Version classiqueVersion mobile

La Suwayqat ‘Ali à Alep

 | 
Jean-Claude David

Avant-propos

Texte intégral

1Ce travail est le fruit d'un programme de recherche engagé en 1988, grâce à l'aide de la Fondation Van Berchem. A l'origine le projet visait à connaître un quartier d'Alep dans sa totalité, passée et actuelle, à mettre en évidence des permanences et des ruptures, à expliquer la pérennité apparente des espaces, aussi bien que les profonds changements qui en affectent les fonctions dans la longue durée.

2Pour mener à bien ce projet, nous avons fait appel à des compétences diverses, donc à la pluridisciplinarité, nourrie de la volonté de sortir des sentiers battus. Le travail sur le terrain a été conduit par chacun d'entre nous, avec ses méthodes propres, n'excluant pas rencontres et confrontations. En fait il s'est avéré difficile de structurer en un seul produit l'ensemble des recherches.

3Le principal résultat de cette démarche est dans la présente publication, qui se veut synthétique mais qui reste essentiellement centrée sur l'histoire des architectures, des espaces et des fonctions, dans une période qui se termine avec le renforcement de l'influence occidentale et les transformations de l'espace par l'urbanisme moderne, transformations dont il est tenu compte.

4L'auteur a bénéficié de la collaboration de l'architecte alépin Fawaz Baker, pour certains relevés et notamment pour l'élaboration du plan de synthèse des architectures de l'ensemble du quartier. Fawaz Baker a aussi mis en pratique ses compétences en dessin informatique pour réaliser les fonds de plan du quartier à différentes époques. Sa connaissance de la ville et son aisance dans les contacts ont été utiles pour mener à bien une partie des enquêtes d'occupation actuelle des espaces. Le travail de Mahmoud Hreitani (historien) a été essentiel, notamment les enquêtes exhaustives d'activités économiques dans les locaux commerciaux en contact avec le public (les boutiques). Le dépouillement des registres cadastraux qu'il a réalisé a permis de reconstituer une image de la propriété, et notamment de la part des waqfs et des propriétés privées en 1929 et en 1990.

5Un grand nombre de relevés et de dessins ont été réalisés avec la collaboration de l'architecte Thierry Grandin, notamment ceux du palais Ǧānbulāḍ, du khan Qurṭbak, du Maṭbaḫ al-‘Ağamī. Quelques dessins déjà publiés ou refaits d'après des relevés de la Direction Syrienne des Antiquités sont signalés.

6D'autres parties de la recherche ont été publiées ailleurs, ou sont encore en préparation : l'article de Jocelyne Cornand, « Fabrication et vente des chaussures dans les Suwayqa Bāb al-Naṣr et ‘Alī », a été publié dans le numéro 3 des Cahiers de Recherche, Monde arabe contem­porain, du GREMMO, à Lyon, consacré à des études sur Travail, travailleurs et espace urbain en Syrie. L'approche photographique de Christine Delpal (anthropologue et photographe) sur les espaces commerciaux de la Suwayqa, la boutique et son architecture, a été exposée en partie dans un mémoire de maîtrise, non publié, mais la richesse des matériaux doit permettre une exploitation plus importante.

© Presses de l’Ifpo, 1998

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search