Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Le Midan

 | 
Yves Roujon
, 
Luc Vilan

I. Le Midan 1930

La structure du faubourg

Texte intégral

Carte de Damas en 1985

1Le plan actuel du quartier forme un rectangle allongé de direction nord-sud, l’axe du Midan empruntant la diagonale nord-est sud-ouest de ce rectangle.

2Une résille irrégulière reprenant la géométrie du rectangle constitue l’armature de la nouvelle urbanisation qui pour l’essentiel vient buter sur les limites du quartier telles qu’on peut les lire sur les plans de 1930.

3La croissance s’est inversée, elle ne fonctionne plus du centre, la rue du Midan, vers la périphérie par la substitution progressive des jardins de la Ghouta, mais à partir des deux grandes avenues tracées par Danger dans le plan d’extension de 1937 :

  • à l’ouest, la rue Ibn al-Walid est la grande voie de circulation nord-sud partant de l’ancienne gare du Hedjaz et menant vers le sud au Hauran et à la route d’Amman ;
  • à l’est, la rue al-Zahera double à partir de Bab Mousalla la rue du Midan pour desservir les emprises industrielles et les nouveaux lotissements.

4Ces deux rues tracées à l’échelle du Grand Damas ignorent la géométrie et l’organisation parcellaire de la Ghouta. Le tracé viaire qui en découle se heurte sans articulation à la structure de l’ancien quartier qui semble prisonnier dans cette nouvelle trame et voué à l’obsolescence.

5Enfermé dans les mailles du plan Danger, le Midan a subi un affront supplémentaire avec la réalisation de l’autoroute de contoumement de la ville prévue dans le plan Ecochard de 1968. L’emprise de cette grande voie qui franchit le quartier d’est en ouest à la hauteur de Haklé a totalement détruit le tissu urbain sur une largeur de quatre-vingts mètres. Elle a surtout isolé les voies principales nord-sud, la rue Haklé Oula et la rue Kabou Awal qui butent sur l’autoroute et ne peuvent plus rejoindre la rue du Midan.

6L’image figée de la conservation de la structure ancienne du Midan par la nouvelle trame viaire n’est qu’un leurre, nous verrons comment les opérations limitées d’urbanisme ou les substitutions du bâti à la parcelle transforment totalement ce quartier (chapitre III).

Transformation de la structure viaire entre 1930 et 1994

Rues de 1930 conservées dans le tissu urbain actuel

Rues ayant disparu depuis 1930

Voies crées depuis 1930 et modifications d’anciens tracés

Ci-contre et à droite plan 1994

Table des illustrations

Légende Carte de Damas en 1985
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7560/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,4M
Légende Rues de 1930 conservées dans le tissu urbain actuel
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7560/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 117k
Légende Rues ayant disparu depuis 1930
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7560/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 40k
Légende Voies crées depuis 1930 et modifications d’anciens tracés
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7560/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Légende Ci-contre et à droite plan 1994
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7560/img-5.jpg
Fichier image/jpeg, 958k
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7560/img-6.jpg
Fichier image/jpeg, 1,3M

© Presses de l’Ifpo, 1997

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540