Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Les peuples musulmans dans l’histoire médiévale

 | 
Claude Cahen

Introduction

Texte intégral

1Le chercheur qu’à un certain âge des amitiés efficaces amènent à relire, pour les rassembler en un recueil, des travaux de lui-même parfois déjà anciens, se trouve confronté à un problème délicat. Même si sans fausse modestie il estime qu’ils ont apporté quelque chose à la discipline qu’il sert, ils ne seraient pas œuvre humaine si au bout d’un certain temps même les plus utiles ne demandaient pas des addenda et des corrigenda. Mais l’auteur sacrifierait ses recherches en cours s’il devait passer des semaines et des mois à reconsidérer dans leur intégralité tout ce qu’il a livré de ses recherches passées. Il est donc obligé de se résigner à choisir dans cet ensemble ce qu’il estime garder encore le plus d’intérêt, en y ajoutant seulement une ou deux corrections dans le cas d’erreurs précises, et quelques indications bibliographiques permettant au lecteur de poursuivre l’enquête sur ce qui aura retenu son attention. Une bibliographie générale ici facilitera pour ce lecteur, s’il en éprouve le besoin, la reconstitution de tout ce que j’ai pu écrire sur tel ou tel ordre de sujets.

2Le présent recueil réunit surtout des articles qui ont paru à leur auteur avoir quelque valeur d’orientation méthodologique en matière d’histoire musulmane. On en a exclu, ne pouvant tout mettre, les publications de textes arabes (presque tous parus dans le BEO), les études consacrées à al-Makhzūmī (surtout JESHO, cf. infra 166), les études consacrées aux relations turco-byzantines et aux Croisades (reproduites dans le recueil Byzantinoturcica et Oriens christianus de la série des Variorum reprints, Londres 1974), les articles d’histoire exclusivement turque (qui trouveront peut-être place ailleurs), les gros articles ayant fait l’objet de vente en volumes séparés (Mouvements populaires, Douanes et Commerce), enfin les articles de vulgarisation, d’encyclopédies, les comptes rendus, les varia. Les travaux ici réunis constitueront, on l’espère, quelques ensembles autour de quelques thèmes assez élastiques...

3Je dois bien entendu une vive reconnaissance, dans l’édition de ce volume, aux deux directeurs successifs de l’Institut d’Études arabes de Damas, M. André Raymond, qui en a le premier eu l’idée, et M. Thierry Bianquis, qui en a assuré l’exécution, avec l’Imprimerie Catholique de Beyrouth, en des temps particulièrement difficiles. Et j’y joins M. Pascual, qui a corrigé les épreuves avec une patience et un savoir-faire remarquables.

© Presses de l’Ifpo, 1977

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540