Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Période islamique, des Ottomans au monde contemporain

Les travaux archéologiques à Bosra au XXe siècle

Anas Mukdad

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les travaux de mise en valeur de la ville de Bosra ont pour but de redonner vie à la ville antique en dégageant ses monuments historiques, tout en cherchant à promouvoir la vie économique et sociale de la ville actuelle.

Les fouilles archéologiques, le dégagement des monuments et leur restauration ont commencé dans les années 1930, sous le Mandat français, par un début de restauration de la mosquée d’Omar (n° 35), à la demande des habitants de la ville.

En 1933, un dépôt lapidaire fut créé dans la citadelle de Bosra (n° 10). Des statues d’époque gréco-romaine et des inscriptions nabatéennes, grecques, latines et arabes y furent déposées. Les tours nord et nord-ouest de la citadelle furent restaurées à la même époque. En 1941 fut entreprise la restauration de l’arc central (« Bâb al-Qandîl », n° 22). Les maisons installées à l’intérieur (notamment la petite mosquée de la Chandelle) et contre l’arc furent détruites à cette occasion.

La Direction générale des Antiquités et des Musées de S...

© Presses de l’Ifpo, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540