Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Quartier du Nord

n° 37 - La basilique de Bahîra et les annexes nord

Raffaella Farioli-Campanati

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Datation : romain, byzantin.

La basilique de Bahîra : façade ouest.

Image 10000000000004B0000002CB64784360.jpg

 

Le grandiose édifice basilical du IIe-IIIe siècle, situé au nord de l’église des Saints Serge, Bacchus et Léonce et dont la fonction reste inconnue, fait partie d’un ensemble appelé le monastère de Bahîra, moine nestorien qui occupa une place privilégiée aux origines de l’histoire du Prophète Muhammad. Flanqué de portiques, il présentait, à l’origine, une façade à tympan s’ouvrant par un arc (dit fronton syrien) sur un atrium avec des colonnes couronnées par des chapiteaux ioniques. De la basilique, il reste l’élévation avec de vastes fenêtres rectangulaires et une partie du cul-de-four de l’abside construite en conglomérat de mortier englobant des scories volcaniques légères. L’arc de l’abside est orné à la clef d’un relief qui fait penser au dieu nabatéen Dusarès, souvent assimilé à Dionysos. La façade semble avoir été fermée dès l’antiquité lorsque la basilique fut attribuée au culte chrétien, comme l’attestent de...

© Presses de l’Ifpo, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540