Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Quartier du Nord

n° 40 - La mosquée al-Mabrak (Jâmi‘ al-Mabrak an-Naqa, mosquée de l’agenouillement de la Chamelle)

Lorenz Korn

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Datation : période islamique ancienne ; 618/1221-1222 ; 7e/XIIIe siècle.

À l’angle nord-est de la Bosra antique et médiévale se trouve le complexe appelé « Jâmi‘ al-Mabrak », qui occupe une place particulière parmi les constructions islamiques de la ville. Il est relié par des légendes aux premiers temps de l’Islam, et a de ce fait une histoire plus longue dans son développement architectural.

La mosquée al-Mabrak : plan et coupe

Image 10000000000003840000041C1D2264DB.jpg

D’après Aalund, Meinecke 1990, pl. 33 ; Meinecke, Aalund 2005, coupe, fig. 20, plan, fig. 17

La mosquée al-Mabrak avant restauration

Image 10000000000004B0000002FCDD60C602.jpg

Photo S. Ory

D’après la tradition actuellement vivante, le Prophète Muhammad, jeune homme, est venu prier là au moment de son séjour à Bosra. Le nom de « Mabrak an-Naqa » c’est-à-dire « le lieu de l’agenouillement de la chamelle », évoque le moment où le Prophète a mis pied à terre ; il est mis en relation avec la pierre placée devant la niche de prière (mihrab) de la partie sud-ouest du monument. Le bloc présente à sa face supérieu...

© Presses de l’Ifpo, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540