Abrégé du Livre des Pays

Ibn al-Faqīh al-Hamaḏānī
Traduction de Henri Massé
Études arabes, médiévales et modernes

Présentation

Écrit au Xe siècle par le géographe persan Ibn al-Faqīh al-Hamaḏānī, l’Abrégé du Livre des Pays constitue un témoignage vivant de la vision du monde que pouvaient avoir les habitants du Dâr al-Islâm à cette époque. 

 « Au dire de ‘Abd Allāh b. ‘Amr b. al-‘Ās b. Wā’il aṣ-Sahmī, la figure du monde d’ici-bas se divise en cinq : c’est comme la tête de l’oiseau, les deux ailes, la poitrine, la queue. La tête du monde c’est la Chine ; au delà de la Chine est un peuple appelé Wāq-wāq, et, au delà du Wāq-wāq, des peuples dont Allah seul sait le nombre ; l’aile droite, c’est l’Inde et, au delà de l’Inde, la mer après laquelle il n’y a personne ; l’aile gauche, c’est al-Ḫazar et, derrière al-Ḫazar, deux peuples dits, l’un Manšak, l’autre Māšak, derrière lesquels Gog et Magog (Yāǧūǧ et Māǧūǧ) qui font partie des peuples connus de Dieu seul ; la poitrine du monde, c’est La Mecque, le Hedjaz, la Syrie, l’Irak et l’Égypte ; la queue va de Ḏāt al-Ḥumām au Maġrib, et la plus mauvaise partie de l’oiseau, c’est la queue. »

En se fondant principalement sur le Coran et sur les traditions historiques, les vers, les citations et les dits qu’il a pu entendre, Ibn al-Faqīh nous donne une description de toutes les merveilles des territoires connus par l’homme : la Péninsule arabique, l’Égypte et le Nil, le Maġrib, la Syrie, la Ğazīra, le Pays des Rūm, l’Irak et les Pays orientaux. Vieux de plus de mille ans, ce livre parsemé de récits et de curiosités en tous genres offre, entre histoire, mythe et légende, le plus beau des voyages, fusse-t-il immobile, à son lecteur.

© Presses de l’Ifpo, 1973

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540