Version classiqueVersion mobile

Nūr ad-Dīn. Tome III

 | 
Nikita Elisséeff

Annexe V

Texte intégral

MADRASAS DE MOSSOUL

1Six madrasas : 5 chaféites et 1 chaféite-ḥanafite.

N° 1. NIẓĀMĪYA

2Madrasa chaféite, non loin de la mosquée an-Nūrī. Là se trouve le tombeau de Badr ad-Dīn Lu’lu’. Kamāl ad-Dīn aš-Šahrazūrī al-Kurdī (514-580) y enseigna.

Sumer, XIII, 102-104.

N° 2. AL-ATABAQĪYA AL-‘ATĪQA

3Cette madrasa bénéficia d’un waqf pour les Chaféites et les Ḥanafites. Construite par Sayf ad-Dīn b. ‘Imād ad-Dīn Zengī en 541/1148-9, elle devint madrasa funéraire lorsque le prince y fut inhumé. Elle compta parmi ses professeurs Abū’l-Barakāt ‘Abd Allāh b. al-Ḥusayn Ibn aš-Šīragī (m. en 574/1178) qui fut un des maîtres d’Ibn Šaddād.

Bidāya, XII, 227 ; Sumer, XIII, 104.

N° 3. KAMĀLĪYA

4Madrasa chaféite connue sous le nom de mosquée de Zayn ad-Dīn car elle fut construite par l’émir Zayn ad-Dīn Abū’l-Ḥasan ‘Alī b. Begtegīn (m. 563), officier supérieur dans l’armée zenguide qui joue un rôle important sous le règne de Nūr ad-Dīn. Tire son nom de Kamālīya de Kamāl ad-Dīn Ibn Yūnis qui y enseigna après son père Yūnis b. Man’a (m. en 576) ; elle est parfois citée comme madrasa Ibn Yūnis. Enfin on la connaît aussi sous le nom de Ğāmi‘ Šayḫ aš-Šaṭṭ.

Art. Masdjid dans EI, III, 404 ; Sumer, XIII, 105-106.

N° 4. ZAYNĪYA

5Cette madrasa chaféite fut aussi bâtie par Zayn ad-Dīn Abū’l-Ḥasan ‘Alī b. Begtegīn. On en ignore la localisation. Parmi les professeurs il y eut Yūnis b. Man’a (m. 576) et ses fils Kamāl ad-Dīn (m. 629) et ‘Imād ad-Dīn.

Sumer, XIII, 106-107.

N° 5. MADRASA DANS AL-ĞĀMI‘ AN-NŪRĪ

6Nūr ad-Dīn adjoignit une madrasa chaféite à la Grande Mosquée dont il fit terminer la construction entre 566/1171 et 568/1173. Le premier professeur, nommé par décret (manšūra) de Nūr ad-Dīn, fut le jurisconsulte Abū Bakr aṭ-Ṭawqanī aš-Šāfī‘i, élève de Muḥammad b. Yaḥyā, lui-même disciple d’al-Ġazālī.

Sumer, XIII, 107.

N° 6. AL-KAMĀLĪYA AL-QĀḌAWĪYA

7Cette madrasa chaféite bénéficie pour ses dépenses d’entretien, pour ses professeurs et pour ses étudiants de waqfs constitués par le vizir de Nūr ad-Dīn : Kamāl ad-Dīn Abū’1-Faḍl aš-Šahrazūrī (492-572/1098-1176). Son fils, le qāḍī al-quḍāt Muḥammad (510-568), contemporain de Nūr ad-Dīn, fut cadi d’Alep avant de l’être à Mossoul où il enseigna dans la madrasa de son père et à la Niẓāmīya.

© Presses de l’Ifpo, 1967

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Cette publication numérique est issue d’un traitement automatique par reconnaissance optique de caractères.

Acheter

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search