Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Alep et ses territoires

 | 
Jean-Claude David
, 
Thierry Boissière

Glossaire

Texte intégral

1Ce glossaire se veut une aide pour la lecture du présent ouvrage. L’information centrée sur Alep privilégie les significations locales tout en les situant par rapport à des acceptions plus larges ; les définitions proposées ne sont donc pas exhaustives.

2Les transcriptions en français s’inspirent autant que possible d’une prononciation proche du parler alépin, sans en rendre toutes les nuances, notamment les altérations vocaliques, en particulier dans la prononciation de l’article : par convention nous transcrivons, dans tous les cas, l’article par al-.

3Les mots passés en français sont écrits dans l’orthographe courante du dictionnaire (Petit Robert). Chaque mot est aussi écrit en arabe, ce qui permet d’avoir accès à l’orthographe juste et de retrouver la prononciation exacte de l’arabe littéral.

4Nous n’avons pas souhaité présenter une translittération pour l’anglais car les mots arabes des deux textes en anglais restent facilement reconnaissables.

5Nous avons choisi de ne pas distinguer les voyelles longues et les consonnes emphatiques, le mot écrit en arabe donnant toutes ces informations.

6Le ta marbuta n’est pas indiqué suivant la convention habituelle par un h comme dans Jdaydeh : la voyelle finale est alors généralement un é, (jdaydé) suivant la prononciation courante à Alep.

7Le jîm se prononce soit jîm, soit djîm, nuances que nous tentons de rendre.

8Le ‘ayn est transcrit par une apostrophe inversée, comme ici.

9La lettre q qui n’est pas prononcée, comme dans le nom de quartier ‘Ar’oub, est transcrite par une apostrophe ’ (attaque vocalique) de même que la hamza comme dans ‘a’ilat.

10Le son s (entre deux consonnes) est toujours transcrit par un seul s pour éviter les confusions avec le doublement éventuel du s en arabe représenté par la chadda comme dans rassâm.

11Les termes arabes inclus dans le glossaire ne sont pas en italiques dans le texte.

12Les mots sont classés par ordre alphabétique français. Ceux qui commencent par un ‘ayn sont classés dans l’ordre alphabétique des premières lettres qui suivent le ‘ayn.

13L’initiale est en majuscule pour les noms propres. Nous retenons comme noms propres les noms de lieux à Alep et dans sa région et plus largement en Syrie ; par contre nous avons sélectionné des noms de personnes en fonction de leur importance pour la problématique.

A

14Abadaï (قبضاي) : homme fort, fier-à-bras. Il a été une véritable institution dans un quartier. Prêt à se battre pour l’honneur, il était souvent employé comme homme de main de quelque notable ou homme politique. Malgré des activités parfois délictueuses, il était respecté pour son courage et son sens de l’honneur. Il a disparu progressivement de l’espace urbain après la première guerre mondiale, avec la fin de l’Empire ottoman.

15‘Abbara (عبّارة) : nom d’un quartier moderne du centre d’Alep construit entre les années soixante et soixante-dix par l’administration des waqfs. Il est composé d’une grande place en croix, d’une mosquée, d’immeubles de bureaux et de galeries marchandes spécialisées dans la vente de chaussures et d’appareils électroménagers.

16Abbassides (العبّاسيون) : dynastie califale de Bagdad (750-1258).

17Abou Kamal ou al-Bou Kamal (أبو كمال او ألبو كمال) : ville située à l’est de la Syrie, sur les rives de l’Euphrate et proche de la frontière irakienne.

18Achrafiyyé (أشرفية) : quartier populaire d’Alep majoritairement kurde, développé sur des hauteurs au nord-ouest dans les années soixante-dix et quatre-vingts, à partir d’un ancien camp de réfugiés arméniens.

19Adha, al- (الأضحى) : fête du Sacrifice ou « Grande fête » de l’islam, en référence au sacrifice d’Ismaël demandé par Dieu à Abraham. Elle a lieu le 10 du mois de dhou al-hijja, dernier mois du calendrier musulman et marque chaque année la fin du grand pèlerinage à la Mekke (al-hajj).

20A‘dhamiyyé (أعظميّة) : quartier d’Alep actuellement concerné par un projet de souk populaire comparable à celui qui existe déjà dans le quartier de Masaken Hanano.

21‘adiyyat (عاديّات) : vestiges. Mot utilisé dans le nom de la Société archéologique d’Alep, ‘âdiyyât Halab.

22ahl al-souq (أهل السوق) : « les gens du souk ». Le terme recouvre à la fois les familles des commerçants du souk, le milieu social et professionnel qu’elles représentent et leur mode de vie.

23‘Agueidat (عقيدات) : confédération tribale de la vallée de l’Euphrate, de nos jours essentiellement regroupée au sud de Deir Ez-Zor, dans le Moyen-Euphrate, entre Mayadine et Abou Kemal.

24‘Aïd al-Kabir (عيد الكبير): « Grande fête », voir Adha al-.

25‘Aïd al-Fitr (عيد الفطر) : la « Petite fête », fête de la Rupture du jeûne (sawm) à la fin du mois de Ramadan.

26‘a’ilat (عائلات) : familles. Sur une inscription dans un lieu public, cafétéria, restaurant, jardin public, le terme indique un espace réservé aux femmes et aux familles, et donc interdit aux hommes seuls.

27‘Aïn al-‘Arab (عين العرب) : ville du nord du gouvernorat d’Alep, proche de la frontière turque.

28‘Ajam, al- (العَجَم) : terme ancien qui désigne les non-Arabes ; quartier ancien intra-muros d’Alep au sud-est.

29‘Akkar (عكّار) : région frontalière avec la Syrie dans le Nord du Liban.

30Almadji (المجي) : quartier ancien d’Alep hors les murs au nord. C’était un quartier mixte, chrétien et musulman.

31amiriyyé (أميريِّة) : qualificatif pour un territoire. Il s’agissait des terres sultaniennes, c’est-à-dire les terres de l’Empire ottoman dont la propriété éminente revenait au Sultan.

32‘Anaza (عنزة) : confédération tribale chamelière de la badiya syrienne.

33Ansari (أنصاري) : ancien village au sud-ouest d’Alep, noyau d’un vaste quartier populaire.

34‘Aoudjet al-Djib (عوجة الجب) : quartier chrétien moderne d’Alep situé au nord du centre-ville et des quartiers chrétiens anciens.

35‘Aouf (عوف) : tribu arabe du Nord de la péninsule arabique.

36Ariha (أريحا) : ville du jabal Zawiyé, dans la mouhafaza d’Idlib au sud-ouest d’Alep.

37‘Ar’oub (عرقوب) : quartier industriel et artisanal d’Alep développé sous le Mandat français au nord-est des quartiers chrétiens.

38‘asabiyya (عصبيّة) : liens de solidarité, entretenus par des liens du sang réels ou symboliques, qui fondent un groupe d’appartenance primaire. Cette solidarité peut s’appliquer au sein d’une famille, d’un clan, d’une communauté, d’un village, etc. (voir ‘isaba).

39Assawadiya (السويدية) : quartier de Deir ez-Zor.

40Assilé (أَصيلة) : quartier ancien d’Alep intra-muros.

41aswaq cha‘biyyé (أسواق شعبيّة) : souks populaires réalisés et contrôlés par  la Société des Souks d’Alep, Cherket Aswaq Halab, généralement dans des quartiers informels.

42‘ataba (عَتبَة) : seuil ou espace d’entrée dans une pièce traditionnelle de séjour, délimité par une différence de niveau du sol.

43‘attarin (عطّارين) : ce terme désigne à la fois les marchands d’épices et les parfumeurs. Le souq al-‘attarin est l’un des anciens souks centraux d’Alep.

44Youssef al-‘Azmé (يوسف العظمة) : nom d’une rue du centre d’Alep en référence au ministre de la Guerre du roi Faysal, tué le 24 juillet 1920 lors de la bataille de Maysaloun contre les Français.

45’azane (قازان) : chauffe-eau fonctionnant au bois ou au mazout.

46A‘zaz (اعزاز) : ville au nord d’Alep à population majoritairement turkmène.

47‘Azem (عظم) : nom d’une famille aristocratique syrienne. Les palais ‘Azem à Damas et à Hama sont devenus des musées des arts et des traditions populaires.

48‘Aziziyyé (عزيزيّة) : quartier résidentiel moderne d’Alep développé à partir de 1868, à majorité chrétienne, où une importante activité commerciale s’est développée depuis quelques décennies, modifiant profondément la structure urbaine, sociale et économique du quartier.

B

49Baath (بعث) : parti politique au pouvoir en Syrie depuis le coup d’État de 1963. Fondé en 1947 par Michel Aflak, Salah al-Din al-Bitar et Zaki al-Arzouzi, ce parti prônait le socialisme et le nationalisme arabe, avant de devenir un des éléments de contrôle autoritaire de la société syrienne.

50Bab Antakié (باب انطاكية) : une des portes de l’enceinte de la vieille ville d’Alep et le nom du quartier adjacent dans la partie ouest de la ville ancienne.

51bab (باب) : porte.

52Bab, al- (الباب) : nom d’une ville au nord d’Alep.

53Bab al-Faraj (باب الفرج) : une des portes de l’enceinte. Place et nouveau quartier central d’Alep depuis la fin du xixe siècle, à l’ouest de la ville ancienne.

54Bab al-Hadid (باب الحديد) : une des portes de l’enceinte et le nom d’un quartier populaire d’Alep à l’est de la ville ancienne.

55Bab al-Hawa (باب الهوى) : poste-frontière et douanier entre Syrie et Turquie à une cinquantaine de kilomètres à l’ouest d’Alep sur l’antique route d’Antioche.

56Bab al-Maqam (باب المقام) : une porte de l’enceinte et le nom d’un quartier d’Alep dans la partie Sud de la ville ancienne.

57Bab al-Nérab (باب النيرب) : une porte de l’enceinte et le nom d’un quartier d’Alep à l’est de la ville ancienne.

58Bab Qinnasrin (باب قنسرين) : une porte de l’enceinte et le nom d’un quartier d’Alep au sud de la ville ancienne ; l’un des quartiers les plus riches de la ville depuis le xve siècle et faisant l’objet d’une vaste opération de mise en valeur patrimoniale et environnementale, avec notamment la création d’un parc public hors de l’enceinte.

59Badiya (بادية) : zone steppique évoluant vers le désert à l’est de la Syrie. C’est un espace de pâture sur le parcours traditionnel des nomades moutonniers et chameliers.

60badou, al- (البدو) : les bédouins.

61baghghalé (بغّالة) : groupes de cavalerie ottomane (muletiers), créés par le sultan ‘Abdul-Hamid II, équipés d’armes légères (carabines Winchester à 14 balles), assurant la sécurité dans les zones orientales et sur les rives de l’Euphrate, au xixe siècle. Très efficaces et craints des bédouins.

62Bandara (بندره) : quartier ancien intra-muros au nord-ouest d’Alep. C’est une partie de l’ancien quartier juif.

63bayt (بيت) : maison, famille.

64Bayt al-mal (بيت المال) : Trésor public.

65Bazar al-Charq (بازارالشرق) : ancien grand magasin «moderne» ouvert à la fin du xixe siècle non loin des vieux souks.

66beg, bek ou bey (ْبَيْك) : titre honorifique ottoman.

67Bilad al-Cham (بلاد الشام): appellation qui remonte aux géographes arabes (ix-xiie siècles) et qui désigne un vaste ensemble naturel et culturel compris entre le mont Taurus au nord, le Sinaï au sud, la mer Méditerranée à l’ouest et l’Euphrate à l’est. À partir de la fin du xixe siècle, cette notion peut être globalement considérée comme équivalente à celle de « Grande Syrie ».

68Belleramoun (بالليرمون) : ancien village intégré à la ville, lieu d’une vaste zone industrielle et commerciale moderne au nord-ouest d’Alep.

69Biredjik (بَرَجيك) : ville turque au bord de l’Euphrate, très proche de la frontière syrienne.

C

70caza (قضاء) : unité territoriale et administrative d’échelle inférieure à celle du mouhafaza qui est la première subdivision administrative infra-nationale.

71Cha‘ban (شعبان) : nom de famille.

72Cha‘baniyya (شعبانية) : nom de l’une des madrasas les plus anciennes d’Alep.

73cha‘bi (شعبي) : du peuple, populaire.

74chabbiha (شبّيحا) : milices armées au service du pouvoir dans la révolte syrienne depuis 2011.

75Challal (شلال) : signifie littéralement la cascade. C’est aussi le nom d’un café-restaurant et d’un quartier d’Alep.

76Cham (شام) : nom arabe de la ville de Damas.

77Chamiya (شاميّة) : la partie de la badiya de Deir ez-Zor sur la rive droite de l’Euphrate.

78Chammar (شمّر) : nom d’une grande tribu arabe originaire de la Péninsule arabique et longtemps concurrente des Ibn Saoud. Soutenue par l’Empire ottoman et dirigée par la dynastie des Al-Rachid, la tribu des Chammar a plus ou moins directement contrôlé un vaste territoire qui s’étendait encore au xixsiècle de la frontière omanaise jusqu’en Irak et en Djéziré syrienne.

79charika musahima (شركة مساهمة) : société par actions.

80charika fardiyya (شركة فرديّة) : individual company.

81Cha‘wadha al-maliya, al- (الشعوذة المالية) : charlatanisme financier.

82cheikh (شيخ) : religieux ; ancien. Personne respectable et exerçant un certain pouvoir.

83cheikh al-hara (شيخ الحارة) : chef de quartier dans la ville ottomane.

84Cheikh Habboush (شيخ حبّوش) : chanteur traditionnel, religieux, renommé, du quartier de Keltawiyé (voir Keltawiyya) dans la ville ancienne intra-muros à l’est d’Alep.

85Cheikh Maqsoud (شيخ مقصود) : très vaste quartier pour partie informel situé au nord d’Alep et habité majoritairement par des Kurdes.

86Cheikh Najjar (شيخ نجّار) : vaste et récente zone industrielle située au nord-est d’Alep et exclue du territoire municipal par le dernier plan directeur.

87Chawi (pl. Chawaya) (شاوي) : tribu bébouine moutonnière, généralement semi-sédentaire.

88charia (شريعة) : loi islamique.

89chawarma (شاورما) : préparation alimentaire à base de viande grillée, comparable au döner kébab de Turquie.

90cherket arbah (شركة ارباح) : association d’intérêts, dans les affaires.

91Cherket Aswaq Halab (شركة اسواق حلب) : Société des Souks d’Alep, qui associe la Chambre de commerce et la Municipalité pour la construction de marchés dans les quartiers modernes populaires.

92cherket dirasat (شركة دراسات) : un important bureau d’étude d’urbanisme et d’architecture en Syrie qui a été chargé, entre autres travaux, des études pour le nouveau plan directeur d’Alep.

93chouraka (شركاء) : associés.

94Chtaura (شتورة) : ville de la Bekaa au Liban.

D

95dallal (دلاّل) : courtier, agent de change, broker, voir simsar.

96Deir ez-Zor (دير الزور) : importante ville de la vallée de l’Euphrate, chef lieu de gouvernorat. Elle a eu des liens administratifs et économiques étroits avec Alep au xixe et au xxe siècles.

97deiri (ديري) : habitant de Deir ez-Zor.

98dekkan (دكّان) : boutique, souvent dans un souk.

99diwan (ديوان) : assemblée. Les sens premiers seraient ceux de bureau et de registre. Le mot a surtout désigné différents secteurs de l’administration centrale (ministères) dont les attributions ont évolué au cours de l’histoire et des dynasties. Il désigne aussi différentes assemblées ou conseils jusqu’au niveau de l’administration locale comme le diwan du gouverneur d’Alep et de sa province à l’époque ottomane, réuni chaque vendredi au Palais (Sérail).

100Dimachq (دمشق) : Damas, voir Cham.

101Diyarbakir / Diyarbakr (ديار بكر) : importante ville de Turquie en région majoritairement kurde, ancien pôle d’échanges avec Alep.

102Diyar Rabia (ديار ربيعة) : région historique au nord-ouest de la Djéziré.

103Djéziré/Jéziré (الجزيرة) : « île » ; région géographique et historique du Proche-Orient sur la rive gauche de l’Euphrate, entre Euphrate et Tigre.

104dounoum (دونم) : ancienne unité de mesure de superficie dans l’Empire ottoman, de valeur variable, généralement proche de 0,1 ha.

F

105falafel (فلافل) : préparation alimentaire à base de pois chiches, très populaire au Bilad al-Cham. En sandwich, avec un verre d’ayran (yaourt dilué et salé), il constitue le repas de la mi-journée de beaucoup de travailleurs, pris dans la rue, mais il est aussi consommé à toute heure de la journée.

106Falouja (فلُّوجة) : ville d’Irak sur l’Euphrate, proche de Bagdad, ayant des liens anciens avec Alep.

107faqih (فقيه) : juriste musulman, spécialiste du fiqh.

108Farafra (فرافره) : quartier ancien intra-muros au centre d’Alep, au nord-ouest de la Citadelle. Quartier aristocratique de la ville ottomane.

109Farès al-Khoury (فارس الخوري) : homme politique chrétien (1873-1962), nationaliste au temps du mandat français. Nom d’une rue du quartier chrétien d’Alep.

110Fed‘an (فدعان) : puissante tribu de la steppe syrienne appartenant à la confédération des ‘Anaza. Elle a été chargée à partir de 1890 par l’Empire ottoman de la protection de la route de l’Euphrate. Par la suite, les autorités mandataires françaises nommèrent un de leurs cheikhs, le cheikh Mouhjim, émir de la badiya pour la région d’Alep.

111firman (فرمان) : dans l’Empire ottoman, décret émis par le sultan ou par certains de ses représentants.

112fourough (فُروغ), froughiyyé : pas-de-porte commercial.

113foustouq halabi (فستق حلبي) : pistache de la région d’Alep.

114Fourqan (الفُرقان) : terme coranique. Mosquée et école de religion à Alep ; nom d’un quartier moderne résidentiel à l’ouest de la ville, proche du Campus universitaire.

115foutouwwé (فُتُوَّة) : évoque ce qui concerne et caractérise les jeunes gens par opposition aux adultes. Organisations ou groupes de jeunes garçons animés par un idéal d’entraide et de solidarité souvent territorial (quartier), qui peut les entraîner à s’opposer à d’autres.

G

116gallabiyyé (جَلّابيّة) : vêtement d’homme (robe) au Bilad al-Cham et en Égypte (comparable à la djellaba en Afrique du Nord, qui se différencie notamment par son capuchon).

117ghayr qanouniyya (غير قانونية) : illégal.

118gharraf (غرّاف) : roues à aubes, machines pour élever l’eau.

119ghourfet qa‘da (غرفة القعدة) : salle de séjour ; terme moderne correspondant à l’attribution d’une fonction fixe et limitée à des espaces domestiques.

120ghourfet diouf (غرفة الضيوف) : pièce des hôtes ; terme moderne correspondant à l’attribution d’une fonction fixe et limitée à des espaces domestiques.

121ghourfet ma‘icha (غرفة المعيشة) : salle de séjour ; terme moderne correspondant à l’attribution d’une fonction fixe et limitée à des espaces domestiques.

H

122hajji (الحجّي) : personne ayant effectué un pèlerinage.

123Halab Jdidé (حلب الجديدة) : quartier résidentiel moderne développé à l’ouest d’Alep dans les années 1980-90.

124halal (حلال) : qui est licite, utilisé entre autres pour l’alimentation.

125Hallawiyyé (الحلاّوية) : nom de l’une des plus anciennes madrasas d’Alep; nom d’un souk proche.

126Hamdaniyyé (حمدانيِّة) : nom d’un quartier moderne d’Alep.

127Hamdanides (حمدانيون) : dynastie d’émirs arabes ayant régné en Syrie et sur le nord de l’Irak aux xe et xie siècles et notamment à Alep.

128Hamidiyyé (حميديِّة) : quartier d’Alep fondé à la fin du xixe s. Souk construit à Damas à la même époque.

129Hammad (حمّاد) : en français hamada, plateau désertique pierreux et sec.

130hammam al-souk (حمَّام السوق) : bain public traditionnel.

131hanafite (حنفية) : l’une des quatre écoles juridiques de l’islam sunnite.

132Hanano, Ibrahim (1869–1935) (ابراهيم هنانو) : figure du nationalisme syrien en lutte contre le Mandat français dans le nord-est du pays. Il a été revendiqué par les Alépins comme le principal organisateur de la révolte du Nord alors que les mouvements armés ont été actifs dans les campagnes.

133hanout (حانوت) : boutique, voir dekkan.

134haraké al-tashihiyé, al- (الحركة التصحيحية) : le Mouvement de Rectification du début des années 1970 initié par Hafez al-Assad.

135haram (حرام) : qui n’est pas licite d’après l’islam.

136harbouq (حربوق) : malin, débrouillard, une qualité appréciée dans les souks.

137Hassaké (prononciation dialectale Hassetché) (الحسكة): ville de Djéziré syrienne au nord-est, chef-lieu de gouvernorat.

138houch ‘arabi (حوش عربي) : maison traditionnelle à cour intérieure, à Alep.

139Hedjaz (حجاز) : région du nord-ouest de l’Arabie.

140Hollok, al- (الهلّك) : au nord d’Alep, quartier d’habitations informelles kurdes et turkmènes où sont également installés de nombreux ateliers de fabrication de chaussures.

141hourma (حرمة) : espace de la maison réservé aux femmes.

142Hozan (هوزان) : tribu arabe.

143Hweiqa, al- (الحويقة) : quartier de Deir ez-Zor.

I

144ibn al-souk (إبن السوق) : « fils du souk », membre d’une famille traditionnelle du souk. Le mot représente aussi un mode de vie et des comportements.

145Ibn Chaddad (إبن شدّاد) : lettré, juriste, historien, notable, ami et biographe de Saladin, mort à Alep en 1234.

146Ibn al-‘Ajami (إبن العجمي) : lettré, juriste, historien, notable alépin à l’époque mamelouke.

147Ibn al-Chihna (إبن الشحنة) : lettré, juriste, historien, notable alépin à l’époque mamelouke.

148Ibn Roumi (إبن الرومي) : écrivain du ixe siècle, poète originaire d’Irak ; nom d’une rue d’Alep.

149Idlib (ادلب) : ville au sud-ouest d’Alep, chef-lieu de gouvernorat.

150Infisal (انفصال) : rupture de l’union avec l’Égypte en 1961.

151Infitah (انفتاح) : ouverture économique ; une seconde Infitah a lieu en 1994.

152‘isaba (pl. ‘isabat) (عصابة / عصابات) : petite unité de combattants irréguliers, pratiquant la guérilla, réunis par une ‘asabiyya (souvent personnelle ou territoriale) dans une allégeance au chef de ‘isaba.

153Iskanderoun (اسكندرون) : ville de Turquie dans l’ancien Sandjak (province de Hatay), appelée Alexandrette dans la Syrie mandataire.

154ism (اسم) : dans le langage moderne, ism signifie le nom d’une personne. Traditionnellement le nom de personne est formé de cinq éléments, kunya, ism, laqab, nasab, nisba, utilisés ou non.

155istismar (استثمار) : investissement.

156iqlim (اقليم) : région.

157istighlal (استغلال) : exploitation.

158Izkhini (ازخيني) : nom d’une tribu chrétienne de Djéziré.

159iwan (ancien persan) (ايوان) : forme architecturale d’origine iranienne ; pièce à trois murs ouverte sur une cour ou sur l’extérieur par son quatrième côté.

J

160Jebel Sema‘an (جبل سمعان) : région proche d’Alep à l’ouest où se trouve le monastère de Saint-Siméon le Stylite.

161jahl (جهل) : ignorance.

162jahiliyat al-iqtisadiya al-jadida, al- (الجاهلية الإقتصادية الجديدة) : la « nouvelle ignorance économique ».

163Jalloum (جلّوم) : quartier intra-muros de la ville ancienne d’Alep au sud des souks de la Mdiné.

164Jamahir, al- (الجماهير) : quotidien alépin proche du pouvoir.

165jama‘iyya (جمعيّة) : assemblée.

166jama‘iyyé (الجُمْعيَّة) : paiement à échéance hebdomadaire, appelé aussi usbu‘iyyé.

167Jamiliyyé (جميليّة) : quartier populeux d’Alep fondé à la fin du xixe siècle.

168janoubiyé (جنوبيّة) : au sud, indique le sud.

169Jaraksa (شراكسه) : Tcherkesses.

170Jdeidé (جديْده) : ancien quartier chrétien d’Alep extra-muros.

171Jebel Ansariyyé (جبل أنصارية) : terme utilisé par les militaires français pour désigner la chaîne côtière de Syrie entre le Jebel Sahyoun et le Mont Liban ; région habitée majoritairement par les Alaouites.

172Jerablous (جرابلس) : ville du nord du gouvernorat d’Alep frontalière avec la Turquie, sur l’Euphrate.

173Jéziré : voir Djéziré.

174jihadisme (الجهاد) : mouvance radicale de l’islam.

175Jumbulat (جنبلاط) : (prononciation dialectale Joumblat) : ancienne famille d’émirs kurdes de Killis (ville moyenne au nord d’Alep maintenant en Turquie), implantés à Alep ; ils y ont construit au xvie siècle le plus grand et le plus remarquable palais de la ville, partiellement conservé.

176jound (جُند) : district administratif d’origine militaire. Après la conquête musulmane, la Syrie historique a été divisée en quatre puis cinq jound-s qui restent effectifs jusqu’à l’époque mamelouke. Alep faisait partie du jound de Qinnasrin.  

177jurn (جرن) : vasque autrefois en pierre utilisée dans le bain.

K

178Kafer Hamra (كفر حمرا) : ancien village, lieu d’une zone industrielle d’Alep.

179Kallassé (كلاّسة) : un quartier ancien hors les murs d’Alep au sud-ouest, proche de grandes carrières et de fours à chaux. C’est actuellement un quartier populaire et industriel (tissage).

180Kamel al-Ghazzi (كامل الغزّي) : historien alépin du début du xxe siècle.

181karakol (كركول / قرقول) : mot turc signifiant poste de gendarmerie et par extension prison.

182kebbé (كبّة) : préparation alimentaire très populaire au Bilad al-Cham à base d’une pâte de bourghoul et de viande hachée façonnée en boulettes pouvant être farcies ou non ou étalée en forme de tarte.

183Kekhiya (كيخيا) : famille de notables alépins, propriétaires terriens et proches du pouvoir ottoman.

184Khaldiyyé (خالديّة) : quartier populaire moderne d’Alep en partie informel au nord-est de la ville.

185Keltawiyya (كلتاويّة) : madrasa dans la ville ancienne d’Alep intra-muros, au nord-est, de fondation mamelouke. Réactivée depuis 1964, elle est un haut lieu de l’enseignement musulman et du développement de la Nabhaniyya, mouvement religieux alépin très actif.

186khan (خان) : caravansérail.

187khan al-Farrayin (خان الفراوين) : khan des fourreurs et des cardeurs dans la Mdiné.

188khan Joumrouk (prononciation dialectale : khan al-Goumrok) (خان الجمرك) : grand khan de fondation ottomane dans la Mdiné.

189khan al-‘Olabiyyé (خان العلبيّة) : un des grands khans ottomans de la Mdiné d’Alep, lieu de la bourse aux filés.

190khan al-Wazir (خان الوزير) : un des grands khans ottomans de la Mdiné d’Alep.

191Khandaq, al- (الخندق) : le fossé ; une rue très commerçante et un quartier d’Alep de la fin du xixe siècle, au nord-ouest de la ville intra-muros.

192khané (خانة) : foyer (unité de comptage en démographie), en ottoman/arabe.

193khanji (خانجي) : grand commerçant généralement spécialisé dans les produits de l’agriculture et de l’élevage, exerçant son métier dans des khans hors les murs.

194khat (خط) : la ligne ; itinéraires de déambulation vespérale des jeunes dans les quartiers chrétiens.

195Khayr al-din al-Assadi (خير الدين الأسدي) : historien alépin auteur d’une Encyclopédie d’Alep publiée dans les années 1980.

196khibra (خبرة) : expérience ; une qualité essentielle du commerçant.

197khouwwa (خوّة) : impôt versé par des sédentaires ou des semi-nomades à des bédouins en échange de leur protection.

198Khorchane (خُرشان) : quartier de Deir ez-Zor.

199Khosrowiyyé (خُسرويّة) : madrasa ottomane construite dans la première moitié du xvie siècle, encore active pour l’enseignement secondaire religieux.

200koulliyyat al-chari‘a (كليّة الشريعة) : faculté de charia.

201komisyonji (كوميسيَنْجي) : commerçant dont l’activité d’intermédiaire justifie le paiement d’une commission.

L

202laban (لبن) : yaourt traditionnel généralement à base de lait de brebis.

203labné (لبنة) : laban égoutté.

204lejné ‘omraniyyé (pl. lijan) (لجنة عمرانية / لجان) : comité technique à la municipalité.

205lijan istishariyya (لجان استشارية) : comités consultatifs.

206liwa (لواء): circonscription administrative à l’époque ottomane.

207lu‘ba (لعبة) : jeu.

M

208ma‘moura (معمورة) : zone cultivée par des sédentaires, par opposition à badiya, espace de pâturage des nomades.

209Machreq (مشرق) : l’Orient par opposition au Maghreb ou Occident.

210madafa (مضافة) : espace d’assemblée et de réception des hôtes dans l’habitat traditionnel de certaines régions arabes.

211madrasa (مدرسة) : école religieuse.

212Mhattat Bagdad (محطّة بغداد) : littéralement « gare de Bagdad », est aussi le nom du quartier d’Alep au centre duquel se trouve la gare.

213majles al-cha‘ab (مجلس الشعب) : « chambre du peuple » correspond au Parlement.

214majles al-idara (مجلس الإدارة) : conseil d’établissement, d’administration.

215maktab takhtit (مكتب تخطيط) : bureau de l’urbanisme à la municipalité.

216maktab tanfizi (مكتب تنفيذي) : bureau exécutif du Gouvernorat.

217mall (مول) : terme anglais utilisé en arabe pour désigner les centres commerciaux.

218Mambej (منبج) : ville du gouvernorat d’Alep à une centaine de kilomètres au nord du chef-lieu.

219manteqa/mantiqa (منطقة): circonscription administrative de niveau intermédiaire, en dessous du gouvernorat ou mouhafaza.

220Mar‘ach (مرعش) : ville en Turquie, se trouvait dans le gouvernorat d’Alep à l’époque ottomane.

221masir (مصير) : la destinée.

222Méskéné/Maskéné (مَسكنة) : ville riveraine de l’Euphrate à une centaine de kilomètres à l’est d’Alep.

223matba’iyyé (مطبقيّة) : ensemble de casseroles en cuivre étamé du même diamètre, empilées et attachées, pour emporter le «casse-croûte» sur le lieu du travail, au souk par exemple.

224mazra‘a (مزرعة) : propriété agricole.

225Mdiné (مْدينة) : le quartier des souks, ancien et central à Alep. Terme utilisé dans le même sens par les chroniqueurs alépins au moins depuis le xiiie siècle. C’est le « quartier des affaires » et des pouvoirs citadins, équivalent approximatif de la « City », la cité par excellence. Ne pas confondre avec le mot « médina » utilisé en français pour désigner les quartiers anciens d’une ville arabe notamment au Maghreb.

226Midan (ميدان) : quartier d’Alep mixte habité surtout par des Arméniens et des Kurdes, caractérisé par le grand nombre d’ateliers de mécanique automobile.

227Milli (ملّلة) : tribu ou regroupement de tribus majoritairement kurdes installées dans les régions au nord-est d’Alep autour de Viranshaher, dans l’ancienne vilayet d’Urfa, actuellement en Turquie.

228Mirdasides (بنو مرداس) : les Banu Mirdas, dynastie d’émirs arabes chiites ayant régné sur la Syrie du Nord de 1023 à 1079, avec Alep pour capitale.

229mkhallal (مخلّل) : cornichons et autre légumes conservés au vinaigre et en saumure.

230moucharabié (مُشربيّة) : fermeture en bois à claire-voie (grille) ornementale et fonctionnelle garnissant une baie donnant sur l’extérieur ou sur la cour d’une maison.

231mouchir (مُشير) : haut gradé dans l’armée ottomane.

232moudi‘in (موديعين) : déposants dans une banque ou autre organisme financier de dépôt.

233moughamara (مغامرة) : dans le domaine des affaires, action de prendre un risque, de s’aventurer.

234mouhafaza (pl. mouhafazat) (محافظة / محافظات) : gouvernorat et nom d’un quartier résidentiel du nord-ouest d’Alep.

235mouhafez (مُحافظ) : gouverneur, autorité supérieure d’un mouhafaza ou gouvernorat.

236mouhtaseb (مُحتسب) : fonctionnaire autrefois chargé du contrôle des marchés et de l’application des règles de la hisba.

237moukhtar (مُختار) ; chef de quartier.

238Mounchiyyé (منشيّة) : place centrale et quartier d’Alep à la fin du xixe siècle. Longtemps lieu du principal terminus central des tramways et des autobus de la ville.

239mourabba‘ (مُربّع) : dans l’habitat traditionnel à Alep, pièce à l’étage, plurifonctionnelle et caractérisée par un certain apparat de la fonction et du décor.

240mousahimin (مُساهمين) : dans le domaine des affaires, actionnaires.

241Mouslimiyyé (مسلميّة) : localité de la périphérie nord d’Alep, développée avec la création d’une gare de triage sur la voie ferrée ottomane Istanbul-Bagdad. Devenue un lieu de promenade accessible rapidement depuis la ville en train ou en fiacre, de nombreux restaurants s’y étaient installés.

242Moustadamiyyé, al- (المستداميِّة) : quartier ancien intra-muros d’Alep.

243moutasarrif (مُتصرّف) : gouverneur disposant de pouvoirs et de moyens spéciaux dans un territoire comme le Mont Liban et le Zor (région de Deir ez-Zor).

244moutasarrifiyya (مُتصرّفيّة) : district sous la juridiction d’un moutasarrif, gouverneur dépendant directement de la capitale et du sultan.

245mouzar‘i (مُزارع) : exploitant agricole.

246mufti (مُفتي) : homme de religion et du droit ; celui qui édicte des fatwa-s.

N

247Nabhaniyya (نبهانيَّة) : confrérie ou ordre fondé par le cheikh Nabhan à Alep au xxe siècle.

248nabhaniste (نبهانيّون) : en français membre ou proche de la Nabhaniyya.

249Nahda (نهضة) : mouvement politique, culturel et religieux de la Renaissance arabe, au xixe siècle.

250nahié (ناحية) : village, la plus petite localité du système administratif syrien.

251Nahr al-Kebir (النهر الكبير) : fleuve côtier syrien et libanais.

252Nakba (نكبة) : la « Catastrophe »; l’exode palestinien de 1948.

253Naqabet al-Mohandesin (نقابة المهندسين) : Syndicat des ingénieurs, important site de la profession et lieu social animé et attractif dans les quartiers modernes et aisés à l’ouest de la ville.

254Naqchbandiyya (نقشبنديّة) : confrérie religieuse très populaire largement diffusée dans l’Empire ottoman en particulier.

255naqdi (نقدي) : paiement comptant, en liquide.

256Nowroz (نوروز) : fête du printemps ou du nouvel an iranien et chez d’autres peuples du Moyen-Orient, notamment les Kurdes.

257Nayyal (نيّال) : nom de métier des teinturiers d’indigo. Quartier moderne d’Alep, autrefois mixte chrétien et musulman.

258Neirab (نيرب) : ancien village proche d’Alep, à l’est, sur un site antique. A proximité se trouve l’aéroport international d’Alep et l’un des deux camps palestiniens de la ville.

259nisba (نسبة) : la nisba est une forme grammaticale qui exprime l’appartenance, la matière ou le lieu d’origine ; la nisba géographique exprime un lien avec un territoire, une tribu, une ville ; c’est l’un des élément du nom d’une personne.

260Nisibin (نصيبين) : ville de Djéziré, actuellement en Turquie.

261nizami (نظامي) : légal.

O

262Omeyyade (الأمويين) : dynastie califale du premier siècle de l’Islam dont la capitale était Damas.

263ouléma (sing. ‘alim) (علماء /عالم) : lettrés.

P

264pacha (bacha en arabe) (باشا) : gouverneur d’un pachalik dans l’empire ottoman.

265pachalik (بشاليك) : ancienne circonscription administrative ottomane, équivalent de la mouhafaza et de la vilaya.

Q

266qabou (قبو) : cave, généralement d’une maison.

267qa‘a (قاعة) : l’un des principaux éléments de l’architecture domestique ancienne, avec les iwans.

268qahwé (prononcé ahwé) (قهوة) : correspond au café en tant que boisson puis tardivement au lieu public de consommation et de sociabilité exclusivement masculin. Sous l’influence d’une certaine modernisation se développe depuis quelques années la fréquentation mixte, surtout jeune, de cafés à la mode, plutôt appelés café ou coffee.

269Qalaat al-Charif (قلعة الشريف) : quartier ancien intra-muros d’Alep.

270qa’im-maqam (ou caïmacam) (قائمّقام): fonctionnaire de l’administration ottomane. A partir de 1864, le titre a désigné le gouverneur (ou vice-gouverneur) d’un caïmaqamat, circonscription administrative.

271Qamechli (قامشلي) : ville de Djéziré, au nord-est de la Syrie, majoritairement chrétienne et kurde.

272Qastal Hajjarine (قسطل الحجّارين) : rue commerçante de la ville ancienne intra-muros, modernisée au xixe siècle ; nom de quartier.

273qaysariyyé (قيصريّة) : à Alep à l’époque ottomane notamment, série de pièces disposées autour d’une cour généralement rectangulaire, vouées à une activité artisanale ou au logement de travailleurs célibataires pauvres.

274qimar (قمار) : pari, jeu de hasard.

275Qinnasrin (قنّسرين) : ancienne ville désertée depuis l’époque mamelouke. C’était la capitale du Jound où se trouvait Alep dans les premiers siècles de l’islam.

276qirat (قيراط) : carat ou part d’un vingt-quatrième. Ici, part ou action immobilière de 1/2400e d’un tènement foncier.

277qorbat ou nawar (نَوَرْ/ قرباط) : nomades tziganes.

278Qostaki Homsi (قسطاكي حمصي) : écrivain alépin chrétien et notable ; nom d’une rue et d’une place du quartier chrétien de Aziziyé.

279Qouweiq, al- (قُوَيْقْ) : (prononcé Ouwé’), la rivière d’Alep, longtemps asséchée et récemment réalimentée par une canalisation dérivée de l’Euphrate.

280Qouwwatli, Shukri (شكري القُوَتلي) (1891-1967) : ancien président de la république syrienne (1943-1949, 1955-1958), artisan de l’Union avec l’Égypte ; nom d’une rue très achalandée du centre moderne d’Alep.

R

281raqqawi (رقّاوي) : habitant de la ville de Raqqa sur l’Euphrate à près de deux cents kilomètres à l’est d’Alep.

282Ras al-‘Aïn (راس العين) : ville syrienne du gouvernorat de Hassaké, au nord-est, sur la frontière syro-turque, ses habitants sont majoritairement kurdes et arabes, chrétiens ou musulmans.

283raouchan (راوشان) : balcon fermé généralement en bois ; kiosque à l’étage en encorbellement sur une façade.

284Resafé (رصافة) : ancienne ville désertée à une cinquantaine de kilomètres au sud de l’Euphrate ; sanctuaire chrétien des saints Serge et Bacchus, ancien lieu de pèlerinage de tribus arabes chrétiennes.

285riba (ربا) : intérêts, normalement proscrits par la loi musulmane.

286razzia (de l’arabe ghazwa) (ْغَزْوَة) : attaque menée par un groupe armé (rezzou) contre une tribu, un village, une caravane, souvent en vue de la constitution d’un butin ou pour répliquer au refus de payer la khouwwa.

S

287Sab‘a bahrât (سبع بحرات) : bassin et avenue aménagés dans un quartier ancien au centre d’Alep.

288Sabil (سبيل) : quartier résidentiel du nord-ouest d’Alep développé dans les années 1970-1990.

289sadr (صدر) : le mur du fond de la pièce, de l’iwan (lieu valorisant).

290safar barlek (سَفَر بَرلك) : le départ pour l’armée ottomane lors de la Première Guerre Mondiale.

291Sahet al-Hatab (ساحة الحطب) : place de l’ancien quartier chrétien, réaménagée récemment.

292sahiha (صحيحة) : correcte.

293Said ‘Ali (سيّد علي) : quartier ancien hors les murs au nord des vieux quartiers chrétiens.

294salname-i Haleb : terme ottoman désignant les recueils ottomans de statistiques et d’informations géographiques sur la ville, la région.

295sandjak (سنجق) : circonscription administrative ottomane.

296samah (سماح) : danse traditionnelle hiératique au Proche-Orient arabe et turc.

297Seif al-Dawlé (سيف الدولة) : émir de la dynastie hamdanide dont la capitale était Alep. Nom d’un quartier d’Alep.

298simsar (pl. samasira) (سمسار / سماسرة) : courtier, agent de change, voir aussi dallal.

299Sissi (سسّي) : quartier chrétien ancien extra-muros d’Alep, du nom de la ville de Sis en Cilicie.

300sfiha (صْفيحة) : galette de pain garnie de viande hachée et/ou de légumes assaisonnés, sorte de pizza ou de lahm bi ‘ajin ou lahmadjun en turc.

301Sfiré (سْفيرة) : petite ville à une quarantaine de kilomètres au sud-est d’Alep, sur la route de Sukhné et de Palmyre.

302Sinjar (سنجار) : petit chaînon de montagne en Irak, avec une portion en Syrie, majoritairement habité par des Kurdes yézidis.

303souk (سوق) : organisation traditionnelle de l’espace du commerce assemblant deux séries de boutiques face à face, consacrées à la même activité ou au même produit, de part et d’autre d’une ruelle.

304Souk al-Jum‘a (سوق الجمعة) : marché du vendredi, marché forain très important à Alep, toujours situé aux limites de l’espace urbanisé et de la campagne.

305Souk al-Hamidiyyé (سوق الحميديّة) : grand souk « moderne » de Damas, aménagé à la fin du xixe siècle, couvert d’un berceau en charpente métallique.

306Soukhniotes (السخنيّون) : habitants de Soukhné, petite ville d’étape sur la route entre Alep et Palmyre.

307Soulaymaniyyé (سليمانيّة) : quartier d’Alep majoritairement chrétien et nom d’une ville kurde d’Irak.

308Souwayqat ‘Ali (سُوَيْقَة علي) : souk et quartier du centre ancien, proche de la Grande Mosquée.

309Syrian (السريان) : quartier populaire ; ancien camp de réfugiés chrétiens syriaques de la Première Guerre Mondiale.

310Syrian al-Qadimé (السريان القديمة) : quartier populaire de réfugiés syriaques.

311Syrian al-Jadidé (السريان الجديدة) : quartier moderne mixte (chrétiens, musulmans) contigu du précédent.

T

312Tabbakh, Muhammad al-Tabbâkh (طبّاخ محمد الطبّاخ) : historien alépin à l’époque mandataire.

313tapou (طابو) : terme ottoman désignant le cadastre.

314Tedef (تادف) : petite ville au nord-est d’Alep.

315tajer (plur. tujjar) (تاجر / تُجّار) : commerçant.

316toujjar kbar (تُجّار كبار) : grands commerçants.

317tannour (تَنّور) : four à pain traditionnel.

318Tanzimat (تنظيمات) : Important mouvement de réformes et de modernisation dans l’Empire ottoman au xixe siècle.

319tachkilat wa tartibat (تشكيلات وترتيبات) : facilités et arrangements, dans le domaine des affaires.

320tawtin (تَوْطين) : installation définitive des réfugiés palestiniens, dénoncée comme contraire à la règle du retour en Palestine.

321Tcherkesses (شركس) : populations musulmanes du Caucase chassées par la conquête russe au xixe siècle, installées notamment en Syrie et Jordanie par le pouvoir ottoman.

322tekiyyé (تكيّة) : couvent, lieu de prière et de méditation.

323Tekiyyé keylaniyé (تكيّة كيلانيّة) : à Hama, tekiyyé attenant au palais Keylani, détruit en 1982.

324Tell Abyad (تل ابيض) : ville du gouvernorat d’Alep au nord-est.

325Tilal (تلال) : rue commerçante aménagée à la fin du xixe siècle à la limite des vieux quartiers chrétiens.

326Tichrin (تشرين) : quotidien national proche du pouvoir.

327tourath (تُراث) : culture, patrimoine.

U

328‘urf (‘orf) (عُرْفْ) : pratique du marché connue, usage connu.

V

329vilaya/vilayet (ولاية) : circonscription administrative ottomane équivalente du gouvernorat ou pachalik.

W

330Walda (وٍلده) : nom de tribu arabe.

331wali (والي) : gouverneur d’une wilaya ou vilayet.

332Wahhabites (وهّابيون) : mouvement politico-religieux fondamentaliste, résultat de l’alliance entre une petite tribu guerrière, les al-Sa‘ûd et le fondateur d’un mouvement réformiste, Muhammad ibn ‘Abd al-Wahhab, celui-ci prônant un islam rigoriste dans la lignée de la prédication d’Ibn Tamiyya (xive s.).

333Wannes (واينس) : restaurant d’Alep dans un quartier chrétien aisé et central, réputé pour sa cuisine et servant de l’alcool.

334Wakil (وكيل) : belle maison construite par un négociant chrétien au xvie siècle dans le quartier ancien Sissi. Elle est connue pour ses magnifiques boiseries peintes exposées au musée de Berlin. La maison a été transformée en hôtel et restaurant.

335waqf (pl. awqaf) (وقف / أوقاف) : bien de mainmorte, dont les revenus sont utilisés pour des œuvres de piété ou de charité.

336wi‘di (وٍعد) : paiement à échéance promise, à six mois ou plus.

337wilaya (ولاية) : voir vilaya/vilayet.

Y

338Yézidi (يزيدي) : nom d’une secte religieuse kurde localisée notamment dans le Jebel Sinjar.

Z

339zawiyé (زاوية) : couvent musulman, lieu de réunion et de prière.

340Zor, zor (زور) : zone naturelle et type de couvert végétal dans le lit majeur de l’Oronte et de l’Euphrate. A donné le nom de Deir ez-Zor.

© Presses de l’Ifpo, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540