Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Quartier du Nord

n° 34 - La rue sud-nord, de la mosquée d’Omar vers le camp romain

Jacqueline Dentzer-Feydy et Michèle Vallerin

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Datation : de l’époque romaine à l’époque médiévale.

C’est le prolongement de la rue joignant le nymphée au camp romain, au nord du carrefour avec la rue est-ouest (n° 31). Le tracé d’origine de cette rue est très probablement d’époque romaine. Les superstructures datent vraisemblablement de l’époque sévérienne, comme celles des rues voisines. La rue a été rehaussée pendant plusieurs siècles jusqu’à atteindre le niveau médiéval encore visible entre la mosquée d’Omar et le hamman Manjak.

Au nord du carrefour avec la rue est-ouest (n° 31), la chaussée est rétrécie plus fortement qu’au sud. La mosquée d’Omar, complétée à l’est par un portique remployé couvert par des arcs, a empiété sur l’espace de la rue antique. Au sud de sa porte, elle était bordée d’une série de pièces inégales ouvertes sur la rue : il s’agit probablement de boutiques. On connaît bien les souqs situés à proximité des mosquées, en particulier pour le commerce des livres et des instruments de l’écriture. Il faut noter ...

© Presses de l’Ifpo, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540