Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Quartier de l’Est

n° 4 - L’église des Saints Serge, Bacchus et Léonce et le palais « épiscopal » Saint-Serge

Raffaella Farioli-Campanati et Nicolo Masturzo

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Datation : église dédiée en 512 sous l’archevêque Julien.

L’église des Saints Serge, Bacchus et Léonc.

Image 10000000000004B00000028EC5AE4A46.jpg

D’après M. de Vogüé 1865, pl. 23

Le secteur de l’église des Saints Serge, Bacchus et Léonce et de la basilique de Bahîra.

Image 10000000000003F3000004B0689D2C12.jpg

Photo au cerf-volant Y. Guichard et relevé N. Masturzo

L’église des Saints Serge, Bacchus et Léonce

La grande église tétraconque a été dédiée aux Saints Serge, Bacchus et Léonce comme le rappelle une inscription gravée en lettres grecques sur l’architrave de la porte principale de la façade. L’inscription, à présent disparue, donnait aussi le nom de l’archevêque de Bosra, Julianos, qui l’a consacrée en 512-513. Nous sommes sous le règne de l’empereur Anastase (491-518) qui est intervenu à Bosra pour la restructuration du portique de la rue du théâtre, que commémore une inscription trouvée sur place.

L’église des Saints Serge, Bacchus et Léonce : l’extérieur de l’abside.

Image 10000000000004B00000038983A00156.jpg

 

L’édifice était mieux conservé à la fin du XIXe siècle, mais son état actuel montre encore la comple...

© Presses de l’Ifpo, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540