Les quartiers irréguliers de Beyrouth

Une histoire des enjeux fonciers et urbanistiques dans la banlieue sud

Valérie Clerc-Huybrechts
Contemporain publications

Présentation

Quartiers « illégaux », « informels », « irréguliers » : les études sur l’urbanisme proche-oriental s’intéressent de plus en plus à ces lieux de la ville où l’habitat contrevient aux règles de la construction et de l’urbanisme. Ces désignations recouvrent en réalité une grande diversité dans les histoires et les enjeux socio-politiques présidant au développement de ces quartiers. Ce livre en étudie un exemple particulièrement révélateur. La banlieue sud-ouest de Beyrouth concentre la grande majorité des quartiers irréguliers du Liban : ceux-ci participent de la stigmatisation sociale de cette périphérie de la capitale, et les grands projets de reconstruction de l’après-guerre ont par ailleurs fait de l’irrégularité urbaine une question d’actualité.

Les occupations de terrains pendant la guerre ou encore les extensions des camps de réfugiés sont liées à l’histoire récente du Liban. Mais en se plongeant dans l’histoire foncière des parcelles irrégulièrement construites et occupées, ce livre révèle que leur sort a également été marqué par des ambiguïtés juridiques remontant à l’époque ottomane ou au Mandat français. Cette profondeur historique remet en perspective le phénomène de l’irrégularité foncière. S’ajoutent des histoires particulières, celles de propriétaires plus ou moins bien placés pour protéger leur bien, qui montrent que les stratégies individuelles ou collectives sont souvent un facteur important pour expliquer la localisation et l’ampleur des irrégularités.

Plan, réglementation, loi et norme sont des outils majeurs de l’urbanisme. lorsqu’il organise la ville. Aussi l’irrégularité, qu’elle soit définie en termes juridiques (illégalité) ou formels (désordre visible dans l’espace), fonctionne-t-elle comme un remarquable révélateur des tensions qui traversent l’aménagement urbain. Entretiens, enquêtes de terrain, travail sur des archives cartographiques et juridiques ou encore étude du cadastre mettent ici au jour les raisons qui rendent certains lieux plus vulnérables ou plus accueillants que d’autres à l’irrégularité.

Sommaire

Annexes

Annexe 1

Présentation et traduction partielle de l’arabe du rapport : République libanaise, Palais de justice, Beyrouth, L’affaire des sables dans les villages de Bourj el-Barajneh, Chiah, Tahouita el-Ghadir, Amroussieh, Choueifate

Annexe 2

Journal officiel 1941 - Arrêté n° 320 portant ouverture des opérations de cadastre dans les zones sablonneuses

Annexe 3

Traduction du compte rendu de réunion du conseil municipal de Bourj el-Barajneh du 4 août 1953

© Presses de l’Ifpo, 2008

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540