Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Bosra. Aux portes de l’Arabie

 | 
Jacqueline Dentzer-Feydy
, 
Michèle Vallerin
, 
Thibaud Fournet
, 
et al.

Période hellénistique et nabatéenne

Les dieux avant la province d’Arabie

Jacqueline Dentzer-Feydy et Laïla Nehmé

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les cultes présents à Bosra avant la création de la province d’Arabie sont mal connus. Aucun sanctuaire n’est sûrement localisé, même s’il existe une forte probabilité pour que la cour d’époque nabatéenne découverte sous la grande église à plan centré du quartier de l’Est (n° 2) ait fait partie d’un sanctuaire. Les divinités de Bosra sont identifiées comme telles soit parce qu’elles sont mentionnées dans les inscriptions de la ville soit parce qu’elles sont qualifiées de « dieu/déesse de Bosra » dans des inscriptions provenant d’autres sites de Nabatène. Ces derniers sont Tell Ma‘az dans le Hauran même, qui a livré un « Dûsharâ A‘râ dieu de notre maître qui est à Bosra », Pétra, où on a retrouvé un « dieu de Bosra » sur le chemin du Deir, wadi Ramm, dont un relief taillé dans une niche est qualifié de « Allât la déesse qui est à Bosra », Madâ’in Sâlih enfin, dont un bétyle est légendé « A‘râ qui est à Bosra, le dieu de Rabbel ». Si on ajoute à ces textes les inscriptions provenant d...

© Presses de l’Ifpo, 2007

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540