptes pour l’Inspection 1925 (reçu au deuxième concours). Chargé de mission au cabinet de Joseph Caillaux* ministre des Finances 17 avril 1925-31 octobre 1925. Chargé de mission au cabinet de Joseph Caillaux* ministre des Finances 1er juin 1926-31 juillet 1926. Contrôleur financier de la Compagnie des messageries maritimes 1931. Vérificateur de la gestion des théâtres nationaux subventionnés en 1940. Président du Comité consultatif des transitaires en douanes 1947.

168LH 1932, O. 1948. Croix de guerre 1914-1918.

169Œuvres

  • « Le problème monétaire en France après les guerres de 1870-1871 et 1914-1918 », Paris, Presses universitaires de France, 1923, 190 p. (th. doctorat, droit, Paris).

170Sources : SAEF, 1C 34837 ; Fichier BRH ; ASGP ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s who, 1953-1963 ; réponse écrite au questionnaire de Nathalie Carré de Malberg, 1980.

171Bibliographie : Dictionnaire biographique des magistrats de la Cour des comptes 1807-2007, Paris, La Documentation française, 2007, p. 291 ; DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 138.

LA HANTE (de) (ou DELAHANTE) Adrien II

172Né le 18 février 1815 à Mâcon (Saône-et-Loire), décédé le 19 décembre 1884 à Paris, fils d’Adrien I Delahante (1788-1854) auditeur au Conseil d’État 1811, puis banquier et receveur général de Saône-et-Loire 1814-1831 et du Rhône 1832-1854 et de Sophie Alexandrine Charlotte Brossin de Saint-Didier.

173[Liens de parenté] Cousin de Gaston Tiburce Brossin de Saint-Didier*.

174Licencié en droit.

175Élève-inspecteur 4 avril 1837, inspecteur de 3classe 1er février 1841, démissionnaire 1er juin 1844.

176Banquier à Paris sous la raison Delahante Boykett & Cie (puis en 1847 Delahante & Cie) 1845. Un des créateurs, directeur général de la Société générale 1864-1867. Cofondateur de la Banque de Paris 1869. Fondateur de la Banque hypothécaire d’Espagne 1875.

177Œuvres

  • Une famille de finance au XVIIIe siècle. t. I : mémoires, correspondances et papiers de famille, Paris, J. Hetzel, 1880-1881, 2 vol. (2e éd. en 1881).

178Sources : Livre d’or ; IGF, 1931.

179Bibliographie : DBF, t. 10, col. 643-645 ; PINAUD (Pierre-François), Les receveurs généraux des Finances 1795-1865, dictionnaire biographique des 500 fonctionnaires banquiers, Paris, Éd. du Trésor, 2005, p. 117 et 185 ; BERGERON (Louis), Les Rothschild et les autres. La gloire des banquiers, Paris, Perrin, 1990, p. 87-93 ; CDEA, t. 13, p. 220-221 ; STOSKOPF (Nicolas), Banquiers et financiers parisiens [du Second Empire], Paris, Picard, 2002, p. 124-127.

LAJOUMARD Danièle Renée

180Née le 13 octobre 1957 à Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire), fille de Claude Lajoumard sondeur d’uranium (s. d.) et de Clotilde Picarle.

181École nationale du Trésor public 1978-1979, licenciée en droit, maîtrise de droit public.

182Nommée dans l’emploi d’inspectrice des Finances de 2classe 1er juin 1989, titularisée inspectrice de 2classe 1er décembre 1990, 1re classe 1er juin 1994, inspectrice générale des Finances 16 mai 2001.

183Contrôleur du Trésor stagiaire à la trésorerie générale de la Vienne 1976. Contrôleur du Trésor stagiaire au service du personnel et du matériel de la trésorerie générale du Loiret 1976-1977. Contrôleur du Trésor titulaire 1977. Inspectrice du Trésor à la trésorerie générale de la Haute-Garonne 1977. Inspectrice du Trésor, chef de poste à la perception de Souvigny (Allier) 1979, puis chargée d’enseignement au centre de formation professionnelle et universitaire de la recette générale des Finances de Paris 1982-1985. Inspectrice principale du Trésor au département des vérifications à la recette générale des Finances de Paris 1985-1988, puis à la trésorerie générale de l’Allier 1988-1989. Rapporteur au Conseil national des impôts 1990. En fonctions auprès du directeur du service de la comptabilité de la direction financière d’EDF 1994. Chargée de mission auprès du directeur de la direction financière d’EDF 1996-1998. Adjointe au chef du service financement-trésorerie d’EDF 1998-1999. Directrice générale déléguée de la Société anonyme de gestion et de contrôle des participations (Sapar) (filiale d’EDF) 1997-1999. Directrice d’EDF finance services 1999-2002. Directrice générale de la Sapar 1999. Présidente de la Sapar location et de Sapar participations 1999-2001. Présidente de la Commission interministérielle de coordination des contrôles sur les opérations et les bénéficiaires et redevables de la section garantie du Fonds européen d’orientation et de garantie agricole 2002-2008. Présidente du conseil d’administration de l’Agence centrale des organismes d’intervention dans le secteur agricole 2003-2006. Présidente du Comité d’orientation stratégique des systèmes d’information budgétaire, financière et comptable de l’État 2007. Présidente du comité stratégique de l’Opérateur national de paye 2007.

184Trésorière de l’association France-Pologne 1996. Trésorière de l’association Initiatives France-Hongrie 1998-2007, puis présidente du conseil d’administration 2007.

185LH 2001. ONM 1997, O. 2006.

186Sources : Fichier BRH ; Fichier compétences ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Annuaire(s) de l’IGF ; Who’s who, 2005.

LA LANDE de CALAN (de) Pierre Louis Vincent

187Né le 18 juillet 1911 à Paris (7e), décédé le 15 janvier 1993 à Paris, fils de Jean de La Lande de Calan cadre administratif (N) et d’Élisabeth Barbier de La Serre.

188[Liens de parenté] Beau-frère de Guy de La Vaissière de Lavergne*, oncle de François Villeroy de Galhau*, neveu d’Étienne Barbier de La Serre*.

189Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

190Mobilisé du 3 septembre 1939 au 20 juin 1940, en captivité du 21 juin 1940 au 12 janvier 1942 (Oflag VI A).

191Adjoint à l’Inspection 20 avril 1936, inspecteur de 4e classe 1er mars 1939, 3classe 1er avril 1939, 2classe 1er juin 1941, 1re classe 1er octobre 1945, démissionnaire 25 juin 1953.

192Conseiller technique au cabinet de Jean Berthelot ministre secrétaire d’État aux Communications 15 janvier 1942-5 mai 1942. Chef du cabinet de Jean Bichelonne secrétaire d’État à la Production industrielle 5 mai 1942. Directeur du cabinet de Jean Bichelonne ministre secrétaire d’État à la Production industrielle et aux Communications 1er décembre 1942-17 août 1943. Arrêté le 10 août 1940 comme otage de Vichy par les autorités allemandes, relâché le 13 août 1943. Directeur du Commerce intérieur au secrétariat d’État à la Production industrielle 17 août 1943-31 août 1944. Suspendu de ses fonctions 31 août 1944. Réintégré à l’Inspection 1er octobre 1944. Mis en disponibilité d’office pour six mois 30 juin 1945, dispositions abrogées le 27 décembre 1949. Participations officieuses à divers cabinets de ministres des Finances (Maurice Bourgès-Maunoury, Robert Schuman, Maurice Petsche) 1947-1950. Vice-président délégué du Syndicat général de l’industrie cotonnière française 1950-1964. Président (puis membre du conseil exécutif en 1968 puis vice-président en 1978) de la commission des échanges avec l’outre-mer du Conseil national du patronat français (CNPF) 1960-1982. Président de la Banque cotonnière, devenue en 1965 Banque cotonnière et textile, 1961-1968. Président-fondateur de la Société d’études et de réalisations pour l’amélioration des structures de l’industrie cotonnière 1962-1965. Vice-président 1964, puis président-directeur général de la Société française des constructions Babcock et Wilcox 1965-1967. Vice-président de la Société pour l’industrie atomique 1967. Président-directeur général et fondateur de la société Babcock Atlantique 1968-1969. Président de Babcock et Wilcox incinération AG (Zurich) 1968. Membre du conseil exécutif du CNPF 1968. Président du Groupement de la mécanique lourde 1969-1974. Président-directeur général et fondateur de la société Babcock Fives 1970-1972. Président-directeur général et fondateur de la Compagnie industrielle et financière Babcock Fives 1970-1974. Vice-président de Fives-Lille-Cail 1970. Président de Babcock et Wilcox (Maroc) 1972-1975. Vice-président de la Fédération des industries mécaniques et transformatrices des métaux 1972. Vice-président du CNPF 1972. Président de Barclays Bank SA 1974-1982. Vice-président 1976, puis président du Centre de recherches pour l’expansion de l’économie (Rexeco) 1976-1980. Président de l’Association nationale des sociétés par actions 1978-1981. Président de France-Entreprises (Sicav) 1979. Vice-président du comité français et président de la commission économique internationale de la Ligue européenne de coopération économique (déjà en 1987).

193Président de l’European Business School 1981. Élu le 24 juin 1984 membre de l’Académie des sciences morales et politiques. Président du Centre national d’étude et de recherche du paysage (s. d.). Vice-président de la Fondation de la nature 1979-1982. Co-fondateur du Mouvement d’aide au logement.

194LH 1955, O. (1968 ?). Croix de guerre 1939-1945.

195Œuvres

  • P. de Calan, É. Quinet, Les mathématiques en économie : apport ou invasion ?, Paris, Éd. universitaires, 1992, 117 p. (coll. Penser l’économie).

  • On retrouve Dieu partout, Paris, Fleurus, 1992, 217 p.

  • Votre patron, diagnostic et mode d’emploi, Paris, Top éd., 1992, 148 p.

  • Vous êtes tous des économistes, Paris, Éd. universitaires, 1991, 237 p.

  • Inacceptable chômage, Paris, Dunod, 1985, 223 p.

  • Ouvrages, textes réunis et présentés par Philippe Clément, avec la collaboration de Pierre de Calan et al., Paris, Fédération nationale des travaux publics, 1978, non paginé.

  • Côme ou le désir de Dieu, Paris, la Table ronde, 1977, 219 p.

  • Le patronat piégé, Paris, la Table ronde, 1977, 216 p.

  • Chère inflation, Paris, Éditions France-Empire, cop. 1975, 270 p.

  • Les jours qui viennent, Paris, Fayard, 1974, 236 p.

  • Interdit aux économistes, Tours, Mame, 1972, 211 p.

  • P. de Calan et J. Maroselli, Pour les libertés sociales et économiques, par Pierre de Calan. Contre les libertés sociales et économiques, par Jacques Maroselli, Nancy, Berger-Levrault, 1968, 80-80 p.

  • Le coton et l’industrie cotonnière, Paris, Presses universitaires de France, coll. Que sais-je ?, 1961, 128 p. (2e éd. : 1966).

  • Les professions, Paris, Éditions France-Empire, (1965), 287 p.

  • Renaissance des libertés économiques et sociales, Paris, Plon, 1963, 327 p.

  • P. de Calan, M. de Saint-Pierre, Les écrivains, pièce en trois actes [Paris, Théâtre Mathurins-Marcel Herrand, 21 septembre 1959.], Paris, B. Grasset, 1959, 223 p.

  • Comment faire l’Europe cotonnière ? Une étude, un programme d’action, Paris, Syndicat général de l’industrie cotonnière française, (1955), 75 p.

  • Programme d’ensemble de l’industrie cotonnière française, Paris, Syndicat général de l’industrie cotonnière française, 1953, 67 p.

  • « Les leçons de l’exposition », par Pierre de Calan dans Le livre de bord de l’exposition organisée par le Syndicat général de l’industrie cotonnière française en Afrique noire, Paris, Éditions Dotec, (1952), 14 p.

  • Les cousins vraisemblables, Paris, H. Lefebvre, 1948, 229 p.

  • « Le maréchal Pétain, chef de la France nouvelle », conférence d’ouverture du Centre d’informations sur la Révolution nationale, 1er octobre 1941 (Oflag VI A), La Gazette de l’Inspection, n° 8, mars 1942, p. 5-18.

196Sources : SAEF, 1C 34838 ; Dossier épur. ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1961-1991 ; Who’s Who du XXe siècle, p. 371-372 ; CULMANN p. 187-190 ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien transcrit de Pierre de Calan avec A. Terray, 1988 ; réponse écrite au questionnaire de Nathalie Carré de Malberg, 1981.

197Bibliographie : FOIX de (A. S.), « Pierre de Calan et l’entreprise », mémoire, maîtrise d’histoire, sous la dir. d’Alain Plessis, Paris X-Nanterre, 1998 ; CARRÉ de MALBERG (Nathalie), GEMF ; OFFERLÉ (Michel), « Le CNPF », dans DHPF, p. 1115-1122  ; LEFRANC (Georges), Les organisations patronales en France, Paris, Payot, 1976, 420 p.

LALLEMENT Jacques Georges Paulin

198Né le 21 février 1922 à Cloyes-sur-Marne (Marne), décédé le 18 octobre 1993, fils de Marcel Lallement cultivateur (N) et de Georgette Janson.

199École nationale de la France d’outre-mer 1942, licencié en droit et ès lettres, diplômé de l’ELSP.

200Devance l’appel pour effectuer son service militaire du 10 avril au 6 décembre 1945 (à Mont-de-Marsan EOR puis au 22régiment d’infanterie coloniale du 19 octobre 1945 au 6 décembre 1945 au sein du corps expéditionnaire en Extrême-Orient).

201Inspecteur des Finances de 2classe 1er novembre 1958, inspecteur de 1re classe 1er janvier 1961, inspecteur général des Finances 1er juillet 1976, admis à la retraite sur sa demande 1er avril 1982.

202Rédacteur à la direction générale de la Cinématographie française du ministère de l’Information 1er décembre 1943. Élève-administrateur de la France d’outre-mer (FOM) 1er août 1944. Chargé de mission à la direction des Finances de l’Afrique occidentale française (AOF) à Dakar 1946-1948. Administrateur adjoint de la FOM 1946, au Haut Commissariat pour l’Afrique occidentale française (délégation à Paris) 1949-1950, à la Caisse centrale de la FOM 1950-1951. Secrétaire de la direction des Affaires économiques et du Plan du ministère de la FOM 1951-1954. En mission en AOF pour accompagner le directeur des Affaires économiques et du Plan du ministère de la FOM 1951. En mission en AOF et au Congo belge 1952. En mission en AOF 1953. Administrateur de la FOM 1953. En mission au Cameroun 1954. Directeur (et chef de la mission d’études économiques et sociales) du cabinet du haut commissaire dans l’Océan pacifique en Nouvelle-Calédonie 1954. Attaché au cabinet de Gaston Defferre ministre de la FOM de janvier 1956 à juin 1957. Conseiller technique au cabinet de Gérard Jaquet ministre de la FOM 13 juin 1957 à avril 1958. Secrétaire général du Bureau minier de la FOM, devenu en 1959 Bureau de recherches géologiques et minières de la FOM, 1957-1962. Administrateur en chef de la FOM 1958. Directeur des engagements et du crédit 1965-1968, puis directeur général adjoint de la Caisse nationale de crédit agricole 1968-1972. Président-directeur général de l’Union financière de crédit bail immobilier 1969-1973. Président de l’Union financière pour la location de matériel 1969-1973. Directeur général de l’Institut de développement industriel 1972-1975. Directeur général de la Caisse nationale de crédit agricole 1975-1981. Président du conseil général de l’Institut national d’agronomie 1975. Président de l’Union de crédit pour le développement régional et de l’Union d’études et d’investissements 1975. Président de la Commission de l’agriculture et de l’alimentation (préparation du VIIe Plan) 1975. Membre du Comité du financement (préparation du VIIIe Plan) 1979. Président de la Fédération française des sociétés d’assurances 1981-1990. Président de la commission des finances 1982-1986, vice-président et président de la commission économique du Conseil national du patronat français 1986-1988. Membre du Conseil économique et social 1989-1993. Membre de la Commission des comptes et des budgets économiques de la nation 1987-1989. Membre de la Commission n° 2 Europe financière et monétaire (Plan quadriennal 1989-1992) 1988. Président du conseil de surveillance de la compagnie BTP 1990-1993. Président de l’Association des sociétés et groupements fonciers et forestiers 1990-1993. Président du conseil d’administration de la Banque Harwanne 1991-1993

203Président de la fondation Pays-de-France du Crédit agricole 1992-1993.

204Conseiller municipal de Cloyes-sur-Marne 1977-1993.

205LH 1967, O. 1977, C. 1989. ONM O. 1970, C. 1981.

206Sources : SAEF, PH 22/96 0003 ; Fichier BRH ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1963-1993 ; Who’s Who du XXsiècle, p. 1174-1175.

207Autres sources : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Jacques Lallement avec O. Feiertag, 1991.

LALLIER Daniel Roger

208Né le 6 avril 1940 à Paris (14e), fils de Marcel Lallier commerçant (s. d.) et de Marcelle Vilcocq.

209[Liens de parenté] Beau-père de Christophe Bonnard*.

210Licencié ès lettres, licencié en droit et économie politique, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Marcel Proust) 1967.

211Adjoint à l’Inspection 1er juin 1967, inspecteur de 3classe 1er décembre 1968, 2classe 1er juin 1971, 1re classe 1er mars 1976, inspecteur général des Finances 16 octobre 1987, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité sur sa demande 7 avril 2005, cessation de fonctions 7 avril 2008.

212Rapporteur du Comité du contentieux institué auprès de l’Agence judiciaire du Trésor 1969. En stage auprès du conseiller financier à Washington 1971. Chargé de mission à la direction de la Prévision 1971-1979. Secrétaire général de la Commission des comptes et des budgets économiques de la nation 1974-1979. Rapporteur au Comité des revenus et transferts (préparation du VIIe Plan) 1975. Sous-directeur à la direction de la Prévision 1979-1980. Membre du Comité du financement (préparation du VIIIe Plan) 1979. Directeur adjoint à la direction de la Prévision 1980-1984. Directeur adjoint des services financiers et juridiques d’EDF 1984-1987. Directeur de la direction centrale des marchés de capitaux du Crédit Lyonnais 1987-1989. Directeur général d’ING Bank et d’ING Bourse (groupe NMB bank) 1990-1993. Délégué à la modernisation au ministère de l’Économie et des Finances 1994-1996. Président fondateur de Daniel Lallier conseil depuis 2009.

213LH 1993. ONM 1979, O. 2000.

214Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Who’s who, 2005 ; Annuaire(s) de l’IGF.

LAMANDÉ de VAUBERNIER Henry Augustin

215Né le 21 février 1816 à Paris (10e arr. ancien), décédé le 26 juin 1858, fils de Mandé Corneille Lamandé de Vaubernier ingénieur en chef des Ponts et Chaussées (N), membre du Conseil des travaux publics 1806, inspecteur en chef des Ponts et Chaussées (s. d.), député (majorité ministérielle) de la Sarthe 1827-1830 et de Marie Hélène Martin de La Blanchardière.

216[Liens de parenté] Oncle d’Octave Homberg*.

217Adjoint à l’Inspection 1er juillet 1841, sous-inspecteur 1er avril 1844, 3classe 1er mai 1847, 2classe 1er janvier 1852, 1re classe 1er janvier 1857, mort en fonctions.

218Surnuméraire 1837, commis ordinaire de 4classe à la Comptabilité générale 1839-1841. En mission à la trésorerie de l’armée de Crimée 1854-1856.

219LH 1856.

220Sources : SAEF, 1C 30750 ; AN, LH 1453/46 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

221Bibliographie : RÉVÉREND (A.), Le Premier Empire, t. 3, p. 29 ; JOUGLA de MORÉNAS (Henri), Grand armorial de France, Paris, Éditions héraldiques, 1934-1952, t. 4, p. 396.

LA MARTINIÈRE (de) voir MACHET de LA MARTINIÈRE

LA MARTINIÈRE (de) voir PICHAULT de LA MARTINIÈRE

LAMBERT Thierry Claude Maxime

222Né le 20 juin 1970 à Saint-Quentin (Aisne), fils de Charles Lambert et de Françoise Minne.

223École spéciale militaire de Saint-Cyr 1990, École des officiers de la gendarmerie nationale 1993-1994, DESS d’administration et de gestion publique.

224Officier de gendarmerie du 1er août 1992 au 1er avril 2002.

225Nommé dans l’emploi d’inspecteur des Finances de 2classe 1er avril 2002, titularisé inspecteur de 2classe 1er octobre 2003, 1re classe 6 octobre 2006.

226Adjoint au commandant de l’escadron 11/1, lieutenant de gendarmerie mobile en Corse puis en Nouvelle Calédonie 1994-1996. Chef du bureau Opérations-Instruction au groupement blindé de gendarmerie mobile 1996-1997. Capitaine de gendarmerie, commandant de la 1re compagnie d’élèves à l’École polytechnique 1997-1998. En stage à la direction du Budget 1998-1999. Capitaine de gendarmerie, adjoint au chef du bureau chargé des secteurs Enseignement supérieur et Jeunesse et Sports 1999-2002. Chef d’escadron de gendarmerie 2003. Chargé de mission à l’Inspection 14 juin 2005-23 novembre 2005 et chef (p. i.) du service de l’Inspection de septembre 2005 à novembre 2005. Adjoint au chef du service de l’Inspection 23 novembre 2005-31 mai 2007. Rapporteur de la commission consultative des marchés auprès du Commissariat à l’énergie atomique 2005. Directeur du contrôle et de l’audit internes à la Compagnie de Saint-Gobain 2007-2009. Directeur général adjoint de Saint-Gobain Royaume-Uni, Irlande et Afrique du Sud depuis 2009.

227Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Fiche rens. ; Annuaire(s) de l’IGF.

LAMBERT de CHAMEROLLES Édouard Louis Étienne

228Né le 8 février 1800 à Paris (5e arr. ancien), décédé le 28 mai 1886 à Versailles (Yvelines), fils de Paul Augustin Joseph Lambert du Fresnes de Chamerolles préfet 1810-1812, maître des requêtes au Conseil d’État 1814-1817 et d’Aglaé Louise Étiennette de Brossard.

229[Liens de parenté] Beau-frère de Hugues Des Rotours de Chaulieu*.

230Élève-inspecteur 23 août 1822, inspecteur de 2classe 1er avril 1824, 1re classe 1er mars 1831, démissionnaire 1er septembre 1836.

231Maire de Chamerolles (Loiret) 1840-1841, 1856-1861 et 1868-1871.

232LH 1836.

233Sources : Renseignements généalogiques aimablement communiqués par M. Pierre-Émile Renard ; AN, ET/XLVI/825 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

234Bibliographie : RÉVÉREND (A.), Le Premier Empire, t. 3, p. 30-31 ; JOUGLA de MORÉNAS (Henri), Grand armorial de France, Paris, Éditions héraldiques, 1934-1952, t. 4, p. 398 ; WŒLMONT de BRUMAGNE (Henry de), Notices généalogiques, Paris, E. Champion, 1923-1935, t. 3, p. 261 ; Les préfets du 11 ventôse an VIII au 4 septembre 1870, Paris, Archives nationales, 1981, p. 180 ; DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 273.

LA MORINIÈRE (de) voir LE BAULT de LA MORINIÈRE

LAMORNAIX (de) voir SALLANDROUZE de LAMORNAIX

LA MOTTE ANGO de FLERS (de) Hyacinthe Victorien Robert François

235Né le 22 mai 1902 à Paris (8e), décédé le 21 juin 1986 à Paris (8e), fils de Robert de La Motte Ango de Flers diplomate, hommes de lettres, membre de l’Académie française (C) et de Geneviève Marie Evélina Sardou.

236[Liens de parenté] Cousin de Jacques Auboyneau*, cousin de René Thion de La Chaume*.

237Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

238Adjoint à l’Inspection 6 mai 1926, inspecteur de 4e classe 1er avril 1928, 3classe 1er mai 1928, 2classe 1er novembre 1929, démissionnaire 1er mai 1934.

239Chargé de mission au cabinet de Raymond Poincaré président du Conseil et ministre des Finances 11 novembre 1928-29 juillet 1929. Chef adjoint du cabinet de Henri Chéron ministre des Finances 29 juillet 1929-6 février 1930. Sous-directeur à la direction de la Comptabilité publique 1930. Chef adjoint du cabinet de Louis Germain-Martin ministre du Budget 2 mars 1930-30 septembre 1930 (ou 13 décembre 1930). Sous-directeur à la direction du Budget et du Contrôle financier 1930-1931. Secrétaire général 1931, directeur 1937, directeur général administrateur 1952, vice-président 1954, président-directeur général de la Banque de l’Indochine 1960-1974. Vice-président de l’Association professionnelle des banques 1960-1964. Vice-président de la Compagnie financière de Suez 1974-1977.

240Conseiller général de la Lozère 1934-1967.

241LH 1938, O. 1950, C. 1958.

242Sources : SAEF, 1C 34843 ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s Who du XXe siècle, p. 823 ; Georges-Picot (J.), Souvenirs d’une longue carrière. De la rue de Rivoli à la Compagnie de Suez, 1920-1971, introduction et notes de H. Bonin et de N. Carré de Malberg, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1993, 427 p.

243Bibliographie : DBF, t. 14, col. 1257-1258 ; Dictionnaire biographique français contemporain, Paris, Pharos, 1954, p. 267 ; MEULEAU (Marc), Des pionniers en Extrême-Orient. Histoire de la Banque de l’Indochine, 1875-1975, Paris, Fayard, 1990, 646 p.

244Autres sources : AN, AJ38 (Commissariat général aux questions juives), n° 5279, dossier François de Flers.

LAMY Emmanuel Joseph Édouard

245Né le 20 décembre 1911 à Paris (7e), décédé le 21 décembre 2008, fils d’Édouard Frédéric Auguste Lamy ingénieur des Arts et Manufactures (N), industriel (vice-président de Kulmann) (C) et de Berthe Victoire Marie Mollet.

246Licencié en droit et ès lettres, diplômé de l’ELSP.

247Mobilisé du 24 août 1939 au 29 mai 1940, prisonnier du 30 mai 1940 au 24 septembre 1941 (Oflag II D).

248Adjoint à l’Inspection 20 avril 1936, inspecteur de 4e classe 1er mars 1939, 3classe 26 avril 1939, 2classe 1er janvier 1942, 1re classe 1er février 1946, admis à la retraite différée 1er août 1957.

249Chargé de mission à la sous-direction chargée des Affaires financières de la direction du Trésor 3 novembre 1941-1er janvier 1946. Commissaire du Gouvernement et chef de la chambre syndicale des agents de change de Paris 4 septembre 1942. Commissaire du Gouvernement auprès de la chambre syndicale des agents de change à Paris 4 septembre 1942. Sous-directeur à la direction du Trésor 1946-1948. Administrateur suppléant de la Banque internationale de reconstruction et de développement à Washington 1948-1949. Adjoint à l’attaché financier aux États-Unis 1948-1949. Attaché financier (p. i.) aux États-Unis 1949. Directeur général des Finances du Maroc 1950-1955. Directeur général adjoint 1955, directeur général 1956, administrateur-directeur général 1959-1962, vice-président-directeur général 1962-1963, président-directeur général de la Banque de l’Union parisienne (absorbée en septembre 1973 par le Crédit du Nord) 1963-1974. Président de la Financière de l’Union parisienne et du Nord 1974-1980. Vice-président de l’Union bancaire puis de l’Union financière bancaire (Ufiba) (regroupant les participations de la Banque de Paris et des Pays-Bas dans le Crédit du Nord et la Banque de l’Union parisienne) 1972.

250Président d’honneur de l’association Amitié et développement.

251LH 1941 (à titre militaire), O. 1952. Croix de guerre 1939-1945.

252Sources : SAEF, 1C 34838 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; Who’s who, 1955-1980 ; réponse écrite au questionnaire de Pierre Lalumière (confiée à Nathalie Carré de Malberg), 1976 ; entretien enregistré d’Emmanuel Lamy avec Nathalie Carré de Malberg, 1981 et documents confiés ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien d’Emmanuel Lamy avec F. Demarigny, 1989.

253Bibliographie : BONIN (Hubert), La Banque de l’Union parisienne. Histoire de la deuxième banque d’affaires française 1874/1904-1974, Paris, Plage, 2001, 588 p. ; FEIERTAG, 2006 ; QUENNOUËLLE-CORRE (Laure), La direction du Trésor, 1947-1967. L’État-banquier et la croissance, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2000, 693 p.

LAMY Pascal Lucien Fernand

254Né le 8 avril 1947 à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), fils de Jacques Lamy pharmacien (s. d.) et de Denise Dujardin.

255[Liens de parenté] Gendre de François Luchaire professeur de droit, président honoraire de Paris I, membre du Conseil constitutionnel et du Conseil économique et social.

256École des HEC, licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Léon Blum) 1975.

257Adjoint à l’Inspection 1er juin 1975, inspecteur de 3classe 1er décembre 1976, 2classe 1er juin 1979, 1re classe 1er juin 1984, inspecteur général des Finances 1er juillet 1992.

258Chargé de mission et secrétaire général adjoint 1979-1980, puis secrétaire général du Comité interministériel pour l’aménagement des structures industrielles 1980-1981. Conseiller technique au cabinet de Jacques Delors ministre de l’Économie et des Finances 30 mai 1981-22 juin 1981. Conseiller technique 10 août 1981-2 juin 1982, puis directeur adjoint du cabinet de Jacques Delors ministre de l’Économie et des Finances 2 juin 1982-22 mars 1983. Directeur adjoint du cabinet de Pierre Mauroy Premier ministre 16 avril 1983-17 juillet 1984. Chef du cabinet de Jacques Delors président de la Commission des Communautés européennes 5 janvier 1985-1er mai 1994. Président du groupe Monde-Europe (préparation du XIe Plan) 1992. Membre du comité exécutif 1994-1998, puis directeur général du Crédit Lyonnais 1998-1999. Président de la commission prospective du Conseil national du patronat français 1998. Commissaire européen chargé du Commerce extérieur à la Commission européenne 16 septembre 1999-18 novembre 2004. Directeur général de l’Organisation mondiale du commerce depuis 2005 (réélu pour 4 ans en mai 2009).

259Docteur honoris causa de l’Université catholique de Louvain 2003, de l’université de Genève 2009, de l’université de Montréal 2010. Président du conseil d’administration de l’Institut des relations internationales et stratégiques (Iris) 1998-1999. Trésorier de l’association Le Siècle 1999.

260Professeur des universités associé à mi-temps (disciplines juridiques, politiques, économiques et de gestion) à l’IEP de Paris 2004. Président du Centre d’études et de recherches Notre-Europe 2004-2005.

261LH 1989, O. 1998.

262Œuvres

  • P. Lamy, S. Charnovitz, C. Wyplosz, Mondialisation et préférences collectives : la réconciliation ?, (Suresnes), En temps réel, 2005, 87 p.

  • La démocratie-monde : pour une autre gouvernance globale, Paris, Seuil, 2004, 90 p.

  • L’Europe en première ligne, Paris, Éd. du Seuil, 2002, 180 p. (rééd. : 2003).

  • Après Doha : les chemins de la gouvernance mondiale, (Suresnes), En temps réel, 2002, 36 p.

  • Monde-Europe, repères et orientations pour les Français 1993-1997, Paris, Dunod-La Documentation française, 1993, 141 p.

  • P. Lamy, J.-L. Bianco, L’aide à l’enfance demain : contribution à une politique de réduction des inégalités : étude RCB, Paris, Ministère de la santé et de la sécurité sociale, 1979, 217 p.

263Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; Who’s who, 2000-2005.

LANDAU Jean-Pierre Fernand

264Né le 7 novembre 1946 à Paris (16e), fils d’André Landau directeur de société (s. d.) et d’Andrée Pestre.

265École des HEC, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Simone Weil) 1974.

266Adjoint à l’Inspection 1er juin 1974, inspecteur de 3classe 1er décembre 1975, 2classe 1er juin 1978, 1re classe 1er juin 1983, inspecteur général des Finances 1er juillet 1991.

267Rapporteur au Comité interministériel pour l’aménagement des structures industrielles 1976. Rapporteur général de la Commission chargée de procéder au réexamen des taxes parafiscales existantes en 1976, 1978. Conseiller technique au cabinet de Simone Veil ministre de la Santé et de la Famille 1er juin 1978-4 juillet 1979. Conseiller technique au cabinet de Jean-François Deniau* ministre du Commerce extérieur 26 novembre 1979-2 octobre 1980. Conseiller technique au cabinet de Jean-François Deniau* ministre délégué chargé des Réformes administratives 11 octobre 1980-4 mars 1981. Chargé de mission 1981-1983, chef de bureau 1983-1984, sous-directeur 1984-1986, directeur adjoint 1986-1987, chef de service à la direction des Relations économiques extérieures 1987-1989. Administrateur pour la France de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement et du Fonds monétaire international 1989-1993. Directeur des Relations économiques extérieures 1993-1996. Directeur général de l’Association française des banques 1999-2000. Ministre conseiller pour les affaires économiques (ministre plénipotentiaire, conseiller financier et administrateur) de l’agence financière près l’ambassade de France à Londres et administrateur pour la France à la Banque européenne pour la reconstruction et le développement 2001-2006. Second sous-gouverneur de la Banque de France depuis 2006.

268LH 1996. ONM 1988.

269Œuvres

  • F. Benaroya, J.-P. Landau, L’échange international, Paris, Presses universitaires de France, coll. Que sais-je ?, 1999, 127 p.

270Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Who’s who, 2000-2005.

271Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels.

LANGLOIS-BERTHELOT Maxence

272Né le 22 mai 1972 à Paris (14e), fils de Jean-Marc Langlois-Berthelot et de Paule Brusset.

273École normale supérieure (Ulm) 1992, maîtrise de lettres modernes, agrégé de lettres modernes, Éna (promotion René Cassin) 2003.

274Adjoint à l’Inspection 1er avril 2003, inspecteur de 3classe 1er octobre 2004, 1re classe 6 octobre 2006.

275Expert à l’Agence française de développement 2007-2008. En disponibilité pour convenances personnelles sans activité salariée dans le secteur privé 2008-2009. Chargé de mission auprès du secrétaire général de la Caisse des dépôts et consignations depuis 2010.

276Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Fiche rens.

LANGLOIS de RUBERCY Abel Joseph Archambault

277Né le 24 novembre 1781 à Paris (paroisse Saint-Roch), décédé le 4 février 1861 à Caen (Calvados), fils de Michel Langlois fourrier des logis du roi et administrateur général des hôpitaux militaires (N) et de Gabriel Damarisse Fournier.

278Sous-inspecteur du Trésor 20 décembre 1808, inspecteur général du Trésor 1er septembre 1809.

279Employé au Comité des receveurs généraux. Employé à la Caisse de service et de la comptabilité centrale. Chargé du service des armées françaises en Espagne 1809. À Bayonne 1810. Receveur général des Contributions en Espagne 1810. Payeur de la 14division militaire (à Caen) 1811-1815. Payeur général du Calvados 1815-1830.

280LH 1822.

281Sources : AN, LH 1469/82 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

282Bibliographie : FRÉMONT, Les payeurs d’armées : historique du service de la trésorerie et des postes aux armées. I. (1293-1870), Paris, Plon-Nourrit, 1906, p. 152 ; RÉVÉREND (A.), La Restauration, t. 4, p. 168-169 ; JOUGLA de MORÉNAS (Henri), Grand Armorial de France, Paris, Éditions héraldiques, 1934-1952, t. 4, p. 410.

LANGUEPIN Claude Alain Jean

283Né le 1er septembre 1926 à Paris (13e), décédé le 8 octobre 1979, fils de Jacques Languepin administrateur de la société anonyme La Soudure électrique J. E. Languepin (Paris, 17e) décédé (C) et de Joséphine Marfaing professeur agrégé d’histoire au lycée de jeunes filles Camille Séé (Paris, 15e) (C).

284Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Félix Éboué) 1954.

285Engagé volontaire du 9 mars au 26 septembre 1945.

286Adjoint à l’Inspection 1er octobre 1954, inspecteur de 3classe 1er octobre 1956, 2classe 1er novembre 1958, 1re classe 1er novembre 1962, inspecteur général des Finances 1er janvier 1979, mort en fonctions.

287Chargé de mission à la direction des Relations économiques extérieures 1958. Directeur général adjoint 1965, puis directeur général de la Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur 1969-1979.

288ONM 1965.

289Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1963-1979.

LANSAC Arnaud

290Né le 8 août 1772 à Pau (Pyrénées-Atlantiques), décédé le 8 juillet 1826 à Paris (1er arr. ancien), fils de Mathias Caparroy Lansac contrôleur ambulant (N) et de Marie de Lassalle.

291[Liens de parenté] Filleul d’Arnaud de Foudique directeur des Droits réunis.

292Inspecteur général du Trésor 10 septembre 1801.

293Vérificateur général à la direction du Trésor 1800. Chef du bureau du Décompte des recettes au ministère du Trésor 1809. Sous-chef de bureau au Trésor royal. Mort en fonctions.

294Sources : ADP, état civil, 5Mi1 1289 ; AD des Pyrénées-Atlantiques, état civil de Pau (baptêmes de la paroisse Saint-Martin), 2Mi4 5 ; AN, inventaire après décès du 31 août 1827, ET/V/1049 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

LAPAUTRE René

295Né le 11 septembre 1930 à Nevers (Nièvre), fils d’Antonin Lapautre sous-chef d’agents du service de surveillance du Palais Bourbon (N) et de Jeanne Journaut.

296Diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion France-Afrique) 1957.

297Rappelé en Algérie du 28 janvier au 6 juillet 1957.

298Adjoint à l’Inspection 1er août 1957, inspecteur de 3classe 1er août 1959, 2classe 1er mai 1962, 1re classe 1er janvier 1969, admis à la retraite différée 1er août 1978.

299Rapporteur spécial du comité (Rueff-Armand) chargé d’examiner les situations qui constituent un obstacle à l’expansion de l’économie française 1959-1960. Rapporteur de la Commission de l’équipement urbain au Commissariat général du Plan 1960. Rapporteur particulier près la Commission de vérification des comptes des entreprises publiques 1960-1968. Chargé de mission à la direction des Relations économiques extérieures (DREE) 1962. Chargé de mission 1er juillet 1962-22 mai 1964, puis conseiller technique au cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* ministre des Finances et des Affaires économiques 22 mai 1964-1er janvier 1966. Sous-directeur des Relations et Négociations bilatérales à la DREE 1966-1967. Directeur du cabinet de Jean Chamant ministre des transports 12 avril 1967-21 février 1968. Directeur du cabinet de Jean-Marie Bailly secrétaire d’État au Commerce 31 mai 1968-11 janvier 1971. Directeur du cabinet de Jean Chamant ministre des Transports 11 janvier 1971-5 juillet 1972. Directeur attaché à la présidence 1972-1974, puis directeur général d’Air Inter 1974-1981. Vice-président-directeur général 1981, puis président-directeur général de l’Union des transports aériens (UTA) 1981-1990. Président du Syndicat national des transporteurs aériens et du Comité des transporteurs aériens français 1982-1986. Responsable du département Airline Strategy à la compagnie Trans European Airway (TEA) 1991. Président du conseil d’administration du groupe Sedgwick James SA 1991-1999. Président du conseil d’administration de la Banque Petrofigaz 1992-2003. Vice-président de Sedgwick Europe 1993-1994. Président du conseil de surveillance d’AOM Minerve SA 2000-2001. Vice-président du conseil de surveillance d’Air Littoral (ex-AOM Air Liberté) 2001-2002.

300Président de l’association humanitaire Groupe développement. Enseigne à l’Éna (s. d.).

301LH 1979, O. 1998. ONM 1965, O. 1974, C. 1988.

302Sources : SAEF, PH 169/93 0009 ; Fichier BRH ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1961-2005.

LA PERRRIÈRE (de) voir BRAC de LA PERRIÈRE

LAPEYRIÈRE Oscar

303Né le 8 avril 1812, décédé à une date inconnue (peut-être avant 1851), fils de Jean Joseph Pierre Augustin Lapeyrière receveur général de la Seine (encore en 1816) (décédé sans doute en 1850-1851) et d’Élise Cécile Cardon.

304Élève-inspecteur 5 septembre 1836, inspecteur de 3classe 15 juin 1839.

305Surnuméraire à la Comptabilité générale 1834. Commis ordinaire de 4classe à la Comptabilité générale 1836. Sous-chef à la Caisse centrale 1843. Payeur général de la Mayenne 1844-1850.

306Sources : SAEF, 1C 30748 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

307Bibliographie : RÉVÉREND (A.), La Restauration, t. 4, p. 181 ; DAUMARD (Adeline), La bourgeoisie parisienne de 1815 à 1848, Paris, Sevpen, 1963, p. 153, 297, 300, 312 et 503 ; PINAUD (Pierre-François), Les receveurs généraux des Finances 1795-1865, dictionnaire biographique des 500 fonctionnaires banquiers, Paris, Éd. du Trésor, 2005, p. 236-237.

LAPIDUS Aurélie Sara Monique Perle

308Née le 22 janvier 1974 à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), fille d’André Lapidus et d’Esther Amar.

309Maîtrise de sciences politiques, diplômée de l’IEP de Paris, Éna (promotion Aristide Briand) 2008.

310Inspectrice des Finances de 2classe 1er avril 2008.

311Secrétaire adjointe des Affaires étrangères stagiaire 1998, titulaire à la sous-direction des Affaires communautaires internes de la direction de la Coopération européenne du ministère des Affaires étrangères 1998. Secrétaire des Affaires étrangères 2000. Conseillère technique pour les questions européennes et internationales au cabinet de Martine Aubry ministre de l’Emploi et de la Solidarité 8 avril 1999-2 novembre 2000. Conseillère technique chargée des questions européennes et internationales au cabinet d’Élisabeth Guigou ministre de l’Emploi et de la Solidarité 2 novembre 2000-2 septembre 2001. Conseillère environnement à la représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne à Bruxelles 2001-2003. Conseillère Afrique à la représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne à Bruxelles 2003-2004. Secrétaire des Affaires étrangères principale de 2classe 2004.

312Enseigne à l’IEP de Paris 1998-2001.

313Sources : Fichier BRH ; Dossier gestion ; Fiche rens.

LAPRÉVOTE François-Charles Vincent Marie

314Né le 7 décembre 1972 à Nancy (Meurthe-et-Moselle), fils de Louis-Philippe Laprévote et de Marie-Claude Heully.

315Maîtrise de droit international, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Valmy) 1998.

316Adjoint à l’Inspection 1er avril 1998, inspecteur de 3classe 1er octobre 1999, 2classe 1er avril 2002, 1re classe 6 octobre 2006.

317Expert national détaché, chargé de mission auprès de la Commission européenne 2002-2005. Conseiller technique chargé des questions économiques et financières du Marché intérieur au cabinet de Catherine Colonna ministre délégué aux Affaires européennes 10 juin 2005-15 mai 2007. Avocat au cabinet Cleary, Gottlieb, Steen, Hamilton LLP à Bruxelles depuis 2007.

318Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF.

LARGENTAYE (de) voir RIOUST de LARGENTAYE

LARMANDIE (de) Charles Paul Georges Marie Joseph Hubert

319Né le 24 novembre 1893 à Paris (7e), décédé le 17 mars 1920 à Paris (7e), fils de Léonce Ludovic André Dieudonné de Larmandie administrateur délégué de la Société des gens de lettres (C) et de Marguerite Blanche Marion.

320Licencié en droit et ès lettres.

321Engagé volontaire le 9 octobre 1912, puis mobilisé en 1914, blessé en 1914 et fait prisonnier en 1914, rapatrié en 1915.

322Adjoint à l’Inspection 1er novembre 1917, inspecteur de 4e classe 1er février 1920, mort en fonctions.

323Détaché auprès du gouverneur militaire de Paris 1917. En mission pour la réinstallation des services du Trésor dans les régions libérées à la direction générale de la Comptabilité publique 1918.

324Croix de guerre 1914-1918.

325Œuvres

  • Mémoires de guerre : blessé, captif, délivré !, Paris, Bloud et Gay, 1916, 228 p.

  • Les 100 numéros du Petit Français, organe authentique des officiers français prisonniers à Brandebourg et Halle (Allemagne) [1914, 14 septembre-22 décembre], Paris, Bloud et Gay, (s. d.), 212 p.

326Sources : SAEF, 1C 34838 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931.

LAROSIÈRE de CHAMPFEU (de) Jacques Martin Henri Marie

327Né le 12 novembre 1929 à Paris (7e), fils de Robert de Larosière de Champfeu officier de Marine (s. d.) et de Mlle Hugayte de Champfeu.

328Licencié en droit et ès lettres, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Dix-Huit juin) 1958.

329Adjoint à l’Inspection 1er août 1958, inspecteur de 3classe 1er août 1960, 2classe 1er août 1962, 1re classe 1er juin 1969, inspecteur général des Finances 1er décembre 1980, admis à la retraite sur sa demande 1er juin 1994.

330Rapporteur auprès des commissions consultatives des marchés Armement et Guerre 1961. Chargé de mission à l’Inspection 1er juin 1961-15 décembre 1962. En mission auprès du conseiller financier à Londres 1962. Chargé de mission auprès du conseiller économique et financier à Alger 1962-1963. Chargé de mission à la direction des Finances extérieures, fusionnée en juin 1965 avec la direction du Trésor, 1963-1967. Président du Comité d’examen des situations économiques et des problèmes de développement à l’Organisation pour la coopération et le développement économiques 1967-1971. Sous-directeur des Affaires multilatérales au service des Affaires internationales 1967-1971, directeur adjoint, chef du service des Prêts, Garanties et Autres Interventions du Trésor 1971-1971, chef du service des Affaires internationales de la direction du Trésor 1971-1973. Commissaire du Gouvernement auprès de la Banque française de commerce extérieur 1971-1973. Censeur du Comptoir des entrepreneurs 1973-1975. Chef du service des Affaires financières de la direction du Trésor 1973-1974. Directeur du cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* ministre de l’Économie et des Finances 10 janvier 1974-27 mai 1974. Directeur du Trésor 1974-1978. Censeur du conseil général de la Banque de France 1974. Censeur du Crédit national 1974. Vice-président de la Caisse nationale des télécommunications 1974-1978. Membre de la Commission de la croissance, de l’emploi et du financement (préparation du VIIe Plan) 1975. Censeur du Crédit foncier de France 1975. Membre du Comité du financement (préparation du VIIe Plan) 1975-1978. Directeur général du Fonds monétaire international 1978-1987. Gouverneur de la Banque de France 1987-1993. Président du Comité des gouverneurs des banques centrales du groupe des Dix 1990-1993. Président de la Banque de reconstruction et de développement 1993-1998. Conseiller du président de Paribas, devenue en 2000 BNP-Paribas, depuis 1998. Président de l’Observatoire de l’épargne européenne 1999. Président du comité stratégique de la direction du Trésor 2000. Co-président (avec Daniel Lebègue) d’Eurofi 2000. Président d’Emerging Markets Partnership 2000. Président de BNP Hongrie 2001. Membre du conseil consultatif international de l’agence de notation Fitch 2002. Co-président du Comité spécial de prévention et de résolution des crises sur les marchés émergents de l’Institut de finance internationale depuis 2003.

331Élu le 3 mai 1993 membre de l’Académie des sciences morales et politiques. Président de la Fondation Per Jacobsson 1999. Membre honoraire des Cincinatti de France.

332LH 1977, O. 1988, C. 1996. ONM 1969.

333Œuvres

  • J. de Larosière (dir.), L’euro, facteur d’avancée de l’Europe, avec la participation de Jacques Delors, Michel Albert, Jean-Claude Trichet et al., Paris, Économica, 1999, 109 p. (actes d’un colloque de la Fondation Singer-Polignac 1999).

334Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1963-2005.

335Bibliographie : FEIERTAG (Olivier) et MARGAIRAZ (Michel), Les banques centrales à l’échelle du monde, Paris, Presses de Sciences Po, 2012.

336Autres sources : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Jacques de Larosière avec A. de Castelnau, 1997 ; Archives de la Banque de France, dossiers individuels.

LARRE Joseph René

337Né le 21 février 1915 à Pau (Pyrénées-Atlantiques), décédé le 1er janvier 1999, fils de Jean Larre président-directeur de la société anonyme des Établissements Braillard (C) et de Louise Borne.

338Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

339Mobilisé du 27 août 1939 au 25 juillet 1940. Services dans les Forces françaises de l’intérieur, auprès du commandement militaire de la frontière des Pyrénées (direction générale des Services spéciaux) en 1944.

340Adjoint à l’Inspection 4 mai 1942, inspecteur de 3classe 1er janvier 1945, 2classe 1er janvier 1947, 1re classe 1er janvier 1954, inspecteur général des Finances 1er octobre 1969, admis à la retraite sur sa demande 1er janvier 1981.

341Chef du cabinet du directeur de l’Économie et des Finances du gouvernement militaire de la zone française d’occupation à Baden-Baden 1945. Délégué du ministre des Finances à la Commission provisoire chargée de préparer le statut de l’administration française en Sarre 1948. Chargé de mission au secrétariat d’État aux Affaires allemandes et autrichiennes à Paris 1948. Détaché au Secrétariat général du Comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne 1949. Chef du service des Tarifs douaniers et des Conférences internationales de la direction des Relations économiques extérieures du ministère des Affaires économiques 1949. Secrétaire général du Comité de révision douanière 1950. Chargé de mission à la direction des Relations économiques extérieures (DREE) 1950. Secrétaire exécutif adjoint de la Conférence internationale des matières premières à Washington 1951. Conseiller technique à l’ambassade de France aux États-Unis et chef du service des Approvisionnements français aux États-Unis (ministère des Affaires économiques) 1954. Chef adjoint de la délégation française au GATT à Genève 1954. Chargé de mission à la DREE 1955. Conseiller technique au cabinet de Pierre Pflimlin ministre des Finances et des Affaires économiques 25 février 1955-2 février 1956. Directeur du cabinet de Jean Filippi* secrétaire d’État au Budget 2 février 1956-3 janvier 1957. Administrateur de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement à Washington 1957-1958. Directeur du cabinet de Pierre Pflimlin ministre des Finances, des Affaires économiques et du Plan 8 novembre 1957-14 mai 1958. Administrateur de la Banque européenne d’investissement 1958. Directeur du cabinet de Pierre Pflimlin président du Conseil 14 mai 1958-1er juin 1958. Conseiller financier de classe exceptionnelle à l’ambassade de France à Washington 1961-1967. Administrateur du Fonds monétaire international 1964-1967. Ministre plénipotentiaire chargé des questions financières à l’ambassade de France à Washington 1965. Directeur du Trésor 1967-1971. Censeur de la Banque de France 1967-1971. Censeur du Crédit national 1967. Vice-président de la Caisse nationale de télécommunications 1967-1971. Membre de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du VIe Plan) 1969-1972. Directeur de la délégation française à la réunion du Comité d’aide au développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques 1969. Membre du Comité monétaire européen 1970-1971. Directeur général de la Banque des règlements internationaux 1971-1981. Conseiller de Schneider SA 1981-1987. Président-directeur général de Finter Bank France 1987-1993.

342LH 1956, O. 1967, C. 1977.

343Œuvres

  • Monnaie et politique monétaire, Paris, les Cours de droit, 1970 (coll. Cours IEP de Paris, 1969-1970).

  • Institutions et mécanismes monétaires, Paris, les Cours de droit, s. d., 50-III p. (coll. Cours IEP de Paris, 1968-1969, complément au cours enseigné en 1967-1968).

344Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Bulletin quotidien, 6 janvier 1999 ; Livre d’or ; Who’s who, 1957-1981 ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de René Larre avec S. Cœuré, 1990.

345Bibliographie : QUENNOUËLLE-CORRE (Laure), La direction du Trésor, 1947-1967. L’État-banquier et la croissance, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2000, 693 p. ; FEIERTAG, 2006.

LARRERA de MOREL Bertrand Georges Marie

346Né le 29 mars 1930 à Vincennes (Val-de-Marne), fils de Pierre Larrera de Morel chef de bataillon en retraite et propriétaire en Algérie (C) et de Jeanne Guy de Ferrières.

347Licencié ès lettres (histoire), diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Félix Éboué) 1954.

348Service national du 1er novembre 1954 au 3 juin 1957, au Maroc du 11 décembre 1955 au 16 avril 1957.

349Adjoint à l’Inspection 1er octobre 1954, inspecteur de 3classe 1er avril 1958, 2classe 1er mars 1961, 1re classe 1er janvier 1969, inspecteur général des Finances 1er octobre 1980, admis à la retraite sur sa demande 30 octobre 1995.

350Conseiller technique au cabinet de Joseph Fontanet secrétaire d’État au Commerce extérieur 1er février 1961-25 août 1961. Conseiller technique au cabinet de Joseph Fontanet ministre de la Santé publique et de la Population 25 août 1961-16 avril 1962. Chargé de mission, chef du secteur de l’assurance-crédit, des risques économiques et de l’assurance prospections du service de l’Expansion économique 1962-1963, puis chef de la deuxième sous-direction Promotion des exportations au service de l’Expansion économique à l’étranger 1963-1965, puis chargé de la sous-direction de la Politique du commerce extérieur et des Interventions financières 1965-1966, puis sous-directeur de la Politique du commerce extérieur et des Interventions financières 1966-1968, puis directeur adjoint à la direction des Relations économiques extérieures (DREE) 1968-1969. Commissaire du Gouvernement auprès de la Banque française du commerce extérieur 1968-1978. Chargé de mission, chargé des fonctions de chef de service à la DREE 1971-1972. Directeur de la DREE 1972-1978. Membre de la Commission de l’économie générale (préparation du VIe Plan) 1973. Directeur du Crédit national 1979-1985. Président de la Société pour le financement de l’innovation (Sofinnova) 1980-1986. Président-directeur général de la Société française pour l’assurance du capital risque des PME 1985-1995. Président-directeur général de l’Agence nationale de valorisation de la recherche 1988-1989. Représentant de l’administration au secrétariat français d’Eurêka 1988-1990. Président de l’Institut de financement du cinéma et des industries culturelles 1995-2000. Président du conseil d’administration d’Epicea (filiale du CEA) 1995-2001. Co-président du comité de sélection du Fonds presse et multimédia 1997-2003.

351LH 1976, O. 1994. ONM 1965, O. 1980, C. 1988.

352Œuvres

  • L’amiral Lacaze : ministre de la Marine de la Grande Guerre, 1915-1917, Paris, Christian, 2004, 159 p.

  • B. Larrera de Morel, J.-M. Kerilis, Si Internet m’était conté : enjeux et technologies du net aujourd’hui, Paris, Mango document, 2001, 239 p.

  • La tyrannie des idées reçues : nouveau dictionnaire des idées reçues économiques et sociales, Paris, Mango document, 1998, 143 p.

353Sources : SAEF, 57866 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1959-2005.

354Bibliographie : BAUBEAU, 1994.

LARROC Joseph Louis

355Né et décédé à des dates inconnues.

356Inspecteur général du Trésor 10 septembre 1801.

357Vérificateur général à la direction du Trésor 1800. Payeur de la 16e division militaire à Besançon 1803-1814.

358Sources : AN, procuration du 17 frimaire an XII (9 décembre 1803), ET/XVIII/996 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

359Bibliographie : FRÉMONT, Les payeurs d’armées : historique du service de la trésorerie et des postes aux armées. I. (1293-1870), Paris, Plon-Nourrit, 1906, p. 152.

LASSERRE Charles Paul Marie Georges Léon

360Né le 3 septembre 1889 à Saint-Germain-en-Laye (Yvelines), décédé le 18 novembre 1941, fils de Bertrand Honoré Lasserre polytechnicien 1877, capitaine d’artillerie à l’état-major du ministre de la Guerre (N), chef d’escadron d’artillerie mort pour la France le 6 septembre 1916 au Val-de-Grâce (C) et de Marie Berthe Félicie Petit.

361[Liens de parenté] Petit-fils de Charles Petit, président honoraire à la Cour de cassation.

362École polytechnique 1908, École d’application de l’artillerie et du génie 1911.

363Mobilisé du 2 août 1914 au 8 août 1917 (blessé en 1917).

364Adjoint à l’Inspection 1er octobre 1918, inspecteur de 4e classe 1er février 1921, 3classe 1er octobre 1921, 2classe 11 juillet 1923, démissionnaire 1927.

365Agent chargé d’études (questions des régions libérées) à la direction du Budget 1921-1923. Sous-chef de la comptabilité et des finances 1923, adjoint au chef de la comptabilité et des finances 1927, chef de la comptabilité de la Compagnie des chemins de fer de Paris-Orléans, devenue en 1934 la Compagnie des chemins de fer du Paris-Orléans-Midi, 1930-1938. Chef du service du budget de la Société nationale des chemins de fer français 1938-18 novembre 1941.

366LH 1917 (à titre militaire), O. 1922, C. 1939. Croix de guerre 1914-1918.

367Sources : SAEF, 1C 34838 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; LAURE (Pierre), « Léon Lasserre », La Gazette de l’Inspection, n° 8, mars 1942, p. 1-3.

LASTEYRIE du SAILLANT (de) Charles Ferdinand

368Né le 27 août 1877 à Paris, décédé le 26 juin 1936 à Paris, fils de Robert Charles de Lasteyrie du Saillant archiviste paléographe (N), professeur à l’École des chartes, député de la Corrèze 1893-1898, membre de l’Institut (C) et d’Antoinette Boucher-Desforges.

369[Liens de parenté] Gendre de Frédéric-Théodore Poiret administrateur de la Compagnie des chemins de fer du Nord. Petit-fils de Ferdinand de Lasteyrie du Saillant député (Gauche 1842-1848, Républicain modéré 1848-1849, Centre droit 1849-1851) de la Seine 1842-1851.

370École des chartes 1899, licencié en droit.

371Adjoint à l’Inspection 1er avril 1902, inspecteur de 4e classe 1er décembre 1904, 3classe 16 juin 1907, démissionnaire 16 mars 1909.

372Président de la Land Bank d’Égypte au Caire 1912. Directeur des services financiers du Blocus 1914-1918. En mission en Suisse et en Espagne 1916-1918. Directeur du cabinet de Denys Cochin successivement ministre d’État, secrétaire d’État aux Affaires étrangères novembre 1915-2 août 1917. Délégué financier de la Commission d’armistice de Spa 1918-1919. Député (Entente républicaine démocratique) de la Corrèze 1919-1924. Rapporteur général adjoint et rapporteur général de la Commission des finances et de la Commission des réparations 1920-1922. Ministre des Finances du gouvernement de Raymond Poincaré 15 janvier 1922-28 mars 1924. Député (Union républicaine démocratique 1928-1932, Fédération républicaine (puis de France) 1932-1936) de la Seine 1928-1936. Vice-président compagnie d’assurances La Providence (1936 ?).

373Enseigne à l’ELSP 1924 (chaire d’histoire comparée des finances étrangères). Conseiller municipal de Lissac (Corrèze) (s. d.). Une rue de Paris porte son nom.

374LH 1919, O. 1932.

375Œuvres

  • Pour la défense des finances françaises. Discours politiques, Paris, Plon, 1925, 2 vol. 

  • L’Inspection générale des Finances, Paris, Impr. nationale, 1908, 189 p. (avec notices biographiques).

  • « L’abbaye de Saint-Martial-de-Limoges : étude historique, économique et archéologique, précédée de recherches nouvelles sur la vie du saint », Paris, A. Picard, 1901, XVIII-509 p. (thèse de l’École des chartes, 1899).

376Sources : Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s Who du XXe siècle, p. 1202 ; PEYSTER (H. de), « Notice nécrologique de Charles de Lasteyrie », suppl. Revue des sciences politiques, 1936, pp. 38-39.

377Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 144 ; DBF, t. 18, col. 1188 ; JOLLY (J.), Dictionnaire des parlementaires français, 1889-1940, t. 5, p. 2142-2145 ; Les ministres des Finances de 1870 à nos jours, Paris, Ministère de l’Économie et des Finances-Ministère du Budget, 1992, p. 96-99 ; WŒLMONT de BRUMAGNE (Henry de), Notices généalogiques, Paris, E. Champion, 1923-1935, t. 3, p. 372-391 ; YVERT (Benoît) (dir.), Dictionnaire des ministres, 1789-1989, Paris, Perrin, 1990, p. 504-595 ; LE BÉGUEC (Gilles), « L’entrée au Palais-Bourbon : les filières privilégiées d’accès à la fonction parlementaire 1919-1939 », th. doctorat, histoire, Université de Paris X, 1989, 5 vol. ; LE BÉGUEC (Gilles), La République des avocats, Paris, A. Colin, 2003, 233 p.

LATHIÈRE Bernard Jean-Paul

378Né le 4 mars 1929 à Calcutta (Inde), décédé le 27 juin 1997, fils de Jean Lathière directeur de la Compagnie fermière de l’établissement thermal de Vichy (C) et de Lucienne Fagneaux.

379Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Albert Thomas) 1955.

380Adjoint à l’Inspection 1er août 1955, inspecteur de 3classe 1er août 1957, 2classe 1er janvier 1961, 1re classe 1er juin 1966, inspecteur général des Finances 1er octobre 1980, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité sur sa demande 5 mars 1994, cessation de fonctions 5 mars 1997.

381Rapporteur près la Commission de la carte d’exportateur 1958. Conseiller technique au cabinet de Pierre Guillaumat ministre des Armées 1er décembre 1959-6 février 1960. Rapporteur de la Commission de l’équipement urbain au Commissariat général du Plan d’équipement et de la productivité 1960. Rapporteur auprès de la commission consultative des marchés d’armement du ministère des Armées 1961. Chargé de mission à la direction de la Construction 1961. Conseiller technique au cabinet de Marc Jacquet ministre des Travaux publics et des Transports 7 décembre 1962-8 janvier 1966. Chargé des fonctions de chef de service adjoint au directeur des Transports aériens au secrétariat général à l’Aviation civile 1966. Commissaire du Gouvernement auprès de la société Air-Inter 1966-1968. Chef de service à la direction des Transports aériens 1967, puis directeur des Transports aériens au secrétariat général de l’Aviation civile 1968-1975. Commissaire adjoint du Gouvernement auprès de la Compagnie nationale Air France 1968-1976. Vice-président du Comité de l’industrie aéronautique et spatiale (préparation du VIe Plan) 1969. Vice-président du Comité des transports aériens (préparation du VIe Plan) 1969. Commissaire du Gouvernement auprès de la compagnie Union des transports aériens 1971. Président des délégations françaises aux comités directeurs Concorde et Airbus 1971. Membre de la Commission des transports et des communications (préparation du VIIe Plan) 1975. Conseiller du président du directoire de la Société nationale industrielle aérospatiale (Snias) 1975-1986. Administrateur gérant d’Airbus Industrie 1975-1985. Président de l’Institut de gestion des énergies 1981. Président du conseil d’administration du Centre français du commerce extérieur 1983-1986. Vice-président du conseil de surveillance d’Airbus industrie 1985-1986. Président du conseil d’administration d’Aéroports de Paris 1986-1992. Membre du Comité national du commerce extérieur du tourisme 1990.

382Président de la Fondation Royaumont 1993-1997.

383LH 1978, O. 1982, C. 1992. ONM 1964, O. 1972, C. 1985.

384Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1961-1997.

LA TOUR (de) voir BONNET de LA TOUR

LATTRE (de) André Marie Joseph

385(Autorisé par une ordonnance du 21 janvier 1947 à modifier son nom, Delattre, en de Lattre).

386Né le 26 avril 1923 à Paris (16e), fils de Joseph Marie Michel Jean Gabriel Delattre président-directeur général du Crédit français (s. d.), directeur général de la Banque commerciale franco-belge (C) et de Germaine Juliette Constance Wagner.

387Licencié ès lettres (anglais), docteur en droit, diplômé de l’ELSP.

388Engagé volontaire du 4 janvier au 31 octobre 1945 (2DB).

389Adjoint à l’Inspection 1er juin 1946, inspecteur de 3classe 1er juin 1947, 2classe 1er juillet 1951, 1re classe 1er janvier 1956, inspecteur général des Finances 1er septembre 1971, admis à la retraite sur sa demande 1er mai 1983.

390Membre de la mission de l’Inspection en Afrique du Nord 1947-1948. Chargé de mission au cabinet de Maurice Petsche secrétaire d’État aux Finances et aux Affaires économiques 12 septembre 1948-12 janvier 1949. Chargé de mission à la direction du Trésor 1948-1950. Chargé de mission au cabinet de Maurice Petsche ministre des Finances et des Affaires économiques 12 janvier 1949-(29 octobre 1949, fin du ministère). Chargé de mission à la sous-direction des Relations financières avec l’étranger et les organismes internationaux de la direction des Finances extérieures 1950. Attaché financier à la direction des Finances extérieures 1954. Administrateur suppléant du Fonds monétaire international à Washington 1954-1955. Sous-directeur 1955-1957, puis directeur adjoint à la direction des Finances extérieures 1957-1959. Conseiller technique au secrétariat général de la présidence de la République 8 janvier 1959-19 janvier 1960. Vice-président du comité des aides au développement de l’Organisation de coopération et de développement économiques 1960. Délégué pour les investissements étrangers à la direction des Finances extérieures 1959-1961. Directeur du cabinet de Wilfrid Baumgartner* ministre des Finances et des Affaires économiques 19 janvier 1960-18 janvier 1962. Directeur des Finances extérieures 1962-1965. Conseiller personnel (missions en Inde et aux États-Unis) du président de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) 1965-1966. Censeur de la Banque de France 1962-1965. Second sous-gouverneur de la Banque de France 1966-1973. Membre de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du VIe Plan) 1969. Membre du Comité du financement de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du VIe Plan) 1969. Premier sous-gouverneur de la Banque de France 1973-1974. Gouverneur adjoint de la BIRD 1973-1974. Président-directeur général du Crédit national 1974-1982. Vice-président de l’Institut de développement industriel 1974-1982. Membre du Comité du financement (préparation du VIIe Plan) 1975. Membre du Comité du financement (préparation du VIIIe Plan) 1979. Vice-président de l’Institut de développement des industries agro-alimentaires 1980-1982. Directeur général de l’Institut de finance internationale à Washington 1983-1987. Président de la Banque française Standard-Chartered (BFSC) 1987-1989. Président de la Banque française de service et de crédit 1989-1996. Président de Partner France et de La Mondiale actions monde (avant 2004). Président de l’Institut d’études bancaires et financières (avant 2004).

391Représentant spécial de l’Association internationale de développement 1982. Enseigne à l’IEP 1959-1983. Membre du conseil de direction de l’IEP de Paris (s. d.).

392LH 1963, O. 1976, C. 1984.

393Œuvres

  • Servir aux Finances, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1999, X-422 p.

  • M. Pébereau, A. de Lattre, Politique économique de la France, Paris, les Cours de droit, (1983), 356-VI p. (coll. Cours IEP de Paris, 1982-1983).

  • Histoire de la politique économique française. I. De 1945 à 1981. II. De 1974 à 1981, la crise mondiale et l’économie française (1982), Paris, les Cours de droit, (coll. Cours IEP de Paris, 1981-1982) (annexes historiques au cours de Politique économique de la France).

  • de Lattre, D. Deguen (et A. Dupont-Fauville pour 1972 et 1973, et M. Pébereau pour 1981 et 1982), Politique économique de la France I. 1. Introduction et problèmes généraux. I. 2. Les instruments [ou les armes] de la politique économique. II. 1-2. Problèmes extérieurs. III. Problèmes de structure, Paris, les Cours de droit, 1960-1964, 1966, 1967 et 1969-1982 (coll. Cours IEP de Paris, de 1959-1960 à 1963-1964, 1965-1966 à 1981-1982).

  • de Lattre, P. Bergé (dir.), Monnaie et balance des paiements, les problèmes des emplois des excédents ou du financement des déficits de la balance des paiements, Paris, A. Colin, 1972, 176 p.

  • Politique économique de la France depuis 1945, Paris, Sirey, 1966, 522 p.

  • Les finances extérieures de la France, 1945-1958, Paris, Presses universitaires de France, 1959, XVI-392 p.

  • « L’évolution du contrôle des changes en France depuis la fin de la guerre », s. l., 1950, 284 ff. (th. doctorat, économie politique, Paris ; Bib. Cujas).

394Sources : SAEF, PH 22/96 0004 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1957-2000.

395Bibliographie : LATTRE (A. de), MARGAIRAZ (M.), « De Gaulle, les finances extérieures de la France et le système monétaire international », dans Cahier de la fondation Charles-De-Gaulle n° 15 : La politique économique et financière du général De Gaulle, 2005, p. 43-65 (conférence-témoignage)  ; BAUBEAU, 1994.

396Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien d’André de Lattre avec Aude Terray, 1992 ; entretien enregistré d’André de Lattre avec Nathalie Carré de Malberg, 1981 ; Association Georges-Pompidou, entretien d’André de Lattre avec Thierry de Valence (déposé aux AN) ; Fondation Charles-De-Gaulle, entretien thématique d’André de Lattre avec Daniel Desmarquest, 1993.

LAURE Pierre Marie Toussaint

397Né le 1er novembre 1893 à Toulon (Var), décédé le 8 février 1985 à Paris (16e), fils d’André Laure commissaire de la Marine (N), contrôleur général de la Marine à Lorient (Morbihan) (C) et de Marie Azan.

398[Liens de parenté] Beau-père de Georges Maignon*.

399Licencié en droit.

400Services militaires depuis le 11 octobre 1913, puis mobilisé jusqu’au 30 septembre 1918 (blessé, commissaire auxiliaire de l’intendance maritime à la Commission internationale du ravitaillement à Londres du 8 mars 1915 au 14 septembre 1917, commissaire de la Marine de 3classe à l’intendance maritime en janvier 1918).

401Adjoint à l’Inspection 1er octobre 1918, inspecteur de 4e classe 1er février 1921, 3classe 1er octobre 1921, 2classe 11 juillet 1923, 1re classe 21 novembre 1927, inspecteur général des Finances 1er novembre 1938, admis à la retraite 1er juillet 1956.

402Chargé de mission à la Commission des réparations (Comité d’évaluation des dommages pendant la Conférence de paix) 1919. Contrôleur financier des grandes compagnies de navigation subventionnées et des chemins de fer coloniaux 1921. Chargé de l’inspection des services civils français du Haut Commissariat dans les territoires rhénans 1924. Adjoint au chef du service de l’Inspection (p. i.) 20 décembre 1926-13 mars 1928. Chef du service financier interallié de la Commission des réparations 1928-1930. Contrôleur financier de la Compagnie générale transatlantique à New York 1930. Président de la Commission des économies au Maroc à Paris 1930. Chef du cabinet de François Piétri* ministre de la Défense nationale 20 février 1932-10 mai 1932. Président du comité de contrôle financier du ministère de la Marine 1937. Directeur général adjoint 1937-1er août 1943, directeur général 1er août 1943-1956, adjoint au directeur général 1956-1958, vice-président de la Compagnie générale transatlantique 1958-1972. Président des Compagnies d’assurances La Foncière 1962-1969.

403LH 1922 (à titre militaire), O. 1931, C. 1949. Croix de guerre 1914-1918.

404Sources : SAEF, 1C 34838 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s who, 1959.

LAURÉ Maurice Fernand

405Né le 24 novembre 1917 à Marrakech (Maroc), décédé le 20 avril 2001, fils de Prosper Lauré sous-officier (N), chef de bataillon en retraite (décédé ?) (C) et de Marie Thérèse Delpech.

406École polytechnique 1936, docteur en droit (licencié au concours de l’IGF).

407Mobilisé du 2 septembre 1939 au 12 mai 1945 (en captivité du 22 juin 1940 au 8 mai 1945 à l’Oflag XVII A, évadé et repris).

408Adjoint à l’Inspection (concours spécial) 1er décembre 1945, inspecteur de 2classe 1er juillet 1947, 1re classe 18 juin 1951, inspecteur général des Finances 1er mars 1967, admis à la retraite sur sa demande 19 février 1982.

409Ingénieur des PTT 1939 et 1945. Rapporteur de la Commission des marchés du Service d’exploitation industrielle des tabacs et allumettes 1947. Chargé de mission à l’Inspection 15 janvier 1948-12 septembre 1948. Conseiller technique au cabinet de Maurice Petsche secrétaire d’État aux Finances et aux Affaires économiques 12 septembre 1948-(sans doute au 12 janvier 1949, date du départ de Petsche). Secrétaire de la Commission de la réforme fiscale 1948. Chargé d’études 1949, directeur adjoint 1953, chef de service à la direction générale des Impôts 1953. Président du comité de censure de la Caisse centrale de la France d’outre-mer 1955-1958. Commissaire du Gouvernement auprès de la Banque de Madagascar et des Comores 1955, auprès de la Banque d’État du Maroc 1955-1958. Conseiller technique au cabinet d’Edgar Faure ministre des Finances, des Affaires économiques et du Plan 14 mai 1958. Conseiller technique au cabinet de Pierre Guillaumat ministre des Armées 1er juin 1958-1er juillet 1958. Directeur des Services financiers et des Programmes au ministère des Armées 1958-1960. Président de la section technique à la Commission centrale des marchés du ministère des Finances et des Affaires économiques 1959. Directeur du Crédit national 1960-1967. Vice-président de la Société pour la conversion et le développement industriels 1960-1966. Membre de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du Ve Plan) 1965. Directeur général à la Société générale 1967-1973. Président-directeur général de la Société générale de gestion de fonds communs de placement (Sogeplan) 1968-1981. Membre de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du VIe Plan) 1969. Président de la Société générale pour le développement des opérations de crédit-bail immobilier (Sogebail) 1969-1981. Membre de l’European Advisory Committee 1971-1982. Président de la Société générale 1973-1982. Président de la Sogen Swiss International Corporation 1973-1979. Président-directeur général de la Société française des Nouvelles Galeries réunies 1983-1991. Président-directeur général de la Banque Sygma 1989-1991.

410Professeur 1949-1956 et membre du conseil d’administration de l’Éna 1961-1964.

411LH 1950, O. 1955, C. 1976.

412Œuvres

  • La fonction cachée de la monnaie : face aux charges assises sur l’activité des entreprises, Paris, Presses universitaires de France, 1997, 227 p.

  • Science fiscale, Paris, Presses universitaires de France, 1993, 414 p.

  • Crédit interentreprises : compléments au rapport Prada, Paris, Institut du commerce et de la consommation, 1991, 16 p.

  • Quelle TVA le 1er janvier 1993 ?, intro. et sous la dir. de Maurice Lauré, Paris, Institut du commerce et de la consommation, 1988, 88 p.

  • Introduction à la réforme fiscale, Paris, Institut du commerce et de la consommation, 1987, 101 p.

  • Reconquérir l’espoir : énergie, Tiers-monde, inflation, Paris, Julliard, 1982, 261 p.

  • Au secours de la TVA, Paris, Presses universitaires de France, 1957, 160 p.

  • Traité de politique fiscale, Paris, Presses universitaires de France, 1956, 427 p.

  • Révolution, dernière chance de la France, Paris, Presses universitaires de France, 1954, 208 p.

  • L’exposé de concours, Paris, Presses universitaires de France, 1953, 112 p.

  • Impôts et productivité, Paris, Librairie du Recueil Sirey, 1953, 47 p.

  • La taxe sur la valeur ajoutée, Paris, Librairie du Recueil Sirey, 1952 (rééd. : 1953), 133 p.

  • Aspects économiques et techniques de la taxe à la production, Paris, Librairie du Recueil Sirey, 1952, 133 p.

413Sources : SAEF, PH 169/93 0012 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1955-2000.

414Bibliographie : BAUBEAU, 1994 ; TRISTRAM, 2005.

415Autres sources : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien (transcrit partiellement) de Maurice Lauré avec Fl. Descamps, 1990 et documents déposés.

LAURENCE Bertrand Sévère Jean-Louis

416Né le 15 avril 1945 à Paris (15e), décédé le 7 août 1979 à Séoul (Corée du Sud), fils de Gabriel Laurence professeur (s. d.).

417Diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Robespierre) 1970.

418Adjoint à l’Inspection 1er juin 1970, inspecteur de 3classe 1er décembre 1971, 2classe 1er juin 1974, 1re classe 1er juin 1979, mort en fonctions.

419Mis à la disposition du ministère de l’Éducation nationale (rectorat de Clermont-Ferrand) 1970-1971. Chargé de mission auprès du conseiller financier au Japon 1974. Chargé de mission au Secrétariat général du Comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne 1974. Directeur adjoint au directeur financier du Commissariat à l’énergie atomique 1976-1979. Conseiller commercial de 2classe, chef des services d’expansion économique en Corée du Sud 1979.

420Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Livre d’or.

LAURENT dit CHARLES-LAURENT Charles François

421Né le 12 novembre 1856 à Paris (9e arr. ancien), décédé le 16 février 1939 à Paris (6e), fils de Pierre Charles Laurent employé des lits militaires, puis lieutenant (s. d.) et de Narcisse Decaux.

422École polytechnique 1875, École d’application de l’artillerie et du génie 1877.

423Adjoint à l’Inspection 1er avril 1879, inspecteur de 4classe 1er mars 1882, 3classe 1er janvier 1888, 2classe 26 avril 1892, 1re classe 1er novembre 1897, admis à la retraite en 1922.

424Surnuméraire au ministère des Finances attaché au cabinet du sous-secrétaire d’État 1878. Commis à l’administration des Postes et Télégraphes 1878. Directeur du Contrôle des services financiers du Tonkin 1886-1888. Chef du cabinet de Paul Peytral ministre des Finances 11 avril 1888-1er juillet 1888. Adjoint au chef du service de l’Inspection 1er mai 1890-1er septembre 1891. Chef du cabinet de Paul Peytral ministre des Finances et chargé de la direction du Personnel 6 avril 1893-5 septembre 1893. Directeur du Personnel et du Matériel 1893-1894. Caissier-payeur central du Trésor public 1894-1895. Directeur général de la Comptabilité publique 1895-1898. Conseiller d’État (s. e.) 1898-1907. Secrétaire général du ministère des Finances 1898-1899. Directeur général de la Comptabilité publique 1899-1905. Commissaire extraordinaire du Gouvernement, président les délégations financières en Algérie en juin 1901. Secrétaire général du ministère des Finances 1905-1907. Premier président à la Cour des comptes 1907-1909. Président de la délégation française à la conférence de Berne en 1908. Conseiller financier du gouvernement ottoman de septembre 1908-1910. Président du conseil d’administration de Thomson-Houston 1915-1939. Ambassadeur de France à Berlin 1920-1922. Vice-président des Chemins de fer de Paris-Orléans 1922-1939. Président du conseil d’administration de la Banque des pays du Nord 1923-1939. Président de la Société financière et industrielle de chemins de fer (vers 1931). Président de la Société centrale pour l’industrie électrique (vers 1931). Président des Ateliers J. Carpentier (vers 1931). Président de l’Union des industries métallurgiques et minières (s. d.).

425Membre de la Société d’économie politique, de la Société de statistique de Paris, de l’Institut international de statistique, de la Société des études historiques. Président de La Pomme.

426LH 1886, O. 1895, C. 1901, G. O. 1905, G. C. 1920.

427Œuvres

  • Ce que Paris a vu, souvenirs du siège de 1870-1871, Paris, A. Michel, s. d. (vers 1914), 308 p.

428Sources : Renseignements aimablement communiqués par Hervé Joly ; AN, LH 1500/47 ; SAEF, 1C 34838 ; registre de scolarité de l’École polytechnique ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; École polytechnique, livre du centenaire 1794-1894, Paris, Gauthier-Villars et fils, 1894-1897, t. 3, p. 313 ; « LAURENT (Ch.), Notice nécrologique », Journal de la Société de statistique de Paris, n° 11, novembre 1941, p. 276-280 ; Qui êtes-vous ?, 1924 ; Annuaire, Chaix, 1916-1917 et 1931.

429Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 144 ; DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 526 ; Dictionnaire biographique des magistrats de la Cour des comptes 1807-2007, Paris, La Documentation française, 2007, p. 298-299 ; BAUBEAU, 1994, p. 27 ; FRABOULET Danièle, Quand les patrons s’organisent : stratégies et pratiques de l’Union des industries métallurgiques et minières 1901-1950, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2007, 370 p.

430Autres sources : Archives du ministère des Affaires étrangères, PA102, papiers Charles-Laurent, 1920-1922, 3 vol. 

LAURENT Jean Eugène Paul

431Né le 2 septembre 1900 à Chaumont (Haute-Marne), décédé le 8 septembre 1952 à Paris (7e), fils de Louis Armand Émile Félicien Laurent docteur en médecine à Vitrey (N), à Sainte-Foy-l’Argentière (Rhône) (C) et de Marie-Louise Marguerite Pierre.

432École polytechnique 1919.

433Mobilisé, affecté à la mission d’achat comme directeur du comité du ravitaillement du comité de coordination à Londres sous la direction de Jean Monnet.

434A prêté son appartement londonien et a donné de l’argent à Charles De Gaulle le 16 juin 1940, mais a refusé de le suivre à Londres. Entré en Résistance dès (fin) 1940 (aide à des Français souhaitant rejoindre Londres), il fournit durant toute l’Occupation informations et assistance à divers réseaux de résistance (réseau Béryl de décembre 1941 à août 1943 puis réseau Alliance et chef de secteur du grou pe Jade Amicol de 1942 à 1944). Engagé volontaire en décembre 1941 comme lieutenant dans les Forces françaises combattantes. Arrêté brièvement en novembre 1944 pour son appartenance au conseil d’administration d’Air France, il est très vite relâché.

435Adjoint à l’Inspection 1er septembre 1923, inspecteur de 4e classe 6 mars 1926, 3classe 1er mars 1927, démissionnaire 1er septembre 1931.

436Chargé de mission au cabinet de Paul Doumer ministre des Finances (16 décembre 1925 ?)-9 mars 1926. Chargé de mission au cabinet de Raoul Perret ministre des Finances 9 mars 1926-23 juin 1926. Chargé de mission au cabinet de Joseph Caillaux* ministre des Finances 23 juin 1926-23 juillet 1926. Chef adjoint du cabinet de Raymond Poincaré président du Conseil et ministre des Finances 23 juillet 1926-30 octobre 1927. Chargé de mission à la direction du Mouvement général des fonds 1927. Censeur de la Banque de Syrie 1927. Inspecteur général 1928, directeur (effectue des missions en Autriche, aux États-Unis et en Indochine) 1931, directeur général adjoint de la Banque de l’Indochine 1938-1945. Chef du cabinet de Charles De Gaulle secrétaire d’État à la Défense nationale 6 juin 1940-16 juin 1940. Directeur général de la Banque de l’Indochine 1945-1952.

437LH 1937, O. 1945 (à titre militaire), C. 1951. Croix de guerre 1939-1945.

438Sources : Arch. mun. de Chaumont, acte de naissance ; SAEF, 1C 34838 ; AN, LH 19800035/22/2832 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; GEORGES-PICOT (J.), Souvenirs d’une longue carrière. De la rue de Rivoli à la Compagnie de Suez, 1920-1971, introduction et notes de H. Bonin et de N. Carré de Malberg, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1993, p. 156 et 177-178 ; MONNET (Jean), Mémoires, Paris, Fayard, 1976, p. 153.

439Bibliographie : MEULEAU (Marc), Des pionniers en Extrême-Orient. Histoire de la Banque de l’Indochine, 1875-1975, Paris, Fayard, 1990, p. 420-423  ; HODEIR (Catherine), Stratégies d’Empire, le grand patronat colonial face à la décolonisation, Paris, Belin, 2003, 320 p.  ; TERTRAIS (Hugues), La piastre et le fusil  : le coût de la guerre d’Indochine, 1945-1954, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2002, X-634 p.

440Autres sources : Archives de la Banque Indosuez.

LAURETTE Jean Pierre

441Né le 4 novembre 1785, décédé à une date inconnue.

442Sous-inspecteur des Finances 7 décembre 1818.

443Vérificateur à la liquidation du service de l’Arriéré. Payeur général de l’Indre 1821, du Gard 1828, de Seine-et-Marne 1830, de la Meurthe 1837-1852.

444LH 1835.

445Sources : Livre d’or ; IGF, 1931.

LAVAISSIÈRE de LAVERGNE (de) Guy Paul

446Né le 31 juillet 1914 à Meudon (Hauts-de-Seine), décédé le 5 novembre 1962 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), fils d’Ernest Claire Alexandre de Lavaissière de Lavergne maître des requêtes au Conseil d’État, délégué général de la Confédération générale du patronat français de 1919 à 1940 puis vice-président en 1936, vice-président de la Société générale des transports maritimes (C) et d’Aimée Lucie de La Lande de Calan.

447[Liens de parenté] Cousin de Pierre de La Lande de Calan*. Cousin de Patrice Henry auditeur à la Cour des comptes.

448Licencié ès lettres, docteur en droit, diplômé de l’ELSP.

449Mobilisé du 2 septembre 1939 au 28 juillet 1940.

450Adjoint à l’Inspection 11 mai 1938, inspecteur de 4e classe 20 janvier 1941, 3classe 1er février 1941, 2classe 1er septembre 1942, 1re classe 10 décembre 1948, admis à la retraite 9 novembre 1960.

451Rapporteur auprès du Comité du contentieux institué auprès de l’Agence judiciaire du Trésor 27 mars 1942 et 1er mai 1943. Chargé de mission à la direction de l’Économie générale 15 septembre 1943. Contrôleur financier de 2classe 1er novembre 1943. Chef de la division Réparations, restitutions, contrôle des biens du groupe français du Conseil de contrôle à Vienne 1945. Directeur adjoint des Affaires civiles et chef de la division Finances du Haut Commissariat en Autriche 1946. Administrateur de 2classe au Commissariat aux affaires allemandes et autrichiennes 1946. Sous-directeur à la direction des Finances extérieures 1948-1949. Commissaire du Gouvernement auprès de la Compagnie française d’assurances pour le commerce extérieur 1948 et auprès de la Banque française du commerce extérieur 1948. Administrateur suppléant, puis administrateur adjoint du Fonds monétaire international 1949-1950. Attaché financier à l’administration centrale des Finances 1950-1951. Sous-directeur à la direction des Finances extérieures 1951-1952. Directeur de l’Office des changes 1952-1958. Président du Comité des transactions invisibles de l’Organisation européenne de coopération économique (s. d.). Directeur puis directeur général adjoint de la Société française des pétroles BP 1958-1962.

452Professeur à l’Éna (s. d.).

453LH 1954 (à titre exceptionnel).

454Œuvres

  • « Budget industriel et service public. Le régime financier des PTT », Paris, Librairie du Recueil Sirey, 1937, 297 p. (th. doctorat, droit, Paris).

455Sources : SAEF, 1C 34838/1 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; Who’s who, 1955-1961 ; Who’s Who du XXe siècle, p. 1211.

456Bibliographie : Dictionnaire biographique français contemporain, Paris, Pharos, 1954.

LAVARÈNE (de) voir CHAIX de LAVARÈNE

LAVENIR Frédéric Étienne

457Né le 11 juin 1960 à Versailles (Yvelines), fils de Jean-Claude Lavenir directeur adjoint des télécommunications d’Île-de-France (C) et de Françoise Vivier.

458École des HEC, Éna (promotion Denis Diderot) 1986.

459Adjoint à l’Inspection 1er juin 1986, inspecteur de 3classe 1er décembre 1987, 2classe 1er juin 1990, 1re classe 1er juin 1995.

460Chargé de mission à l’Inspection 1er juin 1989-31 mai 1990. Chargé de mission 1990, puis chef de bureau à la direction du Trésor 1992. Secrétaire général du Comité interministériel de restructuration industrielle 1995-1996. Sous-directeur à la direction du Trésor 1997. Directeur adjoint du cabinet de Dominique Strauss-Kahn ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 10 juin 1997-2 novembre 1999. Directeur adjoint du cabinet de Christian Sautter* ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 4 novembre 1999-21 mars 2000. Directeur général délégué 2000-2002, directeur général 2002-2004, président-directeur général de BNP-Paribas Lease Group 2004-2006. Directeur des ressources humaines et membre du comité exécutif de BNP-Paribas depuis 2006.

461Secrétaire général du Centre d’étude et de réflexion pour l’action politique 1986.

462LH 2008. ONM 2000.

463Œuvres

  • F. Lavenir, A. Joubert-Bompard, Cl. Wendling, L’entreprise et l’Hexagone, Paris, Les Éd. de Bercy, 2001, 344 p. (rapport au ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie).

464Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; Bulletin quotidien, 3 juin 1986 ; Who’s who, 2005.

LAVERGNE de CERVAL (de) David Joseph Antoine Ferdinand

465Né le 17 mai 1815 à Sarlat (Dordogne), décédé le 14 décembre 1874 à Marcillac-Saint-Quentin (Dordogne), fils de Louis Bertrand de Lavergne de Cerval propriétaire, sous-préfet de Sarlat (N) et de Marie-Joséphine Bénié de La Cypierre.

466[Liens de parenté] Père de Marie Louis Joseph Fernand de Lavergne de Cerval*.

467Adjoint à l’Inspection 12 mars 1839, sous-inspecteur 5 avril 1843, inspecteur de 3classe 4 novembre 1843, 2classe 24 janvier 1849, 1re classe 5 avril 1853, inspecteur général des Finances 30 mars 1864, mort en fonctions.

468Surnuméraire à la direction du Mouvement général des fonds 1837. En mission en Algérie 1857.

469LH 1857, O. 1865.

470Sources : Renseignements généalogiques aimablement communiqués par MM. Gonzague et Jean-Christian de Lavergne de Cerval ; SAEF, 1C 5497 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

471Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 116.

LAVERGNE de CERVAL (de) Marie Louis Joseph Fernand

472Né le 24 novembre 1851 à Paris (1er arr. ancien), décédé le 3 septembre 1919 à Monestier (Dordogne), fils de Ferdinand de Lavergne de Cerval* et de Madeleine Hélène Grimaud de Monicourt.

473Licencié en droit.

474Adjoint à l’Inspection 1er avril 1876, inspecteur de 4classe 1er avril 1878, démissionnaire 7 septembre 1881.

475Surnuméraire à la direction générale de la Comptabilité publique 1874. Cofondateur et administrateur de la compagnie d’assurances La Providence (s. d.). Cofondateur de la Société viticole du sud-ouest de la France 1887.

476Maire de Marcillac-Saint-Quentin (Dordogne) (s. d.).

477Sources : Renseignements aimablement communiqués par MM. Gonzague et Jean-Christian de Lavergne de Cerval ; SAEF, 1C 5497 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

478Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 117.

LAVEUVE François Xavier Nicolas

479Né le 9 avril 1805 à (Herdt ?) (Prusse), décédé le 20 décembre 1848 à Paris (2arr. ancien), fils de François Xavier Laveuve vérificateur des Douanes (N) (décédé en 1845) et de Catherine Gehrlein.

480[Liens de parenté] Les témoins de Laveuve à son mariage furent notamment : de Sahune député, Perier et Fromu auditeurs au Conseil d’État, Viollet inspecteur des Ponts et Chaussées, Magimel chef du Contentieux aux Finances.

481Élève-inspecteur 1er avril 1833, inspecteur de 3classe 1er septembre 1836, 2classe 1er mai 1840, 1re classe 1er juillet 1848, mort en fonctions.

482Surnuméraire puis commis à la direction des Douanes de Strasbourg (s. d.).

483Sources : ADP, état civil, 5Mi1 1379 ; AN, inventaire après décès du 1er février 1849, ET/CVI/891 et contrat de mariage du 17 juin 1845, ET/CVI/873 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

LAVIROTTE (ou LA VIROTTE) Justinien Paul César

484Né le 2 février 1773 à Arnay-le-Duc (Côte-d’Or), décédé le 20 mars 1859 à Autun (Saône-et-Loire), fils de Julien François Lavirotte lieutenant de grenadiers au régiment provincial de Dijon (s. d.) et d’Anne Claude Antoinette Ligeret.

485Élève-inspecteur du Trésor 1er mars 1811, sous-inspecteur du Trésor de 2classe 1er juin 1813, inspecteur des Finances 16 novembre 1819, 1re classe 6 décembre 1822.

486Sous-lieutenant dans l’armée royale en 1790. Chasseur à cheval 1793. Lieutenant d’état-major 1801. Chef de bureau à l’intendance générale des Finances d’Alexandrie (Italie) 1809. Receveur particulier à Saint-Étienne (Loire) 1831, à Autun (Saône-et-Loire) 1833-1845.

487Maire de Champignolles (Côte-d’Or) 1820-1850.

488LH 1828.

489Œuvres

  • Mémoires d’un inspecteur des Finances, officier de la République et de l’Empire, 1773-1859, éd. critique présentée et annotée par Pierre-François Pinaud, préface de Thierry Bert, Paris, la Vouivre, 2003, XVIII-117 p.

  • Annales de la ville d’Arnay-le-Duc en Bourgogne, Autun, impr. de M. Dejussieu, 1837, 390 p. (2e éd. revue et augmentée en 1864 ; rééd. de l’éd. de 1837 : Marseille, Laffitte, 1980).

490Sources : AN, LH 1508/27 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

491Bibliographie : BOURQUELOT (Félix), La littérature française contemporaine, 1827-1844, Paris, F. Daguin, 1848, t. 4, p. 657.

LAVOLLÉE Paul Aimé

492Né le 28 avril 1795 à Dammartin (Seine-et-Marne), décédé le 12 avril 1886, fils de Louis Jean Hubert Lavollée notaire (N) et d’Anne Thérèse Madeleine Élisabeth Chantepie.

493Inspecteur des Finances de 1re classe 1er juin 1831.

494Employé des Douanes 1815. Inspecteur des Douanes (s. d.). En mission de réorganisation des paquebots-postes du Levant, Italie, Malte, Grèce, Turquie, Égypte 1837. En mission aux Antilles 1839. Sous-directeur aux Postes 1839. Directeur du Commerce extérieur au ministère de l’Agriculture et du Commerce 1843-1852. Conseiller maître à la Cour des comptes 1852-1870.

495LH 1838, O. 1845.

496Œuvres

  • Des tarifs de douane et de la prohibition, Paris, impr. de Dubuisson, s. d. (1856), 19 p.

  • Notes sur les cultures et la production de la Martinique et de la Guadeloupe, Paris, Impr. royale, 1841, 152 p.

497Sources : AN, LH 1508/88 ; AD de Seine-et-Marne, état civil de Dammartin, 1Mi/717 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

498Bibliographie : PINAUD (Pierre-François), Cambacérès, Paris, Perrin, 1996, p. 150-151 ; FARE (H.), Un fonctionnaire d’autrefois P.-F. Lafaurie, Paris, Plon, 1883, p. 235 ; RÉVÉREND (A.), Le Premier Empire, t. 3, p. 62 ; CREPEY (A.) (dir.), La Cour des comptes, Paris, Éd. du CNRS, 1984, p. 1003 ; Dictionnaire biographique des magistrats de la Cour des comptes 1807-2007, Paris, La Documentation française, 2007, p. 300.

LAXAN Max Eugène

499Né le 9 décembre 1919 à Maisons-Alfort (Val-de-Marne), fils d’Eugène Étienne Laxan commis des Postes (N), receveur des Postes à Frontignan (Hérault) décédé (C) et de Françoise Rose Grâce Bosch.

500Licencié en droit, Éna (promotion Union française) 1948.

501Mobilisé du 8 juin au 16 août 1940, rappelé du 28 mai au 30 juillet 1945.

502Adjoint à l’Inspection 16 décembre 1948, inspecteur de 3classe 1er janvier 1950, 2classe 1er juin 1952, 1re classe 1er juin 1956, inspecteur général des Finances 1er octobre 1975, admis à la retraite sur sa demande 1er décembre 1982.

503Surnuméraire puis receveur, puis rédacteur, puis inspecteur de l’Enregistrement et des Domaines dans l’Hérault 3 octobre 1939-4 septembre 1939. Surnuméraire de l’Enregistrement et des Domaines dans l’Hérault 9 février 1941, dans le Gard 3 novembre 1941. Receveur-contrôleur de l’Enregistrement et des Domaines dans l’Hérault 1er octobre 1942, dans le Var 30 mars 1943. Inspecteur vérificateur de l’Enregistrement et des Domaines dans le Var 1946. Rapporteur du Comité de révision douanière 1950. Conseiller technique au cabinet de Léon Martinaud-Déplat ministre de l’Intérieur 28 juin 1953-1er janvier 1954. Chargé de mission 1954-1956, puis directeur général adjoint des Impôts 1956-1959. Conseiller technique au cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* secrétaire d’État aux Finances 9 janvier 1959. Conseiller technique adjoint au directeur du cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* secrétaire d’État aux Finances 20 janvier 1960-1er septembre 1961. Chef de service à la direction générale des Impôts 1960. Chargé des fonctions de directeur général adjoint des Impôts 1960. Directeur général des Impôts 1961-1967. Sous-gouverneur du Crédit foncier de France 1967-1979. Vice-président de la Commission de l’habitation (préparation du VIe Plan) 1969. Président du conseil d’administration de la Société nationale de construction de logements pour les travailleurs 1979-1981. Gouverneur du Crédit foncier de France 1979-1982. Président-directeur général du Crédit naval 1982-1990. Président-directeur général de la Compagnie française d’épargne et de crédit 1983-1991. Président de Foncier Habitat (filière du groupe Crédit foncier de France) 1986-1995. Président de l’Observatoire des loyers de l’agglomération parisienne 1988-2000.

504Président de l’Association fiscale internationale 1981-1985.

505LH 1957, O. 1968, C. 1979. ONM 1964.

506Sources : SAEF, PH 22/96 0003 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1959-2006.

507Bibliographie : TRISTRAM, 2005 ; RAIMBAULT (Aline) et HEUGAS-DARRASPEN (Henri) (dir.), Crédit foncier de France : itinéraire d’une institution, Paris, Éd. du Regard, 1994, 282 p.

508Autres sources : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Max Laxan avec S. Cœuré, 1991.

LAYDEKER (ou LAYDECKER) Jules

509Né le 8 juillet 1808, décédé en 1875.

510Élève-inspecteur 9 octobre 1832, inspecteur de 3classe 10 août 1835, 2classe 5 décembre 1838, 1re classe 1er mai 1847, inspecteur général des Finances 1er janvier 1853.

511Commis des Douanes à Alger (s. d.). Directeur général des Forêts 1865-1868. Admis à la retraite 1868.

512LH 1839, O. 1859, C. 1868.

513Sources : Livre d’or ; IGF, 1931.

514Bibliographie : Les Eaux et Forêts du XIIau XXe siècles, Paris, CNRS, 1987, p. 583-584.

LE BARBIER de BLIGNIÈRES Ernest Gabriel

515Né le 9 avril 1834 à Paris (1er arr. ancien), décédé le 8 juillet 1900 à Paris (15e), fils de Jean-Jacques Célestin Le Barbier de Blignières maître de pension (institution Blignières) (s. d.) et de Marguerite Ernestine dite Thérèse Richer.

516Docteur en droit.

517Adjoint à l’Inspection 1er mai 1861, inspecteur de 4classe 1er avril 1863, 3classe 1er avril 1867.

518Surnuméraire à la Caisse centrale du ministère des Finances 1853. Commis ordinaire de 3classe 1854. Délégué à la Commission de liquidation de la liste civile de l’empereur Napoléon III. Préfet des Vosges 1871, de la Charente-Inférieure 1873, de la Loire 1875-1876. En mission en qualité de commissaire de la Caisse autonome de la dette publique égyptienne 1876-1882. Ministre des Travaux publics du gouvernement égyptien 1878. Contrôleur général français de la dette égyptienne 1879-1882. Membre de la Commission de liquidation de la dette égyptienne 1880. Démissionnaire de ses fonctions égyptiennes 1882. Conseiller financier à la conférence de Londres 1884. Conseiller diplomatique pour les questions égyptiennes au ministère des Affaires étrangères (s. d.). Régisseur général de la Compagnie des mines d’Anzin 1883. Président du conseil d’administration de la Mélusine (s. d.).

519Collectionneur d’art islamique, il aida à la création du Comité de conservation des monuments de l’art arabe.

520LH 1873, O. 1879.

521Œuvres

  • « Restitutio in integrum. Droit français : des exceptions à la règle que la loi ne considère pas l’origine des biens pour en régler la succession », Paris, impr. de W. Remquet, 1860, 114 p. (th. doctorat, droit, Paris).

  • « Mandati vel contra. Cession des créances », Paris, impr. W. Remquet, 1856, 36 p. (th. licence, droit, Paris).

522Sources : Renseignements aimablement communiqués par Mme Jean-Marie Grison et M. Gilles de Blignières ; AN, F1bI/156/27 et LH 1510/69 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

523Bibliographie : CDEA, t. 3, p. 301-302 ; CHADEAU, 1986, p. 144 ; BARGETON (René), Dictionnaire biographique des préfets septembre 1870-mai 1982, Paris, Archives nationales, 1994, p. 338-339 ; AUTHEMAN (André), La Banque impériale ottomane, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1995, p. 96.

LE BAULT de LA MORINIÈRE René Marie Georges

524Né le 4 avril 1850 à Villebernier (Maine-et-Loire), décédé le 17 septembre 1939 à Jeu d’Erigné, aux Ponts-de-Cé (Maine-et-Loire), fils de René Paul Émile Le Bault de La Morinière propriétaire (N) et de Marie Charlotte Laforêt d’Armaillé.

525Licencié en droit.

526Lieutenant dans la garde mobile en 1870-1871.

527Adjoint à l’Inspection 1er avril 1874, inspecteur de 4classe 18 mars 1876, 3classe 2 juillet 1878, 2classe 1er mars 1884, 1re classe 20 novembre 1890, inspecteur général des Finances 17 mars 1899, admis à la retraite 5 avril 1906.

528Surnuméraire à la direction de la Dette inscrite 1870.

529LH 1892, O. 1905.

530Sources : Renseignements généalogiques aimablement communiqués par M. René Le Bault de La Morinière ; SAEF, 1C 34839 et 1C 30752 ; AN, LH 1511/94 ; Qui êtes-vous ?, 1908 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

531Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 145.

LE BEC Jean Marie

532Né le 31 octobre 1893 à Paris (7e), décédé le 7 octobre 1980, fils d’Édouard Marie Le Bec chirurgien de l’hôpital Saint-Joseph (N et C) et de Marie Louise Madeleine Bonvallet.

533[Liens de parenté] Beau-frère d’Édouard Boulangé*.

534Licencié en droit.

535Engagé volontaire du 15 octobre 1913 au 26 novembre 1918 (blessé en 1916, attaché au service de la Commission des changes du 11 novembre 1917 au 7 juillet 1918). Agent P1 du réseau Katanga des FFL du 1er novembre 1941 au 30 septembre 1944.

536Adjoint à l’Inspection 1er novembre 1917, inspecteur de 4e classe 1er février 1920, 3classe 1er novembre 1920, 2classe 1er novembre 1922, 1re classe 15 juillet 1927, inspecteur général des Finances 1er novembre 1938, admis à la retraite 31 octobre 1963.

537Chargé de la préparation des rapports sur les colonies allemandes à la Conférence de la paix 1918-1919. Contrôleur des dépenses engagées au ministère de la Justice et à l’administration des Chemins de fer de l’État 1922-1927. Contrôleur financier de la Régie franco-belge des chemins de fer rhénans 1923-1924. Expert financier au Commissariat des chemins de fer allemands 1925. Directeur des Finances du Haut Commissariat en Syrie et au Liban 1927-1929. Contrôleur des dépenses engagées du compte de gestion des recettes et des dépenses des services d’intérêt commun aux États du mandat auprès du Haut Commissariat de la France au Liban et en Syrie 1928. Fonction indéterminée au Consortium de fabriques automobiles 1929-1930. Commissaire du Gouvernement auprès des Compagnies de navigations maritimes subventionnées 1930-1934. Chargé de mission au cabinet de Charles Guernier ministre des Travaux publics et de la Marine marchande 20 février 1932-10 mai 1932. Contrôleur financier de l’Office national industriel de l’azote 1934. Directeur du cabinet de Camille Blaisot sous-secrétaire d’État à la présidence du Conseil 12 juin 1935-1er novembre 1935. Contrôleur financier des Offices et établissements publics autonomes de l’État 1935-1938. Chargé de mission au cabinet de Henri Queuille ministre des Travaux publics 18 janvier 1938-1er novembre 1938. Gérant-directeur général de la Société nationale des engrais composés 1938-2 janvier 1940. Directeur de l’Office de compensation 2 janvier 1940-1er décembre 1940. Président du Comptoir Lyon-Alemand, devenu après 1947 la Société nouvelle du Comptoir Lyon-Alemand 1er décembre 1940-1948. Vice-président de la Commission consultative des marchés du ministère de l’Industrie et du Commerce 1957. Président de la Commission de vérification des comptes de la Compagnie nationale du Rhône 1958. Président de la Commission des économies 1958.

538Membre du conseil de l’ordre de la Légion d’honneur, comme représentant du ministre des Finances, 1948-1967, membre du conseil de l’ordre du Mérite artisanal 1952-1956 et 1959, du conseil de l’ordre de l’Économie nationale à partir de 1954, vice-président de l’ordre du Mérite économique 1956, vice-président du Musée de la Légion d’honneur.

539LH 1915, O. 1927, C. 1936, G. O. 1941, G. C. 1946. Croix de guerre 1914-1918.

540Sources : SAEF, 1C 34839 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s Who du XXsiècle, p. 1214.

LÈBE-GIGUN Pierre Antoine

541Né le 3 novembre 1871 à Clermont (Oise), décédé le 3 mai 1947 à Paris (8e), fils de François Édouard Lèbe-Gigun ingénieur puis inspecteur général des Ponts et Chaussées (s. d.) et de Sophie Joséphine Alice Vuarnier.

542[Liens de parenté] Neveu d’Émile Vuarnier*.

543École polytechnique 1891.

544Adjoint à l’Inspection 1er avril 1896, inspecteur de 4classe 16 mars 1898, 3classe 27 juillet 1899, 2classe 24 septembre 1904, inspecteur général des Finances 1er janvier 1920, admis à la retraite 30 juin 1934.

545Commis stagiaire à la direction générale de la Comptabilité publique 1894. Attaché au parquet de la Cour des comptes 1894-1895. Chef adjoint du cabinet de Joseph Caillaux* ministre des Finances 15 décembre 1900-7 juin 1902. Contrôleur des dépenses engagées des ministères de l’Agriculture, de la Justice et des Cultes (et en 1905 de la Légion d’honneur et de l’Imprimerie nationale) 1904-1912. Directeur (p. i.) 1915, puis directeur du Contrôle des administrations financières, de l’Ordonnancement et du Contrôle des dépenses engagées 1917-1919. Directeur général des Contributions indirectes 1921-1922.

546Enseigne à l’ELSP (s. d.).

547LH 1914, O. 1920, C. 1922.

548Sources : Renseignements aimablement communiqués par M. Pierre-Émile Renard ; AN, LH 19800035/1469/70019 ; SAEF, 1C 34839 et 1C 5596 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; DENOIX (G.), « L’inspecteur général honoraire Pierre Lèbe-Gigun », Le Crayon vert, n° 2, oct. 1947, p. 8-9.

549Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 145.

LEBÈGUE de GERMINY Adrien Charles

550Né le 9 septembre 1826 à Strasbourg (Bas-Rhin), décédé le 16 mars 1922 au château de Gouville par Fontaine-le-Bourg (Seine-Maritime), fils de Charles Lebègue de Germiny propriétaire (N), maître des requêtes au Conseil d’État 1833, préfet 1838-1841, conseiller maître à la Cour des comptes 1841-1843, receveur général des Finances 1843-1854, ministre des Finances 1851, gouverneur du Crédit foncier 1854-1857, puis de la Banque de France 1857-1863 et de Marie Louise Élisabeth Humann.

551[Liens de parenté] Neveu d’Edmond Humann*. Petit-fils de Jean-Georges Humann ministre des Finances 1832-1836 et 1840-1842.

552Adjoint à l’Inspection 1er mai 1850, sous-inspecteur 1er avril 1853.

553Employé à la Caisse d’amortissement. Surnuméraire au ministère des Finances 1846. Surnuméraire au cabinet particulier de Sylvain Dumon ministre des Finances 23 mai 1847-23 janvier 1848. Commis au secrétariat général du ministère des Finances 1848. Attaché au cabinet du directeur de la Caisse des dépôts et consignations 1848. Gérant (p. i.) de la recette générale de la Seine-Inférieure 1851. Chef de bureau intérimaire au secrétariat général du ministère des Finances 1854. Receveur général 1854, puis trésorier-payeur général de la Seine-Inférieure 1865-1888. Administrateur et censeur de la Banque de France à Rouen 1855-1864. Régent de la Banque de France 1864-1889. Sous-gouverneur (p. i.) de la Banque de France 1870-1871. En mission à Londres pour négocier l’emprunt Morgan 1870-1871. Président du comité de Paris de la Société impériale et royale des chemins de fer autrichiens (s. d.).

554LH 1861, O. 1874, C. 1888.

555Sources : AN, LH 1512/70 et ABXIX/3022 ; SAEF, 1C 5557 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

556Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 145 ; PINAUD (Pierre-François), Les receveurs généraux des Finances 1795-1865, dictionnaire biographique des 500 fonctionnaires banquiers, Paris, Éd. du Trésor, 2005, p. 241-242 ; PINAUD (Pierre-François), Les trésoriers-payeurs généraux au XIXsiècle 1865-1914, Paris, Éd. de l’Érudit, 1983, p. 123 ; PLESSIS (Alain), Régents et gouverneurs de la Banque de France sous le Second Empire, Genève, Droz, 1985, p. 148-159 ; ANTONETTI (Guy), CARDONI (Fabien) et DE OLIVEIRA (Matthieu), Les ministres des Finances de la Révolution française au Second Empire, dictionnaire biographique, t. III : 1848-1871, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2008, p. 278.

557Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels.

LEBELLE André Charles

558Né le 16 avril 1888 à Cannes (Alpes-Maritimes), décédé le 7 mars 1975 à Paris (16e), fils de Raoul Marie Joseph Lebelle professeur (N) au lycée de Rouen (C) et de Marie Juliette Léveillé.

559École polytechnique 1906, licencié en droit.

560Mobilisé du 2 août 1914 au 11 novembre 1918.

561Adjoint à l’Inspection 1er avril 1914, inspecteur de 4e classe 21 mai 1916, 3classe 10 mars 1919, 2classe 1er juin 1920, 1re classe 6 août 1926, inspecteur général des Finances 1er août 1935, admis à la retraite 1er mai 1957.

562Chargé de mission au cabinet de Charles Reibel sous-secrétaire d’État à la présidence du Conseil 20 janvier 1920-15 janvier 1921. Chef des services financiers de la Commission interalliée de Bulgarie 1921. Chargé de mission au cabinet de Charles Reibel ministre des Régions libérées 13 mars 1922-14 avril 1924. Adjoint (p. i.) au chef du service de l’Inspection 15 août 1926-20 décembre 1926. Expert financier, adjoint au commissaire des chemins de fer allemands à Berlin (plan Dawes) 1926-1930. Délégué de la Société commerciale des potasses d’Alsace auprès du Deutsches-Kalisyndikat et Cartel franco-allemand de la potasse à Berlin 1930-2 octobre 1940. Conseiller du Commerce extérieur et président de la section d’Allemagne 1931. Chargé de mission économique à Londres de décembre 1939 au 2 octobre 1940. En mission, chef de la section financière et économique de l’administration militaire et économique du secrétariat d’État aux Affaires allemandes et autrichiennes (services d’occupation en Allemagne) 31 décembre 1944-1947. Rapporteur général de la section énergie de la Commission de vérification des comptes des entreprises publiques 1951. Contrôleur financier, président de la mission de contrôle du Commissariat à l’énergie atomique 1956-1961. Rapporteur général de la Commission de vérification des comptes des entreprises publiques (section énergie) 1957.

563Fondateur et administrateur de l’Association pour le commerce et l’industrie français en Allemagne (Acia) 1946-1947.

564LH 1921 (à titre militaire), O. 1929, C. 1961. Croix de guerre 1914-1918.

565Œuvres

  • École polytechnique. Promo. 1906. Renseignements recueillis par le camarade Lebelle, (Rouen), impr. du Journal de Rouen, (s. d.), 16 p.

566Sources : AN, LH 19800035/1325/53407 ; SAEF, 1C 34839 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; ASGP ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s who, 1953.

567Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 146.

LE BLANT Édouard

568Né le 2 mai 1831 à Paris (3e arr. ancien), décédé le 9 décembre 1912 à Paris (8e), fils de Pierre André Le Blant avoué au tribunal de première instance de la Seine (N) et de Marie Joséphine Clara Dadure.

569Licencié en droit.

570Adjoint à l’Inspection 1er mai 1853, sous-inspecteur 1er janvier 1858, 3classe 1er mai 1861, 2classe 1er mai 1865, 1re classe 1er avril 1874, inspecteur général des Finances 20 novembre 1880, admis à la retraite 31 janvier 1896.

571Surnuméraire aux Douanes 1849. Surnuméraire au secrétariat général du ministère des Finances 1851. Commis ordinaire de 3classe à la direction du Mouvement général des fonds 1851. Commis ordinaire de 3classe au Secrétariat général 1852. En mission à la trésorerie de l’armée d’Italie 1859-1860. En mission à l’Assemblée nationale 1871-1873. Chargé de mission, membre de la Commission financière internationale chargée de diriger l’administration des revenus concédés pour le service de la dette tunisienne 1874-1878. Chargé du bureau de l’Inspection 20 février 1879-1er octobre 1884. En mission en Angleterre 1881, en Belgique 1883. Censeur du Crédit foncier de France 1895-1912.

572LH 1873, O. 1883, C. 1892.

573Œuvres

  • E. Le Blant, A. Certes, R. Baulant, H. Jolly, A. de Monplanet, Inspection générale. Mission en Italie [Mission en Angleterre. Notes sur la comptabilité publique en Italie et en Angleterre], Paris, Impr. nationale, 1888, 11 fasc. en 1 vol. in-8°, pagin.-div.

574Sources : SAEF, B/31409 ; AN, LH 1516/31 ; ADP, état civil, 5Mi1 361 et état civil, naissance de son fils, André, le 22 octobre 1862 à Paris (7e) ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; TROLARD, 1998, p. 124 ; Qui-êtes vous ?, 1908.

575Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 146 ; Crédit foncier de France, 1852-1952, (Montrouge), (Draeger), 1952, n. p.

LE BOUCQ de TERNAS Pierre Edmond Marie

576Né le 30 octobre 1866 à Douai (Nord), décédé le 30 mai 1948 à Paris (7e), fils d’André Joseph Le Boucq de Ternas propriétaire (N), rentier (C) et de Laure Thérèse Watelet de Messange.

577Docteur en droit.

578Adjoint à l’Inspection 1er avril 1893, inspecteur de 4classe 15 décembre 1895, 3classe 7 janvier 1897, 2classe 27 août 1901, 1re classe 28 juillet 1909, inspecteur général des Finances 30 octobre 1918, admis à la retraite 6 novembre 1931.

579Avocat stagiaire à la cour d’appel de Paris 1891-1893. En mission en Tunisie 1907. Fait fonction d’adjoint au chef du service de l’Inspection 19 août 1909-31 décembre 1910 et d’août 1914 à octobre 1918.

580Enseigne à l’ELSP 1918.

581LH 1912, O. 1922, C. 1933.

582Sources : SAEF, 1C 34839 et 1C 5596 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; POISSON (André), « L’inspecteur général honoraire de Ternas », Le Crayon vert, n° 5, juillet 1948, p. 7-8.

583Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 146.

LEBRETON Paul Jules

584Né le 30 décembre 1808 à Paris (2e arr. ancien), décédé le 5 février 1869 à Paris, fils de François Joseph Lebreton négociant (s. d.) et de Marie Victoire Lecornu.

585Élève-inspecteur 1er juin 1835, inspecteur de 3classe 15 juin 1839, 2classe 1er septembre 1846, 1re classe 1er janvier 1853, inspecteur général des Finances 1er mai 1861, mort en fonctions.

586Surnuméraire 1833. Commis ordinaire de 4classe 1835.

587LH 1856.

588Sources : SAEF, 1C 5497 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

589Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 147.

LECA Charlotte Fatima Marie Sabine Lydie

590Née le 17 octobre 1980 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), fille de François Leca médecin ORL (s. d.) et de Yasmina el Mezouari el Glaoui.

591[Liens de parenté] Petite-fille de Dominique Leca*.

592École normale supérieure (Ulm) 1999, maîtrise d’histoire, diplômée de l’IEP de Paris, Éna (promotion Simone Veil) 2006.

593Adjointe à l’Inspection 1er avril 2006, inspecteur de 2classe 6 octobre 2006, 1re classe 1er avril 2009.

594Chargée de mission à l’Inspection 1er avril 2009-1er avril 2010. Sous-préfet de l’arrondissement de Valence, secrétaire générale de la préfecture de la Drôme depuis 2010.

595Sources : Fichier BRH.

LECA Dominique Antoine

596Né le 25 juillet 1906 à Ota (Corse), décédé le 15 décembre 1982, fils de François Leca employé à Paris (N), inspecteur des PTT décédé (C) et de Marie Françoise Castellani.

597[Liens de parenté] Grand-père de Charlotte Leca*.

598École normale supérieure (Ulm) 1929, licencié ès lettres.

599Rappelé le 27 octobre 1939 (affecté au service de la censure puis affecté spécial à la disposition du ministère des Finances à compter du 1er janvier 1940).

600Adjoint à l’Inspection 1er mai 1932, inspecteur de 4e classe 1er mars 1934, 3classe 1er novembre 1935, 2classe 22 février 1939, 1re classe 1er mars 1942, admis à la retraite par limite d’âge 25 juillet 1972.

601Secrétaire de l’attaché financier à Londres 1930-1931. Chef adjoint du cabinet civil de François Piétri* ministre de la Marine militaire 11 février 1934-6 mai 1935. Chargé de mission à la direction du Budget 1935-1937. Chargé de mission 1937, puis chef de service au Secrétariat général du contrôle et de la coordination des administrations financières et des statistiques fiscales 1938-1939. Chef du cabinet de Paul Reynaud ministre des Finances 2 novembre 1938-24 mars 1940, puis ministre des Affaires étrangères et président du Conseil 25 mars 1940-16 juin 1940. Directeur du Contrôle des administrations financières et des dépenses engagées 15 juin 1939-20 juin 1940. Rejoint l’Angleterre le 20 juin 1940, parvient avec Gilbert Devaux* à Gibraltar le 24 juillet 1940, puis débarque à Liverpool le 1er août 1940. Incarcéré préventivement du 5 août 1940 aux 5 novembre 1940. Condamné par contumace pour désertion et détournement de fonds par le tribunal militaire de Clermont-Ferrand le 15 novembre 1940 et le 28 juillet 1943, condamnations annulées par les jugements de la cour d’appel de Riom du 30 novembre 1944 et du 12 avril 1945. En résidence surveillée à York jusqu’en mars 1943. Collaborateur des émissions françaises des services français (French for Europe) de la BBC de mai 1944 à 1946. Réintégré en 1947 dans les cadres de l’IGF sur avis unanime du jury d’honneur. Chargé de mission au cabinet de Pierre Abelin secrétaire d’État chargé de l’Information 28 janvier 1948-13 février 1948. Directeur du cabinet de Max Lejeune secrétaire d’État aux Forces armées 13 février 1948-28 juillet 1948. Conseiller technique au cabinet de Paul Reynaud ministre des Finances et des Affaires économiques 28 juillet 1948-16 septembre 1948. Directeur du cabinet de Max Lejeune secrétaire d’État à la Défense nationale (Guerre) 16 septembre 1948-1er avril 1949. Président-directeur général de L’Union vie (société d’assurances nationalisée) 1949-1955. Conseiller technique au cabinet de Joseph Laniel président du Conseil 28 juin 1953-19 juin 1954. Conseiller technique au cabinet d’Edgar Faure ministre des Finances, des Affaires économiques et du Plan 19 juin 1954-1er janvier 1955. Président du conseil d’administration du groupe L’Union (fusion des sociétés nationales d’assurances L’Union compagnie d’assurances sur la vie humaine et L’Union compagnie d’assurances contre l’incendie, les accidents et risques divers) 1955-1968. Président de la Société pour le développement des régions sahariennes 1959-1962. Membre de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du Ve Plan) 1964. Membre du conseil de direction du Centre national du commerce extérieur 1965. Membre du Comité du financement (préparation du VIe Plan) 1969. Membre du Conseil économique et social 1969-1972. Président du groupe Union des assurances de Paris 1968-1974.

602Membre du Conseil national de l’ordre de la Légion d’honneur 1948. Membre de la Commission de développement économique de la Corse 1971.

603LH 1939, O. 1948, C. 1953. ONM C. 1965, G. O. 1972, G. C. 1977.

604Œuvres

  • Un tour du monde de l’UAP : en quatre-vingts feuilles. Souvenirs familiers d’un chef d’entreprise, Paris, UAP, 1980, 80 p.

  • La rupture de 1940, (Bagneux), Le Livre de Paris, 1979, 357 p. (coll. Club pour vous Hachette).

  • La rupture de 1940, Paris, Fayard, 1978, 349 p. (rééd. sous le titre : Il y a quarante ans, l’an 40 : la rupture, Paris, Le Livre de poche, 1980, 468 p.)

  • Du ministre des Finances, Paris, Plon, 1966, 134 p.

605Sources : SAEF, B 68461/2 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1957-1980.

606Bibliographie : MARTIN (Pierre), « Dominique Leca », DHPF, p. 413-414  ; CARRÉ de MALBERG (Nathalie), GEMF.

607Autres sources : Archives nationales du monde du travail (Roubaix), fonds Union des assurances de Paris ; Archives AXA, Courbevoie, fonds IX L’Union ; REYNAUD (Paul), Mémoires. t. II : Envers et contre tous 7 mars 1936-16 juin 1940, Paris, Flammarion, 1963, 515 p.

LECERF Pierre-Emmanuel Denis Marc

608Né le 25 avril 1981 à Lyon (4e), fils de Noël Lecerf et d’Yvette Philibert.

609Diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Aristide Briand) 2008.

610Inspecteur des Finances de 2classe 1er avril 2008.

611(Chargé de mission à l’Inspection depuis le 1er avril 2011.)

612Sources : Fichier BRH ; Fiche rens.

LECHANTRE Marc Henri Jean

613Né le 25 avril 1970 à Niort (Deux-Sèvres), fils de Pierre Lechantre et de Myriam Penneguin.

614Diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion René Char) 1995.

615Adjoint à l’Inspection 1er mars 1995, inspecteur de 3classe 1er septembre 1996, 2classe 1er mars 1999, 1re classe 1er mars 2004.

616Chargé de mission 1999, adjoint au chef du bureau 7A ministère de l’Agriculture et de l’Environnement, Suivi des offices agricoles 1999, chargé du bureau 7B Affaires européennes de la direction du Budget au secrétariat d’État au Budget, devenu en mai 2002 ministère délégué au Budget puis en juin 2002 ministère délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, 2000-2003. Chef du bureau 1A Politiques budgétaires, Synthèses et Procédures, devenu en décembre 2003 bureau de la Politique budgétaire, de la direction du Budget 2003. Responsable du montage de PSA Peugeot Citroën en Slovaquie 2006-2010. Directeur de Peugeot Darl’ mat Grenelle depuis 2010.

617Œuvres

  • M. Lechantre, D. Schajer, Le budget de l’Union européenne, Paris, La Documentation française, 2004, 171 p.

618Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Dossier gestion ; ASGP.

LECLERC Omer James

619Né le 29 octobre 1873 à Veyre-Monton (Puy-de-Dôme), décédé le 31 décembre 1953 à Paris, fils de Jérôme Julien Leclerc capitaine d’artillerie (N), puis général de division commandant la brigade d’occupation en Tunisie (C) et de Louise Félicie Tixier.

620[Liens de parenté] Cousin germain de Martin de Beaucé*.

621Licencié en droit.

622Mobilisé sur sa demande du 15 août 1914 à mars 1916 et de février 1917 à août 1918.

623Adjoint à l’Inspection 1er avril 1900, inspecteur de 4e classe 1er avril 1902, 3classe 1er mai 1906, 2classe 1er avril 1909, 1re classe 1er mars 1918, inspecteur général des Finances 16 juillet 1926, admis à la retraite 31 mai 1936.

624Rédacteur stagiaire 1898, rédacteur ordinaire au bureau des Trésoriers-payeurs généraux de la direction générale de la Comptabilité publique 1899. Chargé de mission à la direction générale de la Comptabilité publique 1909. Chargé de diriger provisoirement les travaux de statistique, de législation comparée et les études financières à la direction générale de la Comptabilité publique 1909. Contrôleur des dépenses engagées au ministère des Travaux publics, des Postes et Télégraphes 1910-1913. En mission en Allemagne 1912. Chef du service du Contrôle des assurances privées du ministère du Travail 1913. Directeur des services financiers du gouvernement général de l’Algérie 1918-1920. Directeur du Contrôle des administrations financières et de l’Ordonnancement 1920-1922. Chef du cabinet de Charles de Lasteyrie* ministre des Finances 15 janvier 1922-4 décembre 1922. Second sous-gouverneur 1922, premier sous-gouverneur de la Banque de France 1926-1928. Gouverneur du Crédit foncier de France 1928-1936. Président de la Banque franco-polonaise (s. d.). Vice-président de la Banque de l’Indochine 1936-1948. Chargé des fonctions de président de la Banque de l’Algérie en 1944.

625LH 1914, O. 1920, C. 1928, G. O. 1936.

626Sources : SAEF, 1C 34839 et 1C 5596 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s who, 1953 ; Notice nécrologique de James Leclerc, 1873-1954, Paris, Crédit foncier de France, 1954, 11 p.

627Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 147 ; BLANCHETON (Bertrand), « Les faux bilans de la Banque de France dans les années 1920 », dans DEGOS (Jean-Guy) (dir.), L’entreprise, le chiffre et le droit, Bordeaux, Université Montesquieu, 2005, p. 73-89 ; BLANCHETON (Bertrand), Le Pape et l’Empereur : la Banque de France, la direction du Trésor et la politique monétaire de la France 1914-1928, Paris, A. Michel, 502 p. ; JEANNENEY (Jean-Noël), François de Wendel en République : l’argent et le pouvoir 1914-1940, Paris, Seuil, 1976, 497 p.

628Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels.

LECLERC Jean-Pierre

629Né le 24 mars 1940 à Fresse-sur-Moselle (Vosges), fils de Jean Leclerc (ingénieur textile) et de Micheline Georges (directrice d’école).

630[Liens de parenté]

631Licencié en droit, École nationale des impôts 1961-1963.

632Nommé dans l’emploi d’inspecteur des Finances de 2classe 1er juin 1977, titularisé inspecteur de 2classe 1er décembre 1978, 1re classe 1er juin 1982, inspecteur général des Finances 1er janvier 1990, admis à la retraite par limite d’âge 25 mars 2005.

633Aide temporaire à la direction générale des Impôts de Nancy 1959-1961. Inspecteur des Impôts au service du contentieux de la direction des Contributions directes à Épinal 1963. Inspecteur des Impôts à l’inspection mixte de Neufchâteau 1965, à la direction des services fiscaux d’Épinal 1970-1972. Inspecteur principal des Impôts 1972, à la direction des services fiscaux de Metz 1972-1977, au service du Personnel et du Budget de la direction générale des Impôts (DGI) 1974-1977. Chargé de mission à la DGI 1981. Sous-directeur au Service de la législation fiscale 1983-1984. Directeur adjoint chargé du service de l’Administration générale 1984-1985, directeur adjoint chargé du service du Contrôle et du Recouvrement 1985-1986, chef du service du Contrôle et du Recouvrement 1986, chef du service de l’Organisation et de l’Informatique de la DGI 1986-1989. Rapporteur de la commission des marchés de l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer 1985-1990. Directeur adjoint, adjoint au directeur général des Impôts 1989-1992. Directeur général adjoint chargé des finances et des ressources humaines 1992, puis directeur financier de la SNCF 1997. Président-directeur général de la Compagnie de transport et de tourisme Sceta, devenue en 1999 SNCF Participations, 1997-2000. Membre du comité exécutif 2000, puis directeur général de la Banque Hervet 2001-2004. Directeur général des opérations, puis adjoint au directeur général des réseaux bancaires de HSBC-Crédit commercial de France 2005. Consultant depuis 2006. Vice-président de l’organisation non gouvernementale Plan France depuis 2009.

634LH 1988, O. 2000. ONM 1979, O. 1992.

635Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Annuaire(s) de l’IGF ; Who’s who, 2006.

LE CLERCQ Augustin

636Né le 27 septembre 1812 à Clermont (Oise), décédé le 20 avril 1888 à Cony-Barville (Seine-Maritime), fils d’Antoine Jean Le Clercq ancien capitaine de cavalerie (N) et de Marie Antoinette Maunier.

637Élève-inspecteur 21 mai 1840, sous-inspecteur 5 avril 1843, inspecrteur de 3classe 21 décembre 1843, 2classe 14 janvier 1849, admis à la retraite 22 janvier 1878.

638Secrétaire du ministre du roi près la République de Saint-Domingue 1829. Chef du cabinet de l’intendant civil de l’Algérie 1831. Commis des Douanes à Alger 1832. Receveur des Douanes 1833. Premier commis à la direction des Finances à Alger 1835. Chef du bureau du Matériel du ministère des Finances 1852. Sous-directeur au Secrétariat général 1860. Directeur du Personnel 1865. Retraité puis réintégré 1872. Directeur du Personnel 1874. Caissier-payeur central 1875.

639LH 1851, O. 1861, C. 1868.

640Sources : AN, F19/1855, 1865 et 1866 ; arch. mun. de Clermont (Oise) ; SAEF, 1C 5497 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; TROLARD, 1998, p. 18 et 61.

641Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 147.

LEDOUX Pierre Samuel René

642Né le 30 septembre 1914 à Bordeaux (Gironde), décédé le 24 juin 2005, fils de René Ledoux négociant en quincaillerie, fer et métaux à Bordeaux (C) et de Jeanne Dupuy.

643École des HEC, docteur en droit, diplômé de l’ELSP.

644Mobilisé du 15 novembre 1939 au 25 août 1940. Évadé de France par l’Espagne le 16 août 1943 pour rejoindre Alger, interné puis en liberté surveillée à Jaca (Espagne) du 17 août au 18 novembre 1943. Engagé dans les Forces françaises libres, incorporé en qualité d’adjoint à l’Inspection dans les services du Comité français de la libération nationale, de janvier 1944 à juin 1944 à Alger, services aux armées du 21 août 1944 au 8 mai 1945.

645Adjoint à l’Inspection 16 avril 1943, inspecteur de 3classe 1er octobre 1945, 2classe 1er septembre 1948, 1re classe 1er janvier 1954, admis à la retraite 1er octobre 1979.

646Chargé de mission au secrétariat d’État à la Production industrielle (s. d.) à avril 1943. Membre de la mission de l’IGF en Extrême-Orient 1945. Délégué du conseiller financier pour le Tonkin et le Nord-Annam (Indochine du Nord) 1945-1946. Attaché financier adjoint à Washington 1946-1948. Chargé de mission au Secrétariat général du Comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne 1948-1950. Chargé de mission pour les affaires d’aide économique aux États associés au Commissariat français en Indochine 1950. Secrétaire général de la Banque nationale pour le commerce et l’industrie (BNCI) 1950-1956. Directeur général de la BNCI-Afrique, devenue BNP Intercontinentale, 1957-1962. Directeur général adjoint 1962-1963, puis directeur général de la BNCI 1963-1966. Administrateur-directeur général de la Banque nationale de Paris (BNP, issue de fusion de la BNCI et du Comptoir national d’escompte de Paris) 1966-1971. Vice-président de la Banque pour l’expansion industrielle (Banexi) 1969. Membre du Comité du financement (préparation du VIe Plan) 1969. Membre du conseil de direction du Centre national du commerce extérieur 1971. Président de la BNP 1971-1979. Président de la chambre de commerce France-Canada 1973. Président de l’Association de banques en Europe 1974-1975. Vice-président de l’Association professionnelle des banques 1975-1979. Membre au titre de représentant des entreprises nationales (banques et assurances) du Conseil économique et social 1977-1979. Président de la Société financière européenne Luxembourg 1977-1980. Président du conseil de surveillance de la Banque de la Société financière européenne à Paris 1978-1980. Vice-président de la BNP Intercontinentale 1979. Président de l’Association française des banques 1979-1982. Membre du conseil exécutif du Conseil national du patronat français 1980. Membre du conseil de la Fédération bancaire de la Communauté européenne 1980-1982. Président du conseil de surveillance de la Manufacture française de pneumatiques Michelin et Cie 1982-1987.

647Président de l’Association des anciens élèves de l’École des HEC 1980-1982.

648LH 1953, O. 1964, C. 1971. ONM G. O. 1986. Croix de guerre 1939-1945.

649Œuvres

  • Ma vie a ses raisons : entretiens, avec la collab. de François Eyriolles, Biarritz, Atlantica, 2004, 178 p.

  • Journal imprévu d’un banquier : une aventure, un métier, 1943-2000, Paris, O. Jacob, 2001, 228 p.

  • La France, pays neuf, Paris, Presses universitaires de France, 1985, 214 p.

  • « L’imposition des réserves dans les sociétés par actions en France », Paris, Librairie générale de droit et de jurisprudence, 1938, 256 p. (th. doctorat, droit, Paris).

650Sources : SAEF, PH 169/93 0010 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Dossier épur. ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1957-2000 ; réponse écrite au questionnaire de Nathalie Carré de Malberg, 1981  ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Pierre Ledoux avec F. Demarigny, 1990.

651Bibliographie : CARRÉ de MALBERG (Nathalie), GEMF.

652Autres sources : Archives de BNP-Paribas.

LEFEVRE Jacques François

653Né le 15 avril 1938 à Paris (5e), fils de Louis Lefevre cadre de banque (s. d.) et de Gabrielle Lefevre.

654Liencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Blaise Pascal) 1964.

655En Algérie du 1er janvier 1960 au 15 mars 1962.

656Adjoint à l’Inspection 1er juin 1964, inspecteur de 3classe 1er décembre 1965, 2classe 1er juin 1968, 1re classe 1er janvier 1975, admis à la retraite différée 1er janvier 1981.

657Rapporteur de la commission consultative des marchés instituée auprès du ministère de l’Éducation nationale et du ministère d’État chargé des Affaires culturelles 1967. Chargé de mission à la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale 1968-1974. Conseiller technique au cabinet d’André Bettencourt ministre chargé du Plan et de l’Aménagement du territoire 1970-1972. Directeur du plan et des budgets de Lafarge 1975-1975. Directeur général de Lafarge Emballage 1976-1979. Directeur général adjoint 1979-1987, directeur général 1987-1989, administrateur-directeur 1989-1993, vice-président-directeur général 1993-2001, vice-président du conseil d’administration de Lafarge depuis 2001. Président de Lafarge Ciments 1995-2002. Président du conseil de surveillance de la Compagnie de Fives Lille depuis 2001.

658Conseiller municipal de Gif-sur-Yvette 1965-1971.

659LH 1994.

660Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1997 et 2011.

LEFÈVRE d’ORMESSON Henry Olivier Jacques François de Paule

661Né le 20 avril 1921 à Paris (16e), décédé le 24 décembre 1995, fils d’André Lefèvre d’Ormesson ambassadeur de France (s. d.) et de Marie Anisson du Perron.

662[Liens de parenté] Frère de Jean d’Ormesson écrivain académicien. Neveu de Wladimir d’Ormesson ambassadeur et membre de l’Institut.

663Licencié en droit, diplômé de l’ELSP, Éna (promotion France combattante) 1947.

664Engagé volontaire du 19 août 1944 au 15 septembre 1945.

665Adjoint à l’Inspection 1er septembre 1947, inspecteur de 3classe 1er septembre 1947, 2classe 1er juillet 1951, 1re classe 1er janvier 1956, inspecteur général des Finances 1er septembre 1971, admis à la retraite sur sa demande après limite d’âge du grade 1er mai 1986.

666Rapporteur du Comité de révision douanière 1950. Chargé de mission à l’Inspection 1er février 1950-1er juin 1951. Chargé de mission à la direction des Finances du Maroc (ministère des Affaires étrangères) 1951-1954. Directeur adjoint des Finances du protectorat français au Maroc 1954-1955. Conseiller technique au cabinet de Pierre Abelin secrétaire d’État aux Affaires économiques 1er avril 1955-1er août 1955. Directeur général adjoint de l’Institut d’émission de l’Afrique équatoriale française et du Cameroun 1955-1959. Conseiller technique au cabinet de Robert Buron ministre des Travaux publics, des Transports et du Tourisme 10 juin 1958-23 avril 1959. Directeur des services financiers et juridiques d’EDF 1959-1970. Membre de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du Ve Plan) 1964. Membre du Comité du financement (préparation du VIe Plan) 1969. Directeur général 1970-1976, puis inspecteur général d’EDF 1976-1986.

667Maire d’Ormesson-sur-Marne (Val-de-Marne).

668LH 1961, O. 1973. ONM O. 1970, C. 1978. Croix de guerre 1939-1945.

669Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1959, 1963 et 1969.

670Autres sources : « France combattante mars 1946 à juillet 1947 », Cahier pour une histoire de l’Éna, n° 1, Éna/La Documentation française, 2007, 270 p. ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Henry d’Ormesson avec Aude Terray, 1991.

LE GALL Olivier Albert

671Né le 10 juin 1964 à Paris (15e), fils d’André Le Gall élève à l’Éna (N), conseiller maître à la Cour des comptes (C) et de Jeanne Cann.

672Maîtrise de droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Jean Monnet) 1990.

673Adjoint à l’Inspection 1er février 1990, inspecteur de 3classe 1er août 1991, 2classe 1er février 1994, 1re classe 6 octobre 2006.

674Conseiller pour la modernisation et les affaires financières au cabinet de François Bayrou ministre de l’Éducation nationale 1er février 1994-11 mai 1995. Conseiller au cabinet de François Bayrou ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Insertion professionnelle 23 mai 1995-12 février 1996. Directeur adjoint du cabinet de François Bayrou ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche 12 février 1996-4 avril 1997. Conseiller au cabinet de François Bayrou ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche 4 avril 1997-2 juin 1997. Directeur de Warburg Dillon Read 1997-1999. Fondateur et gérant de PM Capital Partners 1999-2009. Gérant de Pharmamens 2003-2008. Administrateur délégué d’Orpea Italia 2004-2006. Directeur ajdoint puis directeur (février 2010) du cabinet de Roselyne Bachelot ministre de la Santé et des Sports novembre 2009-novembre 2010. Conseiller au cabinet de Roselyne Bachelot ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale depuis novembre 2010.

675Secrétaire perpétuel de l’Académie de comptabilité. Professeur associé à Paris II 1997-2000.

676Sources : Fichier BRH ; Bulletin quotidien, 25 novembre 2009 ; Who’s who, 2000.

LE GARDEUR de TILLY Jacques Jean André Marie

677Né le 21 juillet 1929 à Mayence (Allemagne), mort pour la France le 18 août 1956 en Algérie, fils de Pierre Marie Alexandre Yves Le Gardeur de Tilly et de Suzanne Solange Burin des Roziers.

678Sans doute licencié, Éna (promotion Félix Éboué) 1954.

679Rappelé en Algérie à compter du 14 mai 1956, tué au combat le 18 août 1956.

680Adjoint à l’Inspection 1er octobre 1954.

681LH 1957 (posthume).

682Sources : AN, LH 19800035/174/22464 ; Fichier BRH ; Livre d’or.

LEGEAY Alfred Eustache Edmond

683Né le 27 février 1835 à Lhôme (Orne), décédé le 19 janvier 1923 à Paris (7e), fils de Jacques Legeay marchand de verrerie (N) et de Rosalie Massard.

684Licencié en droit.

685Adjoint à l’Inspection 1er avril 1864, inspecteur de 4classe 1er mai 1867, 3classe 15 août 1872, 2classe 1er avril 1875, 1re classe 1er avril 1881, inspecteur général des Finances 1er janvier 1891, admis à la retraite en janvier 1900.

686Surnuméraire à la direction des Douanes de La Rochelle 1859. Visiteur des Douanes en Moselle 1862. Commis des Douanes à Marans (Charente-Inférieure) 1862. Commis de la direction des Douanes à La Rochelle 1863. Directeur général des Contributions directes 1898-1900. Censeur de la Société générale de crédit industriel et commercial (s. d.).

687LH 1881, O. 1892, C. 1900.

688Œuvres

  • « De fidejus-soribus et mandatoribus. Du cautionnement », Paris, Ch. de Mourgues, 1861, 30 p. (th. licence, droit, Paris).

689Sources : AN, LH 1556/32 ; Qui êtes-vous ?, 1910 et 1924 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

690Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 147 ; LAMATHIÈRE (Théophile de), Panthéon de la Légion d’honneur, Paris, E. Dentu, 1875-1911, t. 6, p. 369.

LÉGER Claude Léon

691Né le 4 septembre 1837 à Étain (Meuse), décédé le 30 août 1879 à Saïgon (Viêt Nam), fils de Hippolyte Alfred Léger notaire (N) et de Françoise Cécile Adèle Bosson.

692École polytechnique 1857, École d’application de l’artillerie et du génie 1859.

693Adjoint à l’Inspection 1er mai 1861, inspecteur de 4classe 1er avril 1863, 3classe 1er juillet 1867, 2classe 1er avril 1874, 1re classe 1878.

694Commis à la direction du Mouvement général des Fonds 1860-1861. En mission à la trésorerie de l’armée de Châlons 1870. En mission à Berne pour régler les frais d’hébergement de l’armée de Bourbaki 1872. Fondateur et premier directeur de la succursale de la Banque de l’Indochine à Saïgon 1875. Mort en fonctions.

695LH 1879.

696Sources : AN, LH 1557/31 ; SAEF, 1C 5497 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; École polytechnique, livre du centenaire 1794-1894, Paris, Gauthier-Villars et fils, 1894-1897, t. 3, p. 313.

697Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 147 ; GONJO (Yasuo), Banque coloniale ou banque d’affaires. La Banque de l’Indochine sous la Troisième République, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1993, p. 61 et 124.

LÉGER Étienne

698Né le 27 août 1920 à Angoulême (Charente), décédé le 11 octobre 2004, fils de Jean Léger professeur agrégé au lycée Longchamp de Bordeaux (C) et d’Alice Gougêre.

699Licencié ès lettres, Éna (promotion Croix de Lorraine) 1948.

700Évadé de France le 28 février 1943 par l’Espagne, interné, rejoint l’Afrique du Nord en juillet 1943, engagé volontaire du 10 juillet 1943 au 25 septembre 1945, rejoint la France en mars 1945.

701Adjoint à l’Inspection 16 décembre 1948, inspecteur de 3classe 16 décembre 1948, 2classe 1er octobre 1951, 1re classe 1er janvier 1956, inspecteur général des Finances 1er septembre 1971, admis à la retraite par limite d’âge 2 janvier 1986.

702Rapporteur du Comité de révision douanière 1950. Rapporteur auprès de la Commission spéciale de codification des textes concernant la comptabilité publique 1953. Conseiller technique au cabinet du général Koenig ministre de la Défense nationale et des Forces armées 10 juillet 1954-1er juillet 1957. Conseiller technique au cabinet de Jean-Raymond Guyon secrétaire d’État au Budget 1er juillet 1957-1er avril 1958. Secrétaire général adjoint du Comité central d’enquête sur le coût et le rendement des services publics 1969. Président de la Commission des marchés de l’informatique 1972-1984. Chargé des fonctions d’inspecteur général de l’Économie nationale pour la région Pays-de-Loire 1976. Commissaire du Gouvernement auprès du Consortium immobilier de France 1986.

703LH 1963, O. 1976. ONM 1966.

704Sources : SAEF, PH 257/01 0001 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1959, 1967 et 1969.

705Autres sources : « Croix de Lorraine », Cahier pour une histoire de l’Éna, n° à paraître (souvenirs, documents et témoignages d’anciens de cette promotion).

LEGRAND (de L’OISE) Léon Victorin

706Né le 20 janvier 1791 à Saint-Just-en-Chaussée (Oise), décédé le 2 avril 1878 à Saint-Just-en-Chaussée (Oise), fils de Pierre Charles Legrand propriétaire rentier dans l’Oise (s. d.) et de Marguerite Dauchy.

707[Liens de parenté] Parent de Valentin Haüy éducateur des aveugles, neveu de Claude Just Alexandre Legrand (1762-1815), général de brigade 1793, puis de division 1799, sénateur de l’Empire 1813, pair de France 4 juin 1814, Grand Aigle de la Légion d’honneur, héros de la Bérézina.

708Élève-inspecteur du Trésor 1er mai 1810, sous-inspecteur 15 février 1811, inspecteur de 2classe 6 mars 1817, 1re classe 6 décembre 1822, admis à la retraite sur sa demande 21 août 1824.

709Employé à l’intendance des provinces illyriennes auprès de son oncle Dauchy intendant général des provinces illyriennes 1809. Député de l’Oise 1831-1848 (1831-1837 Centre gauche, 1837-1842 Tiers parti, 1842-1848 Majorité ministérielle). Secrétaire général du ministère du Commerce et des Travaux publics et directeur des Haras et de l’Agriculture 1836. Directeur général des Forêts 1836-1838, 1839-1840 et 1843-1848. Directeur général des Contributions directes 1840-1843. Secrétaire général du ministère des Finances 1848-1852. Directeur général des Forêts 1852. Conseiller d’État (s. o.) 1852 (non acceptant).

710Conseiller général de l’Oise 1852-1870.

711LH 1837, O. 1842, C. 1844.

712Œuvres

  • De la religion chrétienne, Clermont (Oise), impr. d’A. Daix, 1875, 102 p.

713Sources : Renseignements aimablement fournis par M. Jérôme Fehrenbach ; AN, C/1270 et LH 1561/65 ; SAEF, 1C 33 679 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

714Bibliographie : LAMATHIÈRE (Théophile de), Panthéon de la Légion d’honneur, Paris, E. Dentu, 1875-1911, t. 5, p. 353 ; ROBERT et COUGNY, Dictionnaire des parlementaires, 1789-1889, t. 4, p. 70 ; PINAUD (Pierre-François), « Le secrétariat général des Finances », Revue du Trésor, juillet 1983, p. 405-414 ; ANTONETTI (Guy), Les ministres des Finances de la Révolution française au Second Empire. Dictionnaire biographique, t. II : 1814-1848, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2007, p. 23-24.

LEGROS Louis François Marie

715Né le 3 octobre 1762 à Paris (8e arr. ancien), décédé le 11 août 1835, fils de François Legros bourgois de Paris (N) et de Madeleine Moulinot.

716Inspecteur général du Trésor 14 août 1802, démissionnaire en août 1804.

717Propriétaire à son mariage en l’an X et en l’an XIII (à son divorce). Payeur de l’armée de Rome et Naples jusqu’en avril 1812. Payeur général (s. d.).

718LH 1821.

719Sources : Annuaires et états généraux de la Légion d’honneur, Musée de la Légion d’honneur ; AN, inventaire après décès du 17 août 1835, ET/LXXXI/775 ; ADP, état civil, V3E/N 1388, 5Mi1 2013 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

LEGROS de MÉRICOURT Alphonse

720Né le 17 février 1791 à Versailles (Yvelines), décédé à une date inconnue, fils de Jean-François Legros de Méricourt commissaire du roi (s. d.) et d’Anne Marie Forquenot de La Portelle.

721Élève-inspecteur 1er juillet 1825, sous-inspecteur de 2classe 1er janvier 1826, sous-inspecteur de 1re classe 1er avril 1827, inspecteur de 2classe 1er mai 1828, 1re classe 1er septembre 1836, inspecteur général des Finances 1er mai 1846, admis à la retraite 1er mai 1864.

722Surnuméraire puis commis à la direction du Mouvement général des fonds (s. d.). Payeur adjoint principal à l’armée d’Espagne 1823. Payeur particulier des armées à Cardona (Espagne) 1824.

723LH 1839, O. 1851, C. 1864.

724Sources : Renseignements aimablement communiqués par M. Pierre-Émile Renard ; SAEF, B/31399 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

725Bibliographie : FRÉMONT, Les payeurs d’armées : historique du service de la trésorerie et des postes aux armées. I. (1293-1870), Paris, Plon-Nourrit, 1906, p. 255-259.

LELIBON Joseph-Albert

726Né le 5 avril 1823 à Paris (2e arr. ancien), décédé le 20 mai 1877 à Paris (1er), fils de Philibert Lelibon artiste musicien (N) et de Thérèse Aglaé Michau.

727École polytechnique 1843, École d’application de l’artillerie et du génie 1845.

728Adjoint à l’Inspection 1er avril 1849, sous-inspecteur 1er mars 1852, inspecteur de 3classe 1er juin 1857, 2classe 1er mai 1861.

729Commis au secrétariat général du ministère des Finances 1847. En mission auprès du chef du service de la trésorerie de l’expédition de Chine 1859-1861. Chef de bureau à la direction des Postes 1862. Administrateur des Postes 1862. Membre du conseil des Finances à Tours puis à Bordeaux 1870-1871. Directeur général des Postes 1873. Mort en fonctions.

730LH 1861, O. 1866, C. 1876.

731Sources : AN, LH 1571/37 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; TROLARD, 1998, p. 25.

732Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 148 ; LAMATHIÈRE (Théophile de), Panthéon de la Légion d’honneur, Paris, E. Dentu, 1875-1911, t. 2, p. 183.

733Autres sources : Archives du Musée de la Poste.

LEMERLE Paul Georges Gabriel Marie

734Né le 18 mai 1927 à Paris (14e), décédé le 3 octobre 2010, fils de Paul Émile Lemerle professeur d’université (s. d.), directeur d’études à la Sorbonne (C), membre de l’Institut et de Marguerite de Witt.

735[Liens de parenté] Gendre de Charles Roger-Machart*.

736Licencié ès lettres, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Jean Giraudoux) 1952.

737Adjoint à l’Inspection 1er janvier 1953, inspecteur de 3classe 1er août 1957, 2classe 1er janvier 1961, 1re classe 1er octobre 1965, inspecteur général des Finances 1er janvier 1979, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité sur sa demande 19 mai 1993, cessation de fonctions 19 mai 1996.

738En disponibilité à l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT) 1954-1955. Rapporteur de la Commission d’étude des réformes du service de la répression des fraudes 1956. Chargé d’une mission temporaire à la direction des Relations économiques extérieures 1958. Chargé de mission au service des Études économiques et financières 1958. Rapporteur de la Commission d’étude des mesures à prendre en vue d’améliorer le bilan en devises dans chaque branche de l’économie 1958. Chargé de mission au Commissariat général du Plan 1958-1963. Rapporteur spécial du comité Rueff-Armand chargé d’examiner les situations qui constituent un obstacle à l’expansion de l’économie française 1959-1960. Chef du service économique du Commissariat général du Plan 1963-1967. Directeur du cabinet de Maurice Schumann ministre de la Recherche scientifique et des Questions atomiques et spatiales 13 avril 1967-31 mai 1968, puis ministre d’État chargé des Affaires sociales 1er juin 1968-25 juin 1969, puis ministre des Affaires étrangères 25 juin 1969-28 mars 1973. Adjoint au chef du service de l’Inspection (p. i. officieux) 1er novembre 1974-1er avril 1975. Rapporteur général de la Commission de la croissance, de l’emploi et du financement (préparation du VIIe Plan) 1975-1977. Vice-président de la Commission de la santé et de l’assurance-maladie (préparation du VIIe Plan) 1975-1977. Conseiller financier pour le Proche- et le Moyen-Orient au Caire 1977-1980. Secrétaire général adjoint de l’Organisation de coopération et de développement économiques 1980-1985. Ministre plénipotentiaire, conseiller financier à la Mission permanente de la France auprès des Nations unies 1986-1993.

739Enseigne à l’IEP 1957-1963. Enseigne à l’IEP 1964-1969.

740LH 1975, O. 1985. ONM 1968.

741Œuvres

  • La planification en France, Paris, Amicale des élèves de l’IEP de Paris, 1965, 1967, 1969 (coll. Cours IEP de Paris, 1964-1965, 1966-1967, 1968-1969).

742Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1959-2000.

743Autres sources : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Paul Lemerle avec A. Terray, 1998.

LEMIERRE Jean Adrien

744Né le 6 juin 1950 à Sainte-Adresse (Seine-Maritime), fils de Max Jean Lemierre et d’Adrienne Juliette Victorine Kerrien.

745Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Guernica) 1976.

746Adjoint à l’Inspection 1er juin 1976, inspecteur de 3classe 1er décembre 1977, 2classe 1er juin 1980, 1re classe 1er juin 1985, inspecteur général des Finances 1er juin 1993.

747Chargé de mission au Service de l’Inspection 2 mai 1979-2 juin 1980. Chargé de mission, chef du bureau Organisation et Méthodes de la direction générale des Impôts 1980-1982. Chef du bureau Coordination 1983-1984, sous-directeur de la Fiscalité des entreprises, de l’Impôt sur les grandes fortunes, des Droits d’enregistrement et de la Fiscalité directe locale 1984-1987, chef du Service de la législation fiscale 1987-1988. Directeur au Service de la législation fiscale 1988. Directeur général des Impôts 1989-1995. Directeur du cabinet d’Alain Madelin ministre de l’Économie et des Finances 23 mai 1995-26 août 1995. Directeur (officieux) au cabinet de Jean Arthuis ministre de l’Économie et des Finances 28 août 1995-3 octobre 1995. Directeur du Trésor 1995-2000. Commissaire du Gouvernement du Crédit foncier de France 1995. Vice-président de la Caisse nationale des télécommunications 1995. Président du Comité économique et financier de l’Union européenne 1999-2000. Président du Club de Paris 1999-2000. Président de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement 2000-2008. Conseiller du président de la BNP depuis 2008.

748LH 1996. ONM 1990, O. 2003.

749Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF.

LEMOINE Frédéric Nicolas

750Né le 27 juin 1965 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine), fils d’Étienne Lemoine avocat (s. d.) et de Josette Martin.

751École des HEC 1986, licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Victor Hugo) 1991.

752Adjoint à l’Inspection 1er février 1991, inspecteur de 3classe 1er août 1992, 2classe 1er février 1996, 1re classe 6 octobre 2006, démissionnaire 26 août 2009.

753Co-directeur de l’Institut du cœur à Hô-Chi-Minh ville (Viêt Nam) 1992-1993. Directeur adjoint du cabinet de Jacques Barrot ministre du Travail et des Affaires sociales 2 février 1996-2 juin 1997. Chargé de mission au cabinet de Hervé Gaymard secrétaire d’État à la Santé et à la Sécurité sociale 2 février 1996-2 juin 1997. Directeur délégué, secrétaire du directoire 1998-2000, puis directeur financier de Cap Gemini 2000, puis directeur général adjoint et membre du comité exécutif de Cap Gemini Ernst & Young 2000-2002. Secrétaire général adjoint, chargé notamment des questions économiques et financières à la présidence de la République 13 mai 2002-2 juin 2004. Senior advisor au cabinet McKinsey de Paris 2004-2008. Président du conseil de surveillance d’Areva 2005-2009. Président du directoire de Wendel depuis 2009.

754Chargé de cours (économie européenne) à HEC 1991-1995. Enseigne à l’IEP de Paris 1994.

755LH 2009. ONM 2005.

756Œuvres

  • M.-A. Debon-Jay, F. Lemoine, P. Merviel, Économie de l’intégration européenne, Paris, Presses universitaires de France, 1994, 442 p.

757Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Bulletin quotidien, 27 mars 2009 ; Who’s who, 2000.

LEMOR Francis Jules Henri

758Né le 23 juin 1941 à Lacres (Pas-de-Calais), fils de Henri Michel Lemor agriculteur (s. d.) et de Yvonne Marie Louisa Lassagesse.

759École nationale des services du Trésor 1969, licencié en sciences économiques, diplômé de l’IEP de Paris.

760En Algérie du 4 septembre 1961 ou 10 février 1962.

761Nommé dans l’emploi d’inspecteur des Finances de 2classe 1er juin 1978, titularisé inspecteur de 2classe 1er décembre 1979, 1re classe 1er juin 1983, inspecteur général des Finances 1er octobre 1990, admis à la retraite par limite d’âge 24 juin 2007.

762Aide temporaire 1965, puis contrôleur stagiaire à la trésorerie générale du Nord 1966. Inspecteur du Trésor stagiaire au centre de formation professionnelle et universitaire de la trésorerie générale du Nord 1967-1969. Inspecteur du Trésor mis à la disposition du Conseil national de la comptabilité 1970-1973, puis au bureau D4 de la direction de la Comptabilité publique 1973. Inspecteur principal du Trésor chargé des vérifications à la recette générale des finances de Paris 1973, puis adjoint au trésorier-payeur général du Nord 1973-1978. Chef du centre de formation professionnelle et universitaire de Lille (services extérieurs du Trésor) 1977-1978. Rapporteur au Conseil national des impôts 1979. Rapporteur général de la Commission des suites à donner au rapport de la Cour des comptes 1980. Rapporteur au Comité d’organisation et de développement des industries stratégiques 1981-1983. Directeur attaché à la présidence 1983, puis directeur financier de la Compagnie générale maritime et financière 1983. Directeur général de la Financière de l’Atlantique SA (ex-Société financière et maritime de participations) 1983-1985. Président-directeur général de la Société de transports et entrepôts frigorifiques (Stef) 1987-1996. Président-directeur général de la Financière de l’Atlantique SA 1988-1996. Directeur général adjoint de la Compagnie générale maritime 1989-1992. Président de la commission économique et financière, et membre élu de la chambre de commerce et d’industrie de Paris depuis 1995 (réélu en 2004). Président de la Stef-TFE (après la fusion en 1996 de la Financière de l’Atlantique et de la Stef) depuis 1996. Président de la sicav Saint-Honoré Signatures (groupe Compagnie financière Edmond de Rothschild) (s. d.). Membre représentant des entreprises privées non agricoles au Conseil économique et social depuis 2004. Président non éxecutif du conseil d’administration du groupe Comexposium depuis septembre 2009.

763Vice-président de l’École supérieure de commerce de Paris (s. d.).

764LH 2003. ONM 1981.

765Sources : Fichier BRH ; Dossier gestion ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Who’s who, 2000.

LE MOUTON de BOISDEFFRE Stephen Louis Ange

766Né le 20 avril 1828 à Alençon (Orne), décédé le 16 juillet 1893 à Paris, fils d’Adolphe Louis René Le Mouton de Boisdeffre propriétaire (N) et de Louise Bauny de Récy.

767École polytechnique 1847, École d’application de l’artillerie et du génie 1849.

768Adjoint à l’Inspection 1er avril 1851, sous-inspecteur 27 avril 1854, inspecteur de 3classe 28 octobre 1858, 2classe 3 février 1862, 1re classe 1er avril 1868, admis à la retraite sur sa demande 3 mai 1890.

769Commis au ministère des Finances 1849. Sous-directeur adjoint au Secrétariat général, chargé du « service » de l’Inspection 7 avril 1876-1er juin 1877. Sous-directeur au Contrôle des administrations financières 1877. Contrôleur central du Trésor public 1877-1890.

770LH 1868, O. 1880.

771Sources : Renseignements aimablement communiqués par M. Jean de Boisdeffre ; SAEF, 1C 5497 ; AN, LH 1595/32 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; École polytechnique, livre du centenaire 1794-1894, Paris, Gauthier-Villars et fils, 1894-1897, t. 3, p. 312.

772Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 148 ; DBF, t. 6, col. 813-815 ; De CONTADES (G.), « La maison de Boisdeffre », Bulletin de la Société historique et archéologique de l’Orne, 1896, p. 405-416.

LENOIR René Félix Émile

773Né le 21 janvier 1927 à Alger (Algérie), fils de Félix Albert Jean Lenoir ingénieur au ministère de la Défense nationale dirige le centre de télécommunications nord-africaines à Alger (C) et d’Odette Austan.

774Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Félix Éboué) 1954.

775Nommé inspecteur des Finances de 3classe 1er juillet 1958, inspecteur de 2classe 1er janvier 1960, 1re classe 11 mai 1964, inspecteur général des Finances 1er septembre 1979, admis à la retraite sur sa demande 1er avril 1987.

776Ingénieur à la Société française radio-électrique (Paris, 8e) 1951. Contrôleur civil adjoint de 3classe de l’office du Maroc à Paris 1954. Contrôleur civil à la direction de l’Intérieur à Rabat 1954, au cercle de Settat (protectorat du Maroc) 1955. Contrôleur civil à la circonscription de Chemaia 1955, chef annexe de Tiflet 1956, à la délégation de l’ambassade de France à Mazagan 1956. Conseiller technique, expert assistant administratif du gouvernement marocain 1957. À la disposition de puis détaché à l’IGF 1957-1958. Chargé de mission à l’Inspection 23 mars 1959-29 février 1960. Rapporteur particulier de la Commission de vérification des comptes des entreprises publiques 1959-1968. Conseiller technique au ministère des Finances de la République malgache 1962-1964. Chargé d’une mission d’assistance technique au ministère algérien des Finances 1965-1967. Directeur adjoint du cabinet de Michel Debré ministre d’État chargé de la Défense nationale 15 décembre 1969-1er octobre 1970. Directeur général de la Famille, de la Vieillesse et de l’Action sociale au ministère de la Santé publique et de la Sécurité sociale 1970. Secrétaire général du Comité interministériel et de la Commission permanente relatifs à la coordination en matière d’adaptation et de réadaptation 1970. Directeur général de l’Action sociale au ministère de la Santé publique et de la Sécurité sociale 1970-1974. Vice-président de la Commission des prestations sociales (préparation du VIe Plan) 1970. Secrétaire général du Conseil consultatif de la famille 1972. Secrétaire d’État à l’Action sociale auprès de Simone Veil ministre de la Santé du gouvernement de Jacques Chirac 9 juin 1974-27 août 1976. Secrétaire d’État à l’Action sociale 27 août 1976-31 mars 1977, puis secrétaire d’État à la Santé et à la Sécurité sociale auprès de Simone Veil ministre de la Santé et de la Sécurité sociale du gouvernement de Raymond Barre 1er avril 1977-3 octobre 1978. Fondateur du Carrefour social-démocrate 1978. Directeur général pour les Relations avec le public du ministère de l’Économie et du Budget 1979-1983. Président de la Commission de la protection sociale et de la famille (préparation du VIIIe Plan) 1979. Président du Carrefour social-démocrate 1980-1981. Conseiller pour les affaires internationales du directeur général de la Caisse des dépôts et consignations 1983-1987. Président de la Société centrale pour l’équipement du territoire International 1983-1987. Directeur de l’École nationale d’administration 1988-1992. Président de l’Union nationale interfédérale des œuvres et organismes privés sanitaires et sociaux 1992-1998. Chargé de mission auprès du cabinet de Jacques Chirac président de la République 20 octobre 1995-31 mai 2000.

777Président de l’association Éducation et échanges 1982-1990. Auditeur à la 21e session de l’IHEDN 1968-1969.

778LH 1978, O. 1989, C. 2000. ONM 1965, O. 1971, C. 1981, G. O. 1995.

779Œuvres

  • Brèves de couloir : petit bêtisier du langage d’entreprise, Paris, Mots et Cie-Mango littérature, 2007, 151 p.

  • La Quinta, Forcalquier, HB éd., 2005, 251 p.

  • Choc ou dialogue des civilisations ? : la force émergente de la société civile, Barret-sur-Méouge, Y. Michel, 2004, 146 p.

  • À la recherche du sens perdu, Paris, Michalon, 2003, 238 p.

  • Repères pour les hommes d’aujourd’hui, Paris, Fayard, 1998, 420 p.

  • Quand l’État disjoncte, Paris, Éd. La Découverte, 1995, 135 p.

  • Mon Algérie tendre et violente, Paris, Plon, 1994, 401 p. (autobiographie).

  • Nation en danger, Paris, Arléa, 1993, 30 p.

  • Lenoir René et Lesourne Jacques (dir.), Où va l’État ? : la souveraineté économique et politique en question, Paris, Le Monde éd., 1992, 392 p. (actes d’un colloque Éna-Le Monde, 1991).

  • Le Tiers monde peut se nourrir : les communautés de base, acteurs du développement, Paris, Fayard, 1984, 210 p. (rapport au Club de Rome).

  • Les cerisiers d’Ighil, Paris, Fayard, 1981, 270 p.

  • René Lenoir et Baudouin Prot, L’information économique et sociale des Français. 1. Dans les grands pays industrialisés. 2. Pour prévoir, produire et vivre en société, Paris, La Documentation française, 1979, 2 vol. (2e éd. : Paris, Economica, 1980) (rapport au président de la République).

  • Le temps de vivre un 3e âge heureux, Paris, La Documentation française, 1978, 160 p.

  • Les exclus : un Français sur dix, Paris, Éd. du Seuil, 1974, 146 p. (4e éd. augm. et mise à jour : 1989).

780Sources : SAEF, PH 257/01 0002 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1961-2006.

LÉONARD Louis Jean Baptiste

781Né le 26 avril 1810 à Paris (10e arr. ancien), décédé le 20 octobre 1884, fils de Frédéric Charles Léonard payeur particulier (s. d.), puis payeur à l’armée d’Espagne en 1823.

782Élève-inspecteur 27 janvier 1839, inspecteur de 3classe 1er juillet 1841.

783Surnuméraire à la direction des Douanes 1831. Commis des Douanes à Calais 1834. Visiteur des Douanes 1834. Commis de 4classe à la direction du Mouvement général des fonds 1837. Sous-chef de bureau de 4classe à la Caisse centrale 1845. Payeur général de la Haute-Saône 1847 et de la Somme 1852. Percepteur à Paris 1854. Receveur général du Tarn 1857. Trésorier-payeur général du Tarn 1866-1873.

784LH 1855, O. 1873.

785Sources : AN, LH 1592/7 ; SAEF, 1C 30749 et B/31399 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

786Bibliographie : PINAUD (Pierre-François), Les trésoriers-payeurs généraux au XIXsiècle 1865-1914, Paris, Éd. de l’Érudit, 1983, p. 127 ; PINAUD (Pierre-François), Les receveurs généraux des Finances 1795-1865, dictionnaire biographique des 500 fonctionnaires banquiers, Paris, Éd. du Trésor, 2005, p. 248.

LÉONARD de JUVIGNY Benoît Marie

787Né le 13 décembre 1957 à Metz (Moselle), fils de Pierre de Juvigny directeur de société (s. d.) et de Geneviève Claeys-Boulaert.

788École des HEC, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Louise Michel) 1984.

789Adjoint à l’Inspection 1er juin 1984, inspecteur de 3classe 1er décembre 1985, 2classe 1er juin 1988, 1re classe 1er juin 1993, inspecteur général des Finances 16 mai 2001.

790Rapporteur particulier de la mission relative à l’organisation des administrations centrales 1986. Chargé de mission 1988, puis chef de bureau à la direction du Budget 1988-1989. Directeur du cabinet de Tony Dreyfus secrétaire d’État auprès du Premier ministre 2 novembre 1989-15 mai 1991. Chargé de mission à la direction centrale des agences de France du Crédit Lyonnais 1992-1994. Directeur du Crédit Lyonnais Belgique 1994-1995. Directeur du Crédit Lyonnais Portugal 1996-1998. Directeur de Clinvest (groupe Crédit Lyonnais) 1998-2000. Directeur auprès de la direction générale et membre du comité exécutif de la Banque Hervet 2000-2002. Administrateur-directeur de la Banque Dewaay 2002-2004 Adjoint du directeur financier du Crédit commercial de France 2003-2004. Chef du service des prestataires et des produits d’épargne de l’Autorité des marchés financiers (AMF) 2004. Secrétaire général adjoint à la direction des émetteurs de l’AMF depuis 2006.

791Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Who’s who, 2005.

LÉON-DUFOUR Marie Joseph Dominique Paul Benoît

792Né le 14 mars 1881 à Paris (7e), décédé le 27 décembre 1958, fils de Gustave Charles Bernard Léon-Dufour médecin principal des armées décédé (C) et de Marie Thérèse Jeanne Augustine Gabrielle du Cor de Duprat.

793École polytechnique 1901, licencié en droit.

794Adjoint à l’Inspection 15 avril 1907, inspecteur de 4e classe 1er mars 1909, 3classe 1er août 1910, 2classe 21 juin 1913, démissionnaire 21 janvier 1920.

795Rédacteur de 5e classe 1904, de 4e classe au ministère des Finances 1907. Chargé de mission au sous-secrétariat d’État à la Marine marchande 1913-1914. Chargé de mission au Contrôle de l’administration de l’armée au ministère de la Guerre 1914-1915. Contrôleur des dépenses engagées au sous-secrétariat d’État à l’Artillerie et aux Munitions 1916. Chef du cabinet de Charles Sergent* sous-secrétaire d’État aux Finances 17 novembre 1917-20 janvier 1920. Secrétaire du comité financier de la Société des nations à Genève 1921-1926. Chef du service financier de la délégation française à la Commission d’évaluation des dommages subis en Turquie 1926-1931. Directeur des études financières et secrétaire général de la Confédération générale de la production puis (1936) du patronat français (CGPF) 1928-1944. Commissaire agréé et conseiller fiscal à la CGPF 1er janvier 1945-1959.

796LH 1919, O. 1931.

797Sources : Renseignements aimablement communiqués par M. Benoît Léon-Dufour ; SAEF, 1C 34839 ; AN, LH 198000035/0177/22805 ; registre de scolarité de l’École polytechnique ; Reg. cand. adjoint ; IGF, 1931 ; Qui êtes-vous ?, 1924 ; Who’s who, 1953, 1955-1956.

798Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 147 ; DELAVENNE (André), Recueil généalogique de la bourgeoisie ancienne, Paris, SGAF, 1954, t. 1, p. 161-163  ; LEFRANC (Georges), Les organisations patronales en France, Paris, Payot, 1976, 420 p.  ; FRABOULET (Danièle), Quand les patrons s’organisent. L’UIMM 1901-1950, Lille, Presses du Septentrion, 2007, 370 p.

LÉOTARD François Gérard Marie Fabrice

799Né le 26 mars 1942 à Cannes (Alpes-Maritimes), fils d’André François Louis Léotard conseiller référendaire à la Cour des comptes, maire de Fréjus, secrétaire général de la Ville de Cannes (N), décédé (C) et d’Antoinette Tomasi.

800Licencié en droit, Éna (promotion François Rabelais) 1973.

801Inspecteur général des Finances 21 décembre 2001, admis à la retraite sur sa demande 1er septembre 2003.

802Surveillant d’externat 1962-1963. Maître d’internat 1965-1968. Secrétaire de chancellerie au ministère des Affaires étrangères 1968. Attaché de consulat au consulat de France à Cracovie 1968-1969. Administrateur de la Ville de Paris chargé des problèmes d’environnement auprès du directeur général de l’Aménagement et de l’Urbanisme de la Ville de Paris 1973. Sous-préfet directeur du cabinet du préfet de la Dordogne 1974-1975. Sous-préfet hors cadre à la direction générale de l’Administration du ministère de l’Intérieur 1975-1976. Chargé de mission auprès du chef du service de l’Information et des Relations publiques du ministère de l’Intérieur 1976. Membre du cabinet de Michel Poniatowski ministre de l’Intérieur 25 août 1975-1977. Administrateur civil 1977. Maire de Fréjus 1977-1992. Député (Union pour la démocratie française) du Var 1978-1986. Vice-président de l’Association des maires de France 1978-1986. Conseiller général du Var 1979-1988. Secrétaire général adjoint chargé des affaires internationales 1981, délégué général 1982, secrétaire général du Parti républicain 1982-1988. Vice-président de l’Union pour la démocratie française (UDF) 1983-1996. Ministre de la Culture et de la Communication du gouvernement de Jacques Chirac 20 mars 1986-12 mai 1988. Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur 1986-1987. Président du Parti républicain 1988-1990. Député (Union pour la démocratie française) du Var 1988-1992 et 1993. Ministre d’État ministre de la Défense du gouvernement d’Édouard Balladur 30 mars 1993-11 mai 1995. Maire de Fréjus 1993-1997. Président du Parti républicain 1995-1997. Député (Union pour la démocratie française) du Var 1995-2001. Président de l’Union pour la démocratie française 1996-1998. Vice-président de l’Association des maires de France 1996-1997. Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur 1998-2004. Représentant de l’Union européenne à Skopje (Macédoine) 2001. Administrateur de Pizzorno environnement depuis 2009.

803ONM 1977.

804Œuvres

  • Ça va mal finir, Paris, B. Grasset, 2008, 136 p.

  • Le silence, Paris, B. Grasset, 2006, 284 p. (rééd. : Librairie générale française, coll. Le Livre de poche, 2008).

  • La vie mélancolique des méduses, Paris, B. Grasset, 2005, 296 p. (rééd. : Librairie générale française, coll. Le Livre de poche, 2007).

  • À mon frère qui n’est pas mort, Paris, B. Grasset, 2003, 280 p. (rééd. : Librairie générale française, coll. Le Livre de poche, 2006).

  • La couleur des femmes, Paris, B. Grasset, 2002, 249 p.

  • F. Léotard, P. Wajsman (textes choisis et présentés par), Paroles d’immortels : les plus beaux discours prononcés à l’Académie française, Paris, Ramsay, 2001, 2 vol. 

  • Je vous hais tous avec douceur, Paris, B. Grasset, 2000, 267 p.

  • Pour l’honneur, Paris, Grasset, 1997, 115 p.

  • Ma liberté, Paris, Plon, 1995, 190 p.

  • Place de la République, Paris, R. Laffont, 1992, 225 p.

  • Adresse au Président des Républiques françaises, Paris, Quai Voltaire, 1991, 137 p.

  • Pendant la crise, le spectacle continue, Paris, P. Belfond, 1989, 184 p.

  • La ville aimée : mes chemins de Fréjus, Fréjus, Éd. de l’Hermès, 1989, 47 p.

  • Culture : les chemins de printemps, Paris, A. Michel, 1988, 222 p.

  • À mots découverts ; conversations avec Antoine Cassau, Hugues Dewavrin, Daniel Seguin, Paris, B. Grasset, 1987, 274 p.

805Sources : Fichier BRH ; Dossier gestion.

806Autres sources : AN, 502 AP, fonds privé, 13 cartons, 1978-1996.

LEPEINTRE Jean Baptiste Ferdinand Charles

807Né le 4 août 1808 à Châteauroux (Indre), décédé à une date inconnue, fils de Pierre Alexandre François Louis Lepeintre inspecteur des Contributions directes dans l’Indre (N), directeur des Contributions directes de la Haute-Vienne (C) et de Marie Cécile Nicot.

808Élève-inspecteur 4 avril 1837, inspecteur de 3classe 1er mai 1840, démissionnaire remplacé sur sa demande 1er février 1841.

809Contrôleur des Contributions directes (s. d.).

810Sources : AD de l’Indre, état civil de Châteauroux ; AN, LH 1594/56 (dossier du père) ; Livre d’or ; IGF, 1931.

LEPETIT Marie-Christine Suzanne Yvonne

811Née le 27 août 1961 à Morlaix (Finistère), fille de François Simon et d’Annie Serrurier.

812École polytechnique 1981, Éna (promotion Fernand Braudel) 1987.

813Adjointe à l’Inspection 1er juin 1987, inspectrice de 3classe 1er décembre 1988, 2classe 1er juin 1991, 1re classe 1er juin 1996, inspectrice générale des Finances 1er novembre 2003.

814Chargée de mission à la direction générale des Impôts 1991-1992. Chef de bureau à la direction générale des Impôts 1992-1995. Conseillère technique au cabinet d’Alain Juppé* Premier ministre 9 juin 1995-2 juin 1997. Sous-directrice 1998-2000, chef de service 2000-2003, chef du service de l’Application de la direction générale des Impôts 2003. Directrice de la Législation fiscale 2004-2012. Chef du service de l’Inspection générale des Finances depuis le 12 mars 2012.

815LH 2005. ONM 2002.

816Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF.

LEPETIT Pierre Marie Léon Denis

817Né le 10 juin 1952 à Amiens (Somme), fils de Roger Lepetit conseiller juridique (s. d.) et de Denise Legris.

818Diplômé de l’Institut régional d’administration de Lille 1976-1977, maîtrise en sciences économiques, diplômé d’administration publique.

819Nommé dans l’emploi d’inspecteur des Finances de 2classe 1er juin 1987, titularisé inspecteur de 2classe 1er décembre 1988, 1re classe 1er juin 1992, inspecteur général des Finances 1er avril 1999.

820Attaché d’administration centrale 1978, au bureau chargé de la Règlementation de la concurrence et du Suivi de la politique générale de la concurrence 1979, au bureau des Marchés publics 1980, adjoint au chef du bureau chargé du département chimie, parachimie et verre de la direction générale de la Concurrence et de la Consommation 1982-1984. Attaché principal d’administration 1982. Conseiller technique au cabinet de Jean-Marie Bockel secrétaire d’État auprès du ministre du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme 1er août 1984-1er janvier 1986. Rapporteur de la Commission de la concurrence puis au Conseil de la concurrence 1986-1987. Conseiller technique au cabinet de Michel Charasse ministre du Budget 27 juin 1991-18 mars 1992. Secrétaire général adjoint du Secrétariat général du Comité interministériel pour les questions de coopération économique européenne 1992-1996. Chargé de mission (conférence intergouvernementale de l’Union européenne) au cabinet de Hervé de Charrette ministre des Affaires étrangères de janvier 1996 au 2 juin 1997. Conseiller des Affaires étrangères (de 1re classe, puis en 1999 hors classe) auprès du consul général de France à Houston (États-Unis) 1997-2001. Consul général de France, conseiller économique et commercial, et chef du poste d’expansion économique à Houston 1997-2001. Chargé de mission à l’Institut français des relations internationales (Ifri) 2001. Directeur exécutif de l’Ifri 2001-2005.

821Vice-président de Notre Europe, think tank présidé par Tomaso Padoa-Schioppa. Membre du comité de rédaction de la revue Politique étrangère.

822ONM 1994.

823Sources : Fichier BRH ; Fichier compétences ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; ASGP ; Who’s who, 2000.

LEPEUPLE Marie Alphonse Adrien

824Né le 18 janvier 1843 à Rouen (Seine-Maritime), décédé le 26 décembre 1888, fils d’Arsène Alphonse Lepeuple ingénieur des Ponts et Chaussées (N) et d’Adélaïde Blanche Caroline Laignel.

825Licencié en droit.

826Adjoint à l’Inspection 1er avril 1867, inspecteur de 4classe 1er septembre 1869, 3classe 1er avril 1874, 2classe 1er avril 1878, 1re classe 1er mars 1882, mort en fonctions.

827Surnuméraire à l’administration des Tabacs 1862. Commis à la manufacture des Tabacs 1864.

828LH 1884.

829Œuvres

  • « Familiae erciscundae (Dig 10,2). Des effets du partage, de la garantie et de la rescision en matière de partage », Paris, Ch. de Mourgues, 1864, 44 p. (th. licence, droit, Paris).

830Sources : SAEF, 1C 34839 et 1C 5497 ; AN, lh 11596/34 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; TROLARD, 1998, p. 68-69.

831Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 149.

LÉPINE Jean-Luc Marc Pierre

832Né le 7 novembre 1943 à Paris (15e), fils de Pierre Lépine médecin et biologiste, chef de service à l’Institut Pasteur de Paris (C), membre de l’Institut, conseiller de Paris 1971-(1989 ?) et de Christiane Petersen.

833École polytechnique 1962, Éna (promotion Turgot) 1968.

834Adjoint à l’Inspection 1er juin 1968, inspecteur de 3classe 1er décembre 1969, 2classe 1er juin 1972, 1re classe 1er juin 1977, inspecteur général des Finances 1er février 1994,

835En mission auprès du conseiller financier à Washington 1972. Chargé de mission à la direction générale du Crédit national 1972-1973. Conseiller technique au cabinet de Michel Jobert ministre des Affaires étrangères 3 septembre 1973-27 mai 1974. Chargé de mission au Contrôle économique et financier des entreprises de recherche, d’exploitation et de transports de produits pétroliers 1974-1976. Secrétaire du groupe de travail chargé d’améliorer l’information du ministre sur les problèmes énergétiques 1974. Conseiller technique au cabinet de Michel Durafour ministre délégué chargé de l’Économie et des Finances 3 septembre 1976-29 mars 1977. Conseiller technique au cabinet de Robert Boulin ministre délégué à l’Économie et aux Finances 15 avril 1977-31 mars 1978. Adjoint au chef du service de l’Inspection 16 janvier 1978-16 novembre 1979. Secrétaire général de la Commission des opérations de bourse 1979-1984. Membre du Comité du financement (préparation du VIIIe Plan) 1980. Président du directoire de la Gérance parisienne privée (groupe Worms et Cie) 1984-1987. Administrateur-directeur général de la Banque Demachy et associés 1986-1990. Associé-gérant de Worms et Cie Finance 1986-1989. Gérant de la maison Worms et Cie 1987-1993. Président d’Athéna Banque 1989-1991. Directeur général 1989, puis associé-gérant de Pechelbronn 1989-1991. Gérant de la Banque Demachy et associés, devenue en 1990 Demachy, Worms et Cie, 1989-1993. Associé-gérant de Worms et Cie 1991-1993. Président du conseil d’orientation de la Cellule de traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins (Tracfin), devenue en 2009 Pôle ministériel de lutte contre les circuits financiers clandestins, depuis 2007. Membre au titre des personnalités qualifiées du Comité du micro-crédit 2007.

836Membre du conseil d’administration des Anciens élèves de l’École polytechnique 1972.

837LH 2002. ONM 1979.

838Sources : Fichier BRH ; Fichier compétences ; Fichier CV succinct ; ASGP ; Who’s who, 2000-2007.

LE PORTZ Yves Joseph

839Né le 30 août 1920 à Hennebont (Morbihan), fils de Joseph Le Portz ancien docteur en médecine à Hennebont (Morbihan), devenu négociant en alcool propriétaire d’une distillerie à Lochrist (C) et d’Yvonne Le Doussal.

840École des HEC, licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

841Arrêté alors qu’il tentait de s’évader de France, interné du 31 août au 31 octobre 1943, déporté à Buchenwald 1er novembre 1943 au 6 mai 1945.

842Adjoint à l’Inspection 16 avril 1943, inspecteur de 3classe 1er octobre 1945, 2classe 1er juillet 1948, 1re classe 1er janvier 1954, inspecteur général des Finances 1er janvier 1971, admis à la retraite sur sa demande 5 août 1984.

843Auxiliaire temporaire au ministère des Finances en novembre 1940. Rédacteur stagiaire à la direction de l’Économie générale de janvier 1941 à mars 1941. Rédacteur titulaire au secrétariat d’État aux Finances de mars 1941-30 août 1943. Officier de contrôle adjoint de la mission pour les affaires allemandes de la direction des Finances de la Délégation supérieure pour le gouvernement militaire de la zone française d’occupation 1945. Directeur régional de l’économie et des finances du gouvernement militaire du Wurtemberg à Tubingen 1945. Chef des Affaires économiques et financières de la Délégation supérieure de Wurtemberg 1946. Chef du service des Finances publiques auprès de la Mission financière en Sarre 1947. Directeur adjoint du cabinet de Henri Queuille président du Conseil et ministre des Finances et des Affaires économiques 13 septembre 1948-14 janvier 1949. Conseiller technique au cabinet de Maurice Petsche ministre des Finances et des Affaires économiques 14 janvier 1949-11 août 1951. Observateur pour la France dans l’État de Wurtemberg-Bade 1949. Sous-directeur 1950-1951, puis chef de service au secrétariat d’État aux Affaires économiques 1951. Directeur du cabinet d’Émile Hugues secrétaire d’État aux Finances et aux Affaires économiques 11 août 1951-31 janvier 1952. Directeur du cabinet de Roger Duchet ministre des PTT 31 janvier 1952 à mai 1953. Chef de service à la direction du Contrôle et des Enquêtes économiques 1954. Directeur du cabinet de Roger Duchet ministre de la Reconstruction et du Logement 25 février 1955-1957. Délégué de la France au Conseil économique et social de l’Organisation des Nations unies 1957-1958. Directeur général des Finances de la Délégation générale du Gouvernement en Algérie 1958-1962. Administrateur général de la Caisse de l’équipement pour le développement de l’Algérie 1959-1962. Vice-président 1962-1970, président de la Banque européenne d’investissement 1970-1984. Président de la Commission des opérations de bourse 1984-1988. Président de la Commission de surveillance des organismes d’investissement de la principauté de Monaco 1988.

844LH 1955, O. 1967, C. 1978. ONM G. O. 1982.

845Œuvres

  • Plan de Constantine. Le programme d’équipement de l’Algérie en 1961, Alger, Société nationale des entreprises de presse, s. d., 20 p. (éd. Caisse d’équipement pour le développement de l’Algérie).

846Sources : SAEF, B 68461/2 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Dossier épur. ; Reg. cand. adjoint ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien d’Yves Le Portz avec C. Rouvier, 1992 ; Livre d’or ; Who’s who, 1955-2000.

847Bibliographie : CARRÉ de MALBERG (Nathalie), GEMF ; LEFEUVRE (Daniel), Chère Algérie : comptes et mécomptes de la tutelle coloniale 1930-1962, Saint-Denis, Société française d’outre-mer, 1997, 397 p. (nouv. éd. sous le titre Chère Algérie : la France et sa colonie 1930-1962, Flammarion, 2005, 512 p.) ; LE MASSON (Alix), « La Caisse centrale de la France d’outre-mer et le financement public de la France d’outre-mer de 1944 à 1958 », thèse, histoire, Université de Paris X-Nanterre, 1996, 549 p.

LE PRADO Bernard

848Né le 20 août 1891 à Quiberon (Morbihan), décédé le 2 mars 1954 à Paris (16e), fils de Pierre Marie Le Prado boulanger (s. d.), propriétaire (C) et de Jeanne Marie Guéhennec.

849École navale 1910.

850Services militaires en tant que canonnier marin (1910), puis enseigne de vaisseau de 1re classe, mobilisé de 1914 à octobre 1917 (blessé en 1916). Engagé volontaire du 20 mars 1945 au 21 juin 1945.

851Adjoint à l’Inspection 1er novembre 1917, inspecteur de 4e classe 1er février 1920, 3classe 1er novembre 1920, 2classe 1er novembre 1922, 1re classe 15 juillet 1927, inspecteur général des Finances 1er mars 1939, mort en fonctions.

852Chargé de mission à la direction générale de la Comptabilité publique 1918. Chef du cabinet d’Alphonse Rio sous-secrétaire d’État aux Ports, à la Marine marchande et aux Pêches 22 janvier 1921-11 janvier 1922. Membre de la Commission supérieure du Crédit maritime mutuel (s. d.).

853LH 1916 (à titre militaire), O. 1924. Croix de guerre 1914-1918 et 1939-1945.

854Sources : Renseignements aimablement communiqués par M. Didier Le Prado ; SAEF, 1C 34839 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931.

LE ROY Hervé Marie Paul Charles

855Né le 13 mai 1894 à Paris (7e), décédé le 13 février 1963 à Paris (7e), fils de Hervé Le Roy chef de bataillon (C) et d’Yvonne Bucaille de Littinière.

856Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

857Mobilisé du 3 septembre 1914 au 9 septembre 1919 (blessé en 1915, prisonnier 1915-1916, hospitalisé en Suisse 1917). Engagé volontaire du 15 avril 1940 au 1er décembre 1945, blessé le 18 juin 1940, fait prisonnier du 18 juin au 4 septembre 1940, évadé de France le 13 avril 1943, interné en Espagne, arrivé à Casablanca le 27 mai 1943, affecté au 6e chasseurs d’Afrique dans les Forces françaises libres, capitaine le 27 septembre 1943, de retour en France et hospitalisé le 30 septembre 1944.

858Adjoint à l’Inspection 21 octobre 1919, inspecteur de 4e classe 1er février 1922, 3classe 21 octobre 1922, 2classe 1er juin 1924, 1re classe 1er janvier 1928, inspecteur général des Finances 1er juin 1940, mort en fonctions.

859Détaché à la commission financière de la Conférence de la paix 1919. Chef adjoint du cabinet de Paul-Morel sous-secrétaire d’État aux Finances chargé des Régions libérées de juin 1926 à juillet 1926. Chargé (p. i.) du service du Contrôle des administrations financières et de l’Ordonnancement 1926-1927. Contrôleur financier de la Compagnie Fraissinet, Réseau de l’Est notamment, 1928. En mission en Argentine 1931. Président de la Commission des marchés de Gaz de France (GDF) 1949 (-1958 ?). Vice-président de la Commission des marchés du ministère des Anciens Combattants et des Victimes de la guerre 1958. Président de la Commission des marchés de GDF 1961.

860LH 1920 (à titre militaire), O. 1942 (à titre militaire), C. 1948. Croix de guerre 1914-1918 et 1939-1945.

861Sources : SAEF, 1C 34839 ; Fichier BRH ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s who, 1957 et 1959.

LEROY-BEAULIEU Paul Alfred Marie René

862Né le 9 juillet 1902 à Paris (8e), décédé le 24 septembre 1999, fils de Pierre Leroy-Beaulieu polytechnicien, propriétaire puis député (groupe progressiste puis Républicain progressiste) de l’Hérault 1907-1914, mort pour la France en 1915 à l’ambulance d’Anizy-le-Château dans l’Aisne (C) et de Louise Jeanne Marcelle Hourblin.

863[Liens de parenté] Neveu de Maxime Renaudin*, neveu de Michel Machart*, cousin de Roger-Machart*. Petit-fils de l’industriel Marcel Hourblin et de Paul Leroy-Beaulieu, économiste, enseignant à l’ELSP, fondateur-directeur de L’Économiste. Petit neveu d’Anatole Leroy-Beaulieu historien. Père de Pierre Leroy-Beaulieu député (Union des démocrates pour la République) de l’Hérault 1968-1973. Arrière-petit-fils de Michel Chevalier économiste.

864Diplômé de l’université d’Oxford, licencié en droit et ès lettres (histoire), diplômé de l’ELSP.

865Adjoint à l’Inspection 20 mars 1929, inspecteur de 4e classe 1er février 1931, 3classe 1er mai 1933, 2classe 1er août 1935, 1re classe 1er février 1941, inspecteur général des Finances 16 mai 1956, admis à la retraite 1er juillet 1961.

866Chargé de mission au cabinet de Louis Germain-Martin ministre des Finances 4 juin 1932-6 février 1933. Chargé de mission à la direction du Contrôle des administrations financières et de l’Ordonnancement 1933-1934. Sous-chef du cabinet de François Piétri* ministre des Finances 31 janvier 1934-16 février 1934. Chef adjoint du cabinet de Louis Germain-Martin ministre des Finances 16 février 1934-31 mars 1935. Chargé de la direction des services du Contrôle des administrations financières et du Contrôle des dépenses engagées 1935. Attaché financier à Bruxelles 1935, à Rome 1935-1937, à New York 1937-9 août 1940. Directeur du Commerce extérieur 4 septembre 1940-24 mars 1943. Chef du service des approvisionnements au commissariat à l’Armement, à l’Approvisionnement et à la Reconstruction du Comité français de la libération nationale à Alger d’avril 1943 à fin décembre 1943. Conseiller économique et financier des missions d’achat (avec Jean Monnet) du Gouvernement provisoire de la République française auprès du Conseil des approvisionnements à Washington de janvier 1944 jusqu’à 1945. Conseiller économique, chef de la division finances du Groupe français du conseil de contrôle de Berlin 1946-1951. Administrateur auprès du Commissariat général aux affaires allemandes et autrichiennes 1946-1951. Conseiller économique et financier du général commandant en chef français en Allemagne 1948. Directeur général des Affaires économiques et financières du Haut Commissariat de la République française en Allemagne 1949-1952. Délégué de la France et président du bureau économique et financier de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord 1951. Attaché financier à Londres 1952-1958. Président de la Société anonyme des mines de fer de Mauritanie (Miferma) 1958-1972.

867LH 1939, O. 1949, C. 1968.

868Sources : SAEF, 1C 34840 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Dossier épur. Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s Who du XXe siècle, p. 1264.

869Bibliographie : DELAVENNE (André), Recueil généalogique de la bourgeoisie ancienne, Paris, SGAF, 1954, t. 1, p. 268-269 ; LEROY-BEAULIEU (H.), Histoire des propriétaires de Montplaisir, Albi, 1978 ; CARRÉ de MALBERG (Nathalie), GEMF ; MARGAIRAZ Michel, L’État, les finances et l’économie. Histoire d’une conversion, 1932-1952, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1991, 2 vol. , 1460 p. ; GARATE (J.-Ph. de), Couve de Murville (1907-1999). Un président impossible, Paris, L’Harmattan, 2007, 410 p.

870Autres sources : entretien enregistré de Paul Leroy-Beaulieu avec Nathalie Carré de Malberg, 1981 ; Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Paul Leroy-Beaulieu avec A. Georges-Picot, 1989.

LESAGE Léon Alexandre Charles

871Né le 26 septembre 1867 à Voulton-Saint-Barthélemy (Seine-et-Marne), décédé le 25 avril 1926 à Paris (16e), fils d’Alexandre Lesage agriculteur (N), décédé (C) et de Rose Benoist.

872Licencié en droit.

873Adjoint à l’Inspection 1er septembre 1892, inspecteur de 4classe 28 février 1896, 3classe 26 janvier 1897, 2classe 14 novembre 1901, 1re classe 28 juillet 1909, inspecteur général des Finances 30 janvier 1919, mort en fonctions.

874Chargé de mission au ministère des Colonies 1896-1898. En mission en Angleterre 1897. Contrôleur des dépenses engagées du ministère des Travaux publics 1905-1906. Chef du cabinet de Louis Barthou ministre des Travaux publics, des Postes et Télégraphes 14 mars 1906-31 mai 1909. Directeur de la Comptabilité du ministère de l’Instruction publique et des Beaux-Arts 1909-1922. Directeur de la Comptabilité générale du ministère de la Marine 1925-1926

875Professeur à l’École supérieure des Postes et Télégraphes 1909-1921. Enseigne à l’ELSP 1894, puis professeur (s. d.).

876LH 1909, O. 1919.

877Œuvres

  • Napoléon Ier, créancier de la Prusse (1807-1814), Paris, Impr. nationale, libr. Hachette, 1924, XVIII-366 p.

  • La rivalité anglo-germanique : les câbles sous-marins allemands, Paris, Plon-Nourrit et Cie, 1915, XX-275 p.

  • L’invasion anglaise en Égypte : l’achat des actions de Suez (novembre 1875), Paris, Plon-Nourrit et Cie, 1906, 290 p.

878Sources : Livre d’or ; IGF, 1931 ; Qui êtes-vous ?, 1924.

879Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 149.

LE TRÉSOR de LA ROCQUE Claude Charles Marie Henri

880Né le 9 août 1831 à Paris (10e arr. ancien), décédé le 19 février 1900, fils de Louis César Le Trésor de La Rocque propriétaire (N) et de Bonne Claudine Nathalie Dupeyroux de Salmagne.

881Licencié en droit.

882Adjoint à l’Inspection 1er avril 1855, sous-inspecteur 1er novembre 1858, inspecteur de 3classe 1er mars 1862, 2classe 1er octobre 1866.

883Surnuméraire à la direction du Contentieux 1853. Commis ordinaire de 3classe à la direction de la Dette inscrite 1854. Conseiller d’État (s. o.) 1872-1879. Admis à la retraite 1879.

884Vice-président de la Société des agriculteurs de France (s. d.). Président de l’Union des syndicats agricoles (s. d.).

885LH 1874.

886Œuvres

  • Production agricole et industrielle de la France, le marché intérieur et le marché extérieur, Paris, impr. de la Société de typographie, 1891, 43 p.

  • Les finances de la République. Les Chambres prodigues, Paris, J. Gervais et C. Lévy, 1884, 408 p. et 491 p. (recueil des articles publiés par Le Correspondant).

  • Lettre à un contribuable sur les finances de la République, Paris, Société anonyme de publications périodiques, 1884, 40 p.

  • L’agriculture et les dégrèvements, charges qui pèsent sur la propriété agricole, dégrèvements auxquels elle a droit, Paris, siège de la Société [des agriculteurs de France], 1882, 29 p.

  • « De usurpationibus et usucapionibus. De la prescription », Paris, Vinchon, 1854, 47 p. (th. licence, droit, Paris).

887Sources : AN, LH 1622/52 ; SAEF, 1C 30750 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; TROLARD, 1998, p. 82-84 et 98.

888Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 149 ; Crédit foncier de France, 1852-1952, (Montrouge), (Draeger), 1952, n. p. ; DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 537.

LEVAVASSEUR Frédéric Eugène

889Né le 22 mars 1813 à Beauvais (Oise), décédé le 26 février 1890 à Paris (7e), fils de Louis Joseph Stanislas Levavasseur vérificateur (N), puis directeur de l’Enregistrement et des Domaines, puis conservateur des Hypothèques (s. d.) et de Marie Josèphe de Roucy.

890Licencié en droit.

891Inspecteur de 3classe 1er juin 1844, 2classe 3 août 1849.

892Receveur de l’Enregistrement à Patay (Loiret) 1834, aux Pieux (Manche) 1835. Premier commis de l’Enregistrement en Ariège 1836, dans l’Oise 1837. Vérificateur de l’Enregistrement dans l’Oise 1842. Directeur de l’Enregistrement des Ardennes 1852, de la Somme 1856. Administrateur de l’Enregistrement 1864. Directeur général de l’Enregistrement 1874-1880. Conseiller d’État (s. e.) 1878-1879. Admis à la retraite 1880.

893Conseiller général de l’Oise 1846-1870.

894LH 1863, O. 1867, C. 1877.

895Sources : AN, LH 1625/21 et F1bI/230/16 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; TROLARD, 1998, p. 65 et 67.

896Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 149 ; DELAVENNE (André), Recueil généalogique de la bourgeoisie ancienne, Paris, SGAF, 1954, t. 1, p. 272-274 ; DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 538.

LEVÊQUE Jean-Maxime

897Né le 9 septembre 1923 à Paris (7e), fils de Pierre Levêque secrétaire général du Bureau d’organisation économique (N), directeur de la Société de recherches et perfectionnements industriels (C) et de Marthe Tisserand.

898[Liens de parenté] Petit-fils par alliance de Charles-Laurent*.

899Licencié en droit, diplômé de l’ELSP, Éna (promotion Union française) 1948.

900Engagé volontaire le 27 août 1944 (2e DB), campagne contre l’Allemagne jusqu’au 9 mai 1945, École interarmes de Coëtquidan de juillet 1945 à mars 1946.

901Adjoint à l’Inspection 16 décembre 1948, inspecteur de 3classe 1er janvier 1950, 2classe 1er juin 1952, 1re classe 1er juin 1956, admis à la retraite différée 16 avril 1966.

902Chargé de mission à la direction des Finances extérieures 1951-1956. Administrateur suppléant du Fonds monétaire international et de la Banque internationale pour la reconstruction et le développement 1956-1958. Directeur des Finances et de la Trésorerie de la Banque européenne d’investissement 1958-1960. Secrétaire général du Conseil national du crédit 1960-1964. Conseiller technique au Secrétariat général de la présidence de la République 1960-1964. Directeur général adjoint du Crédit commercial de France (CCF) 1964-1966. Membre de la Commission de l’économie générale et du financement (préparation du Ve Plan) 1964. Président 1965-1976, puis vice-président de l’Union de banques pour l’équipement 1976-1982. Administrateur-directeur général 1966, vice-président-directeur général du CCF 1971, président du CCF 1976-1982. Membre du Conseil économique et social 1967-1968. Président du IBI holding company NV (groupe Crédit Lyonnais) 1983-1986 et 1988-1991. Président du conseil d’administration du Crédit Lyonnais 1986-1988. Vice-président de l’Association française des banques 1986-1988. Président de la Banque de l’Union maritime et financière 1989-1997. Président de la Financière Galliéra 1990-1994.

903Président-fondateur de l’Union nationale pour l’initiative et la responsabilité, devenue l’Union nationale des indépendants pour la République 1982-1986.

904LH 1964, O. 1975. ONM C. 1977. Croix de guerre 1939-1945.

905Œuvres

  • Édouard Despléchin, le décorateur du grand opéra à la française : 1802-1871, Paris, l’Harmattan, coll. Univers musical, 2008, 177 p.

  • En première ligne, Paris, A. Michel, 1986, 202 p.

  • Dénationalisations, mode d’emploi, Paris, A. Michel, 1985, 187 p.

906Sources : SAEF, 1C 38840 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP ; Livre d’or ; Who’s who, 1955, 1965 et 1998.

907Bibliographie : DESJARDINS (Bernard), LESCURE (Michel), NOUGARET (Roger) (dir.), Le Crédit Lyonnais 1863-1986. Études historiques, Genève, Droz, 2002, 1020 p.

908Autres sources : Fondation Charles-De-Gaulle, entretien de Jean-Maxime Levêque avec Daniel Desmarquest, 1996 ; LEVÊQUE (J.-M.), PLESSIS (A.), « Les mécanismes de décision du général De Gaulle dans le domaine de la politique économique et financière », dans Cahier de la fondation Charles De Gaulle n° 15 : La politique économique et financière du général De Gaulle, 2005, p. 127-149 (conférence-témoignage).

LEWANDOWSKI Dominique Louis Marie François

909Né le 24 février 1927 à Paris (8e), fils de Georges Lewandowski directeur de la Société de crédit immobilier et industriel (C) et de Sybille Georges-Picot.

910[Liens de parenté] Neveu éloigné de Jacques Georges-Picot*.

911Diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Félix Éboué) 1954.

912Adjoint à l’Inspection 1er octobre 1954, inspecteur de 3classe 1er octobre 1956, 2classe 1er octobre 1958, 1re classe 1er octobre 1962, inspecteur général des Finances 1er juillet 1976, admis à la retraite par limite d’âge et maintenu en activité sur sa demande 25 février 1992, cessation de fonctions 25 février 1995.

913Stagiaire au Comptoir national d’escompte 1951. Chargé de mission 7 novembre 1957-14 mai 1958, puis conseiller technique au cabinet de Roland Boscary-Monservin ministre de l’Agriculture 14 mai 1958-9 juin 1958. Conseiller technique au cabinet de Roger Houdet ministre de l’Agriculture 9 juin 1958-17 mai 1959. Conseiller technique, adjoint au directeur du cabinet de Henri Rochereau ministre de l’Agriculture 28 mai 1959-12 décembre 1959. Directeur des Affaires économiques au ministère de l’Agriculture 1959-1961. Conseiller technique au cabinet de Roger Dusseaulx ministre des Travaux publics et des Transports 20 mai 1962-27 novembre 1962. Rapporteur de la Commission d’étude des structures de la Sécurité sociale 1965. Directeur des services financiers du ministère de la Défense nationale 1970-1974. Chef du service de l’Inspection 1er mars 1980-1er juin 1987. Chargé (p. i.) du service du Contrôle des dépenses engagées du ministère de l’Économie, des Finances et du Budget 1983. Chargé (p. i.) du service du Contrôle des dépenses engagées du ministère de l’Économie, des Finances et de la Privatisation 1986.

914LH 1973, O. 1987, C. 1997. ONM 1965, O. 1977, C. 1985.

915Œuvres

  • « Histoire de l’Inspection 1848 à 1914 », version provisoire, juin 1995, 127 p. dactylogr.

  • « Liste des inspecteurs des Finances entrés à partir de 1801 et jusqu’au mois de février 1992, avec les indications biographiques sommaires », mai 1992, 104 p. dactylogr.

  • « Histoire de l’Inspection. La période contemporaine 1944-1986 », 1987-1988, dactylogr. n. p. (3 volumes conservés au service de l’Inspection).

  • Y. Bernard, J.-Cl. Colli, D. Lewandowski, Dictionnaire économique et financier, Paris, Éditions du Seuil, 1975, 1168 p. (2e éd. 1978).

916Sources : Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Who’s who, 1959, 1961, 1963 et 1969.

LHOMME Louis Charles Émile Marie

917Né le 1er mai 1853 à Besançon (Doubs), décédé le 25 mai 1940 à Nice (Alpes-Maritimes), fils de Jules Désiré Lhomme avocat (N) et de Marie Pothé.

918Licencié en droit.

919Adjoint à l’Inspection 1er avril 1877, inspecteur de 4classe 10 mars 1879, 3classe 3 mars 1884, 2classe 20 novembre 1891, 1re classe 1er janvier 1896, inspecteur général des Finances 28 novembre 1907, admis à la retraite 1913.

920Surnuméraire à l’Enregistrement 1873. En mission au Portugal 1892-1893, pour le ministère des Affaires étrangères 1894. Au Portugal, membre du conseil d’administration de la Compagnie royale des chemins de fer portugais 1897-1911.

921LH 1894, O. 1902.

  • Œuvres

  • Dette extérieure portugaise : conversion de la dette, situation financière du Portugal en 1902, Besançon, impr. de Jacquin, 1903, 31 p.

922Sources : SAEF, 1C 34840 ; AN, LH 1633/27 ; TERNAS (Pierre de), « Notice nécrologique sur l’inspecteur général honoraire Lhomme », La Gazette de l’Inspection, n° 5, janvier 1941, p. 1-4 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

923Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 150 ; SAUL (Samir), La France et l’Égypte de 1882 à 1914 : intérêts économiques et implications politiques, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 1997, p. 582 et 587.

LIBERSART Georges Frédéric Charles

924Né le 5 juin 1909 à Hanoï (Viêt-nam), décédé le 6 octobre 1968, fils d’Eugène Libersart chef de bataillon en retraite (C) et de Marguerite Etiévant.

925Licencié en droit et ès lettres, diplômé de l’ELSP.

926Adjoint à l’Inspection 20 avril 1936, inspecteur de 4e classe 1er mars 1939, 3classe 1er avril 1939, inspecteur de 2classe 1er mai 1941, 1re classe 15 mars 1945, inspecteur général des Finances 1er janvier 1963, mort en fonctions.

927Adjoint au chef du service de l’Inspection à Chinon 2 septembre 1939-26 mars 1940. Désigné pour assister le contrôle financier des Sociétés nationales de constructions aéronautiques 9 octobre 1939. Chef adjoint du cabinet de Lucien Lamoureux ministre des Finances 27 mars 1940-6 juin 1940. Chef adjoint du cabinet d’Yves Bouthillier* ministre des Finances 6 juin 1940-1er octobre 1941. Inspecteur des services d’expansion commerciale, chef du service de l’Expansion commerciale de la direction du Commerce extérieur du ministère de l’Économie nationale 1er octobre 1941-1er juillet 1945. Rapporteur de la Commission des marchés des chemins de fer 1945. Rapporteur adjoint du Comité du contentieux prévu par l’art. 27 de l’ordonnance du 30 juin 1945 1946. Chef de la mission de l’Inspection générale des Finances en Afrique du Nord 1951-1953. Conseiller technique au cabinet d’Antoine Pinay ministre des Travaux publics, des Transports et du Tourisme 20 janvier 1952-22 mars 1952. Conseiller technique au cabinet d’Antoine Pinay président du Conseil, ministre des Finances et des Affaires économiques 22 mars 1952-1er janvier 1953. Conseiller commercial hors classe, ministre plénipotentiaire, chef des services d’expansion économique en Grande-Bretagne 1953-1958. Conseiller de la délégation française auprès du Comité institué par la conférence des ministres des Affaires étrangères de Messine 1955. Directeur du cabinet de Jean Chamant secrétaire d’État aux Affaires étrangères 21 octobre 1955-1er février 1956. Ministre plénipotentiaire 1955. Délégué au cabinet du haut commissaire à l’Économie nationale et au Commerce extérieur, conseiller technique au cabinet d’Antoine Pinay ministre des Finances 24 juillet 1958-13 janvier 1960. Directeur du cabinet de Max Fléchet secrétaire d’État aux Affaires économiques, puis aux Affaires économiques extérieures 9 janvier 1959-1er janvier 1960. Conseiller commercial hors classe à l’ambassade de France à Londres 1960. Inspecteur général des postes d’expansion économique à l’étranger 1965-1968.

928LH 1952, O. 1960.

929Sources : SAEF, 1C 34840 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; Who’s who, 1957, 1959 et 1963 ; BLOCH-LAINÉ, 1996.

930Bibliographie : GUILLAUME (Sylvie), Antoine Pinay ou la confiance en politique, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1984, 231 p.

LIDSKY Vincent Georges

931Né le 7 juillet 1964 à Paris (15e), fils de Paul Lidsky agrégé de lettres modernes, homme de lettres (s. d.) et de Catherine Coustère enseignante (s. d.).

932Maîtrise de sciences économiques, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Condorcet) 1992.

933Adjoint à l’Inspection 1er février 1992, inspecteur de 3classe 1er août 1993, 2classe 1er février 1996, 1re classe 1er février 2001, inspecteur général des Finances 15 janvier 2009.

934Adjoint au chef du bureau des Transports 1996, puis chef du bureau des Comptes sociaux, de l’Assurance-maladie et des Affaires sociales de la direction du Budget 1996-1999. Conseiller technique chargé de la Défense, des collectivités locales, de la fonction publique et de l’Éducation nationale au cabinet de Dominique Strauss-Kahn ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 1er septembre 1999-2 novembre 1999. Conseiller technique (mêmes attributions) au cabinet de Christian Sautter* secrétaire d’État au Budget 10 novembre 1999-27 mars 2000. Conseiller technique au cabinet de Florence Parly secrétaire d’État au Budget 25 janvier 2000-6 mai 2002. Conseiller technique au cabinet de Laurent Fabius ministre de l’Économie, des Finances et de l’Industrie 21 avril 2000-6 mai 2002. Directeur délégué, chargé des politiques sociales à la Caisse centrale de la mutualité sociale agricole 2002-2005. Directeur des relations institutionnelles 2006, puis directeur des relations institutionnelles, de la stratégie et du développement durable à la Fédération française des sociétés d’assurances 2006-2008. Secrétaire permanent de l’Association française de l’assurance 2007-2008. Directeur général adjoint des services, chargé de l’unité développement, du conseil régional d’Île-de-France 2009-2010.

935Maître de conférences à l’École nationale supérieure de la statistique et de l’administration économique 1993-1995, à l’IEP de Paris 1994-1997 et 2004-2005. Auditeur à la 58e session de l’IHEDN 2005-2006.

936Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Bulletin quotidien, 20 janvier 2009 ; Who’s who, 2011.

LIEB Jean-Pierre

937Né le 28 novembre 1961 à Haguenau (Bas-Rhin), fils de Pierre Lieb administrateur civil (s. d.) et de Marie Weber.

938Diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Liberté-Egalité-Fraternité) 1989.

939Adjoint à l’Inspection 1er février 1989, inspecteur de 3classe 1er août 1990, 2classe 1er février 1993, 1re classe 1er février 1998, inspecteur général des Finances 1er janvier 2005.

940Chargé de mission auprès du sous-directeur du Contrôle fiscal 1993-1995, puis chef du bureau CF1 Études, Animation, Procédures et Méthodes de contrôle fiscal à la direction général des Impôts 1995-1999. Sous-directeur de l’Élaboration des textes en matière de fiscalité directe des entreprises 1999-2005, parallèlement sous-directeur (p. i.) des Relations internationales à la direction de la Législation fiscale 2001-2002. Chef du Service juridique de la direction générale des Impôts 2005-2008. Chef du service juridique de la Fiscalité de la direction générale des Finances publiques depuis 2008.

941ONM 2005.

942Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; ASGP ; Who’s who, 2011.

LION Robert Louis Étienne

943Né le 28 juillet 1934 à Paris (7e), fils de Pierre Lion ingénieur au corps des Mines (s. d.) et de Daisy Goldschmidt.

944Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Lazare Carnot) 1961.

945En Algérie du 1er janvier 1957 au 30 mars 1959, volontaire pour être maintenu en Algérie du 1er avril au 30 juin 1959.

946Adjoint à l’Inspection 1er juin 1961, inspecteur de 3classe 1er décembre 1962, 2classe 16 mai 1966, 1re classe 25 octobre 1971, inspecteur général des Finances 1er août 1984, admis à la retraite sur sa demande 28 juillet 1999.

947Conseiller technique au cabinet d’Edgard Pisani ministre de l’Équipement, puis ministre de l’Équipement et du Logement 12 janvier 1966-23 avril 1967. Conseiller technique du préfet de la région parisienne, Paul Delouvrier*, 1967-1968. Chargé de mission à la direction générale de la politique industrielle du ministère de l’Industrie 1968-1969. Adjoint au directeur de la Construction 1969, puis directeur de la Construction au ministère de l’Équipement et du Logement 1969-1974. Vice-président de la Commission de l’habitation (préparation du VIe Plan) 1969. Président du Groupe interministériel permanent pour la résorption de l’habitat insalubre 1972. Président du comité permanent du Conseil supérieur des HLM 1972. Délégué général de l’Union nationale des fédérations d’organismes d’HLM 1974-1981. Membre du Conseil économique et social 1974-1979. Vice-président du Centre de réalisations et d’études pour la planification de l’aménagement de l’habitat 1976-1981. Directeur du cabinet de Pierre Mauroy Premier ministre 21 mai 1981-28 mai 1982. Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations 1982-1992. Conseiller du Fonds mondial pour l’environnement 1995-2002. Membre du Haut Conseil de la coopération internationale 1999. Membre du Conseil de la Terre depuis 1994. Vice-président puis président depuis 2002 d’Agrisud International. Président de Greenpeace France 2008-2009. Conseiller régional (Europe écologie) d’Île-de-France depuis mars 2010.

948Président de l’association Energy 21 1994-2000, président de l’Association française d’action artistique 2000-2007. Trésorier de la Fondation de France 1982-1992.

949LH 1982, O. 1992. ONM 1972, O. 1986, C. 2008.

950Œuvres

  • L’État passion, Paris, Plon, 1992, 212 p.

951Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Bulletin quotidien, 24 novembre 2008 ; Livre d’or ; Who’s who, 2011.

952Bibliographie : « La Caisse des dépôts et consignations. 175 ans », La Revue d’économie financière, novembre 1991, n° hors série, 670 p.

953Autres sources : Comité pour l’histoire économique et financière de la France, entretien de Robert Lion avec Ph. Masquelier, 2004.

LIONNET Charles Théodore

954Né le 7 juillet 1779 à Paris (paroisse Saint-Sulpice), décédé le 28 octobre 1851 à Paris (1er arr. ancien), fils de Louis Charlemagne Lionnet et de Jeanne Claude d’Introuz.

955[Liens de parenté] Frère de Louis Nicolas Étienne Lionnet*.

956Sous-inspecteur des Finances 16 novembre 1819, inspecteur de 2classe 6 décembre 1822, admis à la retraite 21 décembre 1847.

957Employé aux archives de l’État 1794-1799. Services dans l’armée 1799-1801. Caissier et gérant de la recette générale de la Doire à Ivrée (Piémont) 1801-1808. Receveur particulier et préposé-payeur de la Guerre de l’arrondissement de Pise (Toscane) 1808-1814. Caissier du Comité des receveurs généraux 1816-1819. Sous-caissier central du Trésor royal 1825-1845. Caissier central du Trésor 1845-1847.

958LH 1828, O. 1838.

959Sources : SAEF, 1C 5497 ; AN, LH 1644/31 et acte de notoriété après le décès de Lionnet et réquisition de certificat de propriété des 10 et 12 novembre 1851, ET/CIX/1104 ; ADP, état civil, 5Mi1 1429 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

960Bibliographie : ANTONETTI (Guy), Les ministres des Finances de la Révolution française au Second Empire. Dictionnaire biographique, t. II : 1814-1848, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2007, p. 14-15.

LIONNET Louis Nicolas Étienne

961Né le 15 novembre 1777 à Paris, décédé à une date inconnue, fils de Louis Charlemagne Lionnet et de Jeanne Claude d’Introuz.

962[Liens de parenté] Frère de Charles Théodore Lionnet*.

963Inspecteur général du Trésor 1er novembre 1809, interruption de service à l’Inspection générale 1813 à 1816, réintégré en qualité d’inspecteur général des Finances en 1815, mis en non activité 1er novembre 1827.

964Payeur en Italie. En mission dans les provinces illyriennes 1809-1813.

965LH 1821.

966Sources : AN, LH 1644/31 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

LIRON d’AIROLES (de) Georges Auguste Joseph

967Né le 26 septembre 1841 à Lille (Nord), décédé le 21 octobre 1913 à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine), fils de Xavier Louis Philippe de Liron d’Airoles capitaine d’état-major, propriétaire (N) et de Julie Clémence Barbier de La Serre.

968Licencié en droit.

969Adjoint à l’Inspection 1er avril 1864, inspecteur de 4classe 1er janvier 1867, 3classe 1er mai 1872, 2classe 1er mars 1875, 1re classe 1er avril 1881, inspecteur général des Finances 1er janvier 1891.

970Surnuméraire au ministère des Finances 1861. Commis 1863. Secrétaire de la commission supérieure d’enquête des finances égyptiennes au Caire 1878. Secrétaire général du ministère des Travaux publics d’Égypte 1878. Secrétaire général du contrôle général des finances égyptiennes 1879-1882. En mission à Londres 1884. Chargé du bureau de l’Inspection 1er octobre 1884-23 avril 1885. Directeur du Mouvement général des fonds 1885-1891. Conseiller d’État (s. e.) 1885. Directeur des Monnaies et Médailles 1891-1893. Directeur de la Comptabilité publique 1893-1895. Second sous-gouverneur 1895-1898, premier sous-gouverneur de la Banque de France 1898-1907. Admis à la retraite 1907. Censeur de la Banque du Maroc 1906-1913.

971LH 1881, O. 1885, C. 1889.

972Œuvres

  • « Si servitus vindicetur (Dig 8,5). De l’usage », Paris, impr. Divry, 1863, 51 p. (th. licence, droit, Paris).

973Sources : SAEF, 1C 34840 ; AN, LH 1645/39 ; Qui êtes-vous ?, 1908 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

974Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 150 ; DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 540.

975Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels.

LISLE Georges René

976Né le 25 septembre 1853 à Paris (10e arr. ancien), décédé le 2 juillet 1934 à Xaintrailles (Lot-et-Garonne), fils de Pierre Lisle docteur en médecine (N) et de Marie Hortense Virginie Pottier.

977[Liens de parenté] Son beau-père est le banquier J. Adam de la Banque Adam.

978Licencié en droit.

979Adjoint à l’Inspection 1er avril 1878, inspecteur de 4classe 5 mars 1880, 3classe 5 mai 1885, démissionnaire 1er janvier 1897.

980Surnuméraire au cabinet de Léon Say ministre des Finances 23 juin 1875. Commis 1876. Commis de 2classe 1877. Chef adjoint du cabinet de Léon Say ministre des Finances 30 janvier 1882-7 août 1882. Inspecteur à la Compagnie des chemins de fer de Madrid à Saragosse et Alicante 1897. Secrétaire général puis administrateur de la Compagnie des chemins de fer de Madrid à Saragosse et Alicante (s. d.). Délégué à l’inspection des services administratifs de la Compagnie des chemins de fer du Nord 1897-1928.

981LH 1882, O. 1926.

982Sources : SAEF, 1C 5497 et 1C 30752 ; AN, LH 19800035/0188/24503 ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Qui êtes-vous ?, 1884 et 1924.

983Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 150.

LLOYD Alexis Grégory

984Né le 6 juillet 1961 à Paris (16e), fils d’Alexander Lloyd neuropsychiatre (s. d.) et de Claude Valory.

985École normale supérieure (Saint-Cloud) 1981, maîtrises en droit privé et en anglais, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Michel de Montaigne) 1988.

986Adjoint à l’Inspection 1er juin 1988, inspecteur de 3classe 1er décembre 1989, 2classe 1er juin 1992, démissionnaire 1er janvier 1999.

987Chargé de mission à la Caisse des dépôts et consignations 1992. En fonctions à la société Pricel 1993-1994. Directeur général de Guild Entertainment, devenu en 1998 Pathé Entertainment Ltd UK, à Londres 1993-2001. Président (et scénariste, producteur et réalisateur) de Helix Pictures LLC à New York depuis 2001 et en fonctions à Quadranet Ltd (société de production) à Hong Kong depuis 2005.

988Œuvres

  • Lloyd, A. Winckler (dir.), L’Europe en chantier, Paris, Hachette, 1993, 302 p.

989Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Annuaire(s) de l’IGF ; ASGP.

LORAIN Maurice Ernest Marie

990Né le 16 octobre 1897 à Yenne (Savoie), décédé le 18 juin 1970 à Belmont (Savoie), fils de Georges Lorain agent supérieur de l’Enregistrement (N), inspecteur adjoint à la direction des Domaines de la Seine (C) et de Marie Driant.

991Licencié en droit.

992Mobilisé du 10 janvier 1916 au 1er octobre 1919 (blessé en 1918).

993Adjoint à l’Inspection 21 juin 1921, inspecteur de 4e classe 1er février 1924, 3classe 1er juin 1924, 2classe 24 août 1926, démissionnaire 15 septembre 1929.

994Chargé de mission à la direction du Budget 1925. Chef adjoint du service du Contrôle des administrations financières 1926. En mission à Bruxelles et à Rome 1926. Chef adjoint du cabinet de Raoul Péret ministre des Finances 9 mars 1926-23 juin 1926. Chef du service du Contrôle des administrations financières et de l’Ordonnancement 1926. Attaché au secrétariat général 1926, secrétaire général adjoint 1927, secrétaire général 1932, directeur central 1936, directeur général adjoint 1939, directeur général 1er octobre 1943, administrateur général 1945, administrateur-directeur général 1948, président du conseil d’administration de la Société générale 1958-1967. Président-directeur général de la Société française de banque et de dépôts à Bruxelles 1955-1967. Membre du Conseil national du crédit 1946-1967. Membre du Conseil économique et social 1964-1970.

995LH 1926, O. 1934, C. 1951, G. O. 1963. Croix de guerre 1914-1918.

996Œuvres

  • (Rapporteur), Rapport du Comité chargé d’étudier le financement des investissements, Paris, Impr. nationale, 1963, 84 p.

  • Méthodes comptables et bilans, Paris, les Cours de droit, 1947, 2 fasc. (cours IEP Paris 1946-1947).

  • Méthodes comptables et bilans, Centre de documentation universitaire, 1945, 142 p. (coll. Cours ELSP 1944-1945) et 1940, 196 p. (coll. Cours ELSP 1939-1940).

997Sources : SAEF, 1C 34840 ; Archives de la Société générale, dossier personnel, B04170 et rapports annuels L01024, B03969 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Who’s Who du XXe siècle, p. 1288 ; Société générale. Centenaire 1864-1964, Paris, Chaix, 1964, 273 p.

998Bibliographie : BONIN (Hubert), Les banques françaises dans l’entre-deux-guerres, Paris, Plage, 2000, 2 vol. ; ANDRIEU, 1991.

LOUBET Pierre René

999Né le 7 janvier 1924 à Vic-Fezensac (Gers), fils de Charles Loubet, mécanicien (N), négociant (s. d.), décédé (C) et de Suzanne Macary.

1000Licencié en droit, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Paul Cambon) 1953.

1001Sert dans les Forces françaises de l’intérieur du Gers (groupe Simon, puis Fontan puis compagnie Pradier) du 9 juin 1944 au 4 septembre 1944, puis engagé volontaire pour la durée de la guerre à compter du 22 octobre 1944, admis comme élève officier à l’École militaire spéciale de Saint-Cyr dans la promotion 1945, démissionnaire 5 janvier 1947.

1002Adjoint à l’Inspection 1er octobre 1953, inspecteur de 3classe 1er octobre 1953, 2classe 1er septembre 1956, 1re classe 1er septembre 1960, admis à la retraite 11 septembre 1989.

1003Rédacteur à Toulouse à l’administration des Contributions indirectes puis des Impôts 1947-1949. Inspecteur adjoint des Contributions indirectes au bureau du chiffre d’affaires à la direction générale des Impôts 1949-1950. Chargé de mission à la direction de la Comptabilité publique 1957-1959. Chargé de mission au cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* secrétaire d’État aux Finances 9 janvier 1959-20 janvier 1960. Sous-directeur à la direction de la Comptabilité publique 1960. Conseiller technique au cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* secrétaire d’État aux Finances 20 janvier 1960-18 janvier 1962. Directeur adjoint du cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* ministre des Finances 19 janvier 1962-16 avril 1962. Conseiller technique au cabinet de Valéry Giscard d’Estaing* ministre des Finances 16 avril 1962-27 novembre 1962, puis ministre des Finances et des Affaires économiques 7 décembre 1962-7 janvier 1964. Chef de service à la direction de la Comptabilité publique 1963-1964. Trésorier-payeur général des Pyrénées-Atlantiques 1964-1972, de la Côte-d’Or et de la région Bourgogne 1972‑1974, de l’Hérault et de la région Languedoc-Roussillon 1974-1980, des Hautes-Pyrénées 1980-1989.

1004Enseigne à l’IEP de Paris et à l’Éna 1956.

1005Maire de Vic-Fezensac 1965-1971.

1006LH 1967, O. 1992. ONM O. 1979.

1007Sources : SAEF, PH 257/2001 0004 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1959, 1965 et 1969.

LOUVENCOURT (de) Alof Marie Pierre

1008Né le 31 mars 1911 à Abbeville (Somme), décédé le 14 mars 1989 à Ferolles-Attilly (Seine-et-Marne), fils de Robert Marie Louis de Louvencourt agriculteur propriétaire au château de Seux (Somme) (C) et de Madeleine Le Cerf.

1009Licencié en droit, diplômé de l’ELSP.

1010Mobilisé du 2 septembre 1939 au 7 avril 1941 (prisonnier le 22 mai 1940, à l’Oflag IV D, en congé de captivité en avril 1941).

1011Adjoint à l’Inspection 1er juin 1935, inspecteur de 4e classe 1er mars 1938, 3classe 20 novembre 1938, 2classe 1er février 1941, 1re classe 15 mars 1945, inspecteur général des Finances 1er janvier 1963, admis à la retraite par limite d’âge 1er avril 1980.

1012Chargé de mission à la direction des Réfugiés du secrétariat d’État à l’Intérieur 8 avril 1941-22 septembre 1941. Chargé de mission au cabinet de Paul Charbin secrétaire d’État au Ravitaillement 22 septembre 1941-26 mai 1942. Chargé de mission à la direction du Commerce extérieur 26 mai 1942-1er janvier 1945. Sous-directeur à la direction des Relations économiques extérieures 1er janvier 1945. Secrétaire général du Conseil de coopération économique France-Benélux 1945. Directeur du cabinet de Johannès Dupraz sous-secrétaire d’État à l’Armement 10 novembre 1947-30 novembre 1947. Directeur du cabinet civil de Johannès Dupraz secrétaire d’État à la Marine 30 novembre 1947-16 août 1948, puis secrétaire d’État aux Forces armées (Marine) 16 août 1948-19 avril 1949. Secrétaire général du Comité d’études des zones d’organisation industrielle de l’Union française 1951-1954. Conseiller technique au cabinet de Johannès Dupraz secrétaire d’État à la présidence du Conseil 10 janvier 1953-2 juillet 1953. Conseiller technique au cabinet de Pierre July secrétaire d’État à la présidence du Conseil 2 juillet 1953-2 octobre 1953. Secrétaire général du Bureau d’organisation des ensembles industriels africains 1953-1959. Chef de la division des Affaires administratives et financières 1958, conseiller technique à la division des Affaires administratives et financières 1959-1964, directeur du Bureau d’investissement en Afrique de l’Organisation commune des régions sahariennes 1959-1964. Président de la Société d’études techniques, économiques et commerciales de l’Abbevillois 1965. Conseiller technique du comité régional de tourisme de la circonscription d’action régionale Picardie 1965.

1013Membre (représentant le ministère de l’Économie et des Finances) du Comité d’histoire de la seconde guerre mondiale 1976. Cofondateur et administrateur de la Société générale de presse 1965. Cofondateur et premier président de l’association Le Siècle 1950. Membre de l’Entraide de la noblesse française.

1014Conseiller municipal de Hautvillers-Ouville 1971-1983.

1015LH 1948 (à titre exceptionnel pour services rendus dans la Résistance), O. 1962, C. 1980. ONM C. 1973.

1016Sources : SAEF, PH 22/96 0002 ; Fichier BRH ; Dossier promo. IGF ; Reg. cand. adjoint ; Annuaire(s) de l’IGF ; Livre d’or ; Who’s who, 1957-1987 ; Who’s Who du XXe siècle, p. 1293.

LOUVOT Matthieu Pierre-Louis

1017Né le 9 février 1975 à Paris (14e), fils de Claude Louvot polytechnicien 1966, cadre supérieur à la SNCF (s. d.) et de Claudie Runavot statisticienne (s. d.).

1018École polytechnique 1994, École nationale de la statistique et de l’administration économique 1997-1998, Éna (promotion Nelson Mandela) 2001.

1019Adjoint à l’Inspection 1er avril 2001, inspecteur de 3classe 1er octobre 2002, 2classe 1er avril 2005, 1re classe 6 octobre 2006.

1020Conseiller méthode et organisation, questions budgétaires et financières, Français de l’étranger au cabinet de Michel Barnier ministre des Affaires étrangères 1er avril 2005-31 mai 2005. Conseiller technique chargé de l’aménagement du territoire au cabinet de Nicolas Sarkozy ministre d’État, ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire 9 juin 2005-27 mars 2007. Conseiller technique chargé de l’aménagement du territoire et du budget au cabinet de François Baroin ministre de l’Intérieur et de l’Aménagement du territoire 27 mars 2007-7 mai 2007. Conseiller technique industrie, énergie et transport à la présidence de la République 5 juin 2007-30 mars 2010. Vice-président, directeur de la stratégie et du développement à Eurocopter depuis 2010.

1021Sources : registre de scolarité de l’École polytechnique ; Fichier BRH ; Fiche rens. ; Bulletin quotidien, 14 avril 2010 ; Who’s who, 2011.

LUBEK David Julien Emeric

1022Né le 13 mai 1973 à Paris (5e), fils de Pierre Lubek* et de Marianne Geiger.

1023École polytechnique 1992, École nationale de la statistique et de l’administration économique (Ensae) 1995-1997.

1024Nommé dans l’emploi d’inspecteur des Finances de 2classe 1er avril 2006, 1re classe 6 octobre 2006, titularisé inspecteur de 1re classe 1er octobre 2007.

1025Administrateur de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) de 2classe 1997. Professeur assistant à l’Ensae (groupe des écoles nationales d’économie et de statistique) 1997. Administrateur de l’Insee de 2classe, adjoint au chef du bureau des Recettes et de l’Exécution budgétaire 2000-2003, chef du bureau chargé du budget de la Recherche, de La Poste et des Télécommunications 2003-2004, chef du bureau des Recettes et de l’Exécution budgétaire de la direction du Budget 2004-2006. Administrateur hors classe 2005-2006. Directeur de l’audit général de Groupama depuis 2010.

1026Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion.

LUBEK Pierre Michel

1027Né le 13 juillet 1943 à Châteauroux (Indre), fils de Henri Lubek commerçant (s. d.) et de Paule Karpiner.

1028[Liens de parenté] Père de David Lubek*.

1029Licencié ès sciences économiques, École des HEC, diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Robespierre) 1970.

1030Adjoint à l’Inspection 1er juin 1970, inspecteur de 3classe 1er décembre 1971, 2classe 1er juin 1974, 1re classe 1er juin 1979, inspecteur général des Finances 1er juillet 1989, admis à la retraite par limite d’âge 14 juillet 2008.

1031Chargé de mission à la direction de l’Architecture du ministère des Affaires culturelles 1970-1971. Rapporteur particulier de la Commission des suites à donner au rapport de la Cour des comptes 1972. Chargé de mission auprès du conseiller financier à Londres 1974. Chargé de mission au Commissariat général du Plan d’équipement et de la productivité 1974-1976. Conseiller technique au cabinet de Jean Lecanuet ministre d’État chargé du Plan et de l’Aménagement du territoire 27 septembre 1976-29 mars 1977. Chargé de mission 1977, puis chargé (p. i.) de la direction du Financement du Commissariat général du Plan 1977. Chargé de mission au secrétariat général 1977-1978, directeur du cabinet du président 1978-1980, adjoint au directeur de la région Paris-Sud-Est 1980-1981, directeur régional à Rouen 1981-1983, adjoint du directeur du budget 1983-1985, directeur financier adjoint 1985-1986, directeur financier de la SNCF 1986-1994. Président de la Vie Rail SA 1988-1997. Directeur de la gestion et des finances 1995-1996, puis directeur de la direction financière de la SNCF 1996-1997. Président du conseil d’administration de l’Établissement de gestion de la contribution exceptionnelle de France Télécom 1997-2009. Président du comité interministériel d’audit des programmes institué par le Comité interministériel pour la réforme de l’État 2006-2008. Président et administrateur de SHLEMIL théâtre depuis 2010.

1032Auditeur à la 38e session de l’IHEDN 1985-1986.

1033LH 1994, O. 2007. ONM 1989, O. 1999.

1034Sources : Fichier BRH ; Fichier compétences ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Who’s who, 2000-2011.

LULIN Élisabeth Stéphanie Andrée

1035(Née Grosdhomme)

1036Née le 8 mai 1966 à Versailles (Yvelines), fille de François Grosdhomme médecin (s. d.) et de Monique Dupire médecin (s. d.).

1037École normale supérieure (Ulm) 1985, agrégée de lettres modernes, diplômée de l’IEP de Paris, Éna (promotion Victor Hugo) 1991.

1038Adjointe à l’Inspection 1er février 1991, inspectrice de 3classe 1er août 1992, 2classe 1er février 1995, 1re classe 6 octobre 2006.

1039Chargée de mission au cabinet d’Édouard Balladur Premier ministre 30 janvier 1995-11 mai 1995. Conseillère technique au cabinet d’Alain Juppé Premier ministre 11 mai 1995-4 novembre 1996. Chargée de mission, chef de l’unité communication externe de la direction de la Diffusion régionale 1996-1997, puis chef de bureau à l’Institut national de la statistique et des études économiques 1997-1998. Fondatrice et présidente-directrice générale de Paradigmes et caetera depuis 1998.

1040Présidente de l’Institut Aspen France depuis 2008.

1041ONM 2008.

1042Œuvres

  • É. Lulin (dir.), De qui demain sera-t-il fait ?, Paris, Éd. Autrement-Institut Aspen, 2008, 158 p.

1043Sources : Fichier BRH ; Fichier CV succinct ; Dossier promo. IGF ; Who’s who, 2000.

LUQUET Georges André

1044Né le 28 août 1874 à Paris (16e), décédé le 24 octobre 1955 à Paris (16e), fils de Félix Jérôme Suzanne Luquet négociant en vins, décédé (C) et de Juliette Lévy.

1045Licencié en droit.

1046Mobilisé en 1915-1917.

1047Adjoint à l’Inspection 1er avril 1898, inspecteur de 4classe 9 février 1900, 3classe 16 janvier 1902, 2classe 21 mars 1907, démissionnaire 1er novembre 1920.

1048Commis stagiaire au service du payeur central à la direction de la Dette inscrite 1893. Commis ordinaire 1894. Rédacteur de 5e classe 1896. Rédacteur de 4classe à la direction du Mouvement général des fonds 1896. Chargé de mission (pour diriger p. i. le Contrôle des régies financières et l’Ordonnancement) au cabinet de Maurice Rouvier ministre des Finances 16 novembre 1903-28 décembre 1903. Adjoint au chef du service de l’Inspection 29 décembre 1903-1er février 1904. Chef du cabinet de Maurice Rouvier président du Conseil et ministre des Finances 26 janvier 1905-21 juin 1905. Chef du cabinet de Maurice Rouvier président du Conseil et ministre des Affaires étrangères 22 juin 1905-21 février 1906. Directeur du Contrôle des administrations financières et de l’Ordonnancement 1906-1911. Contrôleur des dépenses engagées au ministère des Finances 1906-1911. Directeur du Mouvement général des fonds 1911-1913. Conseiller d’État (s. e.) 1912-1913. Directeur du Contrôle des administrations financières et de l’Ordonnancement 1913-1917. Directeur du Mouvement général des fonds 1917. Second sous-gouverneur de la Banque de France 1917-1918. Premier sous-gouverneur de la Banque de France 1918-1920. Président du conseil d’administration du Crédit mobilier français 1920-1931, puis président de la Banque de l’Union parisienne (après sa fusion avec le Crédit mobilier français) 1931-1949. Président de la Banque des pays de l’Europe centrale (s. d.). Vice-président de la Banque de l’Afrique occidentale (s. d.).

1049LH 1905, O. 1909, C. 1913.

1050Sources : SAEF, 1C 34840 ; AN, LH 19800035/91/11358 ; ADP, état civil, V4E 4658 ; Reg. cand. adjoint ; Livre d’or ; IGF, 1931 ; Qui êtes-vous ?, 1924.

1051Bibliographie : CHADEAU, 1986, p. 150 ; DRAGO (Roland) et al. (dir.), Dictionnaire biographique des membres du Conseil d’État 1799-2002, Paris, Fayard, 2004, p. 542 ; ALLAIN (Jean-Claude), Joseph Caillaux le défi victorieux, Paris, Impr. nationale, 1978, p. 413 ; BONIN (Hubert), La Banque de l’Union parisienne. Histoire de la deuxième banque d’affaires française 1874/1904-1974, Paris, Plage, 2001, 588 p.

1052Autres sources : Archives de la Banque de France, dossiers individuels.

LUSTMAN Florence Béatrice

1053(Née Smerecki)

1054Née le 20 janvier 1961 à Évreux (Eure), fille d’Émile Smerecki enseignant (s. d.) et de Jeanne Petit.

1055École polytechnique 1980, diplômée de l’Institut des actuaires français, diplômée de l’IEP de Paris.

1056Nommée dans les fonctions d’inspectrice générale des Finances 18 avril 2007.

1057Commissaire contrôleur des Assurances 1985-1999. Commissaire contrôleur en chef des Assurances 1999. Chef du service du Contrôle des assurances 2000. Secrétaire générale de la Commission de contrôle des assurances, devenue en 2003 Commission de contrôle des assurances, des mutuelles et des institutions de prévoyance, et devenue en 2005 Autorité de contrôle des assurances et des mutuelles 2000-2007. Commissaire contrôleur générale des Assurances 2004. Chef du corps de contrôle des assurances 2006-2007.

1058LH 2005. ONM 2000, O. 2009.

1059Sources : Fichier BRH ; Fichier compétences ; Fichier CV succinct ; Dossier gestion ; Who’s who, 2007.

LUTTON Georges Charles Edmond

1060Né le 18 janvier 1841 à Dreux (Eure-et-Loir), décédé le 19 octobre 1868 à Angers (Maine-et-Loire), fils de Jacques Edmond Lutton propriétaire (N) et de Julie Pauline Delaunay.

1061Licencié en droit.

1062Adjoint à l’Inspection 1864, inspecteur de 4classe 1867, mort en fonctions.

1063Surnuméraire à l’Enregistrement (s. d.).

1064Œuvres

  • « De rei vindicatione (Dig 6,1). Des servitudes naturelles et légales », Paris, Ch. de Mourgues, 1862, 71 p. (th. licence, droit, Paris).

1065Sources : AD de Maine-et-Loire, état civil d’Angers ; Livre d’or ; IGF, 1931.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540