Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Période romaine

Le cadre historique et les inscriptions

Maurice Sartre

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Carte de la Syrie du Sud avec les limites des provinces romaines aux IIe et IIIe siècles ap. J.-C.

Image 10000000000004B000000583BF9AA4DC.jpg

T. Fournet, S. Vatteoni d’après Sartre 2001, p. 1013

En 106 ap. J.‑C., sans doute en profitant de la mort du roi Rabbel II, le gouverneur de Syrie Aulus Cornelius Palma décida d’annexer son royaume et d’en faire une nouvelle province romaine, l’Arabie. Il ne semble pas y avoir eu de réelles opérations militaires, bien que des troupes aient été envoyées dans la nouvelle province, venant, au nord, de Syrie (sans doute la légion VI Ferrata) et, au sud, d’Égypte (des contingents de la légion III Cyrenaica). Très vite, un gouverneur fut nommé, C. Claudius Severus, que l’on trouve en place pour une durée exceptionnellement longue, de 107 à 115.

Le rôle primordial de Bostra fut aussitôt souligné de plusieurs manières. D’une part, un camp légionnaire fut installé au nord de la ville, tout contre le rempart. La VIe légion Ferrata y demeura jusqu’en 123 probablement, date à laquelle elle fut rempla...

© Presses de l’Ifpo, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540