Versión clásicaVersión móvil

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Période romaine

Les dieux

Jacqueline Dentzer-Feydy

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Dans une ville d’époque romaine d’une certaine importance comme Bosra, qui plus est une capitale de province, il est surprenant de ne pas pouvoir localiser de grand sanctuaire, ni de temple monumental. Le seul édifice identifié comme un temple (voir n° 14 dans le quartier du Centre) est un petit édifice, dont la date de construction et la fonction sont sujets de discussion. Si on laisse de côté des sites plus grands et plus importants, comme Palmyre et Pétra, où l’on connaît plusieurs grands sanctuaires, et que l’on compare Bosra à des sites voisins, on constate qu’à Gerasa-Jerash, par exemple, il existait au moins deux grands sanctuaires intra-muros dédiés à Zeus et à Artémis, et d’autres lieux de culte plus petits. À Canatha-Qanawât, dans le Jabal al-‘Arab, une ville de dimensions moyennes, on connaît également au moins deux grands temples assez bien conservés. Il est certain qu’à Bosra également, il y avait plusieurs lieux de culte, parmi lesquels au moins deux ou trois grands éd...

© Presses de l’Ifpo, 2007

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search