Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Un consulat et ses finances. Millau (1187-1461)

 | 
Florent Garnier

Sources et bibliographie

Bibliographie

Texte intégral

I. OUVRAGES CONCERNANT L’HISTOIRE GÉNÉRALE ET L’HISTOIRE DU DROIT

Nous ne faisons pas mention ici des manuels récents et des dictionnaires historiques. Les ouvrages retenus reflètent les lectures qui ont accompagné nos recherches, ils intéressent principalement le droit, les idées politiques, les institutions monarchiques et la genèse de l’État moderne au bas Moyen Âge. Ils ont facilité la connaissance de l’environnement tant politique que juridique du consulat millavois.

Allmand (Ch.), La guerre de Cent Ans, Paris, 1989.

Alteroche (B. d’), De l’étranger à la seigneurie à l’étranger au royaume xie-xve siècle, Bibliothèque de droit privé, t. 360, Paris, 2002.

Aubenas (R.-J.), « Quelques réflexions sur le problème de la pénétration du droit romain dans le Midi de la France au Moyen Âge », A.M., 1964,

p. 370-377.

« Le contrat d’“affrairamentum” dans le droit provençal du Moyen Âge », R.H.D.F.E., 1933, p. 478-524.

Autrand (F.), « Offices et officiers royaux en France sous Charles VI », R.H., 242 (1969), p. 285-338.

  • Pouvoir et société en France. xive-xve siècles, Paris, 1974.
  • « Le personnel du Parlement de Paris : traitement automatique d’une prosopographie en vue d’une étude sociale », Informatique et histoire médiévale, L. Fossier, A. Vauchez et C. Violante (éd.), Rome, 1977, p. 239-243.
  • « Géographie administrative et propagande politique. Le « rôle des assignations » du Parlement aux xive et xve siècles », Histoire comparée de l’administration (ive-xviiie siècles). Actes du 14e Colloque historique franco-allemand, Munich, 1980, p. 264-281.
  • Naissance d’un grand corps de l’État. Les gens du Parlement de Paris, 1345-1454, Paris, 1981.
  • « La force de l’âge : jeunesse et vieillesse au service de l’État en France aux xive et xve siècles », C.R.A.I.B.L., 1985, p. 206-223.
  • « La succession à la couronne de France et les ordonnances de 1374 », Représentation, pouvoir et royauté à la fin du Moyen Âge, Paris, 1985, p. 25-32.
  • Charles VI. La folie du roi, Paris, 1986.
  • « L’allée du roi dans les pays de Languedoc. 1272-1390 », La circulation des nouvelles au Moyen Âge, E.F.R, n° 190, Rome, 1990, p. 85-97.
  • Charles V le Sage, Paris, 1994.
  • « Le concept de souveraineté dans la construction de l’État en France (xiiie-xve siècles) », Bertsein (S.) et Milza (P.) dir., Axes et méthodes de l’histoire politique, Paris, 1998, p. 155 et s.
  • « Le règne de Charles VI : un mauvais souvenir ? », Saint-Denis et la royauté. Études offertes à B. Guenée, Paris, 1999, p. 13-22.
  • Jean de Berry, Paris, 2000.

Barbey (J.), La fonction royale, essence et légitimité, d’après les Tractatus de Jean de Terrevermeille, Paris, 1983.

Beaune (C.), Naissance de la nation France, Paris, 1985, rééd., 1993.

Bériac (F.), « Les lendemains du traité de Brétigny », Villes et société urbaines au Moyen Âge. Hommage à Jacques Heers, Cultures et civilisations médiévales, t. XI, Paris, 1994, p. 207-219.

Bibliographie de l’histoire médiévale en France (1965-1990), M. Balard (Textes réunis par), Paris, 1992.

Bisson (Th. N.), Assemblies and Representation in Languedoc in the Thirteenth century, Princeton, 1964.

Borrelli de Serres (M.), Recherches sur divers services publics du xiiie au xviie siècles, 3 vol., Paris, 1895-1909.

Bossuat (A.), « L’idée de nation et la jurisprudence du Parlement de Paris au xve siècle », R.H., 204 (1950), p. 54-61.

  • « La formule “Le roi est empereur en son royaume”. Son emploi au xve siècle devant le Parlement de Paris », R.H.D.F.E., 1961, p. 371-381.
  • Le bailliage royal de Montferrand, Paris, 1957, 2e éd., Clermont-Ferrand, 1986.

Boutaric (E.), La France sous Philippe le Bel. Étude sur les institutions politiques et administratives au Moyen Âge, Paris, 1861.

– Saint Louis et Alfonse de Poitiers. Étude sur la réunion des provinces du Midi et de l’Ouest à la couronne et sur les origines de la centralisation administrative d’après des documents inédits, Paris, 1870.

Briquet (C.M.), Les filigranes. Dictionnaire historique des marques de papier dès leur apparition vers 1282 jusqu’en 1600, 4 t., 2e éd., Leipzig, 1923.

Brissaud (D.), Les Anglais en Guyenne. L’administration anglaise et le mouvement communal dans le Bordelais, Paris, 1875.

Brown (E.A.R.), « Representation and Agency Law in the Later Middle Ages », Viator, 3 (1972), p. 329-364.

Butaud (G.), Guerre et vie publique en Comtat Venaissin et à Avignon (vers 1350-vers 1450), thèse histoire, Université de Nice–Sophia Antipolis, dactyl., 2001.

Carbasse (J.-M.), Consulats méridionaux et justice criminelle au Moyen Âge, th. droit., dactyl., Montpellier, 1974.

  • « Bibliographie des coutumes méridionales (Catalogue des textes édités) », S.H.D.E., fasc. X, 1979.
  • « La responsabilité des communautés en cas de “méfaits clandestins” dans les coutumes du midi de la France », Diritto comune e diritti locali nella storia dell’Europa, Milan, 1980, p. 139 et s.
  • « La condition de la femme mariée en Languedoc (XIIIe-XIVe s.) », Cahiers de Fanjeaux, 23 (1988), p. 99-112.
  • « La ville saisie par la justice », Justices. Revue de droit processuel, 1995, n° 2, p. 9-18.

Cammarosano (P.), Italia medievale, Strutture e geografia delle fonti scritte, Rome, 1991.

Cazelles (R.), Société politique, noblesse et couronne sous Jean le Bon et Charles V, Genève-Paris, 1982.

Chaplais (P.), « Some documents regarding the fulfilment and interpretation of the treaty of Brétigny (1361-1369) », Camden Miscellany, vol. 19, Londres, 1952, 1re partie, p. 58 et s.

Chevrier (G.), « Remarques sur l’introduction et les vicissitudes de la distinction du jus privatum et du jus publicum dans les œuvres des anciens juristes français », Archives de philosophie du droit, 1 (1952), p. 5-77.

« Les critères de la distinction du droit privé et du droit public dans la pensée savante médiévale », Études d’histoire du droit canonique dédiées à G. Le Bras, II, Paris, 1965, p. 841-859.

Congar (Y.-M.), « Quod omnes tangit ab omnibus approbari debet », R.H.D.F.E., 1958, p. 210-259.

Contamine (Ph.), Guerre, état et société à la fin du Moyen Âge. Études sur les armées des rois de France, 1337-1494, Paris-La Haye, 1972.

  • « Mourir pour la patrie. xe-xxe siècle », Les lieux de mémoire, P. Nora, La Nation, Paris, 1986, p. 11-43.
  • Des pouvoirs en France (1300-1500), Paris, 1992.
  • « Charles VII, les Français et la paix, 1420-1445 », C.R.A.I.B.L., fasc. I, 1993, p. 9-23.
  • La noblesse au royaume de France, de Philippe le Bel à Louis XII, Paris, 1997.
  • « La royauté française à l’origine de la patria occitana ? », R. Babel et J.-L. Moeglin (éd.), Identité régionale et conscience nationale en France et en Allemagne, du Moyen Âge à l’époque moderne, Sigmaringen, Jan Thorbecke Verlag, 1997, p. 207-217.

Dansin (H.), Histoire du gouvernement de la France pendant le règne de Charles VII, Paris, 1858, reprints, 1974.

Declareuil (J.), Histoire générale du droit français des origines à 1789, Paris, 1925.

Delabruyère (I.), « La sénéchaussée de Toulouse : les sénéchaux et leur administration (vers 1389-1414) », P.T.E.C., 1983, p. 67-75.

« L’activité réglementaire d’un sénéchal de Toulouse à la fin du xive siècle », B.E.C, 143 (1985), p. 53-89.

Delachenal (R.), Histoire de Charles V, 4 vol., Paris, 1904-1931.

Delcambre (E.), Les États du Velay des origines à 1642, Saint-Étienne, 1938.

Demurger (A.), « Guerre civile et changements de personnel administratif dans le royaume de France de 1400 à 1418 : l’exemple des baillis et sénéchaux », Francia, 1978, p. 151-298.

  • « L’apport de la prosopographie à l’étude des mécanismes des pouvoirs (xiiie-xive siècles) », Prospographie et genèse de l’État moderne, Actes de la table ronde organisée par le C.N.R.S. et l’E.N.S de jeunes filles, Paris, 22-23 octobre 1984, (édités par Fr. Autrand), Paris, 1986, p. 289301.
  • « Les déplacements professionnels des agents du roi (vers 1380-vers 1410) », Voyages et voyageurs au Moyen Âge, Paris, 1996, p. 103-121.

Didier (Ph.), « Le contrat d’apprentissage en Bourgogne aux xive et xve siècles », R.H.D.F.E., 1976, 1, p. 35-57.

Dognon (P.), Les institutions politiques et administratives du pays de Languedoc, du xiiie siècle aux guerres de religion, Toulouse-Paris, 1895.

Droits savants et pratiques françaises du pouvoir (xie-xve siècles), J. Krynen et A. Rigaudière (éd.), Bordeaux, 1992.

Dumont (F.), « Les états particuliers du Centre de la France et l’impôt », Étude sur l’histoire des assemblées d’État, Travaux et recherches de la faculté de droit de Paris, série sciences hist., n° 8, Paris, 1966, p. 149-154.

Dumont (F.), Timbal (P.-C.), « Gouvernés et gouvernants en France. Périodes du Moyen Âge et du xvie siècle », Recueils Jean Bodin, t. 24, Gouvernés et gouvernants, Bruxelles, 1966, p. 181 et s.

Dupont-Ferrier (G.), Les officiers royaux des bailliages et sénéchaussées et les institutions monarchiques locales en France à la fin du Moyen Âge, Paris, 1902.

  • La formation de l’État français et l’unité française, des origines au milieu du xive siècle, Paris, 1934.
  • « Le mot administration dans les institutions françaises du Moyen Âge », J.S., 1937, p. 113-122.
  • « Le mot gouverner et ses dérivés dans les institutions françaises du Moyen Âge », J.S., 1938, p. 49-60.
  • Gallia Regia ou état des officiers royaux des bailliages et sénéchaussées de 1328 à 1515, t. V, Paris, 1958.

Dutour (Th.), « L’élaboration, la publication et la diffusion de l’information à la fin du Moyen Âge (Bourgogne ducale, France royale) », « Haro ! Noël ! Oyé ». Pratiques du Cri au Moyen Âge, D. Lette et N. Offenstadt (éd.), Paris, 2003, p. 141-155.

Les élites du pouvoir et la construction de l’État en Europe, W. Reinhard (sous la direction de). Les origines de l’État moderne en Europe, xiiie-xviiie siècle, W. Blockmans et J.-Ph. Genet (sous la direction générale de), Paris, 1996.

État et Église dans la genèse de l’État moderne, J.-Ph. Genet et B. Vincent (éd.), Madrid, 1986.

L’État moderne : le droit, l’espace et les formes de l’État, Actes du colloque tenu à la Baume Les Aix, 11-12 octobre 1984, N. Coulet, J.-Ph. Genet (éd.), Paris, 1990.

L’État moderne : genèse. Bilans et perspectives, Actes du colloque international C.N.R.S.-Paris I, 16-19 octobre 1991, J.-Ph. Genet (éd.), Paris, 1996.

L’État moderne : territoire, droit, système politique, N. Coulet et J.-Ph. Genet (éd.), Paris, 1990.

Étude sur l’histoire des assemblées d’État, Travaux et recherches de la faculté de droit de Paris, série sciences hist., n° 8, Paris, 1966.

Favier (J.), La guerre de Cent ans, Paris, 1980.

– Le temps des principautés de l’an mil à 1515, Paris, 1984.

Fédou (R.), L’État au Moyen Âge, Paris, 1971. La « France anglaise » au Moyen Âge, Actes du 111e Congrès national des Sociétés Savantes tenu à Poitiers en 1986, Paris, 1988.

La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles. Colloque tenu aux archives départementales de l’Allier, à Moulins-Yzeure, les 6, 7 et 8 avril 1995, Paris, 1996.

Garrisson (F.), « Sur les ventes publiques dans le droit méridional des xiiie et xive siècles », Mélanges P. Tisset, S.H.D.E., fasc. VII, 1970, p. 207-246.

Gaudemet (J.), Le gouvernement de l’Église à l’époque classique, 2e partie. Le gouvernement local, t. VIII, Histoire du droit et des institutions de l’Église en Occident, Paris, 1979.

Gauvard (Cl.), « Les officiers royaux et l’opinion publique en France à la fin du Moyen Âge », Histoire comparée de l’administration (ive-xviiie siècles), Actes du XIVe colloque historique franco-allemand,Tours, 1977, Munich, 1980, p. 583-593.

  • « Le roi de France et l’opinion publique à l’époque de Charles VI », Culture et idéologie dans la genèse de l’État moderne, E.F.R., n° 82, Rome, 1985, p. 353-366.
  • « Introduction », Le pouvoir réglementaire : dimension doctrinale, pratiques et sources, xve et xviiie siècles, A. J. Lemaîre et O. Kammerer (dir.), Rennes, 2004, p. 11-33.

Gauvard (C l.), Boureau (A.), Jacob (R.), avec la collaboration C. De Miramon, « Les normes », Les tendances actuelles de l’histoire du Moyen Âge en France et en Allemagne, J.-C. Schmitt et O. G. Oexle (dir.), Paris, 2002, p. 460-482.

Genèse de l’État moderne. Prélèvement et redistribution, J.-Ph. Genet et M. Le Mené (éd.), Paris, 1987.

Giesey (R.E.), The royal funeral ceremony in Renaissance France, Genève, 1960. Trad. Fr., Le roi ne meurt jamais, Paris, 1987.

Gilles (H.), « Autorité royale et résistances urbaines. Un exemple languedocien : l’échec de la réformation générale de 1434-1435 », Bulletin Philologique et historique (jusqu’en 1610), 1961, p. 115-146.

– Les États de Languedoc au xve siècle, Toulouse, 1965.

Gouiran (G.) et Hébert (M.), Le livre potentia des États de Provence (1391-1523), Collection de documents inédits sur l’histoire de France, section d’histoire médiévale et de philologie, vol. 25, Paris, 1997.

Gouron (A.), La réglementation des métiers en Languedoc, Paris, 1958.

  • « Les archives notariales des anciens pays de droit écrit au Moyen Âge », S.H.D.E., V, 1966, p. 47-60.
  • « Législateur et droit privé dans la France médiévale », La science du droit dans le Midi de la France au Moyen Âge, Londres, 1984, p. 211-230.
  • « Aux origines médiévales de la maxime Quod omnes tangit », Mélanges J. Imbert, Histoire du droit social, Paris, 1989, p. 277-286.
  • « Ordonnances des rois de France et droits savants (xiiie-xve siècles) », C.R.A.I.B.L., fasc. IV, Paris, 1991, p. 851-865.
  • « Le droit commun a-t-il été l’héritier du droit romain ? », C.R.A.I.B.L., fasc. I, Paris, 1998, p. 283-291.
  • « Cessante causa cessat effectus : à la naissance de l’adage », C.R.A.I.B.L., fasc. I, Paris, 1999, p. 299-309.

Grevy-Pons (N.), « Propagande et sentiment national pendant le règne de Charles VI : l’exemple de Jean de Montreuil », Francia, 1980, p. 127-145.

Guenée (B.), « La géographie administrative de la France à la fin du Moyen Âge : élections et bailliages », M.A., LXVI, 1961, p. 293-323.

  • Tribunaux et gens de justice dans le bailliage de Senlis à la fin du Moyen Âge (vers 1380-vers 1550), Paris, 1963.
  • « L’histoire de l’État en France à la fin du Moyen Âge vue par les historiens depuis cent ans », R.H., 232 (1964), p. 331-360.
  • « État et Nation en France au Moyen Âge », R.H., 237 (1967), p. 17-30.
  • « Espace et État dans la France au Bas Moyen Âge », A.E.S.C., 1968, p. 744-758.
  • « Y a-t-il un État des xive et xve siècles ? », A.E.S.C., 1971, p. 399-403.
  • L’Occident aux xive et xve siècles. Les États, Paris, 1971, 5e éd., 1993.
  • Politique et Histoire au Moyen Âge. Recueil d’articles sur l’histoire et l’historiographie médiévales (1956-1981), Paris, 1981.
  • « L’âge des personnes authentiques : ceux qui comptent dans la société médiévale sont-ils jeunes ou vieux ? », F. Autrand (éd.), Prospographie et genèse de l’État moderne, Actes de la table ronde du C.N.R.S., Paris, 1986, p. 249-279.
  • Un meurtre, une société. L’assassinat du duc d’Orléans, 23 novembre 1407, Paris, 1992.
  • L’opinion publique à la fin du Moyen Âge, Paris, 2002.

Guenée (B.) et Lehoux (F.), Les entrées royales françaises de 1328 à 1510, Paris, 1968.

Hébert (M.), « Voce preconia : note sur les criées publiques en Provence à la fin du Moyen Âge », Milieux naturels, espaces sociaux. Études offertes à Robert Delort réunies par É. Mornet et F. Morenzoni, Paris, 1997, p. 689-701.

– « Dons et entrées solennelles au xve siècle : Marguerite de Savoie (1434) et Jean d’Anjou (1443) », De Provence et d’ailleurs. Mélanges offerts à N. Coulet, t. XLIX, janvier-juin 1999, P.H, p. 267-281.

Hilaire (J.), Le régime des biens entre époux dans la région de Montpellier du début du xiiie siècle à la fin du xvie siècle, Montpellier, 1957.

  • « Du crieur public à l’ordinateur : histoire des publicités légales », Études du C.R.E.D.A., Paris, 1992, p. 11-47.
  • La vie du droit. Coutumes et droit écrit, Paris, 1994.

Histoire comparée de l’administration (ive-xviiie siècles), Actes du XIVe colloque historique franco-allemand, Tours, 1977, Munich, 1980.

Histoire de la fonction publique, t. 1 : Des origines au xve siècle, P. Riché, E. Bournazel, F. Autrand (sous la direction de), Paris, 1993.

L’histoire médiévale en France. Bilan et perspectives, Paris, 1991.

Histoire de la pensée politique médiévale (350-1410), sous la direction de J.H. Burns, Cambridge History, 1983, trad. J. Ménard, Paris, 1993.

Imbert (J.), Histoire des hôpitaux français. Contribution à l’étude des rapports de l’Église et de l’État dans le domaine de l’Assistance Publique. Les hôpitaux en droit canonique (du décret de Gratien à la sécularisation de l’administration de l’Hôtel-Dieu de Paris en 1505), Paris, 1947.

Jassemin (H.), La Chambre des comptes au xve siècle, Paris, 1933.

Kantorowicz (E.-H.), Mourir pour la patrie (au Moyen Âge) et autres textes, Paris, 1984.

The king’s two bodies. A study in medieval political theology, Princeton, 1957, trad. J.-Ph. et N. Genet, Les Deux Corps du roi. Essai sur la théologie politique au Moyen Âge, Paris, 1989, rééd., 2000.

Kerhervé (J.), L’État breton aux xive et xve siècles. Les ducs, l’argent et les hommes, 2 t., Paris, 1987.

Krynen (J.), Idéal du prince et pouvoir royal en France à la fin du Moyen Âge (1380-1440). Étude de la littérature politique du temps, Paris, 1981.

  • « “Le mort saisit le vif”. Genèse médiévale du principe de l’instantanéité de la succession royale française », J.S., 1984, p. 187-221.
  • « Genèse de l’État et histoire des idées politiques en France à la fin du Moyen Âge », Culture et idéologie dans la genèse de l’État moderne, E.F.R., n° 82, Rome, 1985, p. 395-412.
  • « “Qu’est-ce qu’une nation ?” La réponse médiévale française », R.H.D.F.E., 1986, p. 71-78.
  • L’empire du roi. Idées et croyances politiques en France xiiie-xve siècle, Paris, 1993.
  • « Note sur Bodin, la souveraineté, les juristes médiévaux », Pouvoir et liberté. Études offertes à Jacques Mourgeon, Bruxelles, 1998, p. 61-66.

Kubler (J.), Recherches sur la fonction publique sous l’Ancien Régime. L’origine de la perpétuité des offices royaux, Nancy, 1958.

Le Goff (Jcq.), Un autre Moyen Âge, Paris, 1977, rééd., 1999.

Leguai (A.), De la seigneurie à l’État. Le Bourbonnais pendant la guerre de Cent Ans, Moulins, 1969.

« Royauté et principautés en France aux xive et xve siècles : l’évolution de leurs rapports au cours de la guerre de Cent Ans », M.A., t. CI, 1995, p. 121-135.

Le Roy Ladurie (E.), Les paysans du Languedoc, Paris, 1966.

Lewis (P.), La France à la fin du Moyen Âge. La société politique, Paris, 1977.

Leyte (G.), Domaine et domanialité publique dans la France médiévale (xiie-xive siècles), Strasbourg, 1996.

La longue durée de l’État, J. Le Goff (dirigé par), Collection Histoire de la France,. A. Burguière, J. Revel (sous la direction de), Paris, 1989, rééd., 2000.

Lot (F.) et Fawtier (R.), Histoire des institutions françaises au Moyen Âge, 3 vol., Paris, 1958-1962.

Macé (L.), Les comtes de Toulouse et leur entourage (xiie-xiiie siècles). Rivalités, alliances et jeux de pouvoir, Toulouse, 2000.

Marongiu (A.), « Pré-parlements, parlements, États, assemblées d’État », R.H.D.F.E., 57 (1979), p. 631-644.

Mattéoni (O.), Servir le prince. Les officiers des ducs de Bourbon à la fin du Moyen Âge (1356-1523), Paris, 1998.

Maurice (Ph.), « Les officiers royaux du bailliage de Marvejols à la fin du Moyen Âge », R.H., avril-juin 1992, p. 285-309.

– La famille en Gévaudan au xve siècle, Paris, 1998.

Medieval Lives and the Historian. Studies in Medieval Prosopography, First International Interdisciplinary Conference on Medieval Prosopography, University of Biefeld, 3-5 december, 1982, ed. by N. Bulst, J.-Ph. Genet, Kalamazoo, Michigan, 1986.

Mestre (J.-L.), Un droit administratif à la fin de l’Ancien Régime : le contentieux des communautés de Provence, Paris, 1976.

Michaud-Quantin (P.), Universitas. Expressions du mouvement communautaire dans le Moyen Âge latin, Paris, 1970.

Les monarchies (sous la direction de Y.-M. Bercé), Histoire générale des systèmes politiques (dirigée par M. Duverger et J.-F. Sirinelli), Paris, 1997.

Moulin (L.), « Sanior et major pars. Notes sur l’évolution des techniques électorales dans les Ordres religieux du vie au xiiie siècle », R.H.D.F.E., 1958, p. 368-397 et p. 491-529.

Nadrigny (X.), « L’information politique à Toulouse dans la première moitié du xve siècle (1414-1444) », P.T.E.C., 1999, p. 305-313.

Offenstadt (N.), « Le crieur public à la fin du Moyen Âge, enjeux d’une recherche », Information et société en Occident à la fin du Moyen Âge, Paris, 2004, p. 203-217.

Olivier-Martin (Fr.), Les ordres, les pays, les villes et les communautés d’habitants, Cours d’histoire du droit public, Paris, 1948-1949.

– Histoire du droit français des origines au xviiie siècle, Paris, 1951.

Ourliac (P.), Droit romain et pratique méridionale au xve siècle. Etienne Bertrand, Paris, 1937.

« L’évolution de la condition de la femme en droit français », Annales de la Faculté de droit à Toulouse, t. XVI, 1966, p. 43-71.

Petit-Renaud (S.), « Faire loy » au royaume de France de Philippe VI à Charles V (1328-1380), Paris, 2002.

Poly (J.-P.), La Provence et la société féodale, 879-1166. Contribution à l’étude des structures dites féodales dans le Midi, Paris, 1976.

« Les légistes provençaux et la diffusion du droit romain dans le Midi », Mélanges R. Aubenas, Montpellier, 1974, p. 613-635.

Prosopographie et genèse de l’État moderne, Actes de la table ronde organisée par le C.N.R.S. et l’E.N.S de jeunes filles, Paris, 22-23 octobre 1984, (édités par Fr. Autrand), Paris, 1986.

Quillet (J.), Charles V le roi lettré. Essai sur la pensée politique d’un règne, Paris, 1987.

Représentation, pouvoir et royauté à la fin du Moyen Âge, J. Blanchard et Ph. Contamine (éd.), Paris, 1995

Résistances, représentation et communauté, P. Blickle, (sous la direction de). Les origines de l’État moderne en Europe, xiiie-xviiie siècle, W. Blockmans et J.-Ph. Genet (sous la direction générale de), Paris, 1998.

Rigaudière (A.), « Loi et État dans la France du bas Moyen Âge », L’État moderne : le droit, l’espace et les formes de l’État, Paris, 1990, p. 33-59.

  • « État, pouvoir et administration dans la Practica aurea libellorum de Pierre Jacobi (vers 1311) », Droits savants et pratiques du pouvoir (xie-xve siècles), J. Krynen et A. Rigaudière dir., Bordeaux, 1992.
  • « L’invention de la souveraineté », Pouvoirs, 67 (1993), p. 5-20.
  • « Les ordonnances de police en France à la fin du Moyen Âge », Policey im Europa des frühen Neuzeit, Herausgegeben von M. Stolleis unter Mitarbeit von K. Hârter und L. Schilling, Frankfurt am Main, 1996, p. 97-161.
  • « La royauté, le Parlement et le droit écrit aux alentours des années 1300 », C.R.A.I.B.L., fasc. III, 1996, p. 884-908.
  • « Pratique politique et droit public dans la France des xive et xve siècles », Archives de philosophie du droit, 41 (1997), p. 83-114.
  • « Un enjeu pour la construction de l’État : penser et écrire la loi dans la France du xive siècle », Les origines de l’État moderne. Les instruments légaux du pouvoir, Paris, 2001, p. 73-101.
  • Penser et construire l’État dans la France du Moyen Âge (xiiie-xve siècle), Paris, 2003.

Les serviteurs de l’État au Moyen Âge, Paris, 1999.

Taylor (Ch. H), « Assemblies of french towns in 1316 », Speculum, vol. XIV, 1939, p. 290-299.

Timbal (P.C.), La guerre de Cent ans vue à travers les registres du Parlement (1337-1369), Paris, 1961.

Tisset (P.), « Placentin et son enseignement à Montpellier. Droit romain et coutume dans l’ancien pays de Septimanie », S.H.D.E, fasc. III, 1951, p. 67-94.

Verdon (L.), « La femme en Roussillon aux xiie et xiiie siècles : statut juridique et économique », A.M., 1999, p. 293-309.

Viala (A.), Le Parlement de Toulouse et l’administration royale laïque, 14201525 environ, 2 t., Albi, 1953.

Weidenfeld (K.), Les origines médiévales du contentieux administratif (xive-xve siècles), Paris, 2001.

« Les recours juridictionnels contre les ordonnances de police au bas Moyen Âge », Le pouvoir réglementaire, A. J. Lemaîre et O. Kammerer (dir.), Rennes, 2004, p. 79-95.

II. LA VILLE

Amouroux (R.), Le consulat et l’administration municipale de Narbonne. Des origines à la fin du xive siècle, thèse droit., dactyl., Toulouse, 1970.

Angelras (A.), Le consulat nîmois, histoire de son organisation, Nîmes, 1912.

Artonne (A.), Le mouvement communal de 1314 et les chartes provinciales de 1315, Paris, 1912.

Ascheri (M.), « Statuti, legislazione e sovranità : il caso di Siena », Statuti, città, territori in Italia e Germania tra medioevo ed età moderna, G. Chittolini et D. Willoweit (éd.), Bologne, 1991, p. 145-194.

  • « Formes du droit dans l’Italie communale : les statuts », Médiévales, 39 (2000), p. 137-152.
  • « Les cités-États et les Communes : quelques problèmes historiographiques », Scrivere il Medioevo : Lo spazio, la santità, il cibo. Un libro dedicato ad Odile Redon, Br. Lauriox et L. Moulinier-Brogi (éd.), Rome, 2001, p. 55-75.

Atlas historique des villes françaises, Paris, 1982-1986.

Babeau (A.), Assemblées générales des communautés d’habitants du xiie siècle à la révolution, Paris, 1893.

Barel (Y.), La ville médiévale. Système social, système urbain, Grenoble, 1975.

Barral (P.), Considérations sur le régime municipal de Clermont en Lodévois aux xiiie et xive siècles, Montpellier, 1918.

Béchard (F.), Le droit municipal au Moyen Âge, Paris, 1860.

Bémont (C.), « Les institutions de Bordeaux au Moyen Âge », R.H., 3 (1916), p. 253-293.

Biget (J.-L.), Albi et l’albigeois (ve-xve siècle), thèse doctorat d’État, dactyl., 4 t., U.T.M., 1993.

  • « Réflexions sur le statut de la ville en France méridionale (xie-xve siècle) », Annuaire du collège de France, 1993-1994, p. 856-858.
  • « Les villes du Midi de la France au Moyen Âge », Panoramas urbains. Situation de l’histoire des villes, J.-L. Biget, J.-Cl. Hervé (coord.), E.N.S. Fontenay-St Cloud, 1995, p. 149-172.
  • « Les Albigeois à la conquête de leurs libertés. La charte de 1220 », Les sociétés méridionales à l’âge féodal (Espagne, Italie et sud de la France xe-xiiie s.). Hommage à P. Bonnassie, H. Débax (Textes réunis par), Toulouse, 1999, p. 179-183.

Billot (Cl.), Chartes à la fin du Moyen Âge, Paris, 1987.

Bisson N. (Th.), « Pouvoir et consuls à Toulouse (1150-1205) », Les sociétés méridionales à l’âge féodal (Espagne, Italie et sud de la France xe-xiiie s.). Hommage à P. Bonnassie, H. Débax (Textes réunis par), Toulouse, 1999, p. 197-202.

Bodineau (P.), « L’ascension politique et sociale des robins dijonnais sous

les derniers Valois », Études en souvenir de R. Fiétier, 1, M.S.H.D.B., 38 (1981), p. 101-116.

  • « Les gens de loi au service de la commune de Dijon au xive siècle », B.P.H., Paris, 1981, p. 123-132.
  • « La contribution des historiens du droit aux recherches sur l’histoire des villes en Bourgogne », Annales de Bourgogne, 71 (1999), p. 85-92.

Bonazzi (E.), « Saint-Jean-d’Angély de 1372 à 1453. Son histoire. Ses institutions », P.T.E.C., 1958, p. 15.

Bonin (P.), Bourgeois, bourgeoisie et habitanage dans les villes du Languedoc sous l’Ancien Régime, thèse histoire du droit, dactyl., 2 vol., Paris II, 2000.

Bourgeois, bourgeoisie et habitanage dans les villes du Languedoc sous l’Ancien Régime, Aix-en-Provence, 2005.

Bonnes villes du Poitou et des pays charentais (xiie-xviiie siècles), R. Favreau, R. Rech et Y.-J. Riou (sous la direction de), Poitiers, 2002.

Boulet-Sautel (M.), « L’émancipation urbaine dans les villes du Centre de la France », Recueil de la Société Jean Bodin, VI, La ville, Bruxelles, 1954, p. 371-406.

« La formation de la ville médiévale dans les régions du centre de la France »,

Recueil de la Société Jean Bodin, VII, La ville, Bruxelles, 1955, p. 357-370.

Bourin (M.), « La crise des institutions municipales dans les villages du Bas-Languedoc pendant la première moitié du xive siècle », Libertés locales et vie municipale en Rouergue, Languedoc et Roussillon, Actes du LVIXe Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, Millau, 1987, Montpellier, 1988, p. 37-46.

Bourin-Derruau (M.), Villages médiévaux en Bas-Languedoc : genèse d’une sociabilité (xe-xive siècle), 2 t., Paris, 1987.

Bove (B.), Dominer la ville. Prévôts des marchands et échevins parisiens de 1260 à 1350, Paris, 2004.

Brondy (R.), Chambéry. Histoire d’une capitale vers 1350-1560, Lyon, 1988.

Cadres de vie et société dans le Midi médiéval, Hommage à Charles Higounet, A.M., t. 102, n° 189-190, 1990.

Caille (J.), « Le consulat de Narbonne. Problème des origines », Les origines des libertés urbaines, Rouen, 1990.

Caillet (L.), Étude sur les relations de la commune de Lyon avec Charles VII et Louis XI (1417-1483), Paris, 1909.

Calonne (A. de), La vie municipale au xve siècle dans le Nord de la France, Paris, 1880.

Capra (P.), « Les villes locales de l’Aquitaine anglo-saxonne au milieu du xive siècle », Mélanges en l’honneur d’E. Fournial, Saint-Étienne, 1978, p. 41-52.

Carolus-Barré (L.), « Les institutions municipales de Compiègne au temps des gouverneurs attournés (1319-1692) », Bulletin philologique et historique, 1940-1, p. 1-84.

« Le gouvernement communal d’après le Livre de Jostice et de Plet », R.H.D.F.E., 1941, p.136-156

Carret (M.), « La gestion de Villefranche[-sur-Saône, Rhône], aux xve et xvie siècles d’après les registres consulaires de la ville », B. Acad. Villefranche-en-Beaujolais, 24 (2001), p. 51-60.

Cassan (M.), Lemaître (J.-L.), Espace et pouvoirs urbains dans le Massif central et l’Aquitaine du Moyen Âge à nos jours, Ussel-Paris, 1994.

Castaldo (A.), Seigneurs, villes et pouvoir royal en Languedoc : le consulat médiéval d’Agde (xiiie-xive siècles), Paris, 1974.

« L’élection consulaire à Pézenas au Moyen Âge », Annales de l’Université des Sciences sociales de Toulouse, t. XXIV, 1976, p. 385-411.

Cauchies (J.-M.), « Services publics et législation dans les villes des anciens Pays-Bas. Questions d’heuristique et de méthode », L’initiative publique des communes en Belgique. Fondements historiques (Ancien régime), Actes du 11e Colloque international Spa, 1-4 sept. 1982, Bruxelles, 1984, p. 639-689.

« Règlements de métiers et rapports de pouvoirs en Hainaut à la fin du Moyen Âge », Les métiers au Moyen Âge. Aspects économiques et sociaux, Louvain-La-Neuve, 1994, p. 35-54.

Challet (V.), « La révolte des Tuchins : banditisme social ou sociabilité villageoise ? », Médiévales, 34 (1998), p. 101-112.

« Au miroir du Tuchinat : relations sociales et réseaux de solidarité dans les communautés languedociennes à la fin du xive siècle », Cahiers de Recherches Médiévales (xiiie-xve s.), 10 (2003), p. 71-87.

La charte de Beaumont et les franchises municipales entre Loire et Rhin, Actes du colloque de l’Université de Nancy II, 22-25 septembre 1982, Nancy, 1988.

Les Chartes et le mouvement communal, Saint-Quentin, 1980, Saint-Quentin, 1982.

Chenon (E.), « De la personnalité juridique des villes de communes d’après le droit français du xiiie siècle », T.v.R., t. IV, 1922-1923, p. 351-366.

Cheruel (A.), Histoire de Rouen sous la domination anglaise, Rouen, 1840, reprints, Genève, 1976.

Chevalier (B.), La ville de Tours et la société tourangelle à la fin du Moyen Âge (1336-1520), Lille, 1974.

  • Tours, ville royale : origine et développement d’une capitale à la fin du Moyen Âge, 1356-1520, Paris, 1975.
  • Les bonnes villes de France du xive au xvie siècle, Paris, 1982.
  • Les Bonnes villes, l’État et la société dans la France de la fin du xve siècle (recueil d’articles), Orléans, 1995.

Chittolini (G.), Città, comunità e feudi negli stati dell’Italia centro-settentrionale (secoli xiv-xvi), Milan, Unicopoli, 1998.

La civilisation urbaine en Bourgogne, Annales de Bourgogne, t. 71, fasc. 1 et 2, 1999.

Clauzel (D.), « Lille à l’avènement de la période bourguignonne, le témoignage des comptes urbains », R.N., 232 (1977), p. 19-43.

  • « Le renouvellement de l’échevinage à la fin du Moyen Âge : l’exemple de Lille (1380-1500), R.N., 310 (1995), p. 365-378.
  • « Les élites urbaines et le pouvoir municipal : le « cas » de la bonne ville de Lille aux xive et xve siècles », R.N., 315 (1996), p. 241-268.

Construction, reproduction et représentation des patriciats urbains de l’Antiquité au xxe siècle, Actes du colloque des 7, 8 et 9 septembre 1998 tenu à Tours, Cl. Petitfrère (textes réunis et présentés), Tours, 1999.

Contamine (Ph.), « La noblesse et les villes dans la France de la fin du Moyen Âge », Bullettino dell’Istituto storico italiano pe il Medio Evo e Archivio Muratoriano, 91 (1986), p. 467-489.

Coulet (N.), Aix-en-Provence : espaces et relations d’une capitale (milieu xive-milieu xve s.), Aix, 1987.

« Les juristes dans les villes de la Provence médiévale », Les sociétés urbaines en France méridionale et en péninsule ibérique au Moyen Âge, Actes du Colloque de Pau, 21-23 septembre 1988, Collection de la maison des pays ibériques, 45, Paris, 1991, p. 311-327.

Crozet (R.), « Les constructions civiles d’intérêt public à Poitiers au Moyen Âge », Les constructions civiles d’intérêt public dans les villes d’Europe au Moyen Âge et sous l’Ancien Régime et leur financement, Colloque international du Comité d’histoire de Pro Civitate, Spa, 1968, 1971, p. 35-45.

Curveiller (S.), Dunkerque, ville et port de Flandre à la fin du Moyen Âge à travers les comptes de bailliage de 1358 à 1407, Villeneuve-d’Ascq, 1989.

Defolie (E.), Albi au bas Moyen Âge d’après le registre de délibérations municipales de 1372 à 1382, mémoire maîtrise, dactyl., U.T.M., 1999.

Delcambre (E.), Une institution municipale languedocienne. Le consulat du Puy-en-Velay des origines à 1610, Le Puy, 1933.

Delsol (H.), Le consulat de Brive-la-Gaillarde. Essai sur l’histoire politique et administrative de la ville avant 1789, 1936, réimpr., Treignac, 1982.

Deniau (J.), La commune de Lyon et la guerre bourguignonne, 1417-1435, Lyon, 1934.

Desportes (P.) Reims et les Rémois aux xiiie et xive siècles, 2 t., Paris, 1979.

« La population de Reims au xve siècle », M.A., 1966, p. 463-509.

Dognon (P.), « De quelques mots employés au Moyen Âge dans le Midi pour désigner des classes d’hommes », A.M., 1899, p. 348-358.

Droguet (A.), Les finances municipales de Marseille dans la seconde moitié du xive siècle, thèse de l’Ecole des Chartes, dactyl., 1975.

Dubled (H.), « Syndics et conseillers de Carpentras », Bulletin philologique et historique, 1965, p. 449-462.

« Les statuts de la ville d’Hyères (1237) », R.H.D.F.E., 1978, p. 269-298.

Dubois (H.), « Les élites urbaines sous le regard des médiévistes français depuis 1945 », Construction, reproduction et représentation des patriciats urbains de l’Antiquité au xxe siècle, Tours, 1999, p. 529-536.

Dufour (E.), La commune de Cahors au Moyen Âge, Cahors, 1846.

D’une ville à l’autre : structures matérielles et organisation de l’espace dans les villes européennes (xiiie-xvie siècles). Actes du colloque organisé par l’Ecole française de Rome avec le concours de l’Université de Rome (Rome 1er-4 décembre 1986), J.-C. Maire Vigueur (éd.), Rome, E.F.R, 122, 1989.

Duparc (P.), La formation d’une ville Annecy jusqu’au début du xvie siècle, Annecy, 1973.

Duplan (V.), Les oligarchies toulousaines : familles et sociétés, de la fin du xiiie au milieu du xve siècle (1271-1444), 2 t., thèse de doctorat d’histoire, dactyl., U.T.M., 1994.

Dupont (A.), « L’évolution sociale du consulat nîmois du milieu du xiiie au milieu du xive siècle », A.M., 1960, p. 287-308.

« L’évolution des institutions municipales de Beaucaire du début du xiiie à la fin du xve siècle », A.M., 1965, p. 257-274.

Dutour (Th.), Une société de l’honneur. Les notables et leur monde à Dijon à la fin du Moyen Âge, Paris, 1998.

  • « Pouvoir politique et position sociale en ville : les factions et leurs chefs à Dijon à la fin du Moyen Âge », Guerre, pouvoir et noblesse au Moyen Âge. Mélanges Ph. Contamine, Paris, 2000, p. 227-238.
  • La ville médiévale, Paris, 2003.

Edmond-Perrin (Ch.), « Metz aux xiiie et xive siècles », A.E.S.C., avril-juin 1953, p. 197-209.

Les élites urbaines au Moyen Âge, XXVIIe Congrès de la S.H.M.E.S. (Rome, mai 1996), Paris, 1997.

L’État moderne et les élites, xiiie-xviiie siècles. Apports et limites de la méthode prosopographique, Actes du colloque international C.N.R.S.Paris, 16-19 octobre 1991, Paris, 1996.

Elzières (J.-B.), « Coutumes, privilèges et criées des communautés rurales en Cévennes : l’exemple de la terre d’Hierle (xiiie-xve siècles), Libertés locales et vie municipale en Rouergue, Languedoc et Roussillon, Actes du LVIXe Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, Millau, 1987, Montpellier, 1988, p. 47-66.

Fabre (G.) et Lochard (Th.), Montpellier, la ville médiévale, Paris, 1992.

Fabris (P.), « Les familles nobles et notables de Pézenas vues par le consulat (xiiie-xviiie s.) », Hommages à J. Fabre de Morlhon, Mélanges historiques et généalogiques Rouergue – Bas-Languedoc, Albi, 1978, p. 259-274.

« Faire bans, edictz et statutz » : légiférer dans la ville médiévale. Sources, objets et acteurs de l’activité législative communale en Occident, CA 1200-1550, Actes du colloque international tenu à Bruxelles les 17-20 novembre 1999, J.-M Cauchies, E. Bousman (sous la direction de), Publications des Facultés universitaires Saint Louis, 87, Bruxelles, 2001.

Favier (J.), « Autonomie municipale et tutelle royale au xve siècle : les élections à Paris », Cultus et cognitio, Varsovie, 1976, p. 145-149.

Favreau (R.), « La condition sociale des maires de Poitiers au xve siècle », Bulletin philologique et historique jusqu’en 1610, 1963, p. 161-177.

  • La ville de Poitiers à la fin du Moyen Âge, Poitiers, 1978.
  • « Commune et gens du roi à La Rochelle (début xiiie-début xve siècle) », La ville au Moyen Âge, 102e Congrès national du C.T.H.S., t. II, Société et pouvoirs dans la ville, Paris, 1998, p. 107-127.

Fédou (R.), Les hommes de loi lyonnais à la fin du Moyen Âge. Étude sur les origines de la classe de robe, Paris, 1964.

« Les sergents de Lyon aux xive et xve siècles : une institution, un type social », Bulletin philologique et historique (jusqu’à 1610) du Comité des Travaux historiques et scientifiques, 1964, p. 283-292.

Ferradou-Habert (M.-C.), Pouvoir royal et pouvoir consulaire à Narbonne (1338-1422), thèse lettres, 2 t., dactyl., Toulouse, 1982.

« Un corps municipal face à un lieutenant du Roi en Languedoc : le consulat de Narbonne et Jean, duc de Berry (1380-1416) », Bulletin de la commission archéologique et littéraire de Narbonne, 46 (1995), p. 123-129.

Fiétier (R.), La cité de Besançon de la fin du xiie siècle au milieu du xive siècle : étude d’une société urbaine, Paris, 1978.

Finances, pouvoirs et mémoire. Hommages à J. Favier, J. Kerhervé, A. Rigaudière (Textes réunis par), Paris, 1999.

Flammermont (Ch.), Histoire des institutions municipales de Senlis, Paris, 1881.

Flandin-Bléty (P.), « Le pouvoir municipal en Limousin au bas Moyen Âge », Espaces & pouvoirs urbains dans le Massif central et l’Aquitaine du Moyen Âge à nos jours, Paris, 1994, p. 3-45.

« Le rôle des juristes dans la politique des consulats du Quercy au Moyen Âge », Revue de la société internationale d’histoire de la profession d’avocat, 6 (1994), p. 5-39.

Fontette (M. de), « Villes médiévales et ordres mendiants », R.H.D.F.E., 1970, p. 390-407.

Fourquin (G.), « Le droit parisien de la fin du Moyen Âge, droit des notables », Études d’histoire du droit parisien, Paris, 1970, p. 375-395.

– Les soulèvements populaires au Moyen Âge, Paris, 1972.

Fray (J.-L.), « Petites villes et leurs réseaux en pays de moyenne montagne. L’exemple des hautes terres du Massif central à la fin du Moyen Âge », Montagnes médiévales, XXXIVe Congrès de la S.H.M.E.S., Chambéry 23-25 mai 2003, Paris, 2004, p. 241-262.

Galabert (F.), « Un siècle d’administration communale à Aucamville (Tarnet-Garonne) d’après les comptes consulaires (1346-1446) », A.M., 1908, p. 313-350.

Gauvard (Cl.), « Théorie, rédaction et usage du droit dans les villes du royaume de France du xiie au xve siècle : esquisse d’un bilan », La ville et le droit au Moyen Âge, Göttingen, 1999, O. G. Oexle et P. Monnet (dir.), Göttingen, 2003, p. 25-71.

Ginatempo (M.) Sandri (L.), L’Italia delle città. Il popolamento urbano tra Medioevo e Rinascimento (secoli xiii-xvi), Florence, Le Lettere, 1990.

Giry (A.), Histoire de la ville de Saint-Omer et de ses institutions jusqu’au xive siècle, Paris, 1877, réimp., Genève-Paris, 1977.

Documents sur les relations de la royauté avec les villes en France de 1180 à 1314, Paris, 1885.

Godding (Ph.), « Administrer une ville au Moyen Âge : la technique législative », Administration et droit, Actes des journées de la Société Internationale d’Histoire du droit tenues à Rennes les 26, 27 et 28 mai 1994, F. Burdeau (Textes réunis par), Paris, 1996, p. 40-47.

Gouron (A.), « Diffusion des consulats méridionaux et expansion du droit romain aux xiie et xiiie siècles », B.E.C., t. CXXI, 1963, p. 26-76.

  • « Libertas hominum Montispessulani, rédaction et diffusion des coutumes de Montpellier », Hommages à Philippe Wolff, A.M., t. XC, 138-139, juillet-décembre 1978, p. 289-318.
  • « Le rôle social des juristes dans les villes méridionales au Moyen Âge », La science du droit dans le Midi de la France au Moyen Âge, London, 1984, p. 55-67.
  • « Grande bourgeoisie et nouveaux notables : l’aspect social de la “révolution” montpelliéraine de 1204 », SHDE, fasc. XV, 1991, p. 27-48.
  • « Sur les plus anciennes rédactions coutumières du Midi : les « chartes » consulaires d’Arles et d’Avignon », A.M., 1997, p. 189-200.

Grand (R.), « La genèse du mouvement communal en France », R.H.D.F.E., 1942, p. 149-173.

Grava (Y.), « Le syndicat provençal au xive siècle : les communautés d’habitants de l’étang de Berre », 106e Congrès nat. soc. sav., Philologie et histoire jusqu’en 1610, Perpignan, 1981, Paris, 1983, p. 135-151.

Guilbert (S.), « A Châlons-sur-Marne au xve siècle : Un conseil municipal face aux épidémies », A.E.S.C., 1968, p. 1283-1300.

Hébert (M.), Tarascon au xive siècle. Histoire d’une communauté urbaine provençale, Aix-en-Provence, 1979.

Heers (Jcq.), La ville au Moyen Âge en Occident. Paysages, pouvoirs et conflits, Paris, 1990, rééd., 1994.

Higounet-Nadal (A.), « Le journal des dépenses d’un notaire de Périgueux en mission à Paris (Janvier-Septembre 1337) », A.M., t. LXXVI, 1964, p. 379-402.

  • « Une famille de marchands de Périgueux au xive siècle : les Giraudoux », A.E.S.C., 1965, p. 110-133.
  • « Le financement des travaux publics à Périgueux au Moyen Âge », Les constructions civiles d’intérêt public dans les villes d’Europe au Moyen Âge et sous l’Ancien Régime et leur financement, Bruxelles, 1971, p. 155-171.
  • « Hygiène, salubrité, pollution au Moyen Âge. L’exemple de Périgueux », Annales de démographie historique, 1975, p. 81-92.
  • Périgueux aux xive et xve siècles. Étude de démographie historique, thèse histoire, dactyl., 2 vol., Université Paris IV, 1977.
  • « Du consulat de Périgueux aux xive et xve siècles », Périgueux, le Périgord : les anciennes industries de l’Aquitaine, Actes du 30e Congrès d’études régionales, Fédér. Hist. Sud-Ouest, Périgueux, 1978, Bordeaux, 1981, p. 157-170.
  • Familles patriciennes de Périgueux à la fin du Moyen Âge, Paris, 1983.

Histoire de l’Europe urbaine, I. De l’Antiquité au xviiie siècle, J.-L. Pinol (sous la direction de), Paris, 2003.

Histoire de la population française. 1 / des origines à la Renaissance, J. Dupâquier, Paris, 1988, rééd. 1995.

L’histoire urbaine en France (Moyen Âge-xxe siècle), Guide bibliographique, 1965-1996, I. Backouche (édition préparée par), Paris, 1998.

Houriez (E.), « Les institutions communales de la ville de Chauny, 11661565 », P.T.E.C., 1951, p. 85.

Jehel (G.), P. Racinet, La ville médiévale. De l’Occident chrétien à l’Orient musulman ve-xve siècle, Paris, 1996.

Klapisch-Zuber (Ch.), Les Toscans et leurs familles. Une étude du catasto florentin de 1427, Paris, 1978.

  • « Sources et méthodes de la démographie médiévale, le catasto florentin de 1427-1430 », La démographie médiévale, sources et méthodes, Actes du Congrès de l’Association des Historiens médiévistes de l’Enseignement Supérieur public (Nice, 15-16 mai 1970), Annales de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de Nice, 1972, p. 53-70.
  • « Quelques réflexions sur les rapports entre prosopographie et démographie historique », Medieval Lives and the Historian, Studies in medieval prosopography, proceedings of the Firts Internatiknal Interdisciplinary Conference on medieval prosopography, University of Biefeled, 3-5 december 1982, ed. by N. Bulst et J.-Ph. Genet, Kalamazoo, Michigan, 1986.

Klapisch-Zuber (Ch.) et Demonet (M.), « “A uno pane e uno vino”. La famille rurale toscane au début du xve siècle », A.E.S.C., 1972, p. 873-901.

Le Blévec, La part du pauvre. L’assistance dans les pays du Bas-Rhône du xiie siècle au milieu du xve siècle, 2 vol., Rome, 2000.

Le Carpentier (G.), « La Harelle, révolte rouennaise de 1382 », M.A., XVI, 1903, p. 12-32 et p. 89-109.

Le Goff (J.), « Ordres mendiants et urbanisation dans la France médiévale », A.E.S.C., 1970, p. 924-946.

Leguai (A.), « Les ducs Valois et les villes du duché de Bourgogne », Les relations entre princes et villes aux xive-xvie siècles : aspects politiques, économiques et sociaux, Dijon, 1993, p. 21 et s.

Leguay (J.-P.), La ville de Rennes au xve siècle à travers les comptes des miseurs, Paris, 1969.

  • Un réseau urbain au Moyen Âge : les villes du duché de Bretagne aux xive et xve siècles, Paris, 1981.
  • La rue au Moyen Âge, Rennes, 1984.

Lemaître (J.-L.), Ussel, une ville de consulat du xiiie au xve siècle, Tulle, 1969.

Lennel (F.), Calais au Moyen Âge, des origines au siège de 1346, Calais, 1909.

Lepetit (B.), « L’histoire urbaine en France : vingt ans de recherches », Enquête, anthropologie, histoire, sociologie, 4 (1996), p. 11-34.

Leroy (N.), L’administration du consulat d’Avignon (1146-1251), mémoire DEA histoire du droit, Paris II, dactyl., 2000.

Lesne-Ferret (M.), « Démocratie et désignation des consuls dans les villes médiévales du sud de la France », Exerptiones iuris : Studies in honor of André Gouron, B. Durand et L. Mayali, (éd.), Robbins Collection Publications, Berkeley, 2000, p. 385-401.

Lestocquoy (J.), Patriciens du Moyen Âge. Les dynasties bourgeoises d’Arras du xie au xve siècles, Arras, 1945.

Les libertés urbaines et rurales du xie au xive siècle, Colloque international de Spa, 5-8 septembre 1966, Pro Civitate, n° 19, 1968.

Llobet (G. de), Foix médiéval. Recherches d’histoire urbaine, Saint-Girons, 1974.

Manduech (G.), « La “bonne ville” : origine et sens de l’expression », A.E.S.C., 1972, p. 1441-1448.

Maulde (M.A. de), Coutumes et règlements de la république d’Avignon au treizième siècle, Paris, 1879.

Maulde (R. de), « De l’organisation municipale coutumière au Moyen Âge : chartes municipales d’Orléans et de Montargis », R.H.D., VII, 1883, p. 1-40.

Maurice (Ph.), « Un exemple d’organisation municipale au xve siècle : le syndicat de Chirac », A.M., 1993, p. 183-208.

Mérad-Bouchouareb (E.), « Les décisions de l’échevinage d’Amiens au xve siècle », R.H.D.F.E., 1992, p. 343-361.

Mirot (L.), Les insurrections urbaines sous Charles VI (1380-1383), leurs causes, leurs conséquences, Paris, 1905.

Mondes de l’Ouest et villes du monde. Regards sur les sociétés médiévales. Mélanges en l’honneur d’André Chédeville, C. Laurent, B. Merdrignac, D. Pichot (Textes réunis par), Rennes, 1998.

Monzat (A.), « Gourdon-en-Quercy du milieu du xiiie à la fin du xive siècle naissance et développement d’un consulat », P.T.E.C., 1970, p. 141-150.

Morand (C.), Les institutions municipales de Clermont (1357-1504), thèse lettres, dactyl., Clermont-Ferrand, 1978.

Mourier (J.), « Tournon : étude des structures urbaines (vers 1420-vers 1520) », P.T.E.C., 1984, p. 131-142.

Olivier-Martin (F.), Les ordres, les pays, les villes et communautés d’habitants, 1948-49, rééd., Paris, 1988.

Les origines des libertés urbaines, Actes du XVIe Congrès de la F.H.M.E.S., Rouen, 1985, Rouen, 1990.

Oriola De Pallares (A. d’), Les consuls de Perpignan, Perpignan, 1901.

Parverie (I.), « De la pierre au papier : les fondements du pouvoir consulaire à Castres à la fin du Moyen Âge », Revue du Tarn, 185 (2002), p. 1-30. PENA, « Le roi d’Angleterre et les villes d’Aquitaine au début du xive siècle », A.M., 1990, p. 257-274.

Perrat (Ch.), « Les institutions municipales de Lyon à la fin du xive siècle », P.T.E.C., 1926, p. 1-12.

Perrochet (M.), « La ville de Romans au milieu du xve siècle, aspects institutionnels, économiques et sociaux », P.T.E.C., 1974, p. 197-204.

Petillon (C.), « Le personnel urbain de Lille (1384-1419) », R.N., 257 (1983), p. 416-427.

Petit-Dutaillis (Ch.), Les communes françaises des origines au xviiie siècle, Paris, 1947, rééd., 1970.

Les petites villes du Moyen Âge à nos jours, Actes du colloque International C.E.S.U.R.B., Bordeaux, 25-26 octobre 1985, J.-Ph. Poussou et P. Loupès (sous la direction de), Paris, 1987.

Pirenne (H.), Les villes du Moyen Âge. Essai d’histoire économique et sociale, Bruxelles, 1927.

– Les villes et les institutions urbaines, Paris-Bruxelles, 1939.

Plaisse (A. et S.), La vie municipale à Évreux pendant la guerre de Cent ans, Évreux, 1978.

Porée (Ch.), Le consulat et l’administration municipale de Mende, Paris, 1901.

Portal (Ch.), Histoire de la ville de Cordes en Albigeois (1222-1799), Albi, 1965, Toulouse, rééd., 1984.

« Les insurrections de Tuchins dans les pays de Langue d’Oc vers 13821384 », A.M., 1892, p. 433-474.

Racine (P.), « Le rôle des Judices dans la formation des communes italiennes », Villes et sociétés urbaines au Moyen Âge, Cultures et civilisations médiévales, XI, Hommage à Jacques Heers, Paris, 1994, p. 163-172.

  • « Le notaire au service de l’état communal italien (xiie-xiiie siècles) », Les serviteurs de l’État au Moyen Âge, Paris, 1999, p. 63-74.
  • « Où va l’histoire urbaine ? », M.A., t. CVI, 2000, p. 375-384.

Raynouard (F.), Histoire du droit municipal en France, Paris, 1829.

Religion et société urbaine au Moyen Âge. Études offertes à J.-L. Biget, Paris, 2000.

Renouard (Y.), Bordeaux sous les rois d’Angleterre, Histoire de Bordeaux, Ch. Higounet (dir.), Bordeaux, 1965.

Rigaudière (A.), Saint-Flour ville d’Auvergne au bas Moyen Âge. Étude d’histoire administrative et financière, Paris, 1982.

  • Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993.
  • « Universitas, corpus, communitas et consulatus dans les chartes des villes et bourgs d’Auvergne du xiie au xve siècle », Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 21-51.
  • « Qu’est-ce qu’une bonne ville dans la France du Moyen Âge ? », Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 53-112.
  • « Réglementation urbaine et “législation d’Etat” dans les villes du Midi français aux xive et xve siècles », Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 113-159.
  • « Hiérarchie socio-professionnelle et gestion municipale dans les villes du Midi français au bas Moyen Âge », Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 167-214.
  • « L’essor des conseillers juridiques des villes dans la France du bas Moyen Âge », Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 215-251.
  • « Le notaire et la ville médiévale », Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 253-268.
  • « Voter dans les villes de France au Moyen Âge (xiiie-xve s.) », C.R.A.I.B.L., novembre-décembre 2000, p. 1439-1471.
  • « Voyager pour administrer : les émissaires sanflorains en Auvergne et dans le royaume (1393-1394) », La ville médiévale en deçà et au-delà de ses murs. Mélanges J.-P. Leguay, Rouen, 2000, p. 291-314.
  • « Le statut juridique du bourgeois d’après Jean Boutillier », Excerptiones iuris : Studies in Honor of André Gouron, Berkeley, 2000, p. 607-635.
  • « Conclusions », « Faire bans, edictz et statutz » : légiférer dans la ville médiévale. Sources, objets et acteurs de l’activité législative communale en Occident, CA 1200-1550, Actes du colloque international tenu à Bruxelles les 17-20 novembre 1999, J.-M Cauchies, E. Bousman (sous la direction de), Publications des Facultés universitaires Saint Louis, 87, Bruxelles, 2001, p. 671-686.
  • « Municipal Citizenship in Pierre Jacobi’s Practica aurea libellorum (ca. 1311) », Privileges and Rights of Citizenship. Law and the Juridical Construction of Civil Society, Berkeley, 2002, p. 1-25.

Rossiaud (J.), « Prostitution, jeunesse et société dans les villes du sud-est au xve siècle », A.E.S.C., 1976, p. 289-325.

Schneider (J.), La ville de Metz aux xiiie et xive siècles, Nancy, 1950.

  • « Les origines des chartes de franchises dans le Royaume de France (xie-xiie siècle) », Les libertés urbaines et rurales du xie au xive siècle, Bruxelles, 1968, p. 29-50.
  • « Sur le droit urbain de Toul au Moyen Âge », Économies et sociétés au Moyen Âge. Mélanges offerts à E. Perroy, Paris, 1973, p. 273-282.
  • « Problèmes d’histoire urbaine dans la France médiévale », Tendances, perspectives et méthodes de l’histoire médiévale, Actes du 100e Congrès national des sociétés savantes, Philologie et histoire jusqu’à 1610, t. I, Paris, 1975, p. 137-162.

Sée (H.), Louis XI et les villes, Paris, 1891.

Séve (R.), « Les franchises de Clermont à la fin du xiie siècle », Recueil de travaux offerts à Clovis Brunel, II, Paris, 1955, p. 521-537.

Les sociétés urbaines en France méridionale et en péninsule ibérique au Moyen Âge, Actes du Colloque de Pau, 21-23 septembre 1988, Collection de la maison des pays ibériques, 45, Paris, 1991.

Sosson (J.-P.), Les travaux publics de la ville de Bruges xive-xve siècles. Les matériaux. Les hommes, Pro Civitate, n° 48, Bruxelles, 1977.

Sotty (R.), « Les villes franches bourbonnaises : Villefranche-de-Monteroux (xiie-xive siècles) », Annales de la faculté de droit et de science politique de l’université Clermont I, 1977, p. 5-88.

Stouff (L.), La ville d’Arles à la fin du Moyen Âge, Aix-en-Provence, 1986.

Terrasse (V.), La commune de Provins, 1152-1355. Histoire institution nelle, administrative et sociale, thèse E.H.E.S.S., dactyl., 2000.

Teyssot (J.), « Voyages et pérégrinations d’Auvergnats pendant la guerre de Cent ans », Voyages et voyageurs au Moyen Âge, Paris, 1996, p. 63-70.

  • « Le mouvement communal en Auvergne, xiiie-xve siècles », A.M., 1997, p. 201-210.
  • Riom. Capitale et Bonne Ville d’Auvergne (1212-1557), Clermont-Ferrand, 1999.

Thierry (A.), Essai sur l’histoire de la formation et des progrès du tiers-état, Paris, 1853.

Timbal (P.-C.), « Les villes de consulat dans le Midi de la France. Histoire de leurs institutions administratives et judiciaires », Recueil de la société Jean Bodin, La ville, VI, Bruxelles, 1954, p. 342-370.

« Le consulat de Cazouls-lès-Béziers au xive siècle », S.H.D.E., Mélanges P. Tisset, fasc. VII, 1970, p. 439-445.

Tricard (J.), « Le roi dans la mémoire officielle d’une ville. Les notes du calendrier consulaire de Limoges », Saint-Denis et la royauté. Études offertes à B. Guenée, Paris, 2000, p. 537-546.

Tuetey (A.), Étude sur le droit municipal aux xiiie et au xive siècles en Franche-Comté et en particulier à Montbéliard, Montbéliard, 1864.

Vagnon (A.), « Être consul à Lyon au xve siècle : privilège ou travaux d’Hercule ? », Cahiers d’Histoire, 1994, p. 95-118.

Vaillant (P.), Recueil de documents relatifs à l’histoire du droit municipal en France des origines à la Révolution. Les libertés des communautés dauphinoises (Des origines au 5 janvier 1355), Paris, 1951.

Vaisse (D.), « La communauté urbaine de la cité de Toul du milieu du xive à la fin du xve siècle », P.T.E.C., 1999, p. 359-367.

Valois (N.), « Établissement et organisation du régime municipal à Figeac », B.E.C., 40 (1879), p. 397-423.

Valous (G. de), Le patriciat lyonnais aux xiiie et xive siècles, Paris, 1973.

Venturini (A.), « Pouvoir comtal et libertés urbaines à Nice (1229/12301384). De l’abolition du consulat au triomphe d’un régime de syndicat », Cahiers du Centre d’Études médiévales, Nice, 1989, p. 127-148.

Vercauteren (F.), « Conceptions et méthodes de l’histoire des villes médiévales au cours du dernier siècle », XIIe Congrès international des Sc. Hist., Vienne, 1965, V, p. 649-673.

Verger (J.), « Les gradués en droit dans les sociétés urbaines du midi de la France à la fin du Moyen Âge », Milieux universitaires et mentalité urbaine au Moyen Âge, Colloque du Département d’études Médiévales de Paris-Sorbonne et de l’Université de Bonn, Cultures et Civilisations Médiévales, VI, D. Poirion (Textes réunis par), Paris, 1987, p. 145-156.

Verhulst (A.), « Les origines urbaines dans le Nord-Ouest de l’Europe : essai de synthèse », Francia, 14 (1986), p. 57-81.

Vial (E.), « Le capitaine de la ville. La garde et la défense de Lyon », Revue d’histoire de Lyon, 5 (1906), p. 124-140.

  • « Les procureurs généraux et le secrétaire de la ville de Lyon », Revue d’histoire de Lyon, 7 (1908), p. 309-316.
  • « Les voyers de la ville de Lyon », Revue d’histoire de Lyon, 10 (1911), 180-197.

Vidal (H.), « La coutume de Béziers 1185-1194 », S.H.D.E., fasc. XI, 1980, p. 23-39.

Villes, bonnes villes, cités et capitales. Études d’histoire urbaine (xiie-xviiie siècles) offertes à Bernard Chevalier, M. Bourin (Textes réunis par), Tours, 1989.

La ville, la bourgeoisie et la genèse de l’État moderne (xiie-xviiie siècles), N. Bulst et J.-Ph. Genet (éd.), Paris, 1988.

La ville et le droit au Moyen Âge, Göttingen, 1999, O. G. Oexle et P. Monnet (dir.), Göttingen, 2003.

La ville en France au Moyen Âge. Histoire de la France Urbaine, A. Chédeville, J. Le Goff, J. Rossiaud (sous la direction de), Paris, 1980, rééd. 1998.

La ville. Institutions administratives et judiciaires, Recueils de la Société Jean Bodin, VI, Bruxelles, 1954.

La ville médiévale en deçà et au-delà de ses murs. Mélanges J.-P. Leguay, Ph. Lardin et J.-L. Roch (Textes réunis par), Rouen, 2000.

La ville au Moyen Âge, N. Coulet et O. Guyotjeannin (sous la direction de), Paris, 1998.

Villes et sociétés urbaines au Moyen Âge, Cultures et civilisations médiévales, XI, Hommage à Jacques Heers, Paris, 1994.

Viollet (P.), Les communes françaises au Moyen Âge, 1900, réimpr. Genève, 1977.

Wolff (Ph.), « France du Nord, France du Sud. Les luttes sociales dans les villes du Midi français. xiiie-xve siècles », A.E.S.C., 1947, p. 443-454.

  • Commerces et marchands de Toulouse (vers 1350– vers 1450), Paris, 1954.
  • Regards sur le Midi médiéval, Toulouse, 1978.
  • « Civitas et burgus. L’exemple de Toulouse », Regards sur le Midi médiéval, Toulouse, 1978, p. 201-211.
  • « Consuls des riches et consuls des pauvres à Castres, au Moyen Âge », Regards sur le Midi médiéval, Toulouse, 1978, p. 385-392.
  • « Les villes de France au temps de Philippe Auguste », La France de Philippe Auguste, Colloque international, Paris, 1980, Paris, 1982, p. 645-674.
  • « Communes, libertés, franchises urbaines ; le problème des origines : le cas des consulats méridionaux », Les origines des libertés urbaines, Actes du XVIe Congrès de la F.H.M.E.S., Rouen, 1985, Rouen, 1990, p. 235-241.

Wolff (Ph.) et Mollat (M.), Ongles bleus : Jacques et Ciompi. Les révolutions populaires en Europe aux xive et xve siècles, Paris, 1970.

III. ÉCONOMIE

Aboucaya (L.), « Réflexions sur les effets de la crise de la monnaie sur le droit des contrats (iiie-ive siècles) », Les épisodiques, 7, Université de Lille II, Centre d’histoire judiciaire, 1995, p. 77-97.

Les anciennes mesures locales du Massif central d’après les tables de conversion, Institut d’Études du Massif central, P. Charbonnier (sous la direction de), Clermont-Ferrand, 1990.

Arena (R.), « Réflexions sur la théorie monétaire de Nicole Oresme »,

Nicolas Oresme. Tradition et innovation chez un intellectuel au xive siècle, P. Souffrin et A. P. Segards (éd.), Paris, 1988, p. 195-207.

L’argent au Moyen Âge, XXVIIIe Congrès de la S.H.M.E.S. (Clermont-Ferrand, 30 mai-1er juin 1997), Paris, 1998.

L’argent des villages du xiiie au xviiie siècles, Actes du colloque d’Angers (30-31 octobre 1998), Bibliothèque d’Histoire rurale, 4, Rennes, 2000.

Baratier (E.), « Démographie médiévale dans le midi méditerranéen. Sources et méthodes », Démographie médiévale. Sources et méthodes, Annales de la Faculté des Sciences de Nice, mai 1970.

Baulant (M.), « Le prix des grains à Paris de 1431 à 1788 », A.E.S.C., 1968, p. 520-540.

« Le salaire des ouvriers du bâtiment à Paris de 1400 à 1726 », A.E.S.C., 1971, p. 463-483.

Bautier (R.-H.), « Feux, population et structure sociale au milieu du xve siècle. L’exemple de Carpentras », A.E.S.C., 1959, 2, p. 255-268.

  • « Recherches sur les routes de l’Europe médiévale. I. De Paris et des foires de Champagne à la Méditerranée par le Massif central », Bulletin philologique et historique (avant 1610), Paris, 1961, p. 99-143.
  • « L’histoire économique de la France médiévale de l’an Mil à la fin du xve siècle », L’histoire médiévale en France. Bilan et perspectives, Paris, 1991, p. 49 et s.

Bautier (R.-H.) et Sornay (J.), Les sources de l’histoire économique et sociale au Moyen Âge : Provence, Comtat-Venaissin, Dauphiné, États de la Maison de Savoie, Paris, 3 vol., 1968-1974.

Biget (J.-L.), « Aspects du crédit dans l’Albigeois à la fin du xiiie siècle », Castres et le pays tarnais, Actes du XXVIe congrès de la Fédération des sociétés académiques et savantes, Languedoc-Pyrénées-Gascogne, Albi, 1972, p. 1-50.

« Florence, un “modèle” pour l’histoire des villes du Midi français. Compte-rendu de La Roncière (Ch-M. de), Prix et salaires à Florence au xive siècle (1280-1380), E.F.R., 1982 », A.M., 97 (1985), p. 444-446.

Bisson (T. N.), « A propos d’un registre municipal de Narbonne. Note sur la chronologie des ordonnances monétaires de Louis IX, 1263-1265 », A.M., LXXII, 1960, p. 83-88.

Bloch (Cl.), « Les peines appliquées aux faux monnayeurs en France par la Chambre des Monnaies (fin du xve siècle) », T.v.R., 58 (1990), p. 73-94.

Bloch (M.), « Mutations monétaires dans l’ancienne France », A.E.S.C., 1953, p. 145-158 et p. 433-456.

Bois (G.), Crise du féodalisme, Paris, 1976, rééd., 1981.

– La grande dépression médiévale xive et xve siècles. Le précédent d’une crise systémique, Paris, 2000.

Bompaire (M.), « L’atelier monétaire royal de Montpellier et la circulation monétaire en bas Languedoc jusqu’au milieu du xve siècle », P.T.E.C., 1980, p. 23-28.

  • « Un livre de changeur languedocien du milieu du xive s. », Revue numismatique, 1987, p. 118-183.
  • « Circulation et vie monétaire dans le Tarn médiéval (XIe-XIVe) », Bulletin. Soc. Sci. Arts. Belles Lettres du Tarn, n° 45-46 (1991-1992), p. 479-491.
  • « Saisies de monnaies prohibées au milieu du xve siècle. Le Talbot d’or », Revue numismatique, 1995, p. 149-185.
  • « Le pavillon d’or ou ‘nobles guyennois’ », Bulletin de la société française de numismatique, 1996, p. 71-74.
  • « Pour une histoire des monnaies noires », Finances, pouvoirs et mémoires. Hommage à Jean Favier, J. Kerhervé et A. Rigaudière (Travaux réunis par), Paris, 1999, p. 349-371.
  • « Monnaie étrangère et monnaie locale en France, xiiie-xive siècle », Moneta locale, moneta staniera : Italia ed Europa xi-xv secolo, Milan, 1999, p. 135-199.
  • « Monnaies et politiques monétaires en France (xiie-xve siècle) », XXVI Semana de Estudios Medievales, Estella, 19 a 23 julio de 1999, Pamplune, 2000, p. 87-128.
  • « Les monnayages d’or d’Aquitaine anglo-saxonne. Le témoignage des livres des changeurs », Revue numismatique, 2000, p. 261-279.

Bompaire (M.), Dumas (Fr.), Numismatique médiévale, L’atelier du médiéviste, 7, Turnhout-Belgique, 2000.

Bonnet (M.), « Les changeurs lyonnais au Moyen Âge (1350-1450) », R.H., 249 (1967), p. 325-352.

Boone (M.), « Apologie d’un banquier médiéval : Tommaso Portinari et l’État bourguignon », M.A., CV, 1999, p. 31-54.

Braudel (F.) et Labrousse (E.), Histoire économique et sociale de la France, I / 1450-1660, Paris, 1977, rééd. 1993.

Bridrey (E.), La théorie de la monnaie au xive siècle, Nicole Oresme, thèse droit, dactyl., Caen, 1906.

Cabrol (U.), Histoire de l’atelier monétaire royal de Villefranche-de-Rouergue, Villefranche-de-Rouergue, 1913.

Capra (P.), « Recherches sur la valeur des monnaies dans le Bordelais au temps de la lieutenance du Prince Noir (1353-1357) », Bulletin philologique et historique, 1957, p. 471-563.

  • « L’histoire monétaire de l’Aquitaine anglo-gasconne du temps du Prince Noir (1354-1372) », Bulletin et mémoires de la Société archéologique de Bordeaux, 64 (1968), p. 93-151.
  • « Pour une histoire de la monnaie anglo-gasconne », A.M., 1975, p. 405-430.

Carpentier (E.), « Autour de la Peste noire : famines et épidémies dans l’histoire du xive siècle », A.E.S.C., 1962, p. 1062-1092.

Carpentier (E.) et Glenisson (J.), « Bilans et méthodes : la démographie française au xive siècle », A.E.S.C., 1962, p. 109-129.

Carpentier (E.), Le Mené (M.), La France du xie au xve siècle. Population, société, économie, Paris, 1996.

Castaing-Sicard (M.), Monnaies féodales et circulation monétaire en Languedoc (xe-xiiie siècles), Cahiers de l’Association Marc Bloch, Études d’histoire méridionale, n° 4, Toulouse, 1961.

Castaldo (A.), « Crises du XIVe et démographie dans la région piscénoise : L’exemple de Conas », Pézenas, ville et campagne, xiiie-xxe siècles, Actes du XLVIIIe Congrès de la F.H.L.M.R., Pézenas 10-11 mai 1975, Montpellier, 1976, p. 49-74.

Cazelles (R.), « La stabilisation de la monnaie par la création du franc (décembre 1360). Blocage d’une société », Traditio, 1976, p. 293-311.

« Quelques réflexions à propos des mutations de la monnaie royale française (1295-1360) », M.A., 72 (1966), p. 83-105 et p. 251-278.

Clauzel (D.), « Comptabilités urbaines et histoire monétaire (13841482) », R.N., 249 (1981), p. 357-376.

Clavaud (F.), « Cajarc, consulat du Haut Quercy aux xiiie et xive siècles. Étude démographique », P.T.E.C., 1990, p. 45-50.

« Évolution et structures de la population à Cajarc, consulat du Haut-Quercy, au xive siècle : un exemple du cas des petites villes », Population et démographie au Moyen Âge, 118e Congrès national des soc. hist et scient., Pau, 1993, p. 51-88.

Combes (J.), « Les foires en Languedoc au Moyen Âge », A.E.S.C., 1958, p. 231-259.

Contamine (Ph.), Bompaire (M.), Lebecq (S.), Sarrazin (J.-L.), L’économie médiévale, Paris, 1993, rééd., 1997.

Cormier (J.-Ph.), Monnaies médiévales, reflets des pouvoirs, Paris, 1996.

Corriéras (J.-L.), « Monnaie de paiement et monnaie de compte dans le Comté de Forez au xiiie s. », Pratiques et pensées monétaires, 1985, p. 25-50.

Day (J.), Monnaies et marchés au Moyen Âge, Paris, 1994.

Dieudonné (A.), « La monnaie royale depuis la réforme de Charles V jusqu’à la restauration monétaire par Charles VII spécialement dans ses rapports avec l’histoire politique », B.E.C., 72 (1911), p. 473-499 et B.E.C., 73 (1912), p. 263-282.

Dubois (H.), Les foires de Chalon et le commerce dans la vallée de la Saône à la fin du Moyen Âge (v. 1280-v. 1430), Paris, 1976.

« Le pouvoir économique du prince », Les princes et le pouvoir au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 229-246.

Dupuy (Cl.), La monnaie médiévale (XIe-XIVe) : une étude des faits et de la pensée, thèse sciences économiques, dactyl., Lyon II, 1988.

« De la monnaie publique à la monnaie privée au bas Moyen Âge (XIIIe-XIVe) », Genèses, 8 (1992), p. 25-59.

Favier (J.), « Circulation et conjoncture monétaires au temps de Marie de Bourgogne », R.H., 1984, p. 3-27. FAVREAU (R.), « Les changeurs du royaume sous le règne de Louis XI », B.E.C., CXXII, 1964, p. 216-251.

Fossier (R.), Sources de l’histoire économique et sociale du Moyen Âge occidental, L’atelier du médiéviste, 6, Turnhout, 1999.

Fournial (E.), « L’indexation des créances et des rentes au xive siècle (Forez, Lyonnais et Dauphiné) », Le Moyen Âge, t. LXIX, volume Jubilaire 1888-1963, p. 583-596.

  • Les villes et l’économie d’échange en Forez aux xiiie et xive siècles, Paris, 1967.
  • Histoire monétaire de l’Occident médiéval, Paris, 1970.

Gandilhon (R.), Politique économique de Louis XI, Rennes, 1941.

Geremek (B.), Le salariat dans l’artisanat parisien aux xiiie-xve siècles. Étude sur le marché de la main d’œuvre au Moyen Âge, Paris-La Haye, 1968.

Gillard (L.), « Unités de compte et espèces monnayées au Moyen Âge : quelques définitions », Médiévales, 1982, p. 85-88.

Girard (A.), « Un phénomène économique : la guerre monétaire (xive-xve siècles) », A.E.S.C., 1940, p. 207-218.

Glénisson (J.), « La seconde peste : l’épidémie de 1360-1362 en France et en Europe », Annuaire-Bulletin de la Société de l’Histoire de France, 1971, p. 27-38.

Guerreau (A.), « L’étude de l’économie médiévale. Genèse et problèmes actuels », Cahiers du Léopard d’or, 7, 1998, p. 31-82.

Guilhiermoz (P.), « Avis sur la question monétaire – Document n° 5 », Revue Numismatique, 4e série, 29 (1926), p. 96-98.

« Avis sur la question monétaire – Document n° 12 », Revue Numismatique, 4e série, 31 (1927), p. 101.

Heers (J.), « Les limites des méthodes statistiques pour les recherches de démographie médiévale », Annales de démographie historique, 1968, p. 43-72.

– « L’occident aux xive et xve siècles. Aspects économiques et sociaux, Paris, 1973.

Hubrecht (G.), La dépréciation monétaire et la stabilisation. Leurs effets sur l’exécution des obligations, thèse droit, dactyl., Strasbourg, 1928.

  • « Les conséquences juridiques des mutations monétaires dans la législation et la jurisprudence françaises des xive et xve siècles », R.H.D.F.E., 1933, p. 337-347.
  • « Quelques observations sur l’évolution des doctrines monétaires du xiie au xviiie siècle », Aequitas et bona fides. Festschrift für August Simonius, Bâle, 1955, p. 133-144.

Johans (E.), « Les mines d’argent du comté de Rodez : étude de la charte de coutumes du Minier », R.R., 64 (2000), p. 553-573.

Labrot (Jcq.), « Le franc à pied, le coup de génie de Charles V », Monnaies, 5 (1992), p. 20-25.

Lacave (M.), « Note sur une source de l’histoire monétaire méridionale (xive-xve s.) », R.H.D.F.E., 1973, p. 418-424.

Lafaurie (J.), Les monnaies des rois de France, t. I, De Hugues Capet à Louis XII, Paris, Bâle, 1951.

Laine (B.), « La vie économique et sociale à Collioure de 1360 à 1490 », P.T.E.C., 1966, p. 79-85.

Lardin (Ph.), « La crise monétaire de 1420-14222 en Normandie », L’argent au Moyen Âge, Paris, 1998, p. 101-143.

« Présence et circulation de l’argent dans les campagnes de Normandie orientale à la fin du Moyen Âge », L’argent des villages du xiiie au xviiie siècle. Actes du colloque d’Angers (30-31 octobre 1998), Rennes, 2000, p. 55-68.

La Roncière (Ch. de), Prix et salaires à Florence au xive siècle (12801380), Rome, 1982.

Michaud-Quantin (P.), « La politique monétaire royale à la Faculté de Paris en 1265 », M.A., 1962, p. 137-151.

Miskimin (H.-A.), Money and power in fifteenth-century France, Londres, 1984. Nicolas Oresme. Tradition et innovation chez un intellectuel au xive siècle, P. Souffrin et A. P. Segards (éd.), Paris, 1998.

Oberste (J.), « L’usurier, un hérétique ? La décrétale Ex Gravi (1311/12) et les mutations de la société citadine aux xiie et xiiie siècles », Pouvoir, Justice et Société, Cahiers de l’Institut d’Anthropologie Juridique, n° 4, J. Hoareau-Dodineau et P. Texier (Textes réunis par), Limoges, 2000, p. 399-447.

Perroy (E.), « À l’origine d’une économie contractée : les crises du xive siècle », A.E.S.C., 1949, p. 167-182.

Piron (S.), « Monnaie et majesté royale dans la France du 14e siècle », Annales H.S.S., mars-avril 1996, p. 325-354.

Radzihovska (O.), « À propos du coût du travail à Aix-en-Provence au xve siècle : apprentissage et salariat à travers les actes notariés », La ville au Moyen Âge, Paris, 1998, p. 329-338.

Renouard (Y.), « Les voies de communication entre pays de la Méditerranée et pays de l’Atlantique au Moyen Âge. Problèmes et hypothèses. », Études d’histoire médiévale, t. II, Paris, 1968, p. 719-726.

Roover (R. de), « Aux origines d’une technique intellectuelle : la formation et l’expansion de la comptabilité en partie double », Annales d’histoire économique, 44-45 (1937), p. 171-193.

« À Florence : un projet de monétisation de la dette publique au xve siècle », Mélanges en l’honneur de F. Braudel, Histoire économique du monde méditerranéen, 1450-1650, I, Paris, 1973, p. 511-519.

Schnaper (B.), Les rentes au xvie siècle. Histoire d’un instrument de crédit, Paris, 1957.

« La répression de l’usure et l’évolution économique (xiiie-xvie s.) », T.v.R., 37 (1969), p. 47-75.

Thireau (J.-L.), Charles Du Moulin (1500-1566). Études sur les sources, la méthode, les idées politiques et économiques d’un juriste de la Renaissance, Genève, 1980.

Timbal (P.-C.), Les obligations contractuelles d’après la jurisprudence du Parlement (xiiie-xive siècles), 2 t., Paris, 1973.

Traités des monnaies Nicolas Oresme et autres écrits monétaires du xive siècle, Bartole de Sassoferrato, Jean Buridan, Lyon, 1989.

Vidal (A.), « Le prix des choses à Albi en 1368-1369 », A.M., 1898, p. 45-84. Villes, sociétés et économies médiévales (Recueil d’articles de Ch. Higounet), Bordeaux, 1992.

Wolff (Ph.), « Une comptabilité commerciale du xve siècle », A.M., 64 (1952), p. 131-148.

  • Commerces et marchands de Toulouse (vers 1350– vers 1450), Paris, 1954.
  • « Prix et marché », Mélanges en l’honneur de Fernand Braudel, Paris, 1973, p. 463-481.
  • « Monnaie et développement économique dans l’Europe médiévale », La monetta nell’Economia europea, 7a Settimana di Studio, 1975, 1981, p. 775-803.
  • « Monnaies et activité économique dans l’Europe du bas Moyen Âge », C.R.A.I.B.L., 1975, p. 225-236.
  • Automne du Moyen Âge ou printemps des temps modernes ? L’économie européenne aux xive et xve s., Paris, 1986.

IV. FINANCE ET FISCALITÉ

N.B. Les monographies urbaines ne sont pas citées, on se reportera à la rubrique II.

Agron (L.), Histoire du vocabulaire fiscal, Bibliothèque de science financière, t. 36, Paris, 2000.

Alauzier (L. d’), « Comptes consulaires de Cajarc (Lot) au xive siècle », Bulletin Philologique et historique, 1957, p. 89-99.

Anne (E.), « Service du prince, anoblissement et fiscalité dans le duché de Bourgogne. Le procès de Joceran Frépier contre les échevins de Chalon-sur-Saône devant le parlement de Paris (1422-1425) », Annales de Bourgogne, 71 (1999), p. 315-348.

Appolis (E.), « Les compoix diocésains en Languedoc », Cahiers d’histoire et d’archéologie, 1946, p. 81-93.

Ardant (Ph.), Histoire de l’impôt, Paris, 1971.

Arnould (A.), Les dénombrements de foyers dans le comté de Hainaut, XIVe-XVIe, Bruxelles, 1956.

  • « L’impôt dans l’histoire des peuples », L’impôt dans le cadre de la ville et de l’État, Bruxelles, 1966, p. 13-26.
  • Les relevés de Feux, Typologie des sources du Moyen Âge Occidental, fasc. XVIII, Turnhout, Belgique, 1976.

Augustin (J.-M.), « L’aide féodale levée par saint Louis et Philippe le Bel », M.S.H.D.B., 38 (1981), p. 59 et s.

Autrand (F.), « La guerre des gens de finance en 1406 d’après le Songe véritable », Finances, pouvoirs et mémoire. Hommage à Jean Favier, J. Kerhervé et A. Rigaudière (Travaux réunis par), Paris, 1999, p. 292-300.

Bartier (J.), Légistes et gens de finances au xve siècle. Les conseillers des ducs de Bourgogne Philippe le Bon et Charles le Téméraire, Bruxelles, 1955.

Bernad (L.), Les impôts municipaux de Millau de1365 à 1400 : registres des tailles, registres du souquet, mémoire DEA d’histoire, dactyl., Montpellier III, 1989.

« La vigne et le vin dans la vie millavoise au xive siècle à travers les registres de l’impôt du souquet », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1989-1990, Millau, 1992, p. 161-174.

Bernard (J.) et Giteau (F.), « Comptes du trésorier de la ville de Bordeaux pour 1442 (février-août) », Bulletin philologique et historique (jusqu’à 1610) du comité des travaux historiques et scientifiques, 1963, p. 179-215.

Bertrand (F.), Espalion en 1403 d’après un registre d’estimes, mémoire DES lettres, dactyl., Toulouse, 2 vol., 1959.

Besnier (G.), « Finances d’Arras (1282-1407) », Recueil de travaux offerts à C. Brunel, I, 1955, p. 138-146.

Bessery (Th.), « Un livre d’estime de Lavaur de 1350 ou 1356 », Bulletin de la Société savante du Tarn, I, 1927, p. 687-692.

Biget (J.-L.), « Les compoix d’Albi (xive-xve siècles) », Les cadastres anciens des villes et leur traitement par l’informatique, J.-L. Biget, J.-C. Hervé et Y. Thébert (sous la direction de), Rome, 1989, p. 101-129.

  • « Histoire et utilisation des compoix médiévaux », Compoix et cadastres du Tarn (xive-xixe) : Étude et catalogue, accompagnés d’un tableau des anciennes mesures agraires, F. De Cazanove, P. Fassina, L. Malet, sous la direction de J. Le Pottier avec la collaboration de J.-L. Biget, Archives et Patrimoine, Albi, 1992, p. 11-28.
  • « Formes et techniques de l’assiette et de la perception des impôts à Albi et à Rodez au bas Moyen Âge », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 2. Les systèmes fiscaux, Toulouse, 1999, p. 103-127.
  • « La gestion de l’impôt dans les villes (xiiie-xve siècle). Essai de synthèse », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 4. La gestion de l’impôt, Toulouse, 2004, p. 311-336.

Biget (J.-L.), Boucheron (P.), « La fiscalité urbaine en Rouergue. Aux origines de la documentation fiscale : le cas de Najac au xiiie siècle », La fiscalité des villes au Moyen Âge (France méridionale, Catalogne et Castille) 1. Étude des sources, Toulouse, 1996, p. 15-28.

Blockmans (F.), « Le contrôle par le prince des comptes urbains en Flandre et en Brabant au Moyen Âge », Finances et comptabilité urbaines du xiiie au xvie siècle, Colloque international de Blankenberge, 1962, Bruxelles, 1964, p. 287-340.

Bochaca (M.), « Typologie, apports et limites des sources fiscales urbaines en Bordelais : l’exemple de Saint-Émilion (fin xve-début xvie siècles) », La fiscalité des villes au Moyen Âge (France méridionale, Catalogne et Castille) 1. Étude des sources, Toulouse, 1996, p. 29-36.

« Les dépenses municipales d’une petite ville du bordelais : Cadillac (1457-1461) », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 165-168.

Bois (G.), « Fiscalité et développement économique à la fin du Moyen Âge », Col·loqui Corona, Municipis i Fiscalitat a la Baixa Edat Mitjana, Lleida, 1997, p. 337-347.

Bonnet (M.-R.), « Quelques différences de terminologie dans les compoix de Beaucaire, de Boulbon et d’Arles », Bulletin de la société archéologique, 87 (1985), p. 11-14.

Bossuat (A.), « Étude sur les emprunts royaux au début du xve siècle. La politique financière du connétable Bernard d’Armagnac (1416-1418) », R.H.D.F.E., 1950, p. 351-371.

Boucheron (P.), « Les enjeux de la fiscalité directe dans les communes italiennes (xiiie-xve siècles) », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 2. Les systèmes fiscaux, Toulouse, 1999, p. 153-167.

« Bien public et intérêts privés : la dépense édilitaire dans les villes de l’Italie centro-septentrionale (xiiie-xive siècle) », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 211-234.

Bougard (P.) et Wyffles (C.), Les finances de Calais au xiiie siècle. Textes de 1255 à 1302, Pro Civitate, Collection Histoire, n° 8, Bruxelles, 1966.

Bourgeois Cornu (L.), Analyse critique des estimes de 1464. La société rurale des monts du Vivarais, mémoire DEA histoire, dactyl., Lyon 2, 1992.

Bourlet (C.), « Trois listes d’impôt parisiennes du règne de Philippe VI (1338-1339) », B.E.C., 156 (1998), p. 547-572.

Bournazel (E.), « L’argent du renouveau : les revenus de la royauté française au xiie siècle », Anuario de Estudios Medievales, 24 (1994), p. 703-716.

Bousquet (H.), « La fiscalité à Rodez au Moyen Âge », P.V.S.L.S.A.A., 32 (1931-1934), p. 21-27.

« Les impôts du Bourg de Rodez à la fin du xve siècle », P.V.S.L.S.A.A., 33 (1935-1938), P. 125-134.

Brown (E.A.R.), « Cessante causa and the taxes of the last Capetians : the political applications of a philosophical maxim », Studia Gratiana, 15 (1972), p. 567-587.

Brun (Ch.), Essai de reconstitution du terroir, de la société et de l’économie de la ville d’Uzès au travers de ses compoix (1477-1555) ou Le support informatique et l’outil statistique au service de l’histoire générale d’une ville à la fin du Moyen Âge, thèse d’histoire, dactyl., Paris IV, 1998.

Bruwier (M.), « Finances et comptabilité urbaines du xiiie au xvie siècle », Finances et comptabilité urbaines du xiiie au xvie siècle, Bruxelles, 1964, p. 21-27.

Buchholzer (L.), « L’impôt direct à Nuremberg : de son établissement à son encaissement (xiiie-xve siècles) », Cahiers d’histoire, 44 (1999), p. 195-217.

Butaud (G.), « Le coût de la guerre et de la défense dans les villes au bas Moyen Âge : l’exemple de la France du Midi et de l’Italie », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 235-265.

Les cadastres anciens des villes et leur traitement par l’informatique, J.-L. Biget, J.-C. Hervé et Y. Thébert (sous la direction de), Rome, 1989.

Cammarosano (P.), « Le origini della fiscalità pubblica delle città italiane », Revista d’Historia Medieval, 7 (1996), p. 39-52.

« Il sistema fiscale delle città toscane nel tardo medioevo », Col·loqui Corona, municipis i fiscalitat a la baixa Edat Mitjana, Lleida, 1997, p. 79-87.

Castaldo (A.), « À propos de la question des feux au xive siècle : une liste nominative des habitants de Pézenas en 1378 », Hommage à Jacques Fabre de Morlhon, Mélanges historique et généalogique, Albi, 1978, p. 179-184.

« Comptes consulaires de Conas, 1408 », Mélanges offerts à H. Guiter, 1981, p. 465-477.

Castellano (N.), Le livre des comptes des jurés de la paroisse Saint-Michel de Carcassonne, 1417-1450 (Étude des seules dépenses), mémoire maîtrise d’histoire, dactyl., U.T.M., 1989-1990.

Castelnuovo (G.), « Service de l’État et identité sociale. Les Chambres des comptes princières à la fin du Moyen Âge », R.H., 618 (2001), p. 489-510.

Cazard (J.), Le budget d’Albi au xive siècle d’après treize comptes consulaires (1359-1398), mémoire D.E.S. d’histoire, dactyl., s.d.

Chevalier (B.), « Aux origines de la Ferme. Les villes et le monopole d’approvisionnement des greniers à sel (fin xive-milieu xvie siècle) », Le roi, le marchand et le sel, Actes de la table ronde L’impôt du sel en Europe xiiie-xviiie siècle, saline royale d’Arc-et-Senans, 23-25 septembre 1986, J.-Cl. Hocquet (Textes réunis par), Lille, 1987, p. 133-149.

  • « Fiscalité municipale et fiscalité d’État en France du xive à la fin du xvie siècle : deux systèmes liés et concurrents », Genèse de l’État moderne, prélèvement et redistribution, Fontevraud, Paris, 1987, p. 137-151.
  • « Du droit d’imposer et de sa pratique. Finances et financiers du roi sous le règne de Charles VIII », Représentation, pouvoir et royauté à la fin du Moyen Âge, Paris, 1995, p. 33 et s.
  • « Genèse de la fiscalité urbaine en France », La Gènesi de la fiscalitat municipal (segles xiie-xive), Revista d’Historia medieval, 7 (1996), p. 21-38.
  • « La fiscalité urbaine en France, un champ d’expérience pour la fiscalité d’État », Col·loqui Corona, municipis i fiscalitat a la baixa Edat Mitjana, Lleida, 1997, p. 61-78.
  • « Guillaume Briçonnet, le premier général des finances du roi de France en Provence 1482-1493 », Finances, pouvoirs et mémoire. Hommage à Jean Favier, J. Kerhervé et A. Rigaudière (Travaux réunis par), Paris, 1999, p. 323-331.

Chittolini (G.), « “Fiscalité d’État” et prérogatives urbaines dans le duché de Milan à la fin du Moyen Âge », L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial en France, fin xiie-début xvie siècle, Colloque tenu à Bercy les 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé, A. Rigaudière (sous la direction de), 3 vol., Paris, 2002, p. 147-176.

Choisy (N.), La vie économique et sociale à Albi au début du xive siècle, d’après le registre d’estimes de 1343, D.E.S d’histoire, Toulouse, 1950.

Clamageran (J.J.), Histoire de l’impôt en France, 3 vol., Paris, 1867-1876.

Clauzel (D.), « Comptabilités urbaines et histoire monétaire (1384-1482) », R.N., 249 (1981), p. 357-376.

– Finances et politique à Lille pendant la période bourguignonne, Dunkerque, 1982.

Clavaud (F.), « Un rôle de capitation pour Cajarc, consulat du Haut-Quercy, en 1382 », B.E.C., t. CXLIX, 1991, p. 5-50.

Colin (O.), « Les finances de la ville de Metz au xve siècle », P.T.E.C., 1957, p. 47-55.

Combes (J.), « Finances municipales et oppositions sociales à Montpellier au commencement du xive siècle », Actes du XLIVe Congrès de la F.H.L.M.R. tenu à Privas les 22-23 mai 1971, Montpellier, 1972, p. 99-120.

Commanay-Agnès (C.), « Recherches démographiques dans la châtellenie d’Aiguebelle d’après les comptes de subside de 1333 à 1450 », P.T.E.C., 1963, p. 39-44.

Contamine (Ph.), « Les fortifications en France à la fin du Moyen Âge : aspects financiers et économiques », R.H., 527 (1978), p. 23-47.

  • « Finances, politique et société dans la France de Philippe le Bel d’après les modalités de la levée d’un centième et d’un cinquantième (1295 et 1296) », Études et documents, X, 1999, p. 5-13.
  • « Réformer l’État, rationaliser l’administration : à propos du contrôle des finances publiques 1456-1461 », Finances, pouvoirs et mémoire. Hommage à Jean Favier, J. Kerhervé et A. Rigaudière (Travaux réunis par), Paris, 1999, p. 388-396.
  • « Lever l’impôt en terre de guerre : rançons, appatis et souffrances de guerre dans la France des xive et xve siècles », L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial en France, fin xiie-début xvie siècle, Colloque tenu à Bercy les 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé, A. Rigaudière (sous la direction de), vol. 1, Paris, 2002, p. 11-39.

Conte (E.), « De iure fisci. Il modello statuale Giustinianeo come programma dell’impero svevo nell’opera du Rolando da Lucca (1191-1217) », T.v.R., t. LXIX, fasc. 3-4, 2001, p. 221-244.

« Fiscalité et droit savant : les rapports de l’Empire et des villes italiennes dans la Somme de Roland de Lucques (vers 1200) », L’impôt dans les villes de l’Occident méditerranéen (xiiie-xve siècle). Actes du colloque tenu les 3, 4 et 5 octobre 2001, D. Menjot, A. Rigaudière, M. Sánchez Martínez (sous la direction de), Paris, 2005, p. 485-509.

Coulet (N.), « À propos d’un cadastre provençal du xive siècle : note d’histoire démographique », Economies et sociétés du Moyen Âge. Mélanges offerts à Edouard Perroy, Paris, 1973, p. 161-170.

  • « Les fermiers et maîtres-rationaux. Documents inédits sur la gabelle à Nice, 1371-1372 », P.H., 37 (1987), p. 450-456.
  • « Le cadastre de Digne de 1408 et le problème de la “réduction” », Les cadastres anciens des villes et leur traitement par l’informatique, J.-L. Biget, J.-C. Hervé et Y. Thébert (sous la direction de), Rome, 1989, p. 83-100.

Coulon (L.), « Un emprunt “forcé” à Arras en 1433 », R.N., Études offertes à Gérard Sivéry, 79 (1997), p. 939-948.

Dauzat (A.), Tardieu (A.), « Le livre de comptes des consuls d’Herment pour l’année 1398-1399 », A.M., 1902, p. 50-57.

Dehove (G.), « Science des Finances, science économique et science politique », Finances publiques, 1949, p. 51-72.

Demaille (E.), La gestion de l’espace urbain et rural à Lodève d’après le compoix de 1401, mémoire maîtrise d’histoire, dactyl., Montpellier III, 1997.

Demaille (E.), Jaudon (B.), Pelaquier (E.), « De la représentation médiévale et moderne du territoire languedocien à la cartographie informatisée », Bulletin du Centre d’histoire moderne et contemporaine de l’Europe méditerranéenne et de ses périphéries, Montpellier III, 1(1998), p. 71-105.

Demoy (C.), Vie municipale à Vierzon au xve siècle d’après les comptes municipaux (1422-1500), mémoire maîtrise d’histoire, dactyl., Orléans, 1999.

Deniau (J.), Les nommées des habitants de Lyon en 1446, Lyon-Paris, 1930.

Despy (G.), « Les tarifs de tonlieux », Typologie des sources du Moyen Âge occidental, n° 19, 1976.

Dickstein-Bernaed (C.), La gestion financière d’une capitale à ses débuts : Bruxelles, 1334-1467, Bruxelles, 1977.

Doehaerd (R.), Comptes du tonlieu d’Arras, 1365-1407, Bruxelles, 1947.

Dognon (P.), « La taille en Languedoc de Charles VII à François Ier », A.M., III, 1891, p. 340-365.

Donat (J.), « Comptes consulaires de Saint-Antonin au xve siècle », Bulletin philologique et historique (avant 1610) du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1938-1939, Paris, 1940.

Doucet (R.), « Les finances anglaises en France à la fin de la guerre de Cent Ans (1413-1435) », M.A., t. XXXVI, 1926, p. 236-332.

Droguet (A.), Les finances municipales de Marseille dans la seconde moitié du xive siècle, Thèse de l’Ecole nationale des Chartes, dactyl., 1975.

  • « Les finances municipales de Marseille dans la seconde moitié du xive siècle », P.T.E.C., 1975, p. 67-76.
  • « Une ville au miroir de ses comptes : les dépenses de Marseille à la fin du xive siècle », P.H., 30 (1980), p. 171-213.
  • Administration financière et système fiscal à Marseille dans la seconde moitié du xive siècle, Aix-en-Provence, 1983.

Dubled (H.), « Le plus ancien cadastre de Carpentras (1414), son intérêt pour l’histoire économique et sociale de la ville au xve siècle », Bulletin Philologique et Historique du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1963, 88e Congrès National des Sociétés Savantes tenu à Clermont-Ferrand, vol. 2, Paris, 1966, p. 627-654.

Dubois (H.), « L’histoire démographique de Chalon-sur-Saône à la fin du xive et au début du xve d’après les “recherches de feux” », Annales de la Faculté de Lettres et de Sciences Humaines de Nice, t. XVII, 1972, p. 89-109.

  • « Naissance de la fiscalité dans un État princier au Moyen Âge : l’exemple de la Bourgogne », Genèse de l’État Moderne. Prélèvement et Redistribution, Paris, 1987, p. 91-100.
  • « La pauvreté dans les premières “cherches de feux” bourguignonnes », Horizons marins, Itinéraires spirituels, t. I, Paris, 1987, p. 291-301.
  • « Sur les comptes des “marc” de Dijon », Les cadastres anciens des villes et leur traitement par l’informatique, J.-L. Biget, J.-C. Hervé et Y. Thébert (sous la direction de), Rome, 1989, p. 165-176.
  • « Les feux féminins à Dijon aux xive et xve (1394-1407) », La femme au Moyen Âge, Colloque international de Maubeuge, 6-9 octobre 1988, Maubeuge-la-Ville, 1990, p. 395-405.
  • « La mort et l’impôt. Dijon, 1399-1403 », Mesurer et comprendre. Mélanges offerts à Jcq. Dupâquier, Paris, 1993, p. 137-146.
  • « Les fermes du vingtième à Dijon à la fin du xive siècle. Fiscalité, économie et société », L’argent au Moyen Âge, XXVIIIe Congrès de la S.H.M.E.S. (Clermont-Ferrand, 30 mai-1er juin 1997), Paris, 1998, p. 159-171.
  • « Quatre rôles d’impôt normands à la Bibliothèque nationale », Finances, pouvoirs et mémoire. Hommage à Jean Favier, J. Kerhervé et A. Rigaudière (Travaux réunis par), Paris, 1999, p. 372-387.

Dupic (J.), « Fragment d’un compte original de Jean Barillet, dit de Xaincoins, receveur général des finances sous Charles VII, 1438-1449 », B.E.C., t. CIV, 1943, p. 278-286.

Dupont-Ferrier (G.), « Histoire et signification du mot “aide” dans les institutions financières de la France spécialement aux xive et xve siècles », B.E.C., LXXXIX, 1928, p. 53-69.

  • « Les origines des élections financières en France aux xive et xve siècles », B.E.C., XC, 1929, p. 233-255.
  • « Essai sur la géographie administrative des élections financières en France de 1356 à 1790 », Annales-Bulletin de la Société de l’Histoire de France, 1928-1929.
  • Études sur les institutions financières de la France à la fin du Moyen Âge, Paris, 2 vol., 1930-1932.

Durbec (J.A.), « Grasse en 1433, d’après son premier cadastre », 2e Congrès historique Provence-Ligurie, Grasse, 1968, 1971, p. 86-114.

Durieux (A.), « Les finances de la ville de Compiègne 1400-1431 », Bulletin de la société historique de Compiègne, 28 (1982), p. 177-215.

Eclache (M.), Histoire politique et fiscale de Toulouse (1415-1440), thèse d’histoire, dactyl., U.T.M., 1974.

« Les estimes de la Dalbade en 1459 », A.M., 1977, p. 167-190. ELLUL (J.), « Note sur les impôts municipaux à Montpellier aux xiiie et xive siècles », R.H.D.F.E., t. LXII, 1938, p. 365-403.

Espinas (G.), Les finances de la commune de Douai des origines au xve siècle, Paris, 1902.

Esquer (G.), « Levée des francs-archers aurillacois au xve siècle, d’après les comptes consulaires d’Aurillac (1451-1473) », Revue de la Haute-Auvergne, t. V, 1903, p. 297-311.

Études sur la fiscalité au Moyen Âge, Actes du 102e Congrès national des sociétés savantes, Philologie et histoire jusqu’à 1610, Limoges, 1977, t. I, Paris, 1979.

Études sur l’histoire des assemblées d’États, Travaux et recherches de la Faculté de droit de Paris, série « Histoire », n° 8, Paris, 1966.

Farcis (D.), « Étude sur le Bas-Vivarais d’après les estimes de 1464 », P.T.E.C., 1974, p. 91-99.

Favier (J.), « Histoire administrative et financière du Moyen Âge occidental », Compte rendu annuel de la conférence à l’Ecole pratique des Hautes Études (IVe section), Annuaire de l’E.P.H.E., 1967-1968, p. 355-360, 1968-1969, p. 313-316 et 1969-1970, p. 417-423.

  • « L’histoire administrative et financière du Moyen Âge depuis dix ans », B.E.C., 126 (1968), p. 427-503.
  • Les contribuables parisiens à la fin de la guerre de Cent Ans. Les rôles d’impôts de 1421, 1423 et 1438, Paris-Genève, 1970.
  • Finance et fiscalité au bas Moyen Âge, Paris, 1971.
  • « Les rôles d’impôt parisiens du xve siècle (à propos d’un article récent) », B.E.C., 130 (1972), p. 467-491.
  • « Où va l’histoire de l’impôt », Études sur la fiscalité au Moyen Âge, Actes du 102e Congrès national des sociétés savantes, Philologie et histoire jusqu’à 1610, Limoges, 1977, t. I, Paris, 1979, I, p. 7-10.
  • « Introduction générale », L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial en France, fin xiie-début xvie siècle, Colloque tenu à Bercy les 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé et A. Rigaudière (sous la direction de), vol. 2, Paris, 2002, p. 1-7.

Finances et comptabilité urbaines du xiiie au xvie siècle. Colloque international de Blankenberge, 1962, Bruxelles, 1964.

Finances, pouvoirs et mémoire. Hommage à Jean Favier, J. Kerhervé et A. Rigaudière (Travaux réunis par), Paris, 1999.

Favreau (R.), « Un document financier sur la ville de La Rochelle (1499) », Finances, pouvoirs et mémoire. Hommage à Jean Favier, J. Kerhervé et A. Rigaudière (Travaux réunis par), Paris, 1999, p. 221-229.

Favreau (R.) et Glenisson (J.), « Fiscalité d’État et budget à Poitiers au xve siècle », L’impôt dans le cadre de la ville et de l’État, Spa, 1964, Bruxelles, 1966, p. 121-134.

Ferradou-Habert (M.-C.), Pouvoir royal et pouvoir consulaire à Narbonne (1338-1422), Thèse lettres, 2 t., dactyl., Toulouse, 1982.

Finances et comptabilité urbaines du xiiie au xvie siècle, Bruxelles, 1964. La fiscalité des villes au Moyen Âge (France méridionale, Catalogne et Castille) 1. Étude des sources, Toulouse, 1996.

La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 2. Les systèmes fiscaux, Toulouse, 1999.

La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002.

La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 4. La gestion de l’impôt, Toulouse, 2004.

Foucaud (G.), « Un cadastre de 1400 à Figeac », Bulletin de la Société des études littéraires, scientifiques et artistiques du Lot, t. CXV, 1994, p. 183203 et p. 259-280.

Fournial (E.), « Enquêteurs, réformateurs et visiteurs généraux dans le comté de Forez au xive siècle », Bulletin de la Diana, 36 (1959), p. 22-35.

Fournié (M.), « Confréries, bassins et fabriques dans le sud-ouest de la France : des œuvres municipales », La religion civique à l’époque médiévale et moderne, Rome, 1995, p. 245-263.

La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles, Colloque tenu aux Archives départementales de l’Allier, à Moulins-Yzeure, les 6,7 et 8 avril 1995, Paris, 1996.

Frêche (G.), « Compoix, propriété foncière, fiscalité et démographie historique en pays de taille réelle », R.H.M.C., 17 (1971), p. 321-353.

Furió (A.), « La dette dans les dépenses municipales », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 321-350.

Fustel De Coulanges, « Les impôts au Moyen Âge », Revue des deux mondes, Paris, 1878.

Galabert (F.), « Un siècle d’administration communale à Aucamville (Tarn-et-Garonne) d’après les comptes consulaires (1346-1446) », A.M., 1908, p. 313-350.

Gandilhon (R.), « Les commissaires réformateurs des finances urbaines sous Louis XI », B.E.C., t. CII, 1941, p. 301-305.

« Compte du grenier à sel de Capestang pour l’année 1424-1425 », Bulletin de la Commission archéologique de Narbonne, 1947-1948, p. 68-71.

Garnier (F.), Le consulat de Millau au bas Moyen Âge : finances, pouvoir et société, thèse droit, 3 vol., dactyl., Paris, 2002.

  • « Les dépenses consulaires millavoises de 1375 à 1415 : “ni paix ni guerre” », La fiscalité des villes au Moyen Âge. 3. La redistribution de l’impôt, D. Menjot, M. Sánchez Martínez (sous la direction de), Toulouse, 2002, p. 147-153.
  • « Le recouvrement de l’impôt à Millau (1375-1400) », L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial, fin du xiie-début du xvie siècle, Paris, 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé, A. Rigaudière (sous la direction de), Paris, C.H.E.F.F., 2002, p. 541-598.
  • « Transiger avec l’administration financière urbaine : l’exemple d’ “accords” fiscaux à Millau (xive-xve siècles) », La fiscalité des villes au Moyen Âge. 4. La gestion de l’impôt, Toulouse, Privat, p. 239-258.

Gazier (G.), « Les plus anciens budgets de la ville de Besançon (1388-1394) », Mémoire de la Société du Doubs, 1929, 9e série, vol. 9, p. 45-59.

Genèse de l’État moderne. Prélèvement et redistribution. Acte du colloque de Fontevraud, 1984, J.-Ph. Genet et M. Le Mené (éd.), Paris, 1987.

Ginatempo (M.), « Spunti comparativi sulle trasformazioni della fiscalità dell’Italia post-comunale », Politiche finanziarie e fiscali nell’Italia settentrionale (secoli xiii-xv), P. Mainoni (sous la direction de), Milan, 2001.

Glénisson (J.), Higounet (Ch.), « Remarques sur les comptes et sur l’administration financière des villes françaises entre Loire et Pyrénées (xive-xvie siècles) », Finances et comptabilités urbaines du xiiie au xvie siècle, Colloque international de Blankenberge, 6-9 septembre 1962, Bruxelles 1964, p. 31-74.

Goujard (Ph.), « Les fonds des fabriques paroissiales : une source d’histoire religieuse méconnue », Revue d’Histoire de l’Église de France, t. LXVIII, 1982, p. 99-111.

Gouron (A.), « Doctrine médiévale et justice fiscale : Pierre Antiboul et son Tractatus de muneribus », La science du droit dans le Midi de la France au Moyen Âge, Londres, 1984, p. 309-321.

  • « L’ “invention” de l’impôt proportionnel au Moyen Âge », C.R.A.I.B.L., janvier-mars 1994, p. 245-260.
  • « De l’impôt communal à l’impôt royal. Le cas de Montpellier », L’impôt dans les villes de l’Occident méditerranéen, xiiie-xve siècle, Actes du colloque tenu les 3, 4 et 5 octobre 2001, D. Menjot, A. Rigaudière, M. Sánchez Martínez (sous la direction de), p. 291-304.

Gouron (M.), « Estimation des biens nobles nîmois en 1369-1379 », S.H.D.E., fasc. 2, 1951, p. 29-35.

Grava (Y.), « Fiscalité, organisation de la société et répartition des pouvoirs en Provence : Martigues au xive siècle », Étude sur la fiscalité au Moyen Âge, Actes du 102e Congrès nat. des Soc. Sav., Limoges, 1977, Phil. et hist. jusqu’à 1610, Paris, 1979, I, p. 151-169.

Guerreau (A.), « Une ville et ses finances, Mâcon (1360-1550) », P.T.E.C., 1971, p. 93-94.

  • « Analyse statistique des finances municipales de Dijon au xve siècle. Observations de méthode sur l’analyse factorielle et les procédés classiques », B.E.C., 140 (1982), p. 5-34.
  • « Notes statistiques sur les jardins de Saint-Flour au xive siècle », Les cadastres anciens des villes et leur traitement par l’informatique, J.-L. Biget, J.-C. Hervé et Y. Thébert (sous la direction de), Rome, 1989, p. 341-358.

Guéry (A.), « Le roi dépensier. Le don, la contrainte et l’origine du système financier de la monarchie française d’Ancien Régime », A.E.S.C., 1984, p. 1241-1269.

Guibal (F.), « Registre de la maison consulaire de Béziers », Bulletin de la société archéologique de Béziers, I, 1830, p. 237-322.

Guilleré (C.), « Les dépenses de la ville de Chambéry à la fin du xive siècle », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 137-145.

Hamon (Ph.), « Le personnel financier subalterne sous François Ier : cœur ou marge de l’administration monarchique ? Les apports de la prosopographie », L’État moderne et les élites, xiiie-xviiie siècles. Apports et limites de la méthode prosopographique, Paris, 1996, p. 181-188.

Hébert (M.), « Guerre, finances et administration : les États de Provence de novembre 1359 », M.A., 83 (1977), p. 103-130.

  • « Le système fiscal des villes de Provence (xive-xve s.) », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 2. Les systèmes fiscaux, Toulouse, 1999, p. 57-81.
  • « Les dépenses de Tarascon (1382-1391) », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 169-174.
  • « Le subside de 1292 en Provence », L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial en France, fin xiie-début xvie siècle, Colloque tenu à Bercy les 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé, A. Rigaudière (sous la direction de), vol. 2, Paris, 2002, p. 343-367.

Hennemann (J.B), « Financing the Hundred Years war : Royal taxation in France in 1340 », Speculum, 42 (1967), p. 275-298.

  • « Enquêteurs-réformateurs and fiscal Officers in Fourteenth-Century France », Traditio, 24 (1968), p. 304-349.
  • Royal taxation in the fourteenth Century France (The Development of War Financing, 1322-1356. The Captivity and Ransom of John II), 2 vol., Princeton, 1971-1976.

Heers, (J.), L’occident aux xive et xve siècles. Aspects économiques et sociaux, Paris, 1973.

« Finances et relations économiques à la fin du Moyen Âge », A.E.S.C., novembre-décembre 1968, p. 1351-1371.

Higounet (Ch.), « Un compte de ferme de la Barre d’Agen au début du xive siècle », A.M., 1951, p. 351-355.

Higounet-Nadal (A.), « Règlement consulaire pour l’estimation de la taille à Casteljoux en 1386 », Bulletin de la Société archéologique, historique, littéraire et scientifique du Gers, 1959, p. 237-243.

  • « Un dénombrement des paroisses et des feux de la sénéchaussée de Périgord en 1365 », Bulletin philologique et historique du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1962, p. 307-345.
  • « La comptabilité de la taille à Périgueux au xive siècle », Finances et comptabilités urbaines du xiiie au xive siècle, Bruxelles, 1964, p. 170-175.
  • Les comptes de la taille et les sources de l’histoire démographique de Périgueux, Paris, 1965.
  • « Le financement des travaux publics à Périgueux au Moyen Âge », Les constructions civiles d’intérêt public dans les villes d’Europe au Moyen Âge et sous l’Ancien Régime et leur financement, Colloque International de Spa, 1968, Bruxelles, 1971, p. 155-171

Hocquet (J.-Cl.), Le sel et le pouvoir, de l’an mil à la Révolution française, Paris, 1985.

Hue (Mlle), Population et fortunes castraises à la fin du xive siècle, mémoire DES lettres, dactyl, 2 vol. Toulouse.

Humbert (F.), Les finances municipales de Dijon du milieu du xive à 1477, Paris, 1961.

L’impôt, Archives de philosophie du droit, 2002.

L’impôt dans le cadre de la ville et de l’État, Bruxelles, 1966.

L’impôt dans les villes de l’Occident méditerranéen (xiiie-xve siècle), Actes du colloque tenu les 3, 4 et 5 octobre 2001, D. Menjot, A. Rigaudière, M. Sánchez Martínez (sous la direction de), Paris, 2005.

L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial en France, fin XIIe-début xvie siècle, Colloque tenu à Bercy les 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé A. Rigaudière (sous la direction de), 3 vol., Paris, 2002.

Jassemin (H.), La Chambre des Comptes, Paris, 1933.

Jean (M.), La Chambre des comptes de Lille (1477-1667). L’institution et les hommes, Paris-Genève, 1992.

Jouanique (P.), « A propos du Digeste 35.1.82 : survivances dans la comptabilité moderne », R.H.D.F.E., 1986, p. 533 et s.

Kerhervé (J.), « Une famille d’officiers de finances bretons au xve siècle : les Thomas de Nantes », Annales de Bretagne, 83 (1976), p. 7-33.

  • « Jean Mauléon, trésorier de l’Epargne. Une carrière au service de l’État breton », Questions d’histoire de Bretagne. Actes du 107e congrès national des Sociétés savantes, Brest, 1982, t. II, Paris, 1984, p. 161-184.
  • « Prosopographie des officiers de finances : l’exemple des trésoriers de l’Epargne bretons du xve siècle », Medieval Lives and the Historian. Studies in Medieval Prosopography, N. Bulst, J.-Ph. Genet (éd.), Kalamazoo, Michigan, 1986, p. 267-289.
  • Les gens de finances des ducs de Bretagne, 1365-1491. Catalogue prosopographique, thèse d’État, dactyl., 3 vol., Paris IV, 1986.
  • L’État breton aux xive et xve siècles. Les ducs, l’argent et les hommes, 2 t., Paris, 1987.
  • « Les présidents de la Chambre des comptes de Bretagne au xve siècle », La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles. Colloque tenu aux Archives départementales de l’Allier, à Moulins-Yzeure, les 6, 7 et 8 avril 1995, Paris, 1996, p. 165-204.

Lachaud (F.), « L’assiette de l’impôt sur les biens meubles en Angleterre (1188 à 1332) : le cas des villes », L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial en France, fin xiie-début xvie siècle, Colloque tenu à Bercy les 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé, A. Rigaudière (sous la direction de), vol. 1, Paris, 2002, p. 289-311.

Lacroix (J.-B.), « Les fermiers du fisc à Paris dans la seconde moitié du xve siècle », P.T.E.C., 1974, p. 137-148.

Laffont (P.-Y.), « Une source fiscale au service de la restitution des espaces médiévaux : Les Estimes vivaroises de 1464 », L’Historien en quête d’espaces, J.-L. Fray, C. Perol (sous la direction de), Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2004, p. 75-90.

Laharie-Vanelsuwe (M.), « Les révisions de feux en Gascogne orientale aux xive et xve siècles », A.M., 82 (1970), p. 349-358.

Larguier (G.), « Les sources fiscales narbonnaises (fin xiiie-xve siècles) », La fiscalité des villes au Moyen Âge (France méridionale, Catalogne et Castille) 1. Étude des sources, Toulouse, 1996, p. 57-66.

  • « Genèse, structure et évolution de la fiscalité à Narbonne », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 2. Les systèmes fiscaux, Toulouse, 1999, p. 129-152.
  • « Les dépenses municipales à Narbonne au xve siècle », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 155-164.

Lassalmonie (J.-F.), La boîte à l’enchanteur. Politique financière de Louis XI, 1461-1483, Paris, 2002.

Latouche (R.), Comptes consulaires de Saint-Antonin du xive siècle, thèse Lettres, Nice, 1923.

Lauranson-Rosaz (Ch.), « Des “mauvaises coutumes” aux “bonnes coutumes”. Essai de synthèse pour le Midi (ve-xiie siècles) », La coutume au village dans l’Europe médiévale et moderne, Flaran, XX, 2001, p. 19-51.

Laurent (S.), Le compoix de la ville du Puy de l’année 1408. Transcription intégrale et présentation critique, XXIV, mémoire D.E.A. d’histoire, dactyl., Lyon 2, 1995.

Leclercq (F.), « Le personnel de la Chambre des comptes de Lille : sa place dans la société du xve siècle », R.N., 41 (1959), p. 235-236.

Leguai (A.), « Émeutes et troubles d’origine fiscale pendant le règne de Louis XI », M.A., 22 (1967), p. 447-487.

Leguay (J.-P.), La ville de Rennes au xve siècle à travers les comptes des miseurs, Paris, 1969.

– Un réseau urbain au Moyen Âge : les villes du duché de Bretagne aux xive et xve siècles, Paris, 1981.

Lemaître (N.), « Finances des consulats et finances des paroisses dans la France du sud-ouest (xive-xviie) », L’hostie et le denier, les finances ecclésiastiques du haut Moyen Âge à l’époque moderne, Labor et fides, Genève, 1989, p. 101-117.

Le Mené (M.), « Ville et fiscalité d’État à la fin du Moyen Âge. L’exemple d’Angers », Mélanges offerts à B. Chevalier, Villes, Bonnes villes, cités et capitales, Tours, 1989.

« Fiscalité d’État et solidarité villageoise », Commerce, finances et société (xie-xvie siècles). Recueil de travaux d’histoire médiévale offert à M. le Professeur H. Dubois, Paris, 1993, p. 287-297.

Le Page (D.), Finances et politique en Bretagne au début des temps modernes (1491-1547), Paris, 1997.

Lesquier (J.), « L’administration et les finances de Lisieux de 1423 à 1448 », Études Lexoviennes, II, 1919, p. 37-175.

Lodge (R.A.), Le plus ancien registre de comptes des consuls de Montferrand en provençal auvergnat, 1259-1272, Clermont-Ferrand, 1985.

Lot (F.), « L’état des paroisses et des feux de 1328 », B.E.C., t. XC, 1929, p. 51-107 et p. 256-315.

Lot (F.) et Fawtier (R.), Histoire des institutions françaises au Moyen Âge, Paris, 3 vol., 1958-1962.

Mainoni (P.), I radici della discordia. Ricerche sulla fiscalità a bergamo tra xiii e xv secolo, Mila, 1997.

  • « Finanza pubblica e fiscalità nell’Italia centro-settentrionale fra xiiie xv secolo », Studi storici, 1999, p. 449-470.
  • « A proposito della “rivoluzione fiscale” nell’Italia settentrionale del xii secolo », Studi storici, 2003, p. 5-42.

Marin (A.-C.), « Les premiers compoix montpelliérains (1380-1450) : leur rôle dans la fiscalité municipale », Bulletin historique de la ville de Montpellier, 13 (1990), p. 5-20.

Marin-Rambier (A.-C.), « Montpellier à la fin du Moyen Âge d’après les compoix (1380-1450) », P.T.E.C., 1980, p. 119-128.

Mattéoni (O.), « Une famille de receveurs montluçonnais : la famille Fourest (milieu du xve-début du xvie siècle) », Bulletin des Amis de Montluçon, 43 (1992), p. 45-87.

  • « L’apport de la prosopographie à la connaissance des carrières des officiers de la Chambre des comptes de Moulins (environ 1450-environ 1530) », L’État moderne et les élites, xiiie-xviiie siècles. Apports et limites de la méthode prosopographique, Actes du colloque international C.N.R.S.-Paris, 16-19 octobre 1991, Paris, 1996, p. 123-138.
  • Servir le prince. Les officiers des ducs de Bourbon à la fin du Moyen Âge (1356-1523), Paris, 1998.
  • « Mise en place et répartition de l’impôt princier en Forez à la fin du Moyen Âge, au temps des Bourbons », L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial en France, fin xiie-début xvie siècle, Colloque tenu à Bercy les 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé, A. Rigaudière (sous la direction de), vol. 1, Paris, 2002, p. 451-481.

Maugis (Ed.), Essai sur le régime financier de la ville d’Amiens du xive à la fin du xvie (1356-1588). Étude d’histoire municipale, Amiens, 1898.

Maury (R.), « Pamiers au début du xve siècle d’après le livre d’estimes de 1399 », P.T.E.C., 1975, p. 159-161.

Menjot (D.), « L’impôt royal à Murcie au début du xve siècle : un cas de “pratique” financière », M.A., 1976, p. 477-516.

  • « La fiscalité royale directe des Trastamares. Remarques sur l’évolution d’une pratique financière dans un cadre urbain (1374-début xve s.) », Études sur la fiscalité au Moyen Âge. Actes du 102e Congrès National des Société Savantes, Paris, 1979, p. 91-107.
  • « L’établissement du système fiscal en Castille (1268-1342) », Genèse médiévale de l’État moderne : la Castille et la Navarre (1250-1370), A. Rucquoi (sous la direction de), Valladolid, 1987, p. 149-172.
  • Murcie, 1243-milieu du xve siècle. Une ville méditerranéenne périphérique dans la Castille du bas Moyen Âge, éd. microfiches, Lille, 1992.
  • « Les sources fiscales de Murcie : apports et limites d’une documentation normative et comptable », La fiscalité des villes au Moyen Âge (France méridionale, Catalogne et Castille) 1. Étude des sources, Toulouse, 1996, p. 67-77.
  • « La fiscalité directe dans les systèmes financiers des villes castillanes », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 2. Les systèmes fiscaux, Toulouse, 1999, p. 223-258.
  • « Aperçu historiographique critique des méthodes d’analyse des dépenses urbaines », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 9-33.
  • « Les dépenses municipales de Murcie (1391-1460) », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 67-80.

Meynial (E.), « Études sur la gabelle du sel avant le xviie siècle en France », R.H.D.F.E., 1922, p. 119-162 et 1923, p. 130-209.

Molho (A.), Tre città-stato e loro debiti pubblici. Quesiti e ipotesi sulla storia di Firenze, Genova, Venezia in Italia 1350-1450 : tra crisi, trasformazione, sviluppo, Pistoia, 1993.

Mollat (M.), « Un compte de grenier à sel de Capestang pour l’année 14241425 », A.M., 1966, p. 51-60.

Montpied (G.), « La société grenobloise à la fin du Moyen Âge d’après les révisions des feux et les rôles de taille », Économies et sociétés dans le Dauphiné médiéval. Actes du 108e Congrès national des sociétés savantes, Grenoble, 1983, Paris, 1984, p. 51-65.

Montpied (G.) et Rouault (J.), « Du texte au graphe : établissement d’une carte du parcellaire à partir des données de deux cadastres de la fin du Moyen Âge », Les cadastres anciens des villes et leur traitement par l’informatique, J.-L. Biget, J.-C. Hervé et Y. Thébert (sous la direction de), Rome, 1989, p. 359-380.

Négre (E.), Le livre de l’Arc. Registre d’estimes de Rabastens (fin du xive siècle), s.d.

« Le livre d’Arc de Rabastens », A.M., 1962, p. 201-209.

Neirinck (D.), « L’impôt direct à Albi de 1236 à 1450 », P.T.E.C., 1969, p. 113-122.

  • Étude des documents relatifs à l’impôt direct à Albi (1236-1450), 2 vol., dactyl., Thèse de l’École des Chartes, 1969.
  • « Les impôts directs communaux à Albi du xiiie au milieu du xve siècle (calcul, composantes, évolution) », Études sur la fiscalité au Moyen Âge, Actes du 102e Congrès national des sociétés savantes, Limoges, 1977, Philologie et histoire jusqu’à 1610, Paris, 1979, p. 135-149.

Neirinck (D.), Tarde (H. de), « A la cottuma e al for de Toloza o de Montpellier », S.H.D.E., fasc. XI, 1980, p. 53-63.

Neyer (J.), « L’impôt direct à Albi, d’après les comptes de 1359 et 1360 », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 2. Les systèmes fiscaux, Toulouse, 1999, p. 365-372.

Nortier (E.), « Paix, “Mauvaises coutumes” et libertés. Recherches sur l’allègement de l’impôt dans le royaume de France au xie siècle », Études et documents, I, 1989, p. 3-27.

Nortier (E. et M.), « Une ressource fiscale des premiers Capétiens jusqu’au xiiie siècle : la taille », Études et documents V, 1993, p. 3-35.

« Une ressource fiscale des rois capétiens : la taille. Sa nature, son assiette, sa place dans le budget du royaume (xie-xiiie siècles) », Études et documents VII, 1995, p. 3-52.

Oudot De Dainville (M.), « Les impôts sur le vin au xive siècle », Bulletin de l’Académie de Montpellier, 1948-1951, p. 196-197.

Ozanam (D.), « Une institution locale : les receveurs de Champagne sous l’administration royale (1285-1357) », Recueil de travaux offerts à Clovis Brunel, II, Paris, 1955, p. 335-348.

Pansier (P.), « Les gabelles d’Avignon de 1310 à 1397 », Annales d’Avignon et du Comtat venaissin, 1926, p. 37-63.

Périllous (P.), Les comptes consulaires médiévaux de Saint-AntoninNoble-Val, xive-xve, mémoire maîtrise histoire, dactyl., U.T.M., 1998.

Perroy (E.), « La fiscalité royale en Beaujolais aux xive et xve siècles », M.A., 29 (1928), p. 5-47.

Philippe (A.), « Le péage par eau de la ville de Mantes dans la première moitié du xve siècle », P.T.E.C., 1968, p. 153-156.

Philipon (Éd.), Perrat (Ch.), Le livre du vaillant des habitants de Lyon en 1388, Lyon, 1927.

Pocquet Du Haut-Jussé, « Les aides sous Philippe le Hardi et Jean sans Peur, 1363-1419 », R.H.D.F.E., t. LXIII, 1939, p. 388-422.

Politiche finanziarie e fiscali nell’Italia settentrionale (secoli xiii-xv), P. Mainoni (éd.), Milan, Unicopoli, 2001.

Prévenier (W.), « Quelques aspects des comptes communaux en Flandre au Moyen Âge », Finances et comptabilité urbaines du xiiie au xvie siècle, Bruxelles, 1964, p. 114-115.

Prévost (D.), « Maître des comptes à Paris au xive siècle : un couronnement de carrière », Études et documents, IX, 1997, p. 3-26.

– Le personnel de la Chambre des Comptes de Paris (1320-1418), thèse d’histoire, dactyl., Paris I, 2000.

Rauzier (J.), Finances et gestion d’une principauté au xive siècle. Le duché de Bourgogne de Philippe le Hardi (1364-1384), Paris, 1996.

Rey (M.), Le domaine du roi et les finances extraordinaires sous Charles VI (1388-1413), Paris, 1965.

– Les finances royales sous Charles VI. Les causes du déficit, 1388-1413, Paris, 1965.

Ribault (J.-Y), « Un projet de lettres de rémission fiscale en faveur des habitants des diocèses d’Agde, comté de Pézenas et seigneurie de Montagnac en 1440 », 110e Congrès national des Sociétés savantes Montpellier, 1985. Recherches sur l’histoire de Montpellier et du Languedoc. Histoire médiévale et philologie, t. 2, Paris, 1986, p. 141-152.

Richard (L.), « Les finances du duché d’Orléans et leur administration (1392-1440) », P.T.E.C., 1994, p. 181-187.

Rigaudière (A.), L’assiette de l’impôt direct à la fin du xive siècle. Le livre d’estimes des consuls de Saint-Flour pour les années 1380-1385, Paris, 1977.

  • « La fortune des hommes de loi sanflorains d’après le livre d’estimes de 1380 », Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 275-318.
  • « Connaissance, composition et estimation du moble à travers quelques livres d’estimes du Midi français (xive-xve siècles), Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 319-357.
  • « Les révisions de feux en Auvergne sous les règnes de Charles V et de Charles VI », Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 359-411.
  • « Le financement des fortifications urbaines en France du milieu du xive siècle à la fin du xve siècle », Gouverner la ville au Moyen Âge, Paris, 1993, p. 417-497.
  • « La répartition de l’impôt royal en Auvergne sous les règnes de Charles VI et de Charles VII », Commerce, finances et société (xie-xvie siècles), Cultures et Civilisations médiévales, IX, Ph. Contamine, Th. Dutour et B. Schnerb (Textes réunis par), Paris, 1993, p. 261-286.
  • « L’essor de la fiscalité royale du règne de Philippe le Bel (1285-1314) à celui de Philippe VI (1328-1350) », Europa en los umbrales de la crisis (1250-1350), XXI Semana de Estudios Medievales de Estella 94, Pamplona, 1995, p. 323-391.
  • « Le contrôle des comptes dans les villes auvergnates et vellaves aux xive et xve siècles », La France des principautés. Les Chambres des comptes xive et xve siècles, Colloque tenu aux Archives départementales de l’Allier, à Moulins-Yzeure, les 6,7 et 8 avril 1995, Paris, 1996, p. 207-242.
  • « Comptabilité municipale et fiscalité : l’exemple du livre de comptes des consuls de Saint-Flour pour l’année 1437-1438 », La fiscalité des villes au Moyen Âge (France méridionale, Catalogne et Castille) 1. Étude des sources, Toulouse, 1996, p. 101-133.
  • « Le chapitre de recettes du livre de compte des consuls de Saint-Flour pour l’année 1393-1394 », Études et documents X, 1999, p. 15-62.
  • « L’assiette de l’impôt direct dans le compoix du Puy-en-Velay de 1408 », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 2. Les systèmes fiscaux, Toulouse, 1999, p. 305-364.
  • « Les révisions des feux à Nîmes dans la seconde moitié du xive siècle », Finances, pouvoirs et mémoire. Hommage à Jean Favier, J. Kerhervé et A. Rigaudière (Travaux réunis par), Paris, 1999, p. 185-207.
  • « Les origines médiévales de l’impôt sur la fortune », L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial en France, fin xiie-début xvie siècle, Colloque tenu à Bercy les 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé, A. Rigaudière (sous la direction de), vol. 1, Paris, 2002, p. 227-287.
  • « Le contrôle de l’exercice comptable des consuls sanflorains pour l’année 1393-1394 », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 4. La gestion de l’impôt, Toulouse, 2004, p. 273-296.
  • « Les stratégies des bonnes villes d’Auvergne face à l’impôt royal aux xive et xve siècles », L’impôt dans les villes de l’Occident méditerranéen (xiiie-xve siècle). Actes du colloque tenu les 3, 4 et 5 octobre 2001, D. Menjot, A. Rigaudière, M. Sánchez Martínez (sous la direction de), Paris, 2005, p. 353-398.

Roger (J.-M.), « Les receveurs de Paris au xive siècle », Études sur la fiscalité au Moyen Âge, Actes du 102e congrès national des sociétés savantes, Limoges, 1977, Philologie et histoire jusqu’à 1610, t. I, Paris, 1979, p. 13-55.

Le roi, le marchand et le sel, Actes de la Table ronde L’impôt du sel en Europe, xiiie-xviiie s. Arc-et-Senans, septembre 1986, J.-Cl. Hocquet (sous la direction de), Lille, 1987.

Romefort (Jcq. de), « Le sel en Provence du xe au milieu du xive siècle. Production, exportation, fiscalité », Bulletin philologique et historique, 1959, p. 169-180.

Romestan (G.), « La gabelle des draps en Languedoc (1318-1333) », Hommage à A. Dupont. Études médiévales languedociennes, Montpellier, 1974, p. 197-237.

Roover (R. de), « Les comptes communaux et la comptabilité communale à Bruges au xive siècle », Finances et comptabilité urbaines du xiiie au xvie siècle, Colloque International de Blankenberge, 1962, Bruxelles, 1964, p. 86-107.

Rossiaud (J.), « Problèmes fiscaux urbains à la fin du Moyen Âge », Cahiers d’histoire, t. IX, 1964, p. 325-354 et Cahiers d’histoire, t. X, 1965, p. 5-35.

Samaran (Ch.), « Les comptes consulaires d’Escazeaux (Tarn-et-Garonne) 1358-1464 », A.M., 1956, p. 263-283.

Sauze (E.), « Un document inédit des archives communales de Cucuron : Le tarif de Leydes de la baronnie d’Ansouis de 1405 », P.H., t. XXIII, 1973, p. 226-235.

Say (L.), Dictionnaire des finances, 2 t., Paris-Nancy, 1889-1894.

Schneider (H.), « Aspects de la gestion des finances du duché de Lorraine à la fin du Moyen Âge », Annales de l’Est, 1998, p. 19-50.

Scordia (L.), « Le roi doit “vivre du sien”. Histoire d’un lieu commun fiscal », L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial en France, fin xiie-début xvie siècle, Colloque tenu à Bercy les 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé, A. Rigaudière (sous la direction de), vol. 1, Paris, 2002, p. 97-135.

Shatzmiller (J.), « La perception de la Tallia Judeorum en Provence au milieu du xive siècle », A.M., 1970, p. 221-236.

Sibertin-Blanc (R.), « La levée du subside de 1337 en Rouergue et l’hôpital d’Aubrac au début de la guerre de Cent Ans à propos d’un mandement inédit de Philippe de Valois », Bulletin historique et philologique (jusqu’à 1715), 1953-1954, Paris, 1955, p. 301-338.

Sivéry (G.), Les capétiens et l’argent au siècle de Saint Louis. Essai sur l’administration et les finances royales au xiiie siècle, Lille, 1995.

Souchon (C.), « Études sur le Haut-Vivarais d’après les registres d’estimes de 1464 », P.T.E.C., 1970, p. 199-203.

« Étude sur la répartition des fortunes en Vivarais au xve siècle d’après les registres d’estimes de 1464 », Vivarais et Languedoc, XLIVe Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon (Privas, 22-23 mai 1971), Montpellier, Université Montpellier III-Paul Valéry, 1972, p. 163-173.

Spont (A.), « La taille en Languedoc de 1450 à 1515 », A.M., 7 (1890), p. 365-384 et 8 (1890), p. 482-494.

  • « L’équivalent aux aides en Languedoc de 1450 à 1515 », A.M., 1891, p. 232-253.
  • « La gabelle du sel en Languedoc », A.M., 1891, p. 427-481.
  • « Une recherche générale des feux à la fin du xve siècle », Annuaire-Bulletin de la Société d’histoire de France, 1892, p. 222-236.

Stephenson (C.), « Les “aides” des villes françaises aux xiie et xiiie siècles », M.A., t. XXXIII, 1922, p. 274-328.

Stabel (P.), « “Les dépenses à l’aune des moyens ?”. Degré d’urbanisation et ressources publiques. Les petites villes en Flandre (du xive au xvie siècle) », Bulletin trimestriel du crédit communal de Belgique, 172 (1990), p. 53-63.

Stouff (L.), « Les livres terriers d’Arles du xve siècle », Les cadastres anciens des villes et leur traitement par l’informatique, J.-L. Biget, J.-C. Hervé et Y. Thébert (sous la direction de), Rome, 1989, p. 307-339.

Strayer (J.R.) et Taylor (C.H.), Studies in early French taxation, Cambridge, 1939.

Suau-Noulens (B.), « La cité de Rodez au milieu du xve siècle d’après le livre d’estimes de 1449 », B.E.C., t. CXXXI, 1973, p. 151-175.

Système économique et finances publiques. Les origines de l’État moderne, R. Bonney (dir.), Paris, 1996.

Taylor (C.H.), « French assemblies and subsidy in 1321 », Speculum, XLIII, 1968, p. 217-244.

Thévenaz (Cl.), Ecrire pour gérer. Les comptes de la commune de Villeneuve autour de 1300, Cahiers lausannois d’histoire médiévale, 24, Lausanne, 1999.

Thibon (R.), « Les Estimes d’Assion et Cornilhon », Revue du Vivarais, 2002, p. 65-100.

Thomas (Y.), Essai sur le consentement à l’impôt aux derniers siècles de l’Ancien Régime (xve-xviiie siècles), thèse d’histoire du droit, dactyl., Paris II, 1974.

Toubeau De Maisonneuve (E.), « Le droit de 13e sur le vin vendu au détail à Bourges », Mémoire de la société des antiquaires du Centre, t. IV, 187072, p. 211-239.

Transazioni, strategie e razionalita fiscali nell’Europa medievale e moderna, D. Menjot, J.-Cl. Waquet (dir.), Cheiron, 24 (1996).

Vernus-Moutin (I.), « La taille en Dauphiné, du “transport” de 1349 à la révision générale de 1474-1476 », P.T.E.C., 1988, p. 199-208.

  • « Une enquête delphinale à Meyzieu au xve, traduction du procès-verbal de la révision des feux de 1431 », Actes des Journées d’études, 1987, t. IV, Meyzieu et sa région. Histoire du département du Rhône, Lyon, 1989, p. 61-67.
  • « Le bois et l’écrit : l’usage de bâtons de taille dans le Dauphiné médiéval. Evocations », Bulletin mensuel du groupe d’études historiques et géographiques du bas Dauphiné, 1991, p. 63-75.

Vial (E.), « Les receveurs ou trésoriers de la ville de Lyon », Revue d’histoire de Lyon, 8 (1909), p. 373-396.

Viard (J.), « Les ressources extraordinaires de la royauté sous Philippe VI de Valois », Revue des questions historiques, 44 (1888), p. 167-218.

« La Chambre des comptes sous le règne de Philippe VI de Valois », B.E.C., 1932, p. 331-359.

Vidal (A.), « Les comptes consulaires de Montagnac (Hérault) », A.M., 18 (1906), p. 68-80 et p. 196-208.

Vidal (J.), L’équivalent des aides en Languedoc, Montpellier, 1963.

Vuitry (A.), Études sur le régime économique de la France avant la révolution de 1789, Paris, 3 vol., 1883.

Waquet (J.-Cl.), Le Grand-Duché de Toscane sous les derniers Médicis : essai sur le système des finances et la stabilité des institutions dans les anciens États italiens, Bibliothèque des Écoles française d’Athènes et de Rome, t. 276, Rome, 1990.

Weidenfeld (K.), « Les privilèges du fisc et les avocats du Parlement de Paris. Quelques exemples de l’influence du droit savant sur les praticiens à la fin du Moyen Âge », Droit romain jus civile et droit français, J. Krynen (dir.), Toulouse, 1999, p. 441-472.

« Le contentieux de la taille royale au xve siècle », L’impôt au Moyen Âge. L’impôt public et le prélèvement seigneurial en France, fin xiie-début xvie siècle, Colloque tenu à Bercy les 14, 15 et 16 juin 2000, Ph. Contamine, J. Kerhervé, A. Rigaudière (sous la direction de), vol. 3, Paris, 2002, p. 861-888.

Wyffles (C.), « Le contrôle des finances urbaines au xiiie siècle : un abrégé de deux comptes de la ville d’Arras (1241-1244) », Bull. de la Com. Dép des mon. Hist. du Pas-de-Calais, 1964, p. 230-240.

Wolff (Ph.), « Registres d’impôts et vie économique à Toulouse sous Charles VI », Annales du Midi, t. LIX, 1944-1946, p. 5-66.

  • Les “estimes” toulousaines des xive et xve siècles, Toulouse, 1956.
  • « Finances et vie urbaine : Barcelone et Toulouse au début du xve siècle », Homenaje a Jaime Vicens Vives, I, Barcelone, 1965, p. 691-704.

Zerner (M.), « Les cadastres du Comtat Venaissin de 1414 : présentation d’une source », Annales de la Faculté de lettres et de sciences humaines de Nice, 1969.

  • « Recherche d’une méthode d’interprétation démographique des cadastres du Comtat Venaissin (1414) : le cas de Ménerbes », Provence historique, 1973, p. 243-260.
  • « Un type de documents répétitif fournissant des données quantitatives, les cadastres de 1414 du Comtat Venaissin », Informatique et histoire médiévale, E.F.R, n° 31, Rome, 1977.
  • « Cadastres du Comtat Venaissin », Le médiéviste et l’ordinateur, 3 (1980), p. 7-9.
  • « Les États du Comtat Venaissin et le problème du calcul de l’assiette de la taille : les cadastres de 1414 », 110e Congrès national des sociétés savantes, Montpellier, 1985, section histoire médiévale, t. II, 1986, p. 117-127.
  • « Le cadastre de Carpentras à l’épreuve des autres sources », Les cadastres anciens des villes et leur traitement par l’informatique, J.-L. Biget, J.-C. Hervé et Y. Thébert (sous la direction de), Rome, 1989, p. 131-149.
  • Le cadastre, le pouvoir et la terre. Le Comtat Venaissin pontifical au début du xve siècle, E.F.R., n° 174, Rome, 1993.

V. COURONNE D’ARAGON

Les liens historiques entretenus par le consulat millavois avec la couronne d’Aragon ont suscité la lecture de travaux menés dans le cadre des cités catalanes. En outre les références bibliographiques, fournies par les auteurs franco-espagnol de l’ouvrage consacré à La fiscalité des villes au Moyen Âge, mettent en lumière le renouveau des études financières en Espagne depuis les années 19801. Notre étude du système financier millavois a trouvé là des points de comparaisons2.

Adabal (R. d’), « À propos de la domination de la maison comtale de Barcelone sur le Midi français », A.M., 1964, p. 315-345.

Battle (C.), « Aportacion al estudio de la hacienda municipal de Barcelona a fines del siglo xiii », Mondes de l’Ouest et villes du monde. Regards sur les sociétés médiévales. Mélanges en l’honneur d’André Chédeville, C. Laurent, B. Merdrignac et D. Pichot (Textes réunis par), Rennes, 1998, p. 551-560.

Broussolle (J.), « Les impositions municipales de Barcelone de 1328 à 1462 », Estudios de historia moderna, 5, 1955, p. 1-64.

Cateura Benasser (P.), Poltica y finanzas del reino de Mallorca bajo Pedro IV de Aragon, Palma de Mallorca, 1982.

Col·loqui Corona, Municipis i Fiscalitat a la Baixa Edat Mitjana, Lleida, 1997.

La corona d’Arago : finances et fiscalitat a la Catlaunya Medieval, L’Avenç,

139 (1990), p. 27-69.

Estudios sobre renta, fiscalidad y finanzas en la Cataluna bajomedieval, M. Sánchez Martínez (ed.), Barcelone, 1993.

Falcon Perez (M. I.), Organizacion municipal de Zaragoza en el siglo xv, Zaragoza, 1978.

Finanzas y fiscalidad municipal, V Congreso de Estudios Medievales, Fundacion Sanchez-Albornoz, 1997.

Fiscalidad real y finanzas urbanas, M. Sánchez Martínez (éd.), C.S.I.C., Institucion Mila y Fontanals, Barcelone, 1999.

Font Rius (J. M.), Origenes del regimen municipal de Cataluna, Anuario de historia del derecho espanol, XVI-XVII, n° 7, Madrid, 1946.

  • « Franquicias urbanas medievales de la Cataluna Vieja », Boletin de la Real Academia de Buenas Letras de Barcelona, XXIX, 1961-1962, p. 1746.
  • « Organos y funcionarios de la administracion economica en las principales localidades de Cataluna », Finances et comptabilités urbaines du xiiie au xvie siècles. Colloque International de Blanckenberge, 1962, Bruxelles, 1964, p. 257-278.
  • Estudis sobre els drets i institucions en la Catalunya medieval, Barcelone, 1985.
  • « Les ordonnances municipales en Catalogne (du xiiie au xviie siècle) », S.H.D.E., Coutumes et libertés, Actes des journées internationales de Toulouse, 4-7 juin 1987, Montpellier, 1988, p. 57-65.

Funcionament de les finances locals al llarg de la historia. Actes del III Congrès internacional d’historia local de Catalunya, Barcelona, 17-18 de novembre de 1995, Barcelone, 1996.

Furió (A.), « Deuda pública e intereses privados. Finanzas y fiscalidad municipales en la Corona de Aragón », Edad Media. Revista de Historia, 2, Valladolid, 1999, p. 35-79.

Garcia Marsilia (J. V.), « La genesis de la fiscalidad municipal en la ciudad de Valencia », Revista d’Historia Medieval, 7 (1996), p. 149-170.

Guilleré (Ch.), Girona al segle xiv, 2 vol., Barcelone, 1993.

Higounet (Ch.), « Un grand chapitre de l’histoire du xiie siècle : la rivalité des maisons de Toulouse et de Barcelone pour la prépondérance méridionale », Mélanges Louis Halphen, Paris, 1951, p. 313-322.

Lacarra (J. Ma), « Le budget de la ville de Saragosse au xve siècle : dépenses et recettes », Finances et comptabilités urbaines du xiiie au xvie siècles. Colloque International de Blanckenberge, 1962, Bruxelles, 1964, p. 381-384.

Mira Jodar (A. J.), Viciano (P.), « La construccio d’un sistema fiscal : municipis i impost al Pais Valencia (segles xiii-xiv) », Revista d’Historia Medieval, 7 (1996), p. 135-148.

Montagut i Estragues (T.), El Mestre Racional a la Corona d’Arago (1283-1419), 2 vol., Barcelone, 1987.

Morelló Baget (J.), « Aproximacio a les fonts fiscals de la Catalunya baixmedieval : llibres d’estimes, valies i manifests », A.E.M., 22 (1992), p. 425-441.

  • « El fogatjament del 1414 als pobles de la comuna del camp de Tarragona », Miscel-lània de textos medievals, 7 (1994), p. 591-628.
  • « Notes sobre el funcionament de la fiscalitat directa a la baixa edat mitjana », Butlleti de la societat catalana d’Estudis Historics, 6 (1995), p. 61-80.
  • « La problemàtica d’un impost a finals del segle xiv : la imposicio de l’onzé a Valls el 1394 », Miscel-lània de textos medievals, 8 (1996), p. 249-282.
  • « Vers l’obtencio d’una franquesa fiscal : el recat del bovatge al camp de Tarragona (1347) », Historia et documenta, Revista de divulgacio historica i dels fons documentals de l’Arxiu Historic Comarcal Valls (Alt Camp), 4 (1997), p. 39-74.
  • Fiscalitat i finances de dues viles del Camp de Tarragona : Reus i Valls durant els segles xiv i xv, thèse d’histoire, Barcelone, mars 1998, dactyl., 2 vol.
  • « “De contributionibus fiscalibus” : els conflictes entre el municipi de Valls i la comunitat de preveres durant el segle xiv », A.E.M., 29 (1999), p. 689-729.
  • Fiscalitat i deute públic en dues viles del Camp de Tarragona. Reus i Valls, segles xiv-xv, C.S.I.C., Barcelona, 2001.

Morelló Baget (J.), Verdés (P.) et alii, « Les dépenses municipales : essai de typologie », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 35-40.

Morelló Baget (J.) avec la collaboration de C. Guilleré, « Approvisionnement et finances municipales en Méditerranée occidentale : l’exemple de la Couronne d’Aragon », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 267-294.

Narbona Vizcaino (R.), « Finanzas municipales y patriciado urbano. Valencia a finales del trescientos », A.E.M., 22 (1992), p. 485-512.

  • « La casa i les posessions d’un jurista barceloni segons el seu inventari de béns : Burget de Sarrà (1338) », Miscel-lània de textos medievals, 7 (1994), p. 323-369.
  • El patrimoni reial a la ciutat de Barcelona (segles xiii i xiv), thèse d’histoire, Barcelone, septembre 1998, dactyl., 2 vol.
  • « Una primera aproximacio als fogatges catalans de la decada de 1360 », A.E.M., 29 (1999), p.747-773.

Ortí Gost (P.), « El froment a la Barcelona baixmedieval : preus, mesures i fiscalitat (1283-1345) », A.E.M., 22 (1992), p. 377-423.

Ortí Gost (P.), Sánchez (M.), Turull Rubinat (M.), « La génesis de la fiscalidad municipal en Cataluna », Revista d’Historia Medieval, 7 (1996), p. 115-134.

El poder real en la Corona de Aragon (siglos xiv-xvi). Actas del XV Congreso de la Corona d’Aragon, Jaca, 20-25-IX-1993, t. I, vol. 4, Saragosse, 1997.

Porée (C.), La domination aragonaise en Gévaudan (1172-1258). Études historiques sur le Gévaudan, Paris, 1919.

Sánchez Martínez (M.), « La fiscalidad real en Cataluna (siglo xiv), A.E.M., 22 (1992), p. 341-376.

  • « Corona i fiscalitat a Catalunya (segles xiii-xiv) », L’Avenç, 206 (1996), p. 6-10.
  • « Fiscalidad y finanzas municipales en las ciudades y villas reales de Cataluna », Finanzas y fiscalidad municipal, Léon, 1997, p. 207-238.
  • Pagar al rey en la Corona de Aragón durante el siglo xiv (Estudios sobre fiscalidad y finanzas reales y urbanas), Barcelone, 2003.

Sánchez Martínez (M.) et Hébert (M.), « La part du prince : contributions et transferts au roi dans les dépenses des villes des pays de la Couronne d’Aragon et de Provence », La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002, p. 295-320.

Turull Rubinat (M.), « La hisenda i el sistema finances de la Paeria de cervera. Els ingresos del Consell (1331-1333) », Llerda, XLVII, 1986, p. 443-478.

  • La Configuracio juridica del municipi Baix-Medieval. Règim municipal i fiscalitat a Cervera entre 1182 i 1430, Fundacio Noguera, Barcelone, 1990.
  • « Documents per a l’estudi de l’organitzacio municipal i els sistemes d’eleccio de carrecs (Cervera, 1311-1430) », Miscel-lània Cerverina, 7 (1991), p. 161-177.
  • « “De voluntate universitatis”. La formacio i l’expressio de la voluntat del municipi (Tarrèga, 1214-1520) », A.E.M., 21 (1991), p. 143 et s.
  • « La hacienda municipal y la tributacion directa en Cataluna durante la edad media. Planteamiento general », Revista de hacienda autonomica y local, XXII, 64 (1992), p. 9-80.
  • « “Arca communis” : Dret, Municipi i Fiscalitat (D’una peticio de privilegi fiscal al s XVIII als origens medievals de la fiscalitat municipal a Catalunya », Initium. Revista Catalana d’Historia del Dret, I, 1996, p. 581-610.
  • « Fiscalitat a l’època médieval », Funcionament de les finances locals al llarg de la historia, III, Congrès Internacional d’historia local de Catalunya, Barcelona, 1996, p. 23-55.
  • « Acerca de las imbricaciones entre fiscalidad real y fiscalidad municipal en Cataluña durante la Baja Edad Media », Actas del XV Congreso de Historia de la Corona de Aragón (Jaca, septiembre de 1993), Zaragoza, 1996, t. I, vol 4.
  • « El impuesto directo en los municipios catalanes medievales », Finanzas y fiscalidad municipal, V Congreso de Historia Medieval, Léon, 1997, p. 73-133.
  • « Sobre la potestad tributaria del Conde de Barcelona (siglos xii-xiv) », Initium. Revista Catalana d’Historia del Dret, V, 2000, p. 589-623.
  • « Universitas, commune, consilium. Sur le rôle de la fiscalité dans la naissance et le développement du conseil (Catalogne, xiie-xive s.), », Exerptiones iuris : Studies in honor of André Gouron, B. Durand et L. Mayali (éd.), Robbins Collection Publications, Berkeley, 2000, p. 637-677.
  • « Nuevas hipótesis sobre los orígenes de los consejos municipales en Cataluña (siglos xii-xiii) : algunas reflexiones », Annuario de Historia del Derecho Español, LXII, 2002, p. 461-471.
  • « La recepción de vectigalia en la Cataluña medieval. De la tradición romana a la recopilaciones de época moderna », Initium. Revista Catalana d’Historia del Dret, VII, 2002, p. 181-216.

Turull Rubinat (M.), Ribalta Haro (J.), « “De voluntate universitatis”. La formacio i l’expressio de la voluntat del municipi (Tàrrega, 12141520) », A.E.M., 21 (1991), p. 143-196.

Verdés Pijuan (P.), « L’impacte de la fiscalitat reial a Cervera (13501356) », L’Avenç, 202 (1996), p. 22-25.

  • « A proposit del “privelegi general” per recaptar imposicions atorgat per Pere el Cerimonios (1363) », Miscel-lània de textos medievals, 8 (1996), p. 231-248.
  • « Un llibre de “l’obra dels murs de Cervera” (1368) », Miscel-lània Cerverina, 10 (1996), p. 13-36.
  • « Els capitols de l’ajuda atorgada per la vila de Cervera al rei Pere el Cerimonios l’any 1351 », Miscel-lània Cerverina, 10 (1996), p. 249-259.
  • « Les finances del clavari : abast limits i funcionamen (Cervera, 1442) », A.E.M., 29 (1999), p. 1133-1164.
  • « Perço que la vila no vage a perdició ». La gestió del deute públic en un municipi català (Cervera, 1387-1516), Barcelone, 2004.

Viciano (P.), « Fiscalitat local i deute public al pais valencia. L’administracio de la vila de Borriana a mitjan segle XV », A.E.M., 22 (1992), p. 513-533.

Wolff (Ph.), « Finances et vie urbaine : Barcelone et Toulouse au début du xve siècle », Homenaje a Jaime Vicens Vives, I, Barcelone, 1965, p. 691-704.

VI. ROUERGUE

Affre (H.), Lettres sur l’histoire de Rodez, Rodez, 1874.

  • « Les sénéchaussées du comté de Rouergue et du comté de Rodez », Congrès scientifique de France, Rodez, 1874, p. 81-97.
  • « Substitution du français au latin et au patois dans la rédaction des actes publics », M.S.L.S.A.A., 11 (1874-1878), p. 26-29.
  • « Lettres sur l’histoire de Saint-Affrique », M.S.L.S.A.A, 15 (1894-1899), p. 125-228.
  • Dictionnaire des institutions, mœurs et coutumes du Rouergue, Rodez, 1903.

Alauzier, (L. d’), « La cour du bayle de Capdenac au xive siècle », Congrès d’Études de la Fédération des Sociétés Académiques et Savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne, tenu à Toulouse les 21-23 avril 1956, Albi, 1958, p. 45-56.

Ancourt (A.), « Un traité d’amitié entre les consuls de Rodez et les consuls de Villefranche au xve siècle », M.S.L.S.A.A., 28 (1964), p. 461-467.

Artières (J.), Notice historique sur la Vicomté et la commune de Creissels en Rouergue, Millau, 1946.

Aurell (M.), « Pouvoir et contre-pouvoirs en Rouergue sous la domination catalane (1112-1204) », Libertés locales et vie municipale en Rouergue, Languedoc, Roussillon, Actes du LVIXe Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, Millau, 1987, Montpellier, 1988, p. 127-136.

Baillaud (E.) et Verlaguet (P.A.), Coutumes et privilèges du Rouergue, 2 vol., Toulouse, 1910.

Barrau (H. de), « De divers titres de la fin du xive siècle concernant la guerre des Anglais dans le Rouergue », M.S.L.S.A.A., 12 (1879-1880), p. 40-70.

– Documents Historiques et généalogiques sur les familles du Rouergue, 4 volumes, Rodez, 1853-1860, rééd., Paris, 1972.

Bautier (R.H.), « Marchands, voituriers et contrebandiers du Rouergue et de l’Auvergne. Trafics clandestins par le Dauphiné vers les foires de Genève (1424) », Bulletin philologique et historique (jusqu’à 1610) du Comité des travaux historiques et scientifiques, 1963, p. 669-688.

Bonafin (D.), Essai critique sur l’histoire de Villefranche-de-Rouergue au Moyen Âge (1096-1491), mémoire complémentaire DES, dactyl., 1967. BONALD (de), Documents généalogiques sur des familles du Rouergue, Rodez, 1902.

Bonnasie (P.), « La monnaie et les échanges en Auvergne et Rouergue aux xe et xie siècles », A.M., 1978, p. 275 et s.

Bosc (Abbé P.), Mémoire pour servir à l’histoire du Rouergue, 3 vol., Rodez, 1797.

Bourgeois (G), « Le rôle économique des Grands Ordres dans le Sud Rouergue au Moyen Âge », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1984-1985, Millau, 1986, p. 69-82.

Bousquet abbé, Six leçons d’histoire du Rouergue, Rodez, 1942.

Bousquet (J.), « Les plus anciens privilèges communaux de Conques-en-Rouergue et les débuts de l’organisation municipale (décembre 1289) », Bulletin philologique et historique, 1961, p. 1-21.

  • « L’État de la Cité de Rodez vers le milieu du xve siècle », R.R., 81 (1967), p. 5-23.
  • Enquête sur les commodités du Rouergue en 1552, Toulouse, 1969.
  • Le Rouergue au premier Moyen Âge (vers 800-vers 1250). Les pouvoirs, leurs rapports et leurs domaines, 2 vol., Rodez, 1992-1994.

Bousquet (J.), Villard (M.), « Les notaires de Millau et leur seing à l’étoile », Mélanges P Tisset, S.H.D.E., fasc. VII, 1970, p. 41-64.

Breuils (A.), « Le comte d’Armagnac et le mouvement national dans le Midi au temps du Prince Noir », Revue des Questions Historiques, LIX, p. 44-102.

Cabrol (E.), Annales de Villefranche-de-Rouergue, 2 vol., Villefranche, 1860.

Carbasse (J.-M.), « La répression de l’adultère dans les coutumes du Rouergue », Études sur le Rouergue, Actes du XLVIIe Congrès d’Études de la F.H.L.M.R et du XXIXe Congrès d’Études de la Fédération des Sociétés académiques et Savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne tenus à Rodez les 7, 8 et 9 juin 1974, Rodez, 1974, p. 107-113.

« La justice criminelle en Rouergue au Moyen Âge », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1986-1987, Millau, 1988, p. 71-80.

Carcenac (A. R.), « Les Templiers dans le Rouergue méridional xiie-xiiie », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1986-1987, Millau, 1988, p. 117-126.

– Les Templiers du Larzac. La commanderie du temple de Sainte-Eulalie de Larzac, Nîmes, 1994.

Charlier (G.), Aspects de la vie économique de Villefranche-de-Rouergue d’après les registres du notaire Raymond de Salis (1361-1367), mémoire maîtrise d’histoire, dactyl., U.T.M., 1998-1999.

Chartrou (M.-Th.), La vie municipale de la Cité de Rodez d’après un registre de délibération (1405-1442), mémoire DES, dactyl., 2 vol., Toulouse, 1959.

« La vie municipale dans la Cité de Rodez au xve siècle d’après le registre BB 1 (1405-1444) », Rouergue et confins, Rodez, 1960, p. 135-142.

Chêne (C.), « Remarques sur la police rurale dans les coutumes du Rouergue », Diritto comune e diritti locali nella storia dell’Europa, Milan, 1980, p. 171 et s.

Chevrier (G.), « Remarques sur la distinction de l’acte à titre onéreux et de l’acte à titre gratuit d’après les chartes du Rouergue », Études d’histoire du droit dédiées à M. A. Dumas, Annales de la faculté de droit d’Aix, t. XLIII, 1950, p. 69-79.

Combarnous (G.), « Sur la voie romaine de Rodez à Nîmes : du pont du Tarn à Millau au pont du diable sur l’Hérault », Études sur le Rouergue, Actes du XLVIIe congrès d’Études de la F.H.L.M.R. et du XXIXe congrès d’Études de la Fédération des Sociétés Académiques et Savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne, tenus à Rodez les 7, 8 et 9 juin 1974, 1974, p. 285-299.

Combes De Patris (B.), Bibliographie historique du Rouergue, Rodez, 1956.

Constans (L.), « Requête des habitants de Verrières (Aveyron) », A.M., 1911, p. 70-78.

Couderc (C.), Bibliographie historique du Rouergue, Rodez, 1931 et 1934.

Darde (J.-L.), Dictionnaire des lieux habités du département de l’Aveyron, Rodez, 1868.

Debat (A.), « La foire sanglante de Rodez. 29 juin 1315 », R.R., 22 (1990), p. 181-210.

Debord (A.), « Châteaux et société dans le Rouergue médiéval (xe-xiiie siècle) », Château Gaillard, XIV, Actes du colloque international tenu à Najac (France), Caen, 1990, p. 7-27.

Demoulin (J.), « L’administration locale dans la basse marche du Rouergue à la fin du Moyen Âge », Bulletin de la société des Amis de Villefranche et du Bas-Rouergue, Études d’histoire locale, 1979, p. 91-104.

Desachy (M.), Cité des hommes. Le Chapitre cathédral de Rodez (12151562), Rodez, 2005.

Dumoulin (J.), Le consulat de Villeneuve en Rouergue, Toulouse, 1960.

Durand (G.), « Rouergue méridional du ixe au xie siècle. Histoire, Économie, Peuplement », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1985-1986, Millau, 1987, p. 114-139.

Échanges, circulation d’objets et commerce en Rouergue de la Préhistoire au Moyen Âge, Musée du Rouergue, Rodez, 1993.

Études sur le Rouergue, Actes du XLVIIe Congrès d’Études de la F.H.L.M.R et du XXIXe Congrès d’Études de la Fédération des Sociétés académiques et Savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne tenus à Rodez les 7, 8 et 9 juin 1974, Rodez, 1974.

Eclaches (M.), Scelles (M.) et Watin-Granchamp (D.), « Références précoces aux Institutes de Justinien à Saint-Antonin en Rouergue », Revue du Tarn, 3e série, 130 (1988), p. 309-331.

Enjalbert (H.), L’histoire du Rouergue, Toulouse, 1979.

Fabre (A.), « Les maisons médiévales du xiie au xive siècle à Rodez », R.R., 2000, p. 133-168.

Fabre De Morlhon (J.), « Les Rouergats fidèles à Raymond VII. Leur sort après sa mort », Études sur le Rouergue, Actes du XLVIIe Congrès d’Études de la F.H.L.M.R et du XXIXe, Congrès d’Études de la Fédération des Sociétés académiques et Savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne tenus à Rodez les 7, 8 et 9 juin 1974, Rodez, 1974, p. 57-67.

Ferrand (G.), Espalion et ses environs au Moyen Âge : étude historique et archéologique, mémoire maîtrise d’histoire, dactyl., U.T.M., 2001.

Flandin-Bléty (P.), Recherches sur les États du pays et sénéchaussée du Rouergue (Les États au xive siècle), mémoire DES histoire du droit, dactyl., Paris, 1966.

  • Le comportement politique des villes et le pouvoir royal en Haut-Quercy au xive siècle (1285-1360), mémoire DES sciences politiques, dactyl., Paris, 1969.
  • Essai sur le rôle politique du tiers état dans les pays de Quercy et de Rouergue (xiiie-xve siècles), thèse d’histoire du droit, dactyl, 2 vol., Paris, 1979.
  • « Rémission et bonnes villes : les consulats du Rouergue devant Charles VII en 1389 », La faute, la répression et le pardon, Paris, 1982, p. 313 et s.

Fournial (E.), « Un consul de la cité de Rodez au xve siècle », R.R., 150 (1984), p. 138-146.

Framond (M. de), « Sceaux du Rouergue antérieurs à 1515 », P.T.E.C., 1980, p. 63-70.

Sceaux rouergats du Moyen Âge. Étude et corpus, Rodez, 1982.

Frayssenge (Jcq.), « Une assemblée délibérative méconnue : les états particuliers du Rouergue aux xvie et xviie siècles », Les assemblées d’États dans la France méridionale à l’époque moderne, Montpellier, 1995, p. 21-40.

Garnier (F.), « Représenter la ville en Rouergue au bas Moyen Âge : réglementation et pratique des voyages consulaires », Rouergue, carrefour d’histoire et de nature, Actes du 54e Congrès de la fédération Historique de Midi-Pyrénées, Millau, 21, 22 et 23 juin 2002, Rodez, 2003, p. 43-54.

Gaujal (M.-A.-F. baron de), Études historiques sur le Rouergue, Paris, 1858.

Gaulejac (B. de), « Evolution des prix, des salaires et du niveau de vie dans le Rouergue, entre 1350 et 1789 », Études sur le Rouergue, Actes du XLVIIe congrès d’Études de la F.H.L.M.R. et du XXIXe congrès d’Études de la Fédération des Sociétés Académiques et Savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne, tenus à Rodez les 7, 8 et 9 juin 1974, 1974, p. 149-173.

Glises de la Rivière (R.), « Les recettes et dépenses de la sénéchaussée du Rouergue au xve siècle », Bulletin de la Société des Amis de Villefranche de Rouergue, Études d’histoire locale, 1987, p. 41-54.

Gournay (F. de), « La mutation de la viguerie en Rouergue (ixe-xiie s.) », Les sociétés méridionales à l’âge féodal (Espagne, Italie et sud de la France xe-xiiie s.). Hommage à P. Bonnassie, H. Débax (Textes réunis par), Toulouse, 1999, p. 243-249.

Le Rouergue au tournant de l’An Mil. De l’ordre carolingien à l’ordre féodal (ixe-xiie siècle), Société des lettres, sciences et arts de l’AveyronCNRS-Université de Toulouse-Le Mirail, Collection « Méridiennes », Toulouse, 2004.

Gouron (A.), « L’évolution de la pratique juridique en Rouergue aux xiie et xiiie siècle », Rouergue et confins, Rodez, 1960, p. 153-179.

Guerre et paix en Rouergue (xie-xixe siècle), Millau, 1999.

Guéry (A.), « La population du Rouergue de la fin du Moyen Âge au xviiie siècle », A.E.S.C., 1973, p. 1555-1576.

Guirondet (L.), « Mémoire sur les États du Rouergue », M.S.L.S.A.A., 9 (1859-1867), p. 375-385.

« Le commun de paix en Rouergue », M.S.L.S.A.A., 10 (1868-1873), p. 106-116. Johans (E.), « Les mines d’argent du comté de Rodez : étude de la charte de coutumes du Minier », R.R., 64 (2000), p. 553-573.

Lançon (P.), « Bibliographie du Rouergue médiéval », Enfer et paradis, Cahier de Conques, 1 (1995), p. 411-422.

Landès–Mallet (A.-M.), « L’exécution testamentaire en Rouergue au xiiie siècle », Études sur le Rouergue, Actes du XLVIIe Congrès d’Études de la F.H.L.M.R et du XXIXe Congrès d’Études de la Fédération des Sociétés académiques et Savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne tenus à Rodez les 7, 8 et 9 juin 1974, Rodez, 1974, p. 125-138.

  • La famille aux xiiie-xive siècles d’après les notaires ruthénois, thèse de droit, dactyl., Montpellier, 1977.
  • La famille en Rouergue au Moyen Âge (1269-1345). Étude de la pratique notariale, Rouen, 1985.
  • « Travail et apprentissage en Rouergue médiéval », Libertés locales et vie municipale en Rouergue, Languedoc et Roussillon, Actes du LVIXe Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, Millau, 1987, Montpellier, 1988, p. 91-98.

Laroche (Ch.), La vie municipale à Najac-en-Rouergue des origines du Consulat à la fin de la guerre de Cent ans (xiiie-xve siècle). Étude d’une communauté d’habitants, thèse E.N.C., 1931.

Latouche (R.), « Saint-Antonin-en-Rouergue et la domination anglaise au xive siècle (1358-1369) », Mélanges d’histoire offerts à Charles Bémont, Paris, 1913, p. 305-315.

Lemaître (N.), Le Rouergue flamboyant. Le clergé et les fidèles du diocèse de Rodez, 1417-1563, Paris, 1988.

Lempereur (L.), « Les chevaliers merciers du Rouergue », M.S.L.S.A.A., 22 (1928), p. 407-420.

« Les chevaliers merciers et les foires en Rouergue », M.S.L.S.A.A., 23 (1935), p. 497-574.

Mailles (D.), Les chartes de coutumes et de franchises dans l’arrondissement de Villefranche-de-Rouergue, mémoire DEA d’histoire., dactyl., U.T.M., 1993.

Maisonabe (J.), Essai sur les consulats de Rodez au Moyen Âge, thèse droit, dactyl., Toulouse, 1945.

Martin (H.), « L’évacuation des forteresses ‘anglaises’ du Rouergue et des pays voisins », Études sur le Rouergue, Actes du XLVIIe Congrès d’Études de la F.H.L.M.R et du XXIXe Congrès d’Études de la Fédération des Sociétés académiques et Savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne tenus à Rodez les 7, 8 et 9 juin 1974, Rodez, 1974, p. 87-93.

Maury (A.), « L’histoire monétaire du Sud-Rouergue », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1985-1986, Millau, 1987, p. 75-96.

Miquel (Jcq.), L’architecture militaire dans le Rouergue au Moyen Âge et l’organisation de la défense, 2 vol., Rodez, 1981.

Molinier (A.), « La sénéchaussée de Rouergue en 1341 », B.E.C., 49 (1883), p. 452-488.

Mouysset (S.), Le pouvoir dans la bonne ville. Les consuls de Rodez sous l’Ancien Régime, Rodez-Toulouse, 2000.

Nayral (Th.), Aperçus historiques sur la ville de Saint-Affrique et sur l’évêché de Vabres, Carcassonne, 1877, rééd., Saint-Affrique, 1996.

Nougaret (R.), « Hôpitaux, léproserie et bodomies de Rodez du milieu du xive siècle à 1676 », P.T.E.C., 1982, p. 129-138.

– Hôpitaux, léproserie et bodomies de Rodez de la grande peste à l’hôpital général (vers 1340 – 1676), Rodez, 1986.

Ourliac (P.), « Note sur les actes rouergats du xiie siècle », S.H.D.E., fasc. VI, 1967, p. 12-16.

« Une statue de Justinien en Rouergue vers 1140 », R.H.D.F.E., 1988, 329-335.

Ourliac (P.), Magnou (A.-M), Le cartulaire de la Selve. La terre, les hommes et le pouvoir en Rouergue au xiiie s., Toulouse, 1985.

Poux (J.), Essai sur le commun de paix ou pezade dans le Rouergue et dans l’Albigeois, thèse manuscrite Ecole des Chartes, 1897.

Rigal (J.L.) et Verlaguet (P.A.), Notes pour servir à l’histoire du Rouergue, 2 vol., Rodez, 1913-1926.

Roberts (S. F.), Charity and Hospitality in the Rouergue, 1100-1350, thèse, Harvard University, Cambridge, Massachusetts, 1975, dactyl.

« Les consulats du Rouergue et l’assistance urbaine au xiiie et au début du xive siècle », Cahiers de Fanjeaux, 13 (1978), p. 131-146.

Rouergue, carrefour d’histoire et de nature, 54e Congrès régional de la fédération historique de Midi-Pyrénées, Millau, 21-23 juin 2002, Millau, 2003.

Rouquette (J.) abbé, Le Rouergue sous les Anglais, Rodez, 1887, rééd., 1981.

Rouvray, (T. de), Notion de ville et de réseau urbain en Rouergue à la fin du Moyen Âge (xiiie-1560), mémoire DEA d’histoire, dactyl., U.T.M., 1998.

Samaran (Ch.), La Maison d’Armagnac au xve siècle et les dernières luttes de la féodalité dans le Midi de la France, Paris, 1908.

Soutou (A.), « Sur une charte en Langue d’oc concernant Creissels », R.R., 24 (1990), p. 573-581.

Suau-Noulens (B.), La ville de Rodez au milieu du xve siècle, thèse E.N.C, dactyl., 2 vol., 1971.

« La ville de Rodez au milieu du xve siècle », P.T.E.C., 1971, p. 175-184.

Tarde (H. de), « Evêque et sénéchal en Rouergue : une guerre d’usure (1285-1314) », Études sur le Rouergue, Actes du 47e Congrès d’études de la F.H.L.M.R., Rodez les 7-8-9 juin 1974, Rodez, 1974.

Thiers (R.), Esquisse de l’histoire de Saint-Affrique au Moyen Âge, mémoire DES d’histoire, dactyl., U.T.M., 1961.

Thomas (A.), « Rodrigue de Villandrandano en Rouergue », A.M., n° 6, 1890, p. 209-232.

« Saint Vincent Ferrier dans le Midi de la France, d’après les documents d’archives (1416) », A.M., 14 (1892), p. 236-247 et 15 (1892), p. 382-389.

Vesy, « Copie littérale de divers titres de la fin du xive siècle concernant la guerre des Anglais dans le Rouergue », M.S.L.S.A.A., 12 (1879-1880), p. 40-70.

Voisin-Thiberge (C.), « Auvergnats et Rouergats à Toulouse dans la seconde moitié du xve siècle », P.T.E.C., 1975, p. 207-213.

Wolff (Ph.), « Quelques données sur la société de Rodez autour de 1420 », Rouergue et Confins, Rodez, 1960, p. 121-133.

VII. MILLAU

Affre (H.), « Le consulat de Millau », M.S.L.S.A.A., Rodez, 1868, p. 19 et s.

Alauzier (L. d’), « Sorcellerie à Millau au xive siècle », Études sur le Rouergue, Actes du XLVIIe Congrès d’Études de la F.H.L.M.R et du XXIXe Congrès d’Études de la Fédération des Sociétés académiques et Savantes Languedoc-Pyrénées-Gascogne tenus à Rodez les 7, 8 et 9 juin 1974, Rodez, 1974, p. 115-124.

Artières (J.), « Documents inédits sur la ville de Millau », M.S.L.S.A.A., 15 (1894-1899), p. 317-365.

  • « Recherches sur l’ancienne organisation du travail. Première partie. Corporations ouvrières de la ville de Millau (xviie-xviiie siècles) », M.S.L.S.A.A., 15 (1894-1899), p. 229-263.
  • « Deuxième partie. Notice historique sur la draperie de Millau (XIVe-XVIIIe) », M.S.L.S.A.A., 15 (1894-1899), p. 264-316.
  • Recherches sur l’ancienne organisation du travail. Notice historique sur la draperie de Millau (xive-xviiie siècles), Rodez, 1896.
  • « Relation du service funèbre célébré à Millau le 12 août 1461 pour la mort de Charles VII », Revue des Langues Romanes, t. XLIII, 1900, p. 240-245.
  • Les Annales de Millau, des origines jusqu’à nos jours, Millau, 1900.
  • « Lettre de Jean Chandos et de Thomas de Felton aux Consuls et habitants de Millau (2 janvier 1368) », M.S.L.S.A.A., 16 (1900-1905), p. 110-115.
  • « Notice historique sur les libertés, privilèges, coutumes et franchises de Millau. Nouveaux documents inédits sur la ville de Millau », M.S.L.S.A.A., 16 (1900-1905), p. 171-274 et p. 275-312.
  • « Documents inédits sur la ville de Millau », M.S.L.S.A.A., 17 (1906-1911), p. 450-516.
  • « Les bourreaux à Millau, pénalités d’autrefois », M.S.L.S.A.A., 17 (19061911), p. 517-534.
  • « La domination aragonaise en Gévaudan (1172-1258) », M.S.L.S.A.A., 18 (1912-1916), p. 63-66.
  • « Les vicomtes de Millau (916-1272) », M.S.L.S.A.A., 21 (1921), p. 487-551.
  • « Documents inédits sur la ville de Millau », M.S.L.S.A.A., 21 (1921), p. 552-591.
  • Millau, des temps préhistoriques au xiiie siècle, Millau, 1921.
  • Millau, ses rues, ses places ses monuments, Millau, 1924.
  • Millau, du xiiie au xve siècle, Millau, 1924.
  • Documents sur la ville de Millau. Mémorial des privilèges, Livres de comptes des Consuls boursiers, délibérations communales (xie-xvie siècles), Archives Historiques du Rouergue, VII, Millau, 1930.
  • Millau à travers les siècles, Millau, 1943.

Belmon (J.), Les vicomtes de Rouergue-Millau, xe-xie siècle, thèse E.N.C., dactyl., 1991.

Bernad (L.), Une ville de consulat : Millau en Rouergue, Millau, 1938.

  • Les consuls de Millau face à l’annexion anglaise, 1362-1370, mémoire maîtrise d’histoire, dactyl., Montpellier III, 1988.
  • « Les origines du consulat à Millau », Libertés locales et vie municipale en Rouergue, Languedoc et Roussillon, Actes du LVIXe Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, Millau, 1987, Montpellier, 1988, p. 99-117.
  • « Millavois, notre Commune à 800 ans », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1987-1988, Millau, 1990, p. 7-43.
  • Millau en Rouergue de 1350 à 1400. Étude sociale, administrative et financière, thèse d’histoire, dactyl., Montpellier II, 1991.
  • « La vie quotidienne au Moyen Âge, il y a 600 ans », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1990-1991, Millau, 1996, p. 81-116.

Berthe (M.), « Les coutumes de la France méridionale. Programme de recherche et premiers résultats », La coutume au village dans l’Europe médiévale et moderne, M. Mousnier, J. Poumarède (éd.), Flaran, 20 (2001), p.121-137.

Bousquet (Jcq.), « Le traité d’alliance entre Hugues, comte de Rodez, et les consuls de Millau (6 juin 1223) », A.M., 1960, p. 25-42.

  • « La première charte de privilèges de Millau (1187) est-elle la plus ancienne ? », Libertés locales et vie municipale en Rouergue, Languedoc et Roussillon, Actes du LVIXe Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, Millau, 1987, Montpellier, 1988, p. 119-125.
  • « Les vicomtes de Millau, souche des comtes de Barcelone, le Rouergue et les rois d’Aragon », Montpellier, la couronne d’Aragon et les pays de langue d’oc (1204-1349), Mémoires de la société d’archéologie de Montpellier, 15 (1987), p. 61-64.

Bousquet (Jcq.), Villard (M.), « Les notaires de Millau et leur seing à l’étoile. Essai d’histoire d’une forme et d’un usage », Mélanges P. Tisset, S.H.D.E, fasc. VII, 1970, p. 41-64.

Carbasse (J.-M.), « La charte consulaire de Millau (1187) », Libertés locales et vie municipale en Rouergue, Languedoc et Roussillon, Actes du LVIe Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, Millau, 1987, Montpellier, 1988, p.137-145.

« Droit royal et droit écrit : la confiscation des biens des condamnés à mort à Millau à la fin du Moyen Âge », Anthropologies juridiques. Mélanges Pierre Braun, J. Hoareau-Dodineau et P. Texier (Textes réunis par), Cahiers de l’Institut d’anthropologie juridique, Poitiers, 1998, p. 115-134.

Carcenac (A.-R.), Les Templiers du Larzac. La commanderie du Temple de Sainte-Eulalie de Larzac, Nîmes, 1994.

Catalogue des chartes de coutumes de Midi-Pyrénées, t. I, arrondissement de Millau, 1993.

Colussi (J.), La population de Millau de 1280 à 1363. Étude démographique, mémoire DES histoire, Toulouse, 1956.

Constans (L.), Le livre de l’Épervier, Montpellier, 1882.

Cornède (M.), « L’habitat rural dans les bailliages de Millau et de Compeyre aux xive et xve siècles », P.T.E.C., 1973, p. 43-49.

Dupont (H.), « Le système féodal dans le comté de Millau », R.R., 15 (1961), p. 64-88.

Espinasse (I.), Chartes de franchises et de coutumes dans l’arrondissement de Millau (Aveyron), du xiie au xve siècle, mémoire de maîtrise d’histoire, dactyl., U.T.M, 1992.

Fabre (J.-M.), « Ordres mendiants et urbanisation à Millau », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1985-1986, Millau, 1987, p. 142-150.

Framond (M. de), « Aux origines du sceau de ville et de juridiction : les premiers sceaux de la ville de Millau », B.E.C., 147 (1989), p. 87-122.

Frayssenge (Jcq.), « Un inventaire d’archives au xvie siècle : le ‘Mémorial des Privilèges’ de la ville de Millau en Rouergue », Revue d’archivistique de l’Université de Haute Alsace, 3 (1992), p. 8-12.

  • « Évolution de l’histoire hospitalière à Millau : xiie-xviiie siècles », Société d’Études Millavoises, 1992, p. 29-45.
  • « Insécurité, violence et marginalité dans le bailliage de Millau à la fin du xiiie siècle », Rouergue, carrefour d’histoire et de nature, 54e Congrès régional de la fédération historique de Midi-Pyrénées, Millau, 21-23 juin 2002, Rodez, 2003, p. 321-328.

Frayssenge (Jcq.) et Soutou (A.), « Deux chartes inédites du cartulaire de la maladrerie Saint-Thomas », R.R., 68 (2001), p. 615-619.

Garnier (F.), « Deux représentants millavois en mission à Paris, 2 octobre 1439 – 28 février 1440 (n.s.) », Annales du Midi, avril-juin 2004, p. 205-224.

Gauléjac (B. de), « Examen médical des lépreux à Millau au cours du xive siècle », M.S.L.S.A.A., 23 (1935), p. 487-496.

Girard ( G.), « L’énigme du livre de l’Épervier », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1990-1991, Millau, 1996, p. 165-176. GRANGE (D.), Les fortifications de Millau aux xive et xve siècles, mémoire DEA histoire, dactyl., Toulouse le Mirail, 1991.

Landès (A.-M.), Notes sur la pratique testamentaire à Millau fin du xiiie, début du xive siècle, mémoire DES histoire du droit, dactyl., Montpellier, 1971.

Laur (F.), Le consulat de Millau sous la monarchie absolue, Nîmes, 1998.

Maury (A.), « Millau et la papauté médiévale de 1070 à 1429 », R.R., 17 (1963), p. 46-57.

« Le laborieux établissement des Dominicains à Millau à la fin du xiiie et au début du xive siècle », P.V.S.L.S.A.A., t. XLV, 1988, p. 279-284.

Meyer (P.), « Lettre de Jean Chandos et de Thomas de Felton aux consuls et habitants de Millau (2 janvier 1368) », M.A., t. XV, 1902, p. 1-4.

Miquel (Jcq.), « Combattants et armements à Millau aux xive et xve siècles », Guerre et paix en Rouergue xie-xixe siècles, Millau, 1997, Millau, 1999.

Les moulins de Millau, Nîmes, 1993.

Paloc (G.), Autour de l’établissement des frères prêcheurs à Millau : des origines d’un conflit à la définition d’un espace social (1278-1310), mémoire Université de Montpellier III, dactyl., 1999.

  • « L’établissement des frères Prêcheurs à Millau : de la légende dorée au conflit acharné (1278-1310) », R.R., (68) 2001, p. 505-525.
  • « Les frères Prêcheurs et la ville : l’exemple de Millau », Cahiers de Fanjeaux, 36 (2001), p. 81-98.

Pauc (R.), « Documents inédits sur la domination aragonaise en Gévaudan et Millavois », Revue du Gévaudan, des Causses et des Cévennes, 18-19 (1972-1973), p. 117-122.

Rey (D.), Millau : les fortifications au Moyen Âge, Millau, 1924, Nîmes, 1998.

  • Le Pont Vieux de Millau, Millau, 1923.
  • Condatomag et la voie romaine, Millau, 1923, rééd. Nîmes, 1998.

Rouquette (abbé J.), Histoire de l’Église Notre-dame de l’Espinasse de Millau, Villefranche, 1866, Nîmes, 1998.

  • Le Rouergue sous les Anglais, Millau, 1re édition 1869, 2e éd. 1887.
  • Recherches historiques sur la ville de au Moyen Âge, Millau, 1888, rééd., Nîmes, 1996.

Sillières (P.), Vernhet (A.), « La voie romaine “Segodunum-Cessero” à l’Hospitalet du Larzac », Les routes du sud de la France de l’antiquité à l’époque contemporaine, Actes du 110e Congrès National des Sociétés Savantes, Montpellier, 1985, Paris, 1985, p. 81-89.

Soutou (A.), « Tracé probable de la voie romaine Millau-Javols par Banassac », Libertés locales et vie municipale en Rouergue, Languedoc et Roussillon, Actes du LVIXe Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, Millau, 1987, Montpellier, 1988, p. 7-14.

« Un grand Millavois méconnu : Nicolas, bailli du roi d’Aragon et écrivain public de langue d’oc ( …1163 – 1205…) », Libertés locales et vie municipale en Rouergue, Languedoc et Roussillon, Actes du LVIX e Congrès de la Fédération historique du Languedoc méditerranéen et du Roussillon, Millau, 1987, Montpellier, 1988, p. 83-90.

Vivier (P.-E.), « Millau des origines à 1789 », Découverte du Rouergue méridional, Annales 1990-1991, Millau, 1996, p. 81-116.

Wolff (Ph.), « Trois études de démographie médiévale en France méridionale », Regards sur le Midi médiéval, Toulouse, 1978, p. 353-361.

Notes

1 La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 2. Les systèmes fiscaux, Toulouse, 1999, p. 506-516. Des 166 documents recensés, les années 1980 et 1990 se détachent très nettement dans la production catalane, un quart des travaux intéressent la première période et plus de la moitié des recherches ont été conduites dans les années 1990-2000.

2 Nous renvoyons aux articles des différents auteurs, en particulier catalans, dans la collection dirigée par Denis Menjot et Manuel Sánchez Martínez : La fiscalité des villes au Moyen Âge (France méridionale, Catalogne et Castille) 1. Étude des sources, Toulouse, 1996 ; La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 2. Les systèmes fiscaux, Toulouse, 1999 ; La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 3. La redistribution de l’impôt, Toulouse, 2002 et La fiscalité des villes au Moyen Âge (Occident méditerranéen) 4. La gestion de l’impôt, Toulouse, 2004.

© Institut de la gestion publique et du développement économique, 2006

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540