Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vallée engloutie (Volume 2 : catalogue des sites)

 | 
Justine Gaborit

Sites de la rive droite en Syrie en amont des barrages de Teshrin et de Tabqa (section B, Cyrrhestique et Chalcybonitique)

Arouda Kabira (Syrie) – B27

Texte intégral

Localisation

Région

Tabqa

Situation

rive droite de l’Euphrate

Accès

localisation imprécise

Longitude

38.09074056

Latitude

36.2570558

Position

promontoire

Environnement

flanc oriental du Jebel Arouda

Informations sur l’état du site

État de conservation

intact

Critère de datation

céramique

Périodes d’occupation attestées

Période romaine

à confirmer

Période sévérienne-sassanide

carrière de pierre

1Le site no 31, répertorié par A. K. Rihaoui en 1965 sur le Jebel Arouda, est décrit comme une agglomération en ruine comprenant des vestiges de l’époque romaine avec du matériel en surface, dont des colonnettes et des tuiles.

2Le site, partiellement fouillé par G. van Driel entre 1972 et 1977, présentait une occupation principale de l’époque d’Uruk, directement sur la surface rocheuse, sans modification du terrain. Il n’est pas fait mention de constructions antiques plus récentes, en dehors de la présence d’une carrière de pierre dans la partie du site comprise entre la terrasse du temple et le complexe numéroté DD. À cet endroit, en effet, la masse de l’avancée rocheuse a été exploitée comme carrière de pierre, peut-être à l’époque byzantine, d’après le matériel céramique en surface.

3Il faut donc considérer soit que l’occupation antique sur le Jebel Arouda correspond seulement à la phase d’exploitation de la carrière, soit que les vestiges des constructions romaines repérées lors des prospections d’urgence menées par A. K. Rihaoui se trouvaient hors de la zone fouillée.

4Périodisation selon les prospections (A. K. Rihaoui 1965)

  • période romaine

5Datation par la fouille

  • période Uruk (temple)

  • période byzantine (carrière)

Bibliographie

R. Dussaud, Topographie historique de la Syrie, 1927, p. 452 (identification erronée avec Eragiza/Araziqi).

A. K. Rihaoui, « Étude préliminaire sur le sauvetage des monuments dans la région du barrage de l’Euphrate », AAAS 15-1, 1965, p. 109, site no 31.

G. van Driel, « The Uruk Settlement on Jebel Aruda: a Preliminary Report », Le Moyen-Euphrate zone de contacts et d’échanges, J.-C. Margueron éd., Strasbourg, 1979, p. 75-93.

© Presses de l’Ifpo, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540