Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Période byzantine

La céramique et les lampes

Pierre-Marie Blanc

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Cette période, qui représente l’un des apogées de la ville, correspond aussi à la présence de la plus grande variété des lieux d’approvisionnement pour la céramique. Les relations commerciales sont très étendues, du nord au sud et d’ouest en est de l’Empire. Ainsi, les productions d’Afrique du Nord (Tunisie) côtoient les importations de la mer Noire et celles de la région de Phocée (Asie Mineure, Turquie côtière) ou encore celles des îles égéennes. Plus proches, celles de Jerash (Jordanie) sont les plus nombreuses en quantité et en variété sur la période considérée.

La région de Jerash se situe dans une zone géologique où dominent les calcaires ; les argiles issues de ces roches possèdent des caractéristiques différentes de celles qui sont issues des basaltes : couleur après cuisson, finesse de la pâte, inclusions sont donc spécifiques. La catégorie dominante est constituée d’une pâte calcaire fine de couleur orangée bien cuite qui permet de réaliser divers types de vases : casserol...

© Presses de l’Ifpo, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540