Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Période islamique, des Omeyyades aux Ottomans

Le cadre historique et l’architecture

Lorenz Korn

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cadre historique

Plan de localisation des structures construites ou reconstruites à l’époque islamique.

Image 10000000000003840000037565236DFE.jpg

Le destin historique de Bosra aux époques musulmanes fut étroitement lié à la capitale syrienne Damas (voir Aalund, Meinecke, Mukdad 1990). Le Hauran fut incorporé dans le territoire musulman en expansion en 13/634, à peu près au même moment que la ville de Damas, qui prit de l’importance comme capitale de la dynastie omeyyade (41 de l’Hégire/661 ap. J.‑C.-132 de l’Hégire/750 ap. J.‑C.). Suivant un schéma de développement comparable à celui de la métropole au début de la période musulmane, on peut supposer qu’à Bosra le processus d’islamisation s’installa de façon graduelle et que la taille et l’apparence de la ville ne furent pas profondément modifiées. Bien que deux fragments d’inscriptions dédicatoires, datées en 102/720-721 et 128/745-746, aient été découverts dans la Grande mosquée de la ville, que l’on appelle mosquée d’Omar (n° 35), elles ne peuvent évidemment pas être connec...

Auteur

© Presses de l’Ifpo, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540