Versione classicaVersione mobile

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Période romaine

Les dieux

Jacqueline Dentzer-Feydy

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

Dans une ville d’époque romaine d’une certaine importance comme Bosra, qui plus est une capitale de province, il est surprenant de ne pas pouvoir localiser de grand sanctuaire, ni de temple monumental. Le seul édifice identifié comme un temple (voir n° 14 dans le quartier du Centre) est un petit édifice, dont la date de construction et la fonction sont sujets de discussion. Si on laisse de côté des sites plus grands et plus importants, comme Palmyre et Pétra, où l’on connaît plusieurs grands sanctuaires, et que l’on compare Bosra à des sites voisins, on constate qu’à Gerasa-Jerash, par exemple, il existait au moins deux grands sanctuaires intra-muros dédiés à Zeus et à Artémis, et d’autres lieux de culte plus petits. À Canatha-Qanawât, dans le Jabal al-‘Arab, une ville de dimensions moyennes, on connaît également au moins deux grands temples assez bien conservés. Il est certain qu’à Bosra également, il y avait plusieurs lieux de culte, parmi lesquels au moins deux ou trois grands éd...

© Presses de l’Ifpo, 2007

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540

Cerca su OpenEdition Search

Sarai reindirizzato su OpenEdition Search