Version classiqueVersion mobile

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

Notices biographiques

Idrac à Isoard

Texte intégral

IDRAC Francis Cloud

1Né le 1er octobre 1946 à Paris (17e), fils de François Idrac président de société (s. d.) et de Marguerite Levêque.

2[Liens de parenté] Époux d’Anne-Marie Idrac, secrétaire d’État aux Transports 1995-1997, députée des Yvelines 1997-2002, présidente de la RATP 2002-2006, présidente de la SNCF 2006-2008, secrétaire d’État au Commerce extérieur depuis 2008.

3Diplômé de l’IEP de Paris, Éna (promotion Simone Weil) 1974.

4Nommé inspecteur général des Finances en service extraordinaire 29 avril 2009.

5Administrateur civil au bureau du Plan et des Études générales 1974, puis chef du bureau du Plan et des Études générales de la sous-direction de l’Équipement de la direction générale des Collectivités territoriales du ministère de l’Intérieur 1976. Sous-préfet, secrétaire général de la préfecture du Tarn-et-Garonne 1977-1979. Directeur du cabinet de Nicole Pasquier secrétaire d’État chargée de l’Emploi féminin auprès du ministre du Travail et de la Participation 1er septembre 1979. Sous-préfet, secrétaire général de la préfecture de l’Aisne 1981-1982. Chargé de mission, responsable de la planification régionale à la Délégation à l’aménagement du territoire et à l’action régionale 1982. Directeur adjoint du cabinet du préfet de la région Île-de-France, préfet de Paris 1982-1986. Administrateur civil hors classe 1984. Sous-préfet, secrétaire général de la préfecture des Yvelines 1986-1988. Sous-préfet hors classe 1986. Sous-préfet à Argenteuil (Val-d’Oise) 1988. Préfet, directeur des cabinets de Christian Sautter* puis de Jean-Claude Aurousseau, préfets de la région Île-de-France, préfets de Paris 1993. Préfet, délégué interministériel à la Ville et au Développement social urbain 1994. Préfet du Val-de-Marne 1996, de la région Basse-Normandie et du Calvados 2000, de la région Languedoc-Roussillon et de l’Hérault 2002-2005. Préfet hors classe, préfet de la région Aquitaine et de la Gironde 2005-2009. Président du conseil de la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie depuis 2010.

6Vice-président de l’Association du corps préfectoral et des hauts fonctionnaires du ministère de l’Intérieur 1989. Auditeur à la 1re session de l’Institut des hautes études de développement et d’aménagement du territoire 2000-2001.

7LH 2004. ONM C. 2008.

8Sources : Fichier BRH ; Dossier gestion ; Bulletin quotidien, 29 avril 2009 ; Who’s who, 2006.

ISOARD Auguste

9Né le 26 février 1821 à Embrun (Hautes-Alpes), décédé en février 1894, fils de Sébastien Raphaël Théodore Isoard colonel du génie, directeur des fortifications d’Embrun (N) et d’Anne Constance Resrier.

10[Liens de parenté] Neveu de Jean François Auguste Isoard*.

11Adjoint à l’Inspection 1er avril 1848, sous-inspecteur 1er janvier 1852, inspecteur de 3classe 1er juillet 1855, 2classe 1er novembre 1860, démissionnaire 1er janvier 1862.

12Commis au ministère des Finances (s. d.). Directeur de la Société des forges et visseries de Saint-Hippolyte 1875. Directeur de la Société générale de crédit industriel et commercial (s. d.).

13Sources : AD des Hautes-Alpes, état civil, 2E 50/13 ; Livre d’or ; IGF, 1931.

14Bibliographie : RÉVÉREND (A.), Le Premier Empire, t. 2, p. 333 ; BOUVIER (Jean), Le krach de l’Union générale, 1878-1885, Paris, PUF, 1960, 308 p.

ISOARD (ou IZOARD) Jean-François Auguste

15Né le 2 novembre 1765 à Embrun (Hautes-Alpes), décédé le 13 juillet 1840 à Embrun (Hautes-Alpes), fils de Jean Baptiste Izoard procureur du roi au bailliage d’Embrun (s. d.) et d’Agnès Lambert.

16[Liens de parenté] Oncle d’Auguste Isoard*.

17Inspecteur général du Trésor 20 septembre 1801.

18Avocat en Parlement, puis procureur du roi au bailliage d’Embrun 1789. Procureur-syndic du district d’Embrun 1791. Député suppléant à l’Assemblée législative 1791. Député (modéré) à la Convention 1792. Membre du Conseil des Cinq-cents 1795-1797. Consul à Cagliari 1797. Vérificateur général du Trésor 1800. Payeur principal de la Marine à La Spezzia 1808, puis à Gênes 1813. Payeur de la Guerre à Chambéry 1814. Admis à la retraite 1816. Avocat à Embrun.

19Sources : Livre d’or ; IGF, 1931.

20Bibliographie : DBF, t. 17, col. 242 ; ALLEMAND (F.), Dictionnaire biographique des Hautes-Alpes…, Gap, impr. et librairie alpines, 1911, p. 266-267 ; ROBERT et COUGNY, Dictionnaire des parlementaires 1789-1889, t. 3, p. 388.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search