Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vallée engloutie (volume 1 : synthèse)

 | 
Justine Gaborit

Glossaire

Texte intégral

Ambon : plate-forme élevée utilisée comme chaire dans la liturgie chrétienne.

Arcosolium (sg.)/arcosolia (pl.) : mot latin qui s’applique aux niches funéraires précédées d’un arc et placées parallèlement aux parois des chambres funéraires ou d’une autre partie de la tombe, antichambre ou dromos.

Bâtière : un toit ou un arc en bâtière présente un couvrement à double pente.

Bêma : nom grec qui désigne une plate-forme basse destinée au prêche et placée au centre de la nef face au sanctuaire.

Blocage : maçonnerie constituée de pierres et d’autres matériaux de construction ennoyés dans un mortier.

Caisson/rempart à caisson : espace vide créés par l’alternance des pierres de taille disposées en boutisses dans chaque parement du mur d’enceinte. La présence de ces espaces remplis de remblais renforce la solidité et la stabilité du rempart.

Caldarium (sg.) : mot latin qui désigne les salles chaudes dans les thermes romains. Elles sont situées au-dessus de l’hypocauste, salle hypostyle en sous-sol chauffée par un four placé à la périphérie des thermes.

Casemate/rempart à casemate : mur d’enceinte constitué de deux murs parallèles entre lesquels ont été aménagées des pièces séparées par des murs de refend. Ces pièces sont des espaces utiles accessibles depuis l’intérieur de l’enceinte.

Castrum (sg.) : nom latin qui désigne un camp romain de plan quadrangulaire et symétrique.

Chition : tunique longue et ample de tradition grecque, à col large et manches plissées, et retenue par une ceinture.

Ciste (sg.) : nom féminin ; une tombe à ciste présente des parois constituée de pierre dressées ou de briques posées de chant et une couverture de dalles en pierre ou de brique.

Claustra (sg.) : nom latin qui désigne un ouvrage maçonné constitué de parties évidées ; ce terme est employé ici pour désigner la structure qui sépare la nef du sanctuaire dans les églises.

Djousse (sg.) : nom arabe pour les plâtres de fabrication locale obtenu par cuisson lente du calcaire ou du gypse à basse température dans une fosse couverte ou dans un four artisanal. Il peut être mélangé à la cendre (djouss noir) ou pur (djouss banc).

Dolium (sg.)/dolia (pl.) : nom latin qui désigne une jarre céramique de forme sphérique, sans base ni anse, et pourvue d’une ouverture circulaire à bord arrondi. Il est utilisé généralement pour le stockage des liquides, vin ou huile.

Dromos (sg.) : terme grec désignant le couloir creusé ou partiellement maçonné qui conduit à la porte d’une tombe souterraine, de type hypogée, ou d’un ensemble funéraire enterré, tel un tumulus ou une tombe construite. Il est employé ici au sens large et peut désigner un accès pourvu d’un escalier.

Encorbellement : couvrement d’une pièce ou d’une porte à double pente porté par une suite de corbeaux.

Fosse/tombe en fosse : termes qui désignent une tombe creusée dans la terre aux parois nues par opposition aux tombes à ciste.

Frigidarium (sg.) : ensemble des salles froides des thermes romains.

Hilani (sg.) : terme araméen qui désigne un bâtiment palatial composé d’une pièce barlongue et d’un vestibule ouvert par une baie à deux colonnes précédé d’un emmarchement.

Himation (sg.) : manteau de tradition grecque composée d’une grande pièce de tissus rectangulaire, dont une des retombées est retenue sur l’avant-bras.

Hypogée : nom grec qui désigne une tombe creusée ou construite sous la surface.

Karakol (sg.) : nom masculin turc qui désigne les postes militaires d’époque ottomane.

Loculus (sg.)/loculi (pl.) : nom latin appliqué aux niches rectangulaires placées perpendiculairement à la paroi des chambres funéraires. Elles peuvent être surmontées d’un arc ou d’un linteau droit et abriter une cuve, un lit funéraire. Le système palmyrénien à caissons étagés ou tiroirs n’est pas attesté dans les nécropoles fouillées du Moyen-Euphrate.

Opus sectile (sg.) : pavement ou revêtement mural constitué de pierres, souvent des marbres, de différentes couleurs dont la découpe et l’assemblage permet de réaliser un décor géométrique ou figuré.

Opus caementicium : maçonnerie constituée de moellons liées par un mortier à base de chaux. Dans le vocabulaire de l’architecture romaine, ce terme désigne le noyau porteur d’un mur à double parement de pierre ou de brique cuite.

Orthostate : une pierre en orthostate est disposée de chant ou en délit.

Phrourion (sg.) : terme grec pour désigner une forteresse et en particulier l’implantation coloniale séleucide de type fortifié, par opposition aux fondations urbaines.

Pithos (sg.)/pithoi (pl.) : terme grec qui désigne ici un gros contant céramique de forme conique dont la base est étroite et l’embouchure relativement large. Il servait pour le stockage des denrées alimentaires ou des liquides.

Principia : terme latin neutre pluriel qui désigne le prétoire ou centre de commandement d’un camp romain.

Qanat (pl.) : nom féminin arabe qui désigne un canal ou tout type de canalisation, terme utilisé ici au sens de canal souterrain creusé pour recueillir l’eau des nappes phréatiques et la condensation des puits ou regards verticaux espacés à intervalles régulières.

Rupestre : tout aménagement creusé dans une paroi rocheuse. Les tombes rupestres sont creusées à flanc de falaise ou de wadi.

Tabula ansata (sg.)/tabulae ansatae (pl.) : termes latins utilisés dans le vocabulaire décoratif pour désigner la représentation d’une tablette à écrire, pourvue de poignées triangulaires, destinée à accueillir les inscriptions sur les pavements de mosaïque et les murs. Elle est souvent traitée comme un motif décoratif délimitant une zone de texte sur un panneau.

Tannour (sg.) : mot arabe qui désigne un four à pain de forme cylindrique construit en terre et dépourvu de fond. La cuisson des galettes de pain par contact avec la paroi intérieure du four nécessite peu de matériaux combustibles.

Tepidarium (sg.) : nom latin pour l’ensemble des salles tièdes des thermes romains.

Triclinium : salle à manger dans la tradition romaine dont l’ameublement se compose de trois lits disposés en fer à cheval autour d’une table. Par extension, ce terme peut désigner ici la disposition en U des lits funéraires ou des cuves.

Tumulus (sg.)/tumuli (pl.) : nom grec qui désigne un tertre recouvrant une tombe ou plusieurs tombes à fosse ou à ciste. Il peut aussi signaler en surface un hypogée.

© Presses de l’Ifpo, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540