Versión clásicaVersión móvil
OpenEdition Books

Dictionnaire historique des inspecteurs des Finances 1801-2009

 | 
Fabien Cardoni
, 
Nathalie Carré de Malberg
, 
Michel Margairaz

I. Recrutements, parcours, sociabilités

Les polytechniciens de l’Inspection

Matthieu de Oliveira y Hervé Joly

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Les inspecteurs des Finances diplômés de l’École polytechnique constituent une minorité significative qui mérite une étude particulière. Comment évolue leur recrutement dans le temps ? Peut-on considérer qu’il s’agit d’une élite de l’Inspection, qui connaîtrait une réussite particulière, notamment dans le monde des affaires ?

Au xixe siècle, la revanche des artilleurs

Jusqu’en 1847 et l’introduction du concours de recrutement, le ministre dispose, on le sait, de toute latitude pour choisir ceux qu’il estime aptes à devenir inspecteurs des Finances. Tout au plus le ministre Jean-Georges Humann décide-t-il, en 1842, que les impétrants doivent avoir entre 22 et 30 ans, compter deux ans de service et disposer d’une licence de droit ou se prévaloir de leur titre d’ancien élève de l’École polytechnique, précisant qu’ils doivent être « sortis admissibles dans les services du gouvernement [et] ayant au moins un an de service dans l’administration des Finances ». Entre 1801 et 1914, 79 anciens...

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2012

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540