Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Alep et ses territoires

 | 
Jean-Claude David
, 
Thierry Boissière

Première partie - Comment la troisième ville de l’Empire ottoman est devenue un chef-lieu de mouhafaza en Syrie

Carte introductive

Texte intégral

L’Empire ottoman en 1566 et la Syrie moderne.

L’Empire ottoman en 1566 et la Syrie moderne.

Conception : J.‑C. David, réalisation : Y. Montmessin

L’empire est centré sur la Méditerranée orientale et centrale, ouvert vers les mers orientales par l’Irak. La superposition de sa limite avec les frontières des États actuels manifeste à l’évidence la différence d’organisation territoriale. À part la capitale, Constantinople/Istanbul, les plus grandes villes de l’empire, sont Le Caire, Damas, Bagdad, trois anciennes capitales de grands empires arabes et musulmans, et Alep, qui, malgré son histoire pluri-millénaire, n’a jamais eu de statut comparable. Sa proximité de Damas s’est pourtant rarement transformée en dépendance.

Table des illustrations

Titre L’Empire ottoman en 1566 et la Syrie moderne.
Crédits Conception : J.‑C. David, réalisation : Y. Montmessin
URL http://books.openedition.org/ifpo/docannexe/image/6647/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 130k

© Presses de l’Ifpo, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540