Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

La vallée engloutie (Volume 2 : catalogue des sites)

 | 
Justine Gaborit

Sites de la rive droite en Syrie en amont des barrages de Teshrin et de Tabqa (section B, Cyrrhestique et Chalcybonitique)

Shash Hamdam 1 (Syrie) – B25

Texte intégral

Nom antique attesté

Arimma ?, Apamari ?

Autres toponymes

Chach Hamdane, Khirbet el-Soudé

Localisation

Région

Tabqa

Situation

rive droite de l’Euphrate

Accès

à 3,6 km en aval de Jebel Khaled

Longitude

38.173482

Latitude

36.314516

Position

dépression

Environnement

flanc de wadi

Informations sur l’état du site

État de conservation

érodé

Dimensions du site

150 x 120 m

Critères de datation

architecture, céramique

Périodes d’occupation attestées

Période romaine

habitat

Période sévérienne-sassanide

habitat

Cartographie

Carte de l’État-Major ottoman, réédit. 1920, f. Membij

C. Héraud, 1922, f. VII (Harber es Saoudé : ruines et cimetière)

Carte FFL, 1945, f. no NJ37-III Djerabloûs (Kheurbet es Saouda)

1Au sud-est du Jebel Shashi, dans la partie non immergée d’un large wadi, qui rejoint l’Euphrate avec une orientation est-ouest, se trouvent deux buttes de faible hauteur, recouvertes par un cimetière dont les tombes remploient des fragments d’architecture antiques, des fûts de colonnes et de grandes pierres de taille modulaires (fig. 1). Ces deux hauteurs appartiennent sans doute à un seul et même site qui s’étend du flanc sud du wadi jusqu’au-delà de la piste vers le nord et vers l’est jusqu’à la berge (fig. 2). En aval, sur une hauteur escarpée, se trouve une importante nécropole rupestre (site B25a).

Fig. 1 ‑ Butte la plus proche de la rive représentant la limite orientale du site après la mise en eau du barrage

Fig. 1 ‑ Butte la plus proche de la rive représentant la limite orientale du site après la mise en eau du barrage

Fig. 2 ‑ Vue du site vers le Jebel Shashi et la nécropole rupestre depuis la butte la plus occidentale du site en 2010

Fig. 2 ‑ Vue du site vers le Jebel Shashi et la nécropole rupestre depuis la butte la plus occidentale du site en 2010

2Sur la reproduction de la carte de l’État-major ottoman, ce secteur paraît désigné par le toponyme de « Kharbet el‑Soudé ». C’est également le cas sur les relevés de la mission de reconnaissance de C. Héraud de 1922, où des ruines et un cimetière sont signalés, ainsi qu’un « grand piton rocheux » dont le profil, croqué par les dessinateurs, permet de reconnaître le promontoire occupé par la nécropole rupestre, juste en aval. Sur les cartes FFL, le toponyme « Kheurbet es Saouda » est associé à celui de « Chash Hamdane ». Ce doublet toponymique est important, puisqu’il permet de localiser ici les ruines de Khirbet es-Soudé, un des trois sites visité par E. Sachau au sud du Jebel al Sulma, nom qu’il attribue au Jebel Shashi. Il y a vu, en particulier, un tell important avec des vestiges de murs de larges dimensions, des tambours de colonnes d’une largeur comparable à ceux de Baalbek, un ensemble qu’il a identifié comme un temple ou une basilique en raison d’une croix gravée sur pierre. Impressionné par cette description, R. Dussaud a proposé d’y reconnaître (Beth)Arimma.

3Périodisation selon les prospections

  • périodes classiques

Bibliographie

E. Sachau, Reise, 1883, p. 133-136 et carte I.

R. Dussaud, Topographie, 1927, p. 451 (identification avec Arimma).

A. K. Rihaoui, « Étude préliminaire sur le sauvetage des monuments dans la région du barrage de l’Euphrate », AAAS 15-1, 1965, p. 109, site no 25(A).

M. N. van Loon et J. de Heinzelin, The Tabqa Reservoir Survey, Damas, 1967, p. 14, site 550.

G. W. Clarke, B. Frohlich, H. Jackson, J. Littleton, B. Rowney et D. Steele, « Who built Shash Hamdam Tomb 1 ?  », Meditarch 11, 1998, p. 83-158.

Table des illustrations

Titre Fig. 1 ‑ Butte la plus proche de la rive représentant la limite orientale du site après la mise en eau du barrage
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7161/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 724k
Titre Fig. 2 ‑ Vue du site vers le Jebel Shashi et la nécropole rupestre depuis la butte la plus occidentale du site en 2010
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/7161/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 928k

© Presses de l’Ifpo, 2015

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540